1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. 10 îles françaises parfaites pour les cyclistes
Sports et activités

10 îles françaises parfaites pour les cyclistes

Mis à jour le : 13 mars 2018

Carte

Pédaler "entre le ciel et l'eau", est-ce une si bonne idée? Certes, les éléments peuvent être contraires, mais lorsqu'ils s'apaisent c'est alors tout un lacis de chemins, de pistes aménagées ou de routes tranquilles qui s'offrent aux cyclistes. Mais attention à bien choisir votre bout de terre émergé, car, à certains endroits, c'est peut-être le relief qui vous surprendra...

1. Une Belle-Ile pour du beau vélo (Morbihan)

L'île autodéclarée et certifiée belle rend ses atours accessibles à tous les mollets. Les plus blindés peuvent s'élancer pour un tour complet, du Palais à Sauzon en passant par Port-Goulphar et Locmaria via la magnifique route accidentée du littoral ; les demi-durs raccourcissent par l'intérieur sur un relief plus étale ; les plus tendres se forment sur les aimables itinéraires vélo à l'écart du trafic auto. La belle avance d'innombrables plages, des richesses naturelles rares comme les aiguilles de Port-Coton mais aussi un patrimoine historique comme la citadelle Vauban du Palais. 
>>> Longueur 6 à 50 km. Durée 30 min à 3 heures. Difficulté 1. Accès Liaisons maritimes pour Le Palais depuis Quiberon, Vannes, Le Croisic.

adobestock_52283147.jpeg

Une belle île pour du beau vélo

2. L'île de Porquerolles se bicycle (Var)

Tandis que Port-Cros s'interdit le vélo, la bicyclette se prescrit pour sillonner cette île du parc national (le mal nommé parc national de Port Cros couvre en effet les 2 îles). La posologie débute à la place d'Armes du village de Porquerolles. Quatre itinéraires assermentés, disponibles sur plan, cornaquent le pédalage sur des sentiers partagés avec les piétons. Notre favori, le circuit du Levant longe la mer par les plages typiques de l'île jusqu'à la crique de la Galère. Rien ne dispense de lambiner ensuite sur les autres tracés, la (relative) vitesse du vélo facilite les déambulations sur ce territoire préservé qui loue le vélo et des vélos. 
>>> Longueur 15 km. Durée 2 heures. Difficulté 1. Accès Navettes, selon la saison, depuis Hyères (presqu'île de Gien), Le Lavandou, La Londe-les-Maures, Toulou ou Cavalaire.

adobestock_158476768.jpeg

Crique déserte à Porquerolles

3. L'île de Ré par le Nord (Charente-Maritime)

Sur lîle du deux-roues par exellence, aucun problème pour louer un vélo ou repérer les pistes cyclables (100 km cumulés ! ). En saison haute, le challenge sera de vous frayer un chemin entre les touristes. Partez de bonne heure, pour une traversée privilégiant le nord de l'île : La Flotte, Saint-Martin, Ars et ses marais salants. Au fil de l'eau, vous observerez les oiseaux à la réserve de Lilleau des Niges, traverserez le village des Portes-en-Ré, puis grimperez les 237 marches du phare des Baleines. Retour en bus depuis Les Portes (formule vélo + bus en juillet août), ou à vélo par le sud. 
>>> Longueur 38 km, ou le double pour le tour complet. Durée 3 heures ou 6 heures. Difficulté 1. Accès Gare de la Rochelle + autocar (Les Mouettes) jusqu'à La Couarde. En juillet-août, vélo + bus entre La Rochelle et Sablanceaux (Rivedoux-Plage). A vélo, le pont est sécurisé et gratuit.

adobestock_35630702.jpeg

Au fil de l'eau, vous observerez les oiseaux à la réserve de Lilleau des Niges, traverserez le village des Portes-en-Ré, puis grimperez les 237 marches du phare des Baleines.

4. Tout à l'ouest, le tour d'Ouessant (Finistère)

Vous voici complètement à l'ouest, sur une île sauvage et imperturbable, exposée à toutes les tempêtes. A moins que le vent ne s'en mêle, une journée sans se presser suffira à en apprécier les plus beaux atouts. Côté sud-ouest d'abord, avec la pointe de Porz Doun et la plage de Korz. Au nord-ouest ensuite, avec la pointe de Pern et les visites du musée des Phares et Balises et de l'écomusée (comptez 1 heure 30 pour les deux). A Lampaul, vous trouverez de quoi vous restaurer. Louez votre vélo à l'embarcadère du Stiff pour une quinzaine d'euros la journée. 
>>> Longueur 35 km. Durée 1 jour. Difficulté 1 à 4 selon le vent ! Accès Traversées principales depuis Brest ou Le Conquet, compagnies Penn ar Bed et Frist'Mer. 

5. Au calme, sur l'île de Batz (Finistère)

Ce joyau de la côte nord-finistérienne n'a rien perdu de sa sérénité et de son charme : ruelles fleuries, nature sauvage, plages de sable blanc... L'île est restée avant tout légumière, et les seuls véhicules risquant de troubler vos promenades à vélo seront des tracteurs chargés de pommes de terre (excellentes !) ou d'algues. Ne manquez pas la visite du jardin exotique Georges-Delaselle sur la pointe est, ainsi que la montée du phare côté ouest. Si vous n'y allez qu'une journée, mieux vaut louer un vélo sur place. Sinon, VTT ou VTC conseillés ! 
>>> Longueur 15 km environ pour le tour de l'île. Durée Une journée avec les visites. Difficulté 1. Accès Navette depuis Roscoff.

adobestock_36884859.jpeg

Se balader sur l'Ile de Batz

6. Le vélo vent debout au Cap Corse (Haute-Corse)

Surnomée la Corse miniature, le cap Corse livre un condensé du pays. La mini-boucle au départ de Pino s'accompagne souvent d'un compagnon local nommé Libecciu. Ce vent d'ouest/sud-ouest n'a pas son pareil pour se mêler aux parties de manivelles. Les locaux conseillent une rotation en sens inverse des aiguilles d'une montre afin d'éviter un pénible face-à-face. De Pino, après le petit col de Santa Lucia, la D180 convoie côte est, longée vers le nord jusqu'à Macinaggio (D80). Le retour à l'intérieur via le col de la Serra plonge côte ouest vers le délicieux port de Centuri avant de rentrer sur Pino. 
>>> Longueur 58 km. Durée 3 heures 30 à 4 heures 30. Difficulté 3. Accès à 40 km de Bastia (accessible par avion ou ferry).

adobestock_33082554.jpeg

Surnomée la Corse miniature, le cap Corse livre un condensé du pays. La mini-boucle au départ de Pino s'accompagne souvent d'un compagnon local nommé Libecciu.

7. L'île d'Oléron à la carte (Charente-Maritime)

Difficile d'indiquer un itinéraire tant le réseau cyclable de l'île d'Oléron est dense et agréable à parcourir. Au sud, Saint-Trojan-les-Bains offre des kilomètres de pistes au coeur de sa forêt domaniale. Même type de voie au nord-est de l'île, dans la forêt des Saumonards (du côté de Boyardville).  A l'ouest, on roule le long d'une côte sauvage jusqu'au phare de Chassiron, à l'extrémité nord. Gare au vent ! Au centre, la voie zigzague entre vignes, champs, marais et salines. Attention, le revêtement des pistes est principalement fait de sable stabilisé ou d'enduit gravillonné : optez pour des pneus à section large. 
>>> Longueur de 15 km à 80 km. Durée 1 heure à 4 heures 30. Difficulté 1. Accès Gares de Surgères ou Rochefort puis autocar (compagnie Les Mouettes) jusqu'au Château-d'Oléron. En voiture, le viaduc d'Oléron se prend à Bourcefranc-le-Chapus.

adobestock_114651885.jpeg

Au sud, Saint-Trojan-les-Bains offre des kilomètres de pistes au coeur de sa forêt domaniale.

8. Une journée sans voiture à Bréhat (Côtes-d'Armor)

L'île aux fleurs se rejoint après une brève traversée en bateau depuis la pointe de l'Arcouest. Préférez la location sur place plutôt que d'embarquer votre matériel (le tarif de la traversée du vélo est excessif) et optez pour un VTT. Quelques routes sont goudronnées mais, pour le reste, ce sont des sentiers de terre. Les grimpettes sont légion et le vent souvent de la partie. Les dimensions de l'île (1.5 km sur 3.5) font que l'on ne se perd guère et la plan de l'île est vite en mémoire. Avec des petits, ajoutez une carriole. Avant la fin de la journée, ils s'endormiront vaincus par l'air marin. Vous feriez bien pareil. 
>>> Longueur 20 km. Durée 4 à 6 heures pour explorer l'île dans ses recoins. En saison, on évitera la foule en arrivant par un bateau matinal. Retour en début d'après-midi. Difficulté 1 à 2. Accès Pointe de l'Arcouest (parking payant en été).

adobestock_661500.jpeg

Les dimensions de l'île ( 1.5 km sur 3.5) font que l'on ne se perd guère et la plan de l'île est vite en mémoire.

9. L'île de Noirmoutier par le passage du Gois (Vendée)

Sensations fortes garanties pour cette balade iodée qui débute au Port-du-Bec (Beauvoir-sur-Mer), surnommé le "petit port chinois" en raison de ses pontons en bois évoquant un paysage asiatique. L'itinéraire serpente dans la baie de Bourgneuf, au coeur du marais, et empreinte des petites routes goudronnées. Après 4km environ, on parvient au mythique passage du Gois. Long de 4.2 km, il est possible de le franchir uniquement à marée basse. La plus extrême prudence s'impose, même si le Tour de France est déjà passé par là à trois reprises. En arrivant sur l'île, une piste au bord de l'eau relie Barbâtre à La Guérinière. 
>>> Longueur 17 km. Durée 2 heures. Difficulté 1. Accès Gare de Beauvoir-sur-Mer ou D758 depuis Nantes (60 lm). Plus d'infos vendeevelo.vendee-tourisme.com ; passagedugois.com.

adobestock_159200544.jpeg

Sensations fortes garanties pour cette balade iodée

10. L'île d'Yeu, une perle pour les deux-roues (Vendée)

Le vélo est sans conteste le meilleur moyen pour découvrir la "perle de l'Atlantique". Si l'on peut emprunter à sa guise les routes de toute l'île, un itinéraire cyclable balisé assure la liaison entre le Nord et le Sud, de la plage de la Tourette, à proximité de Port-Joinville (où lon débarque), jusqu'à la plage des Vieilles, via le village de Saint-Sauveur. L'itinéraire, goudronné ou sablé, alterne entre sites propres et véloroutes. Vous trouverez également à l'office de tourisme un dépliant proposant un circuit (ni balisé, ni sécurisé) faisant le tour de l'île à vélo. Plusieurs loueurs de bicyclettes à Port-Joinville. 
>>> Longueur 4.4 km. Durée 15 à 45 minutes. Difficulté 1. Accès Port-Joinville. 

adobestock_58113499.jpeg

le vieux château, île d'Yeu

Guide de voyage

Une mine d'idées pour tous les cyclistes, quel que soit leur niveau

Paramètres des cookies