1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Découvrir la Bretagne par ses îles
France

Découvrir la Bretagne par ses îles

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 25 juillet 2019

Carte

De Bréhat à l’Ile aux Moines en passant par Batz, Molène, Sein, Ouessant, Groix, Houat, Hoëdic et Belle-Ile, les îles bretonnes ont toutes des reliefs, des paysages, des histoires et de fortes identités différentes. Les explorer constitue un moyen unique de découvrir une région riche en histoire, en légendes et en paysages sauvages à couper le souffle, entre mer, ciel et terre. Embarquez !

Bréhat, l’île aux fleurs

Bréhat porte bien son surnom d’île aux fleurs. A peine le pied posé sur cette île des Côtes d’Armor à 10 minutes de bateau de la Pointe de Larcouest, on est entouré par une végétation florissante : hortensias, mimosas, mûriers, eucalyptus, aloès, camélias et surtout les singulières agapanthes, une plante jadis ramenée par les marins d’Afrique du Sud… Outre son caractère champêtre, Bréhat a un charme fou : au sud - où sont concentrés les 400 habitants permanents de l’île -, les criques et les plages de Port-Clos sont bordées de charmantes bâtisses de granit. Le bourg s’étend vers l’intérieur des terres et depuis la Chapelle Saint-Michel, la vue à 360 degrés est magnifique. Au nord, l’île prend une autre dimension : ses paysages sauvages rappellent ceux de l’Irlande, avec une côte escarpée, des plages et des criques désertes bordées de champs aux verts éclatants. Sur Bréhat, la quiétude va de soi : on n’y circule qu’à pied ou en vélo. Parmi les incontournables : le très beau Moulin à marée du Birlot. Prévoyez une journée pour l’explorer.

brrhat_3.jpg

Bréhat, Bretagne, France.

brrhat_2.jpg

Bréhat, Bretagne, France.
Batz, terre agricole et maritime

Il suffit de traverser le chenal qui se situe au nord de Roscoff dans le Finistère pour accéder à l’île de Batz (prononcez “Ba”). Après seulement une quinzaine de minutes de vedette, l’île de Batz offre un véritable dépaysement. On s'y balade à pied, à vélo, en mobylette ou en tracteur ! Car Batz est une île agricole. Il suffit de monter sur les hauteurs du bourg pour découvrir une multitude de champs cultivés et de vergers. Batz vit en effet à la fois de ses primeurs mais aussi de la pêche. Découvrez l’île par ses sentiers côtiers qui vous feront longer des criques et des plages de sable blanc désertes. Et pour un peu d’exotisme, visitez le magnifique jardin botanique Georges Delasselle. Enfin, ne faites pas que passer à Roscoff, arrêtez vous quelques heures ou plus. Ville riche d’histoire, elle vaut qu’on s’y attarde. Quant à Batz, passez-y au moins une bonne longue journée !

batz_3.jpg

Ile de Batz, Bretagne, France.
Houat et Hoëdic, le “canard” et le “caneton”

A 15 km de Quiberon dans le Morbihan se profilent les deux îles soeurs de Houat et Hoëdic - en Breton “canard” et “caneton” -. Véritables petits havres de paix, ces deux îles sauvages transportent le visiteur dans un monde où le temps semble s’être arrêté : bateaux de pêcheurs et petits chalutiers aux couleurs vives, maisons blanchies à la chaux et aux volets bleus, casiers et carioles que les insulaires utilisent pour le transport. Au-delà du bourg, c’est une nature généreuse que l’on découvre sillonnée par des chemins de sable à travers la lande, sans murs ni barrières. Des sentiers côtiers font le tour des deux îles “canard”. Profitez de votre passage sur Houat et Hoëdic pour manger du bar, goûter au congre ou déguster des crustacés. Comptez une bonne journée pour visiter les deux îles.

adobestock_144525176.jpeg

Ile de Houat, Bretagne, France.
Sein, une île de caractère

Au large de la pointe dur Raz, l’île de Sein est perpétuellement exposée aux vents d’ouest, aux vagues et aux embruns. La végétation de la lande de l’île témoigne de cette exposition perpétuelle aux éléments : il n’y a pas d’arbres sur Sein et seuls de petits murets protègent les minuscules champs cultivés. Au bourg, les petites maisons sont savamment groupées dans des dédales de ruelles et de venelles sensées protéger du vent. La forte personnalité de l’île se retrouve chez ses habitants, les Sénans, connus pour leurs vaillants sauveteurs en mer. Autre spécificité de l’île - culinaire cette fois -: le ragoût de homard, immanquable et à découvrir dans son jus, sur l’île ! Pour se rendre sur Sein, il faut partir d’Audierne et compter une bonne heure de traversée, superbe pour ses vues sur la pointe du Raz et sur Sein.

adobestock_143032731.jpeg

Le petit village de l'île de Sein, Bretagne, France.
Molène, l’île tranquille

Entre la pointe du Finistère et Ouessant, Molène n’est pas seulement une île mais aussi un archipel de neuf îlots, véritable petit paradis de nature où la flore et la faune uniques - plusieurs centaines d’espèces de plantes, des oiseaux rares, des dauphins gris et des phoques - ont valu à Molène son statut de “réserve de la biosphère” de l’Unesco. On peut accéder à l’île en partant de Brest (1h30 de traversée), du Conquet (30 min) ou encore de Camaret (1h). Une fois sur cette petite île tranquille, la visite du sémaphore s’impose. Transformé en espace interactif, il raconte l’histoire de la transmission des messages d’alerte et des sauvetages en mer. Les carnivores pourront aussi goûter à la saucisse de Molène, au porc, fumée aux algues.

adobestock_44376855.jpeg

Les moutons de Molène, Bretagne, France.
Ouessant, l’île de l’épouvante

Au-delà de l’archipel de Molène, à une dizaine de kilomètres à l’ouest, se dresse le dernier bout de terre bretonne, Ouessant, connue comme l’île de l’épouvante ou des naufragés. Truffée de récifs et d’écueils, balayée par des vents quasi-incessants et un océan plus souvent agité que calme, Ouessant a bien des raisons de mériter ses surnoms… Mais pour y contrer et éviter les naufrages, les Ouessantins ont érigé bon nombre de phares majestueux sur ou à côté de cette île longue de 7 km en forme de pince de crabe. Bordée de falaises impressionnantes, Ouessant a d’autres caractéristiques étonnantes comme ses tout petits moutons, ses abeilles noires et ses maisons îliennes typiques qui comportent deux pièces symétriques : l’une où l'on reçoit et l’autre où l'on dépose les objets ramenés par les marins. Enfin, l’île vit aussi au rythme du festival de musique l’Ilophone avec à l’affiche cette année, l’un des plus célèbres habitants d’Ouessant : Yann Tiersen. On s’y rend - comme pour Molène, ajoutez une demi-heure de traversée - en partant de Brest, Camaret et du Conquet en bateau mais aussi en avion depuis Brest.

ouessant_4.jpg

Ouessant, Bretagne, France.

ouessant_1.jpg

Ouessant, Bretagne, France.
Belle Ile, la belle

Elle porte bien son nom… Non seulement elle est belle mais elle est aussi la plus grande des îles bretonnes. Située à 15 km de la presqu’île de Quiberon, elle a deux facettes : celle de la côte sauvage aux falaises déchiquetées et aux points de vue immanquables tels que le grand phare, les rochers de la grotte de l'Apothicairerie, le panorama de Port-Coton ou de Port-Goulphar. Des endroits qui contrastent avec la facette calme et reposante des plages de Bordadoué ou des Grands-Sables et les villages charmants de Palais ou de Sauzon. Ce petit port pittoresque, bordé de cafés terrasses fort sympathiques, ne se trouve qu’à trois kilomètres de la propriété de l’actrice Sarah Bernhardt que l’on peut visiter au Cap des Poulains. Pour bien profiter de Belle-Ile, essayez d’y passer quelques jours et idéalement hors saison.

belle_ile_1.jpg

Belle Île, Bretagne, France.

belle_ile_4.jpg

Belle Île, Bretagne, France.
Groix, “qui voit Groix, voit sa joie”

Avec plus de soixante types de minéraux différents dont la très particulière glaucophane bleue, Groix fait d’abord la joie des amateurs de géologie. Mais ce n’est pas tout, elle est aussi riche en histoire. Non seulement la présence de mégalithes prouve une occupation très ancienne, mais bien plus tard, au 17ème siècle, l’île est aussi victime de nombreux pillages des marines anglaises et hollandaises. En 1664, Colbert crée la Compagnie des Indes à Lorient. Groix devient le fief de ses marins. Puis celui des pêcheurs de thons au début du 20ème siècle quand Groix devient le premier port de thoniers de France. L’Ecomusée de l’île, situé dans une ancienne conserverie, permet d’en apprendre plus sur cet aspect historique de l’île. Mais à Groix, on voit aussi sa joie en se baladant. Parmi les incontournables : Port-Tudy, le Méné et Kerlard qui regroupent des maisons typiques, basses, aux murs enduits. La pointe de Pen-Men, avec son phare carré, le Trou de l’Enfer, une fente dans la falaise où la mer s’engouffre, le petit port charmant de Locmaria avec ses maisons coquettes et pour finir, une institution depuis 1972, le bar Ti Beudeff, connu des marins du monde entier. On accède à Groix depuis Lorient (45 minutes de traversée). Prévoyez une bonne journée !

adobestock_144905306.jpeg

Ile de Groix, Bretagne, France.
L’île aux Moines, la perle du Morbihan

Cinq minutes de traversée suffisent, depuis Port Blanc à Baden, pour atteindre ce paradis du Golfe du Morbihan, planté dans une petite mer intérieure - “Mor bihan” signifie en effet “petite mer” en Breton - protégée des houles de l’Atlantique. Baptisée la perle du Morbihan, l’Ile aux Moines est la plus vaste (7 km de long) des 43 îles du Golfe. Une fois à terre, on est subjugué par son charme fou, sa végétation luxuriante, preuve d’un climat privilégié presque méridional - d’ailleurs on y compte trois oliviers ! -, ses jolies petites maisons basses et blanches de pêcheurs, ses hautes demeures de capitaines en belles pierres de taille, ses petites collines couvertes de bruyère, son bois d’Amour et sa belle et longue plage. Un sentier longe tout le tour de l’île et peut se parcourir à pied en un peu plus de quatre heures. A défaut de moines - l’île doit son nom aux moines de l'abbaye de Redon à qui le roi de Bretagne l'offrit au 9e siècle, mais aucun moine n’y réside aujourd’hui -, rendez-vous au dolmen de Penhap. Attention : la perle du Morbihan est très prisée en été - le nombre d’humains sur l’île passe de 600 à 6000 ! -, privilégiez donc plutôt une visite hors saison.

adobestock_57189811.jpeg

Iles aux Moines, Bretagne, France.

Paramètres des cookies