1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Où surfer en France (métropolitaine) ?
Sports et activités

Où surfer en France (métropolitaine) ?

Texte par

Marie Dufay (photos Sylvain Guionnet)

Mis à jour le : 29 avril 2020

Carte

Pendant que les surfeurs français sont confinés ce printemps, des vagues parfaites déroulent sur toutes nos côtes… Pas grave, on se rattrapera très bientôt ! Car l’hexagone possède parmi les plus beaux beach breaks du monde, et une incroyable variété de spots, tous plus excitants les uns que les autres… et il y en a pour tous les goûts, en toute saison ! Du nord au sud, voici les principales zones où étrenner votre nouveau longboard ou shortboard. 
 

En Bretagne

Les surfers bretons sont avant tout des marins : ils étudient longuement les cartes météo pour trouver le spot parfait, orienté au millimètre. Car il en recèle des baies et des criques, cet incroyable littoral de 2700km, découpé comme de la dentelle, et fouetté par les dépressions. Toute l’année, mais surtout hors-saison, la houle génère de jolies vagues : petites droites déroulant tranquillement, grosses gauches tubulaires…. Voici quelques alternatives au spot de la Torche, le plus connu de la région.

Pour les débutants 

Sur la presqu’île de Quiberon, les longues vagues de Sainte-Barbe déroulent sur un fond sableux. Les pics sont nombreux, et les néophytes se feront plaisir sur le spot des Crevettes. En Ille-et-Vilaine, on mise sur la plage du Sillon (Saint-Malo) ou celle de Longchamp (Saint-Lunaire), facilement accessibles en train depuis Paris. 

crtb_guilliams-laurent_ecole-de-surf-aukama-a-tronoen.jpg

Cours de surf sur la plage de Tronoen, dans le Finistère sud

Pour les intermédiaires 

La magnifique baie des Trépassés, au cap Sizun, est l’un des sites incontournables du Finistère. Entourée des falaises de la Pointe du Raz et de la Pointe du Van, longue de 600m, elle est exposée aux houles d’ouest et nord-ouest, et on peut surfer à toutes les marées. Les vagues sont surtout des droites faciles, et conviennent aussi aux niveaux confirmés.

Pour les experts 

On opte pour les spots de la côte sauvage de Quiberon (Port Blanc, Port-Rhu), plutôt puissants, mais aussi ceux de la presqu'île de Crozon, notamment la superbe plage de la Palue qui offre des vagues très régulières ; attention cependant aux forts courants.

surf-plage-de-la-palue-c-ilona-madec.jpg

Plage de la Palue

En Vendée, Charente-Maritime et Gironde

Bienvenue sur la façade atlantique, dans de somptueux paysages en bordure de forêts, de marais salants, de vignes ou de ports de pêche, jouissant d’un ensoleillement maximal. Entre Noirmoutier et La Rochelle, les spots sont nombreux - dont certains très connus -, et les options variées. La Charente-Maritime dévoile des vagues plus secrètes le long de sa côte sauvage. En passant l’estuaire, le littoral entre Soulac et Lacanau réserve, le long de ses plages de sable fin, de superbes et fameux beach breaks.

Pour les débutants 

A marée montante, la plage des Sables d’Olonne est plutôt accessible aux néophytes. Le Porge, très populaire l’été, offre des vagues de qualité. Montalivet plaira aux longboarders, et Hourtin a l’avantage de n’avoir jamais trop de monde à l’eau.

Pour les intermédiaires 

L’île d’Oléron (plus grande île française après la Corse) offre plusieurs spots adaptés à toutes les conditions de vents et de marées, surtout entre Vert-Bois et St-Trojan. Brétignolles-sur-Mer et Saint-Gilles-Croix-de-Vie offrent des spots pour tous niveaux.

csylvainguionnet-lesconches-vendee4.jpg

La plage des Conches, en Vendée, se situe au nord de la Tranche-sur-Mer, en face de l'île de Ré

Pour les experts 

La Sauzaie est un spot de reef incontournable, qui ne pardonne aucune approximation. Au nord de l’île de Ré, au Lizay, on peut surfer une gauche costaud. Les spots de Carcans, Soulac-sur-Mer, l'Amélie et le Gurp offrent de beaux tubes. A Lacanau, un beach break solide et plusieurs pics permettent aux surfeurs exigeants de se faire plaisir.

csylvainguionnet-lasauzaie-vendee3.jpg

La Sauzaie, en Vendée, est conseillée pour les surfeurs expérimentés

Dans les Landes

Ah, les vagues landaises… des œuvres d’art éphémères, parmi les plus belles qui soient, naissant et disparaissant au gré des humeurs des bancs de sable. Trouver le pic parfait est un sport local… et addictif ! Entre Biscarosse et Hossegor, pas de vagues de reef : le profil de plage pentu offre un beach break réputé sur toute la planète, une houle de qualité très régulière, creuse et rapide - favorisant surtout les droites - mais également de gros courants. La meilleure saison s’étire de septembre à novembre.

Pour les débutants 

La Santocha, à Capbreton, est incontournable les jours de petite houle, car abritée des vents thermiques de nord-ouest. Les spots de Mimizan et de Moliets sont également intéressants. Selon l’emplacement des bancs de sable, vous trouverez toujours un endroit où surfer ; soyez vigilants concernant les baïnes, se formant parallèlement à la plage.

Pour les intermédiaires 

A Seignosse, on profite du spot des Bourdaines à marée haute ou basse ; les belles sessions sont fréquentes, ce qui attire beaucoup de monde en été.  Biscarosse, Soustons et le Vieux Boucau offrent aussi des vagues de qualité - mais là encore gare aux baïnes !

barbora-kramna-bkkeh_k-tl0-unsplash.jpg

Surfeurs à Hossegor, surf city mondialement connue

Pour les experts 

A Hossegor, surf city mondialement connue, les shore breaks de la Gravière et des Culs Nus sont hyper puissants.  La Nord est le spot le plus connu de la côte landaise ; les vagues peuvent y atteindre 6 mètres ! A Capbreton, la Piste (surnommée « l’indomptable ») est un spot un peu plus sauvage qui offre de puissants tubes. 
 

Dans le Pays basque

Les 25 kilomètres de côtes entre Bidart et Hendaye sont le berceau du surf en France depuis la fin des années 50. On trouve des écoles sur la côte des Basques, célèbre plage biarrote où se tenait jusqu’il y a peu le Biarritz Surf Festival, ainsi que sur tout le littoral d'Euskadi, qui offre une diversité de conditions et une qualité de swell époustouflantes. Attention : l’affluence sur les spots en saison estivale peut effrayer !

cours-de-surf-pays-basque-c-marie-dufay.jpg

Vous trouverez de nombreuses écoles de surf sur la côte basque

Pour les débutants 

Hendaye est le dernier spot avant l’Espagne, où il fait bon surfer quand la houle est bien forte ! Il suffit de choisir son pic sur cette plage de 3km de long, parfaite pour débuter.

Pour les intermédiaires 

A Bidart, Uhabia est un beach break praticable à marée basse et mi-marée, avec un pic gauche/droite régulier. Le sud de la vague est apprécié des bobyboarders pour son tube accessible. La plage du Centre offre aussi un bel éventail de possibilités, et fonctionne à toutes les marées.

guillaume-briard-zxpp5sxbwba-unsplash.jpg

Comment ne pas craquer pour les paysages de la côte basque, comme ici à Bidart ?

Pour les experts 

On tente la fameuse droite de Parlementia (à cheval sur Bidart et Guéthary), où il y a foule l’été et où il faut beaucoup ramer ; mais aussi Lafiténia à St-Jean-de-Luz, pour peu que l’on ne craigne pas les rochers et le fort courant, ou les Alcyons à Guéthary. La droite des Cavaliers, à Anglet, est un des spots les plus réguliers de l’hexagone.
 

A lire aussi si vous aimez le surf : 
 Où apprendre à surfer ? 
10 spots de surfs légendaires dans le monde
Où surfer les plus grosses vagues ? 

 
 



Guide de voyage

Une collection Lonely Planet pour découvrir un pays à travers ses plus beaux itinéraires en voiture

Paramètres des cookies