1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Le meilleur de l'île de Noirmoutier
France

Le meilleur de l'île de Noirmoutier

Mis à jour le : 13 mai 2019

Carte

Hors saison, la belle vendéenne - reliée au continent par un pont - est presque déserte, ce qui réjouit les contemplatifs. Naturelle et séduisante, on profite dès les beaux jours de ses superbes plages, de ses paysages uniques que l’on parcourt à vélo sur 83 km de pistes cyclables, du parfum ensoleillé des pinèdes et des roses trémières qui ornent les maisons blanchies à la chaux. Destination familiale, sportive mais aussi de gourmets, l’île vous révèlera tous les secrets de la récolte du sel, et l’architecture balnéaire du bois de la Chaize vous transportera au début du siècle dernier.

1. Traverser le mythique passage du Gois

L’ouverture du pont en 1971 aurait pu faire sombrer dans l’oubli le passage du Gois, route submersible unique au monde : longue de 4,2 km et praticable uniquement à marée basse avant que la mer ne la recouvre, elle relie l’île de Noirmoutier à Beauvoir-sur-Mer, sur le continent. Plus qu’une expérience, emprunter ce passage naturel est un rite initiatique ! Sachez que le meilleur moment pour se lancer est 1 heure 30 avant la marée basse, et jusqu’à 1 heure après.

le_gois_c_v._joncheray_office_tourisme_de_noirmoutier.jpg

Passage du Gois

2. Découvrir les marais salants à vélo

Les Noirmoutrins cultivent l’or blanc depuis le Ve siècle, époque où les moines transformèrent les marais humides de l’île en marais salants – ils occupent aujourd’hui près du tiers de la surface de l’île. L’été, la centaine de sauniers en activité récoltent à la main gros sel, sel fin, fleur de sel et salicorne. Depuis Noirmoutier-en-l’Ile, on emprunte la piste cyclable qui mène au joli village de l’Epine pour observer ce damier miroitant où s’abritent de nombreuses d’espèces d’oiseaux, insectes et petits mammifères. Bucolique et instructif ! 

marais_salant_lepine_c_v.joncheray_office_tourisme_de_noirmoutier.jpg

Marais salant l'Epine

3. Flâner à pied dans Noirmoutier-en-l’Ile

La commune la plus importante de l’île abrite de belles demeures bourgeoises et des maisons de pêcheurs chaulées, un superbe château du XIIème siècle, un port de pêche croquignolet relié à la mer par un chenal long d’un  kilomètre, et une église remarquable. C’est autour de la place de la République et de la place de l’Hôtel-de-Ville que se concentrent la plupart des boutiques, des bars et des restaurants. Prenez le temps de découvrir à pied rues et venelles où s’alignent de jolies maisons, surtout dans le calme quartier de Banzeau.

maison_typique_sur_la_cote_nord.jpg

Maison typique sur la côte nord

4. Faire une orgie d’huîtres, de moules et de palourdes

La Guérinière se situe au point le plus étroit de l’île : une bande de terre de 500m sépare les côtes Est et Ouest de Noirmoutier. Côté Atlantique, on trouve des écluses à poissons et de vieux moulins à vent ; côté baie, voici le port ostréicole du Bonhomme, centre de l’activité conchylicole de l’île. A marée basse, tracteurs et embarcations ostréicoles sillonnent la grève : un spectacle à admirer à l’heure de l’apéro, avant de s’installer tranquillement en terrasse de « La Godaille » pour une dégustation de fruits de mer accompagnés d’un verre de muscadet.

huitres_c_office_tourisme_noirmoutier.jpg

Dégustation de fruits de mer

5. Observer les oiseaux depuis la Chaussée Jacobsen

Longue d’1,5 km, cette digue fut construite en 1813 pour protéger cette partie de l’île des marées trop importantes ; elle permit également l’aménagement du chemin de halage, du chenal et du marais de Müllembourg qui la bordent. Ce dernier (48 ha de marais sauvages ou salants) est l’une des plus riches réserves ornithologiques de l’île : oies bernaches, tadornes de Belon, aigrettes garzettes, ibis sacrés ou hérons cendrés… qu’on observe à l’œil nu ou aux jumelles. La vue sur Noirmoutier-en-l’Île est imprenable, et la balade reposante à souhait.

marais_salants_c_office_tourisme_noirmoutier.jpg

Observer les oiseaux depuis la Chaussée Jacobsen

6. Peaufiner son bronzage sur l’une des nombreuses plages de l’île

Il y en a pour tous les goûts ! Les plus chic sont au nord-est de l’île, près de l’emblématique bois de la Chaize et ses villas cossues du siècle dernier : plage des Dames (avec ses fameuses cabines de bain et son estacade), plage des Sableaux, … C’est sur la familiale plage de Mardi-Gras, au Vieil (l’un des plus beaux villages de l’île), que le réalisateur Claude Sautet tourna César et Rosalie. Entre Barbâtre et la Guérinière, les plages de sable blond se succèdent au fil d’un long cordon dunaire. A l’Epine, l’atmosphère est plus sauvage, tandis que la jolie plage de Luzéronde n’est accessible qu’à pied ou à vélo.

plage_de_luzeronde.jpg

La jolie plage de Luzéronde n’est accessible qu’à pied ou à vélo

7. S’offrir un grand chef

Le terroir gourmand de Noirmoutier est mis en valeur par des chefs inspirés, comme Alexandre Couillon, enfant du pays. Dans son bistrot marin « La table d’Elise » ou son restaurant étoilé « La Marine », sur le port de pêche de l’Herbaudière découvrez sa façon inimitable de magnifier les espèces nobles de saison : homard, sole, bar (pêché à la ligne), rouget, turbot… ou tout simplement la Bonnotte, célèbre pomme de terre locale, plantée et récoltée à la main dans une terre légère et sablonneuse, parsemée de goémon.

8. Pêcher à pied comme un local

Palourdes, coques et bigorneaux se ramassent aux grandes marées, sur de nombreuses plages de l’île, et même autour du Gois ! Plage de Mardi-Gras, plage des Sables d'Or, pointe de la Loire, plage de la Linière… Crevettes grises et roses, moules et crabes ne sont pas en reste, notamment à la pointe du Devin (à l’Epine). Vous trouverez l’horaire des marées, avec la taille réglementaire des prises à respecter, et l’équipement nécessaire (bottes, pelle, râteau, couteau, épuisette, seau, panier…) dans tous les villages de l’île.

peche_a_pied.jpg

Pêche à pied

9. Dormir dans un monument historique

Coup de cœur pour les 25 pimpantes chambres du Général d’Elbée Hôtel & Spa (www.generaldelbee.fr)., établissement**** entièrement rénové et réouvert en juin 2016. Situé entre le château médiéval et la romantique jetée Jacobsen, la bâtisse du 18ème siècle, classée monument historique, accueille également un spa, une piscine nichée dans un jardin verdoyant, et un bar idéalement situé face au port. C’est ici que le général d’Elbée, chef des armées royalistes de Vendée durant la Révolution, fut, en 1794, jugé, avant d’être exécuté sur la Place d’Armes.

hotel_general_delbee.jpg

Hôtel Général d'Elbée

10. Tester toutes les activités nautiques

Kitesurf, char à voile, voile, kayak de mer, stand up paddle, plongée…  de Pâques jusqu’à la Toussaint, on peut pratiquer toutes les activités nautiques sur l’île de Noirmoutier, et à tout âge ! Sur les plages de la Guérinière ou de Barbâtre, on est plutôt char à voile et kite surf. Si vous aimez les yachts classiques et les vieux gréements, ne ratez pas, en août, les célèbres Régates du Bois de la Chaize (nées en  1895 !) et la Noirmoutier Classic. Au départ du Port de l'Herbaudière, vous pouvez embarquer avec un pêcheur dans la Baie de Bourgneuf, pour taquiner le poisson.

activites_nautiques.jpg

Activités nautiques à Normoutier

Comment y aller :

  • Pont accessible en permanence et gratuit

  • Liaison en car depuis la gare TGV de Nantes (trajet 1h45)



Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Vendée et Charente-Maritime

Paramètres des cookies