-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Itinéraires
  4. La France en van : 10 idées de road trips sur mesure
Itinéraires

La France en van : 10 idées de road trips sur mesure

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 19 juillet 2021

Carte

De crises sanitaires en déconfinements, le voyage en van aménagé a de plus en plus la côte : on a la liberté de partir quand on veut, où on veut, de prendre la poudre d’escampette si on est déçu par un endroit ou, au contraire, de s’éterniser dans un petit coin de paradis. Que vous aimiez le sport, les randos à vélo ou à pied, les road trips à l’américaine, le slow tourisme épicurien, les changements de paysages dans l’intervalle de quelques kilomètres, la découverte de lieux insolites, de villages de caractères, nous vous emmenons sur les routes et les chemins de France le long de dix itinéraires sur mesure.

Van de nuit

Avant de vous lancer sur les routes de l’hexagone, malgré l’esprit de liberté qui vous anime, ayez en tête quelques règles pour préparer vos nuits. Commencez par télécharger l’application Park4night, qui permet de savoir - grâce à un large réseau d’utilisateurs - où passer la nuit sur des emplacements sympas, gratuits ou payants. A propos d’emplacements gratuits, sachez que la loi française n’interdit pas de dormir dans son véhicule tant que le stationnement n’est ni dangereux, ni gênant, ni abusif. Il est même autorisé jusqu’à un délai maximum de sept jours mais il est préférable de ne pas dormir plus de 24 heures à la même place et de ne pas sortir son équipement de camping à l’extérieur car camper sur la voie publique est interdit. Vous pouvez donc couper la poire en deux et vous offrir de temps en temps une petite place de camping classique, à la ferme ou encore chez l’habitant par l’intermédiaire du site Le Camping Sauvage par exemple.

tommy-lisbin-tqetkuni4ow-unsplash.jpg

Et si on partait en virée nocturne en van ?

Au bout du monde dans le Finistère et les Côtes d’Armor

Si vous voulez roulez loin, jusqu’au bout de la terre, en quête de paysages découpés par les éléments, laissez-vous tenter par le littoral du nord-ouest de la Bretagne. Démarrez en douceur par le Trégor et sa côte de granite rose et posez-vous du côté de Locquirec dans le Finistère nord pour ses plages et un peu de surf si les vagues sont au rendez-vous. Continuez l’aventure sauvage vers l’ouest dans le Pays de Léon où les routes qui longent la côte seront encore plus sauvages et plus désertes. Vous pourrez vous garer dans des spots de rêve - notamment du côté de Carantec pour de superbes plages désertes ou l’île de Callot accessible à pied à marée basse - sans risquer d’être dérangés, sauf par des mouettes curieuses. Au retour, aventurez-vous à l’intérieur des terres dans les Monts d’Arrée, à la découverte du Geopark Armorique, riche de paysages minéraux et presque lunaires, surtout du côté du Roc’h Ruz, point culminant du parc à près de 400 m.

De la glisse de Lacanau à Biarritz

Partir en van inclut bien souvent la planche de surf arrimée sur le toit. Les fans de glisse adoreront descendre de Lacanau à Biarritz d’une plage à une autre à la recherche des plus fortes montées d’adrénaline. Tandis que les adeptes du surf jetteront l’ancre du côté de Lacanau, du Cap Ferret ou de Hossegor, les fans de kitesurf, de wing ou de foil opteront pour le bassin d’Arcachon, plus protégé. Pour une combinaison idéale mer/lac, choisissez Biscarosse et le parking gratuit du Petit Nice à la Teste-de-Buch, sur la route d'Arcachon pour une nuitée gratuite sympa. Autre adresse agréable et reposante si vous voulez vous posez quelques jours : le camping du Tedey sur les bords du Lac à Lacanau. Quant à Hossegor et Biarritz, méfiez-vous des arrêtés municipaux de saison interdisant le stationnement des camping-cars ou vans habitables à certains endroits et privilégiez des étapes nocturnes à Seignosse par exemple ou quelques kilomètres dans l’arrière-pays.

tanja-cotoaga-2qsaszkpfvw-unsplash.jpg

Bassin d'Arcachon

Une itinérance van et vélo autour des châteaux de la Loire

Précurseur dans l’aménagement de ses voies vélo, le Pays de la Loire offrent une très large gamme de circuits le long de l’eau. D’un château à l’autre, laissez-vous tenter par de belles boucles qui vous ramèneront toujours à la case « van » ! Basez votre engin à 4 km de Blois au charmant camping du Val de Blois sur les bords de la Loire et empruntez les itinéraires vélos en boucles qui permettent de découvrir Chambord, Cheverny ou encore Chaumont-sur-Loire sans oublier le château de Blois. Autre option encore plus verte pour « planter » son van : le camping à la Ferme pédagogique de Prunay à Valloire-sur-Cisse où l’on pourra même vous louer des vélos si vous arrivez sans.

dorian-mongel-yui3dzix7ym-unsplash.jpg

Le splendide château de Chambord

Itinéraire road trip templier dans le Larzac

Vous rêvez de désert américain ou mongol mais les conditions sanitaires actuelles rendent le rêve difficilement réalisable… Rabattez-vous sur le Larzac où certains paysages vous dépayseront autant que ces contrées étrangères. En van, vous pourrez vous échapper en toute liberté sur les routes du Causse du Larzac à la découverte de ses grands espaces de landes et de pierres classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Roulez d’un trésor architectural templier et hospitalier à un autre sur le plateau du Larzac tels que la cité médiévale de la Couvertoirade ou le fort de Saint-Jean d’Alcas - une ancienne abbaye de femmes ! -, attardez-vous chez des producteurs locaux de fromage de brebis et ne manquez pas un lieu insolite : une église orthodoxe préfabriquée en Russie et implantée dans la forêt de Pessales près de Sylvanès ! Quant à vos nuits, inutile de vous dire que vous aurez l’embarras du choix pour garer votre van au milieu de l’un des « jardins » naturels les plus dépaysants et déroutants de France.

La mer, la plage et les montagnes sur la même route (ou presque)

Offrez-vous le luxe de passer des plages des alentours de Perpignan aux stations de sport d’hiver des Pyrénées Catalanes en moins de 100 km en vous laissant captiver par une succession de paysages changeants presque d’un kilomètre à l’autre ! Côté Méditerranée, roulez jusqu’à Collioure puis Banyuls vers la frontière espagnole pour profiter des plages et des criques de la côte Vermeille comme l’anse Paulilles à Port-Vendres ou la plage de Peyrefitte. Pour passer une nuit dans un chouette emplacement, garez-vous sur la route qui monte de Collioure à la tour Madeloc par exemple. Une fois rassasié de plage et de mer, cap sur le pic du Canigou et sur les Pyrénées Catalanes aux alentours de Font Romeu. Dans la fraicheur des montagnes, vous ferez le plein de bon air, de randos et de baignades. Les places de parking ne manquent pas au sommet de pics, au creux des vallées ou au bord de lacs ou de rivières. Si les conditions sanitaires le permettent, passez en Catalogne espagnole à Bourg Madame ou traversez l’enclave étonnante de Llieva. Enfin n’hésitez pas à faire une petite infidélité à votre van en faisant un petit aller-retour dans les montagnes dans le fameux train jaune de Cerdagne de Villefranche – Vernet-les-Bains à Latour-de-Carol.

jametlene-reskp-hojli-7bil0-unsplash.jpg

Vernet-les-bains, pic du Canigou

Dans le sud-est hors des sentiers battus

Même si la Provence et la Côte d’Azur peuvent être synonymes de tourisme à outrance, y circuler en van permet de sortir des sentiers battus et de s’attarder dans des endroits où vous pourrez être seul au monde, ou presque ! Favorisez l’arrière-pays et des destinations incongrues comme le plateau de Valensole au sud-ouest de Digne-les-Bains pour ses champs de lavande à perte de vue et pour garer votre van au plus près de l’endroit où un cultivateur vit une soucoupe volante atterrir un petit matin de 1965. Autre destination où garer son van pour partir en randonnée sur les traces de Pagnol : le massif du Garlaban qui surplombe Aubagne. Pour dormir, offrez-vous une nuit ou plus au camping du Garlaban, également proche de la Ciotat si la petite ville portuaire des anciens chantiers navals et des frères Lumière vous tente. Retour dans l’arrière-pays, au-dessus de Nice, pour découvrir la splendeur de la nature du parc du Mercantour en vous basant aux alentours de Saint-Martin-Vésubie. La pureté du ciel et de l’air vous donneront même envie de quitter votre cher van pour dormir à la belle étoile.

victoria-munier-7xveu_-2zwc-unsplash.jpg

Des champs de lavande à l'infini...

Itinéraire épicurien dans le Mâconnais

Voilà un itinéraire slow life où vous privilégierez volontiers le ralenti pour mieux apprécier votre circuit épicurien ! Empruntez tranquillement les 75 km de la route oenotouristique des vins de Bourgogne à l’ouest de Mâcon. Des appellations Mâcon ou Viré-Clessé au nord, vous dégusterez, plus au sud, les fameux grands vins blancs de Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Puilly-Vinzelle et Saint-Véran. Entre Cluny et Mâcon, suivez les pas et les très bons goûts de Lamartine en sillonnant le Val Lamartinien, un val que l’écrivain natif de Mâcon appréciait particulièrement et où les paysages vallonnés tâchés de vignobles rencontrent trois roches étonnantes dont celle de Solutré. Haute de 493 m, elle s’escalade facilement pour une pause digestive avant de remettre le couvert à l’Ô des Vignes par exemple, un excellent restaurant à proximité du site. Car la gastronomie bourguignonne est aussi bien évidemment au coeur de votre périple dans le Mâconnais. Enfin, pour vivre l’expérience épicurienne jusqu’au bout, dormez en pleine nature au bord des vignes ou sur les bords du lac de Saint-Point, au sud de Cluny, un endroit cher à Lamartine.

Les plus beaux villages d’Alsace

Cap vers le grand-est de la France pour un périple pittoresque où vous collectionnerez non seulement les cartes postales des plus beaux villages d’Alsace mais où vous vous imprégnerez aussi d’une culture, d’un art de vivre et d’une gastronomie qui ont su garder une forte identité. Commencez par la cité médiévale de Sélestat au nord, trainez le long des maisons à pans de bois et sur le quai des Tanneurs. Partez ensuite vers le sud pour le village de Ribeauvillé, vous êtes en plein cliché alsacien : le village aux maisons fleuries presqu’à outrance est entouré de trois châteaux et traversé par la route des vins… D’ailleurs, même si les emplacements gratuits pour la nuit ne manquent pas, offrez-vous une nuit - ou plus - au camping de la ferme viticole Les Noyers à Bergheim pour approfondir votre découverte des produits locaux. Continuez votre périple vers le sud par les célèbres villages-bijoux de Hunawihr - classé plus beau village de France -  et Riquewihr - surnommé « perle du vignoble alsacien » -. Remontez tranquillement à bord de votre van pour terminer votre périple en beauté à Kayserberg, où, après une Flamekueche ou un Kougelhopf - selon l’humeur -, vous partirez en randonnée dans les ruines du château. Digérez puis garez-vous au village suivant, Eguisheim - lui aussi classé plus beau village de France - pour une virée en Winstub bien méritée !

andreas-fickl-y08kantpfkc-unsplash.jpg

Petite chapelle au milieu des vignes sur la route des vins d'Alsace

Périple patrimoine industriel dans le Nord

On n’y aurait pas cru il y a encore deux décennies mais aujourd’hui les anciens sites miniers et industriels du Nord et du Pas de Calais font l’objet d’une étonnante reconversion en sites naturels, lieux de promenades et d’activités ou de musées. Une reconversion qui donne un nouveau visage au Nord décrit par Emile Zola ou chanté par Pierre Bachelet… Débutez votre périple industriel par l’ascension des terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle près de Lens, les plus hauts d’Europe ! Des chemins de randonnées ont été aménagés pour atteindre leurs points culminants à 186 m. D’en haut, le plat pays s’étend à perte de vue ! A quelques kilomètres au sud de Lens, un autre terril sur lequel la nature a repris le dessus, celui de Pinchonvalles, le plus long d’Europe, offre aussi une belle balade. Pour aller jusqu’au bout de l’expérience minière, jetez l’ancre au pied du terril pour la nuit. Imprégné de la terre des mineurs, vous aurez envie de comprendre leur vie. Cap sur le Centre Historique Minier de Lewarde au sud-est de Douai où vous plongerez dans l’univers minier dans une fosse et des galeries reconstituées. Le Nord, c’est aussi l’industrie du textile. Après l’univers un brin suffocant des mines, roulez plein nord, direction Roubaix et sa manufacture du textile, un musée fascinant qui vous racontera toute l’histoire de cette industrie et où on vous invitera même à des ateliers de création. Et pour conclure en beauté ce petit périple qui vous fera voir le Nord autrement, passez la nuit dans la ferme aux escargots Fabien Lesaffre à Comines ! 

A l’intérieur des terres en Normandie

Loin des Planches de Deauville, des plages du Débarquement, du Mont-Saint-Michel et des falaises d’Etretat, perdez-vous en van dans les endroits les plus reculés, authentiques et surprenants de Normandie ! Démarrez votre périple dépaysant par la Suisse Normande, qui porte son nom à merveille puisqu’elle mélange les paysages des alpages suisses à ceux du bocage normand. Garez-vous à Thury-Harcourt pour vous balader à pied ou à vélo sur la voie verte. Dormez au coeur de ce paysage magique de croisement de rivières et de cours d’eau avant de prendre la route du sud et de découvrir le bocage normand dans la campagne avoisinant Flers. En route, faites une pause gourmande au village de Clécy, légèrement perché où le temps semble s’être arrêté, puis quelques activités sportives car les environs regorgent d’activités nautiques et de montagne à pratiquer, notamment le long de la route des Crêtes. A Athis-val-de-Rouvre, près de Flers, garez votre van au Camping de la Ribardière pour découvrir la ferme bio et son produit phare, le cidre ! Poursuivez votre périple vers le sud à travers la belle forêt des Andaines pour Bagnoles-de-l’Orne pour ses eaux thermales et son charme désuet de station thermale. Campez au bord du lac et faites une cure de jouvence avant de prendre la direction du sud-est et de vous perdre dans les superbes paysages du trop peu connu Parc du Perche. 


Guide de voyage

Un guide Lonely Planet pour découvrir la France à travers ses plus beaux itinéraires en voiture