Portugal : Histoire

Histoire du Portugal

 

700 av. J.-C.

Occupation de la péninsule Ibérique par les Celtes. Phéniciens, Grecs, Romains et Wisigoths colonisent ensuite la région.

VIIIe siècle

Les Maures traversent le détroit de Gibraltar et entament une longue occupation de la péninsule Ibérique. Ils introduisent leur culture, leur architecture et leurs techniques agricoles.

XIIe siècle

Les Portugais résistent à la présence des Maures et finissent par les expulser.

XVe siècle

À l'instigation du prince Henri le Navigateur, le Portugal entame une ère d'expansion coloniale. Les navigateurs découvrent de nouvelles routes commerciales et contribuent à la création d'un empire immense qui s'étend jusqu'à l'Inde, l'Extrême-Orient, le Brésil et l'Afrique. Le Portugal est alors au faîte de sa puissance et de sa richesse.

Fin du XVIe siècle

L'occupation du pays par l'Espagne met un terme à cet âge d'or. L'occupation espagnole ne dure que quelques décennies, mais le déclin de l'empire se confirme les siècles suivants.

1807

Napoléon tente d'envahir le Portugal. Ses forces expéditionnaires sont repoussées par les troupes de l'alliance anglo-portugaise.

Au XIXe siècle

L'économie portugaise vacille et le républicanisme s'ancre dans le pays.

1910

Une révolution abolit la monarchie. La république est proclamée.

1926

Un putsch met fin à la démocratie. Commence alors la longue dictature militaire d'Antonio de Oliveira Salazar.

1968

Antonio de Oliveira Salazar est victime d'une attaque cardiaque ; il meurt deux ans plus tard. Face aux mouvements d'indépendance nationale, le refus de la décolonisation entraîne de coûteux conflits armés en Afrique. Au sein de l'armée, les partisans de la décolonisation constituent le Mouvement des forces armées (MFA).

25 avril 1974

Le MFA effectue un coup d'État sans coup tirer, "la révolution des Œillets".

Années 1970-1980

Le pays vit des heures difficiles. Le pouvoir ne cesse d'osciller entre la droite et la gauche et l'économie oppose le gouvernement au secteur privé. L'indépendance accordée aux anciennes colonies portugaises d'Afrique en 1974-1975 provoque l'arrivée d'un flot de près de 500 000 réfugiés au Portugal.

1986

L'entrée du pays dans la Communauté européenne restaure une certaine stabilité. Le socialiste Mário Soares, qui remporte les élections présidentielles, est le premier chef d'État portugais non militaire depuis 60 ans.

1992

Le Portugal ratifie le traité de Maastricht sur l'Union européenne (UE) et est accepté comme membre à part entière du Système monétaire européen.

1995

Le Parti socialiste revient au pouvoir, remportant une victoire aux élections législatives.

1996

Le socialiste Jorge Sampaio accède à la présidence.

1999

Ancienne colonie portugaise, Macao est rétrocédée à la Chine. L'archipel des Açores et l'île de Madère, dans l'océan Atlantique, demeurent des régions semi-autonomes.

2001

Jorge Sampaio est réélu. Les années de croissance forte s'achèvent.

2002

Le Parti social-démocrate (PSD) mouvement de droite et de centre-droit, remporte les élections législatives le 17 mars. José Manuel Durão Barroso succède à António Guterres (PS) au poste de Premier ministre.

2005

Lors des législatives de février, le Parti socialiste, grâce à son nouveau leader José Socrates, remporte une victoire historique et obtient la majorité absolue.

2006

La droite (PSD) revient au pouvoir avec l'élection d'Aníbal Cavaco Silva à la présidence de la République, en janvier.

2007

Le oui l'emporte lors du référendum sur la légalisation de l'avortement. Le gouvernement adopte dans la foulée une loi autorisant l'avortement jusqu'à 10 semaines (12 pour raisons médicales).

2007-2011

La crise financière mondiale qui a éclaté en 2007 a éteint la croissance et provoqué l'envolée du chômage, remettant en cause l'équilibre économique du pays. Le déficit du budget de l'État a atteint des proportions inquiétantes en 2010. Pressé par l'Union européenne de maîtriser sa dette, le Portugal a dû réformer son système d'État-Providence. Ces réformes à fort coût social (augmentation des impôts, mesures d'austérité...) imposées par le Premier ministre José Socrates n'ont pourtant ni permis de restaurer la confiance des marchés ni de faire repartir la croissance économique.

2011

En mars, le premier ministre José Socrates démissionne après le rejet par le parlement de son quatrième plan de relance. Aux élections législatives de juin, la droite revient au pouvoir avec le libéral centriste Pedro Passos Coelho.

2013

Las de la hausse du chômage et des impôts, et devant la réduction de 4 milliards d’euros envisagée dans les dépenses publiques, 1,5 million de Portugais vont protester dans la rue.
 
 

Mis à jour le : 9 mai 2018
evaneos

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Portugal

Paramètres des cookies