1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Lot, Aveyron et Vallée du Tarn : le meilleur de la région
France

Lot, Aveyron et Vallée du Tarn : le meilleur de la région

Mis à jour le : 6 avril 2021

Carte

Les départements du Lot, de l’Aveyron, du Tarn et du Tarn-et-Garonne enchantent d’abord le visiteur par leurs paysages préservés. Entre les petites villes à taille humaine, de ravissantes départementales mènent des hauts plateaux basaltiques de l’Aubrac au “désert” du Larzac, via les Causses dénudés, entaillés de magnifiques rivières. Un terrain rêvé pour les cyclistes, randonneurs ou kayakistes. Énigmatiques statues-menhirs, châteaux perchés, abbayes romanes ou commanderies templières, la région envoûte aussi par son patrimoine culturel et architectural. Cordes-sur-Ciel, Conques, Saint-Cirq-Lapopie, Najac, Collonges-la-Rouge... Nids d’aigle médiévaux ou bastides tracées au cordeau, le territoire compte plus de vingt bourgs parmi les “Plus Beaux Villages de France”. Et puis n’oublions pas les richesses gastronomiques que regorge la région, entre foie gras, truffes, noix, safran, aligot, vins de Gaillac ou de Cahors, il y en a pour tous les goûts !
 

1. Cités de caractère 

 Le territoire constitué par le Lot, l’Aveyron et la vallée du Tarn, quoique largement rural, compte plusieurs cités emblématiques. Ces villes à taille humaine séduisent par la richesse de leur patrimoine architectural, historique et artistique et constituent des portes d’entrée passionnantes à l’exploration de la région.

  • Albi. C’est l’un des joyaux de l’Occitanie : le centre historique d’Albi se déploie autour de la Cité épiscopale, qui comprend la somptueuse cathédrale Sainte Cécile et le palais de la Berbie, aux allures de forteresse. Le Tarn, qui traverse Albi, renforce le cachet de cette ville très attachante.

  • Cahors. La jolie ville de Cahors est lovée dans une profonde boucle du Lot. Outre son icône, le gracieux pont Valentré, il faut prendre le temps de découvrir les ruelles de la vieille ville ou encore la cathédrale Saint-Étienne et son élégant cloître. Sans oublier de goûter le vin auquel Cahors a donné son nom.

  • Rodez. Rodez charme le visiteur par ses demeures médiévales et Renaissance et sa puissante et délicate cathédrale gothique de grès rose. L’audacieux musée dédié à Pierre Soulages est un autre atout de la ville.

  • Figeac.  De riches demeures médiévales coiffées de soleilhos (greniers ouverts) donnant sur les beaux paysages vallonnés le long des eaux du Célé, des placettes animées, un superbe musée Champollion et des marchés nocturnes estivaux débordant de gaieté.

2. Au fil de l'eau 

Tarn, Aveyron, Célé, Lot, Viaur, Dourbie, Truyère, Dordogne, Garonne... Les nombreux cours d’eau qui irriguent la région façonnent ses extraordinaires paysages, de gorges sauvages en vallées majestueuses. Quelle expérience plus magique que de les vivre au plus  près, au gré de l’eau ? Le canoë-kayak est ici une activité phare, parfois sur des parcours de plusieurs jours. Les randonneurs trouveront des sentiers au bord de l’eau, et les spots de baignade, entre rivières et lacs, abondent. Florilège des sites les plus emblématiques.

  • Gorges du Tarn. Entre les causses Méjean et de Sauveterre, le Tarn a dessiné un immense canyon. Une nature spectaculaire à explorer entre spots de baignade de rêve et villages de caractère.

  • Gorges de l'Aveyron. Entre Saint-Antonin-Noble-Val et Penne, l’Aveyron se faufile à travers un défilé de falaises calcaires, dans un décor luxuriant ponctué de plages naturelles, de points de vue spectaculaires et de superbes villages.

  • Viaduc de Millau. Sensation de “vertige inversé” garantie en passant en canoë, en barque ou à pied sous le spectaculaire et futuriste viaduc de Millau, plus haut viaduc multi-haubané du monde,  qui enjambe la vallée du Tarn.

  • Vallée du Lot. La vallée du Lot offre, au fil de ses méandres et de ses gorges boisées, quelques-uns des plus séduisants paysages de la région. De charmants villages s’égrènent le long de son cours, de Saint-Geniez-d’Olt à Puy-L’Évêque, en passant par Espalion, Estaing ou Saint-Cirq-Lapopie. ​

    sies-kranen-y3ioqwmks70-unsplash.jpg

    Viaduc de Millau

3. Art et contemplation dans les abbayes 

La présence, en son cœur, du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, emprunté depuis le Moyen Âge par des millions de pèlerins, a contribué à couvrir la région d’abbayes. Moissac et Conques, tout particulièrement, sont des merveilles, mais bien d’autres sont à découvrir. Certaines assurent un rayonnement bien vivant des arts : musique à l’abbaye de Sylvanès, art contemporain à Beaulieu- en-Rouergue, ou encore tapisserie du XXe siècle à l’abbaye-école de Sorèze.

  • Abbaye de Sylvanès. Situé aux confins de l’Aveyron, ce bijou cistercien devenu centre d’art programme un festival réputé de musique sacrée.

  • Abbatiale Sainte-Foy de Conques. L'exceptionnelle abbatiale Sainte-Foy, toute de grès jaune, subjugue par son tympan, véritable bible de pierre, ses chapiteaux finement sculptés et ses vitraux signés Pierre Soulages.

  • Abbaye Saint-Pierre-de-Moissac. L’abbaye Saint-Pierre-de-Moissac est un joyau. Son célèbre cloître aux chapiteaux romans finement sculptés, ainsi que son tympan du XIIe siècle, sur le thème de l’Apocalypse, lui valent d’être classée au Patrimoine mondial de l’humanité.



​4. De village en village 

La région est constellée de villages remarquables. Plus d’une vingtaine sont labellisés “Plus Beaux Villages de France”, mais bien au-delà, ils sont innombrables à enchanter le visiteur avec leur architecture préservée. Qu’il s’agisse des bastides si typiques du Sud-Ouest (avec leur plan en damier et leur place à arcades), des cités templières du Larzac, des bourgades perchées sur une colline ou lovées dans le méandre d’une rivière, c’est un bonheur pour les amateurs de déambulations nez au vent.

  • Cordes-sur-Ciel. Qu’elle est belle, cette bastide hors du temps, comme suspendue entre terre et ciel ! À l’abri de puissantes portes fortifiées, Cordes éblouit par ses fastueuses demeures gothiques aux façades sculptées.

  • Saint-Cirq-Lapopie. Toisant les eaux du Lot depuis son promontoire, Saint-Cirq-Lapopie est l'un des plus beaux villages du Quercy : de placettes en ruelles pentues, maisons à arcades et fenêtres à  meneaux enchantent le promeneur.

  • Conques-en-Rouergue. Ce célèbre bourg s’étage sur les flancs des verdoyantes gorges de l’Ouche. Écrin d’un chef-d’œuvre de l’art roman, l’abbatiale Sainte-Foy, le village affiche une unité architecturale exceptionnelle, avec ses maisons à colombages coiffées de lauze.

  • Rocamadour.  Comme accroché à la paroi surplombant les gorges de l'Alzou, ce lieu saint attire les pèlerins depuis le XIIe siècle. De bas en haut, on découvre la cité médiévale, les sanctuaires abritant la Vierge noire, puis le château.

  • ​​La Couvertoirade. Aux confins du Larzac aveyronnais, l'ancienne cité templière de La Couvertoirade forme un ensemble fortifié particulièrement évocateur. Son dédale de ruelles préservé abrite de nombreuses échoppes d'artisans.​

sam-bark-6rlu7fkjyta-unsplash.jpg

Cordes-sur-Ciel

5. Randonnées mythiques 

Paysages sauvages, merveilles géologiques : pour profiter au plus près de cette nature préservée, la randonnée, à la journée ou sur plusieurs jours, est un must dans cette région. Les possibilités sont infinies, du légendaire chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle arrivant du Puy-en-Velay, aux courtes promenades dans des sites d’exception.

  • Chemin de Saint-Jacques-de Compostelle (GR®65). Jalonné de merveilles de l’art roman et de sites emblématiques, le chemin de Compostelle offre une traversée magnifique de la région d’est en ouest. Chemin de foi pour les uns, le “pèlerinage” est pour d’autres une simple randonnée, une expérience personnelle ou un itinéraire artistique. 

  • Tour du Larzac. Pour découvrir la beauté sauvage du causse du Larzac, les deux itinéraires de grande randonnée les plus fameux sont le GR®71C “Templiers et Hospitaliers” (4 jours, 82 km) et le GR®71D “Tour du Larzac” (6 jours, 109 km).

  • Gorges du Tarn. Tout au long de ce canyon spectaculaire, un sentier longeant le Tarn permet de découvrir spots de baignade, beaux points de vue et villages hors du temps. Le parcours (53 km) peut être effectué par tronçons, grâce aux navettes qui desservent les gorges l’été.

  • Corniches du Causse Méjean. Réputée parmi les plus belles de France, la randonnée des corniches du causse Méjean (10 km en version longue) offre une promenade vertigineuse avec vue sur les gorges du Tarn et de la Jonte, ainsi que sur les causses que ces gorges cisaillent.

  • Chemin de Halage de Ganil. Au départ de Saint-Cirq-Lapopie, une randonnée de 15 km (aller-retour) au bord du Lot emprunte le chemin de halage de Ganil, un surprenant sentier taillé dans le flanc de la roche sur près d’un kilomètre.

justine-olivert-ffc_o9lnuis-unsplash.jpg

Clocher d'église, Le-Puy-en-Velay

6. Gouffres et grottes 

La géologie de la région lui vaut d’abriter de nombreux gouffres et grottes, creusés par l’eau et  le gel dans les massifs calcaires. On y découvre des merveilles de la nature – rivières souterraines, stalactites, stalagmites et autres concrétions, mais aussi parfois des chefs-d’œuvre de l’art préhistorique.

  • Gouffre de Padirac. Padirac est bien plus qu’un gouffre plongeant à plus de 100 m dans les entrailles de la terre. C’est aussi une rivière souterraine que les visiteurs découvrent lors d’une courte balade en barque, et une série de grottes révélant des formations géologiques toutes plus étonnantes les unes que les autres : stalactite géante, dentelles de calcaire… Un must !

  • Grotte de Foissac. On peut y découvrir des vestiges de la présence d’humains qui y ont séjourné il y a 4 000 à 5 000 ans.

  • Grotte du Pech Merle. Un des sites majeurs de l’art paléolithique en Europe, la grotte du Pech Merle présente des traces de présence animale, de très belles concrétions et, surtout, des fresques très émouvantes : “frise noire” (bisons, aurochs, chevaux et mammouths, réalisés il y a environ 16 000 ans), “chevaux ponctués” et “mains négatives”.

  • Aven Armand. Au cœur du causse Méjean, une grotte féerique peuplée de stalagmites, et dans laquelle on s’enfonce en funiculaire. Spectacle son et lumière très réussi sur la thématique du Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

     

     

7. Châteaux du Quercy 

Guerre de Cent Ans et guerres  de Religion obligent : le Quercy s’est doté, au cours des siècles,  de dizaines de forteresses, dont certaines ont ensuite été agrémentées d’enjolivements Renaissance. En tête de liste, le château de Bonaguil est un véritable château fort de roman. Au nord, Castelnau-Bretenoux étonne par ses dimensions et sa pierre rosée, tandis que Turenne rappelle les grandes heures des vicomtes locaux.

  • Château de Bonaguil. Cette forteresse de roman surgit comme une apparition. Hérissée de tours défensives, percée de meurtrières, dotée jadis de sept ponts-levis, elle illustre presque toutes les techniques de défense du Moyen-Âge. Sa visite fait le bonheur des enfants et des parents. 

  • Château de Turenne. Coiffant véritablement la cité, cette forteresse bâtie entre les XIe et  XIVe siècles donne à Turenne toute sa majesté. Dans la cour, un jardin à la française déborde de fleurs en été. La tour César, ancienne tour de guet, offre une vue à 360° sur le paysage alentour.

  • Château de Castelnau-Bretenoux. Posé sur un éperon rocheux, le château de Castelnau-Bretenoux attire l’œil à des kilomètres à la ronde. Cette forteresse dominée par un donjon et hérissée de tours offre un très bel exemple d’architecture militaire médiévale, adoucie par la couleur rosée de sa pierre.​

    hannah-reding-btryjdxjn_c-unsplash.jpg

    Château de Castelnau-Bretenoux, Prudhomat

8. Paysages de l'Aveyron 

Les amateurs d’étendues sauvages grandioses seront comblés dans l’Aveyron, entre hauts plateaux basaltiques de l’Aubrac et grands espaces dénudés des causses. Ces paysages quasi désertiques, façonnés depuis des millénaires par l’agropastoralisme, offrent un spectacle à couper le souffle. 

  • Causse du Larzac. Le plus grand des causses est un territoire rude et désertique largement dévolu à l’élevage extensif des brebis, et ponctué de cités templières magnifiquement préservées.

  • ​​Causse Méjean. Ce vaste plateau calcaire aride et dénudé aux allures de steppes mongoles dessine une île en plein ciel. Les routes qui cisaillent cette immensité confèrent une indicible sensation de liberté. ​

    tom-sam-k-fpbvlpecw-unsplash.jpg

    Plateau de l'Aubrac, Laguiole

9.  Savourer le terroir 

Déguster les vins et les produits de la région est une dimension à part entière du voyage. Le terroir offre des ingrédients d’une qualité exceptionnelle, matière première d’une cuisine savoureuse : foie gras, confits, huile de noix, confiture et fromages régionaux, mais aussi spécialités à base de truffe et safran. Quant aux amateurs de vin, ils seront à la fête : vins de cahors, gaillac, marcillac ou fronton les attendent.

  • Plateau de l'Aubrac. À cheval entre Aveyron, Cantal et Lozère, ce grand plateau basaltique déroule ses vastes espaces à 1 000 m d’altitude environ. Il est peuplé essentiellement de belles vaches aubrac aux yeux ourlés de noir, dont le lait produit d’excellents fromages.

  • Aligot.  L’aligot est une des spécialités les plus renommées de l’Aveyron : une purée de pomme de terre agrémentée de tomme fraîche, de crème fraîche, de beurre et d’ail. 

  • Fromages. Parmi les fromages les plus connus de la région, le roquefort (lait de brebis cru) ou encore le bleu des Causses (lait de vache cru), mais aussi le rocamadour, petit fromage de chèvre rond d’une grande finesse, au léger goût de noisette.

  • Vins de caractère. Les plus fameux sont sans doute les vins de Gaillac, issus des plus anciens vignobles de France et élaborés à partir de sept cépages endémiques, et les vins rouges de Cahors. D’autres appellations sont en plein essor.

  • Des saveurs d'exception. Certains produits colorent d’une saveur unique la cuisine de la région, à commencer par la prestigieuse truffe noire du Quercy, ou encore le safran, mais aussi l’ail rose de Lautrec ou la noix du Quercy.

  • Viandes et volaille.  Immense et sauvage, le terroir fournit des produits d’une qualité exceptionnelle : agneau fermier du Quercy, veau d’Aveyron et du Ségala, bœuf fermier d’Aubrac, salaisons... et bien sûr l’emblématique foie gras.

jez-timms-gmw2nz7jgre-unsplash.jpg

Le roquefort, fromage typique de l'Aveyron

10.  Traditions artisanales 

Vous pourrez rapporter des souvenirs précieux et authentiques de la région grâce à ses traditions artisanales qui ont perduré. Visites d’ateliers ou de musées dédiés permettent bien souvent de découvrir de façon vivante l’artisanat local. 

  • Pastel. A Lautrec, vous pourrez découvrir l'artisanat lié à la filière du pastel, plante tinctoriale donnant un colorant bleu à la nuance subtile. 

  • Couteaux de Laguiole. Célèbre pour ses couteaux pliants ou de table aux manches caractéristiques (en bois, en corne ou en os), Laguiole compte six coutelleries en activité. On peut observer le travail des artisans.

  • Maroquinerie. Le cuir est en bonne place dans la région, avec notamment les ganteries de Millau, illustrées par la luxueuse maison Causse. Graulhet abrite une Maison des artisans du cuir ; il est de plus souvent possible d’y observer les maroquiniers à l’œuvre dans leurs ateliers.



Guide de voyage

Un guide Lonely Planet 100% testé sur le terrain, et riche en secrets locaux, pour découvrir le meilleur du Lot, Aveyron et vallée du Tarn

Paramètres des cookies