-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage responsable
  4. Bordeaux et sa région : faire le tour du bassin d’Arcachon
Voyage responsable

Bordeaux et sa région : faire le tour du bassin d’Arcachon

Mis à jour le : 27 avril 2021

Carte

Le bassin d’Arcachon est une destination vélo incontournable, entre plages de sable fin, villages ostréicoles et forêts de pins. On se donne une semaine pour découvrir cette petite mer intérieure largement ouverte sur l’océan, ses lieux emblématiques et ses paysages iodés. Un parcours plutôt plat, idéal pour une aventure en famille.
 
L'itinéraire : Arcachon • Cap-Ferret • Andernos-les-Bains • Gujan-Mestras • Arcachon  

En chiffres

  • Carbone 0,8 kg/personne
  • Distance 60 km
  • Durée 5 nuits et plus

Le point de départ

Arcachon est desservie par le TER depuis Bordeaux (45 min), que l’on rejoint en TGV au départ de Paris (2 heures) et en Intercités au départ de Toulouse (2 heures 15). À votre arrivée, louez un vélo (chez Locabeach par exemple) adapté à vos besoins pour la suite de l’aventure. Si les plus sportifs peuvent faire cette boucle assez rapidement, une semaine est un timing idéal pour prendre le temps de découvrir et de savourer les pépites du bassin.
 

Etape 1 : Arcachon

Depuis la fin du XIXe siècle, Arcachon est un lieu de villégiature de la bourgeoisie bordelaise. Bien plus qu’une simple station balnéaire, elle recèle des trésors architecturaux magnifiques. Second port de plaisance de la façade atlantique, derrière celui de Brest, il est l’unique port en eau profonde du bassin et relie le port de pêche au quartier ostréicole de l’Aiguillon.
Pour rejoindre le Cap-Ferret, embarquez votre vélo sur la navette maritime (30 min). Sinon, on vous propose deux jolies promenades à pied !

La Ville d’hiver

Sur les hauteurs d’Arcachon, ce quartier aux villas Belle Époque s’organise autour du parc Mauresque. Ici, d’extravagantes villas du XIXe siècle (louez un audioguide à l’office du tourisme ou participez à une visite guidée) se nichent à l’ombre des pins, loin de l’effervescence des plages. On y accède facilement par l’ascenseur du parc Mauresque, qui relie la Ville d’été à la Ville d’hiver. Profitez-en pour grimper au sommet de l’observatoire Sainte-Cécile. La vue sur la Ville d’hiver et le bassin est magnifique.

bet-osten-0mxybpiho1m-unsplash_1.jpg

Allez-vous tenter l'ascension de la dune du Pilat ?

La dune du Pilat

Prévoyez une journée pour cette balade sur la plus haute dune d’Europe (entre 100 et 115 m, selon le vent), au départ de la plage Pereire (10 km par la Vélodyssée). Vous profiterez de paysages incroyables entre forêts de pins et océan. Avant de partir, faites une halte à la halle Baltard (le marché d’Arcachon) ; vous pourrez y composer le pique-nique idéal. Arrivés à destination, les plus courageux grimperont la dune par le sable. De Pâques à la Toussaint, un escalier rend la montée un peu plus accessible, même si l’ascension n’est pas une mince affaire. Une fois en haut, c’est l’émerveillement. La vue s’étend à 360° : banc d’Arguin, pointe du Cap-Ferret, immensité de l’océan et de la forêt des Landes. Pour le pique-nique, redescendez du côté de la plage de la Corniche.

Etape 2 : le Cap-Ferret

La presqu’île du Cap-Ferret est une étroite étendue de terre boisée qui s’étire sur 25 km, entre le bassin d’Arcachon et l’océan. Entre plages dunaires et villages ostréicoles, elle se parcourt facilement à vélo, le long des forêts de pins parsemées de luxueuses villas. Au belvédère de la pointe, une vue spectaculaire ouvre sur le banc d’Arguin et la dune du Pilat.
Trajet jusqu’à Andernos (26 km) sur pistes cyclables à travers les villages ostréicoles de la presqu’île (L’Herbe, Le Canon, Piraillan…). Ensuite, sur la Vélodyssée, direction Lège-Cap-Ferret, Arès, puis Andernos. Prévoyez un départ tôt le matin afin de profiter de ce tronçon particulièrement atemporel.

yann-behr-whwcf5sbdqo-unsplash.jpg

Le phare du Cap Ferret et les cabanes à huîtres

Sortie en kayak sur l’île aux Oiseaux

Cerné de parcs à huîtres, cet îlot inhabité au milieu du bassin est un refuge pour nombre d’oiseaux (aigrettes, bécasseaux, courlis, poules d’eau noires, sarcelles…). Soumise au rythme des marées, sa taille peut varier de 5 à 16 km. Vous naviguerez autour de ce territoire sauvage, pourrez amarrer sur l’île et vous approcherez des cabanes tchanquées, ces habitations sur pilotis devenues l’emblème du bassin !
Sortie libre ou accompagnée avec La Cabane à Gliss, au départ du village de Claouey (Cap-Ferret). Prévoyez la journée.

Etape 3 : Andernos-les-Bains

Cette station balnéaire nichée au fond du bassin vit au rythme des marées, entre activités liées à la pêche, balades à pied dans les esteys (chenaux à sec à marée basse) et plages de sable fin (peu de fond, donc baignade sécurisée pour les enfants). Quant aux amateurs d’huîtres, ils seront comblés par le port ostréicole et ses cabanes de dégustation. La jetée d’Andernos s’étire sur plus de 230 m, ce qui en fait la plus longue du bassin. Depuis son extrémité, le panorama sur les paysages arcachonnais est unique.
Trajet de 30 km jusqu’à Gujan-Mestras sur la Vélodyssée

Tous à la pêche !

Deux fois par jour, la marée monte et descend sur le bassin d’Arcachon, à des heures et des hauteurs variables. À marée basse, le bassin paraît infini, mais l’eau circule toujours dans les petits chenaux. Si vous parcourez l’estran (zone découverte à marée basse), vous pourrez y pratiquer la pêche à pied, à la recherche de palourdes, coques et crabes. Attention, prenez soin de respecter les tailles minimales des coquillages et crustacés afin de garantir une protection durable de ce milieu fragile. Des réglettes sont disponibles à l’office de tourisme. À vos seaux !

Etape 4 :  Gujan-Mestras

Dans un paysage entre mer et forêt de pins, Gujan-Mestras est tout simplement la capitale de l’huître du bassin. C’est de ses ports ostréicoles (la Mole, la Barbotière, le Canal, Larros, Gujan, Meyran et la Hume) que provient la moitié de la production arcachonnaise. Entre son climat, le renouvellement quotidien de ses eaux et de leurs richesses nutritives, le bassin possède les conditions optimales à la reproduction et au développement des huîtres.

maya-katkova-fm2k_nmm4iw-unsplash.jpg

Impossible de ne pas déguster ces petites merveilles à Gujan-Mestras, considérée comme la capitale de l’huître sur le bassin

Arpentez le sentier du littoral à vélo ou à pied

Les sept ports ostréicoles de Gujan-Mestras se succèdent d’est en ouest, sur 7 km. Le plus grand, celui de Larros, est aussi le plus emblématique. Si on aime s’y promener entre les cabanes de pêcheurs, il abrite également des chantiers navals, ainsi que le musée de l’Huître. Le sentier d’interprétation du littoral (7 km) relie ces ports et propose de se familiariser avec la flore et la faune du site dans un paysage changeant au gré des marées. Il serpente entre les eaux du bassin, les prés salés, les ports ostréicoles et les anciennes réserves piscicoles.
 

Le voyage du retour

Rejoignez Arcachon par la Vélodyssée (15 km) pour rendre les vélos, puis sautez dans un train en direction de la gare TGV de Bordeaux (45 min).
 



Guide de voyage

Un guide Lonely Planet 100% testé sur le terrain, et riche en secrets locaux, pour découvrir le meilleur de Bordeaux et de la Gironde