1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. 10 aventures pour les amoureux de chevaux
Sports et activités

10 aventures pour les amoureux de chevaux

Mis à jour le : 19 février 2018

Carte

Quoi de mieux que de découvrir un pays à cheval lorsque l'on est passionné d'équitation ? Sellez votre monture et partez galoper avec des cow-boys, des guides de chasse ou des gardiens de troupeaux dans des étendues sauvages de toute beauté.

1. Jouer au gaucho en Patagonie (Chili/Argentine)

Avec les gauchos au fin fond de la Patagonie, vous serez plus près de l'Antarctique que de toute grande ville, et neige, pluie et tempêtes de vent catabatique viendront renforcer cette impression. Les chevaux criollo sont encore utilisés pour se rendre dans des régions reculées et pour travailler le bétail dans les estancias (ranchs), mais pour des sensations fortes, rien de tel qu'une virée dans la pampa, aux côtés de coursiers galopant en liberté. Les baqueanos vous apprendront à lancer un lasso, à pister les pumas qui traquent les poulains et à guetter les condors prenant leur envol. Il vous faudra également de l'énergie pour les longues nuits dans les estancias reculées à dévorer des grillades d'agneau, à vider des verres de vin râpeux et à entonner des chants de rancheros.
>>> Pendant l’été austral, BlueGreenAdventures organise des chevauchées en Patagonie, avec des conduites de troupeaux.

2. Parcourir la route des vikings (Islande)

Vers la fin de l'été, les fermiers quittent l'intérieur escarpé de l'Islande pour ramener leurs chevaux. Si vous vous joignez à eux, ils vous confieront un mini-troupeau de 3–4 montures entre lesquelles vous alternerez, pour participer à la transhumance depuis les hauteurs d'un millier d'animaux en liberté. Malgré leur taille réduite, ces animaux sont des montures tout-terrain idéales pour franchir des rivières à gué, évoluer au tölt (un pas spécifique de ces chevaux) sur un terrain accidenté et descendre des pentes raides. En Islande, les traditions équestres remontent à des millénaires et, le soir du dernier rassemblement, le bal dans la salle des fêtes ressuscite une joie de vivre typiquement viking.
>>> Le climat islandais n’exige pas de matériel d’équitation sophistiqué, mais des bottes et un ciré. Consultez le site www.ishestar.is.

adobestock_92229142.jpeg

Un troupeau de chevaux en Islande

3. Jouer au gardian en Camargue (France)

La Camargue est la terre de naissance de chevaux trapus, dont la robe passe du brun au blanc à l'âge adulte. La promenade équestre est le moyen idéal pour explorer le patchwork de salines, de rizières et de prairies où paissent aussi les taureaux. Chevaucher Crin-Blanc sur les rives des étangs et jouer au cow-boy devant de fiers taureaux noirs est une expérience à tenter. Le temps d'une journée, certaines manades ouvrent aussi leurs portes pour partager quelques-unes de leurs traditions ancestrales : ferrade (triage et marquage des jeunes taureaux), dressage, jeux de gardians et courses à la cocarde.
>>> Faites attention au choix des prestataires, très nombreux, et de qualités diverses. De manière générale, privilégiez l’écotourisme. Consultez aussi le site www.parc-camargue.fr.

4. Partir en longue randonnée à cheval (Australie)

Ce parcours est très long et mène dans des régions très reculées. Que diriez-vous de randonner à cheval pendant un an ou presque, sur les 5 530 km du Bicentennial National Trail entre Cooktown (Queensland) et Melbourne ? Si c'est trop pour vous, vous trouverez une randonnée équestre des plus stimulantes dans les Snowy Mountains : suivre des bovins sauvages implique d'enjamber des arbres tombés à terre et de s'attaquer à des côtes abruptes. Si vous souhaitez parcourir les montagnes à cheval, boire du Billy tea (thé du bush) et dormir à la belle étoile sur vos bagages, vous pouvez contacter la famille Rudd à Reynella, qui propose des excursions équestres de 5 et 7 jours dans le parc national du Kosciuszko depuis plus de 30 ans.
>>> Consultez le site www.reynellarides.com.au. Pour des idées et des renseignements sur le Bicentennial National Trail et les autres randonnées équestres longue durée en autonomie à travers le monde, reportez-vous au site www.thelongridersguild.com.

5. Participer au Derby Mongol (Mongolie)

Le Derby Mongol a été créé par Gengis Khan pour sa horde : une course hippique à travers 1 000 km de steppes. Les chevaux changent régulièrement, des vétérinaires s'assurant de leur bien-être, mais vous effectuerez tout le trajet sans aucun confort. Votre charge étant limitée à une trousse de premiers soins de 5 kg, vous serez dépendant des gardiens de chevaux pour dormir dans leurs gers (yourtes) et pour vous restaurer. Mieux vaut donc apprécier le lait de jument fermenté, car vous en boirez jusqu'à plus soif.
>>> Cette course est trop rude pour vous ? La Mongolie reste un pays idéal pour louer ou acheter un cheval pour un voyage en autonomie. 

6. Séjourner dans un authentique ranch Américain (États-Unis)

Spécialisé dans les bovins Angus, le ranch Bitterroot (Wyoming) offre à la fois luxe et nourriture du Far West : vous passerez donc vos journées à rassembler les bêtes et vos soirées à les manger. Une fois équipé de jeans, de bottes et de chapeau, vous pourrez vous entraîner à trier des bovins dans un cirque lors d'épreuves de team-sorting, ou explorerez les 130 km2 de montagnes, de vallées fluviales et de hauts pâturages pour ramener les bêtes égarées.
>>> La période la plus amusante se situe fin septembre, lorsque le bétail est rassemblé sur les hauteurs pour être ramené en bas en plaine. Consultez le site www.bitterrootranch.com.

7. Participer à une course d'obstacles (Irlande)

Dans le comté de Monaghan, Castle Leslie combine bons chevaux, bâtiment historique et une touche d'excentricité. Vous pourrez par exemple parcourir en amazone les 32 km de tranquilles chemins de randonnée dans les quelque 400 ha du domaine, ou monter en intérieur, dans l'école chauffée. Côté sport extrême, le Cross-country (course d'obstacles) présente 300 clôtures et obstacles différents, des plus petits à ceux aux dimensions olympiques ; vous pourrez composer votre propre itinéraire, ou changer de cheval en cours de parcours.
>>> Sur le site www.castleleslie.com, vous trouverez des stages pour tous, des simples débutants aux cavaliers expérimentés. L’Irlande offre de nombreuses activités équestres, recensées pour la plupart sur www.ehi.ie.

8. Faire une course d'endurance (Namibie)

Parcourir 400 km en selle dans le plus vieux désert du monde n'est pas à prendre à la légère, mais vous serez largement récompensé. Au trot ou au canter, vous parcourrez jusqu'à 70 km/jour au milieu de rochers érodés par le vent et de dunes de sable sculptées, les tempêtes de sable et les mirages ne faisant qu'ajouter à l'étrangeté de cet univers. Tous les soirs, entre repas autour du feu de camp et nuits sous le scintillement des étoiles, le confort du campement sera le bienvenu.
>>> Taillés pour ces chevauchées interminables en Namibie qui se déroulent de mars à octobre (voir www.namibiahorsesafari.com), les chevaux exigent des cavaliers aguerris.

9. Approcher les animaux à cheval (Botswana)

Lors de votre chevauchée depuis le camp de base de Macatoo, dans le delta de l'Okavango au Botswana, la faune locale vous prendra pour un étrange mais négligeable centaure-zèbre. La proximité avec girafes, buffles, hippopotames et toute une arche de Noé d'autres gros gibiers vous donnera des frissons. Avec leur bonne connaissance du milieu et leur fusil attaché à la selle, vos guides vous maintiendront en sécurité, mais il vous faudra savoir bien monter à cheval pour déguerpir si vous vous retrouvez trop près d'un lion ou d'un éléphant agacé.
>>> Consultez www.africanhorseback.com.

10. Garder les taureaux sauvages dans les andes (Équateur)

Juché sur votre monture, vous formerez avec les chagras (vachers équatoriens) une longue ligne pour repousser les troupeaux vers les vallées lors du rassemblement annuel du bétail. Celui-ci étant majoritairement composé de taureaux de combat, réfléchissez bien avant d'endosser le traditionnel poncho rouge vif. Une fois dans les corrals, vous aurez l'occasion de vous perfectionner au lasso en rattrapant des bouvillons et des chevaux non débourrés destinés au marquage. Vous profiterez aussi de délicieuses grillades et boissons, et de danses au son des guitares.
>>> La transhumance a généralement lieu fin janvier. Soyez préparé à des chevauchées éprouvantes et au climat montagnard. Consultez le site www.rideandes.com.


Paramètres des cookies