Portugal

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Portugal
  4. Sports et activités

Portugal : Sports et activités

Que faire au Portugal ?

Les sportifs et les amateurs d’activités de plein air seront véritablement à la fête au Portugal. Avec plus de 8O0 km de côtes, les spots de surf notamment ne manquent pas. À l’intérieur des terres, des plantations vallonnées de chênes-lièges, des pics granitiques et des gorges abruptes servent de cadre, superbe, à nombre d’activités, de la randonnée à l’observation des oiseaux et de l’équitation au parapente.

Surf

Le Portugal se targue de certains des meilleurs spots de surf d’Europe, avec 30 à 40 reef et beach breaks notables. Les houles du nord, du sud et de l’ouest garantissent des vagues d’une force constante, dont la diversité satisfait les surfeurs de tous niveaux. Dans l’Algarve et sur la côte ouest, de nombreuses écoles proposent des cours et des forfaits tout compris.

Quand surfer

Dans le sud du pays, les meilleures vagues se forment en hiver, de novembre à mars. Plus au nord, le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour le surf. Durant ces périodes, les vagues atteignent de 2 m à 4,50 m de hauteur. Elles correspondent aussi à la basse saison, avec des hébergements moins chers et des plages bien moins bondées. Toutefois, même en été, de bonnes vagues baignent la côte (de 1 m à 1,50 m en moyenne) et, malgré l’affluence, vous dénicherez facilement un petit coin de plage tranquille – en voiture, il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres.

Matériel

La température de l’eau est plutôt fraîche. Même en été, vous apprécierez de porter une combinaison. Les boutiques et les camps de surf louent des planches et des combinaisons, et consentent habituellement des réductions pour les locations de longue durée. Sinon, comptez dans les 15 à 25 euros par jour pour une planche, ou 20 à 30 euros avec une combinaison.

Les meilleurs spots

L’un des meilleurs breaks du pays se trouve à Ericeira, la seule Réserve mondiale de surf d’Europe. Cette portion de littoral de 4 km compte 7 vagues mondialement célèbres. Plus au sud, le spot de Nazaré est légendaire pour ses vagues parmi les plus hautes jamais surfées (plus de 24 m). Parmi les autres spots réputés figure Peniche, avec de bonnes vagues quelle que soit la force du vent. Praia do Guincho, près de Cascais, organise parfois des compétitions internationales. Carrapateira, dans l’ouest de l’Algarve, est également un spot renommé. Écoles et clubs y viennent de Lagos et de plus loin pour dévaler des déferlantes. Non loin, les alentours de la Praia do Peneco constituent un bon choix pour les débutants. La côte est jalonnée d’innombrables autres spots de surf épatants, parmi lesquels, du nord au sud : Viana do Castelo, Praia da Barra, Costa Nova, Figueira da Foz, la Costa da Caparica, Sesimbra, Vila Nova de Milfontes et Zambujeira.

Écoles et centres de surf

Des dizaines d’écoles de surf vous aideront à améliorer vos performances. La plupart proposent des forfaits d’une semaine, avec hébergement sommaire (dortoirs, bungalows ou camping), repas et transport jusqu’à la plage. Parmi les camps de surf recommandés au nord de Lisbonne, citons le Rapture Surf Camp d’Ericeira et ceux de Baleal. En Algarve, vous aurez le choix parmi d’innombrables prestataires, pour la plupart concentrés autour de Lagos, de Sagres et de Carrapateira.

Plongée 

Le Portugal compte des sites de plongée parmi les plus beaux d’Europe, avec huit zones marines protégées, plus de 800 km de littoral, une faune aquatique riche et de nombreuses épaves à explorer. Il y a des sites pour les débutants comme pour les plongeurs expérimentés, et les 3 000 heures d’ensoleillement annuelles ne gâchent rien.

Température de l’eau et visibilité

La température de l’eau est un peu fraîche (aux alentours de 14 à 16°C, tout au long de l’année) aussi la plupart des plongeurs optent-ils pour une combinaison 5 mm. La visibilité est généralement de 4 à 6 m, et peut atteindre 15 à 20 m par beau temps.

L’Algarve

Les meilleurs sites de plongée sont situés sur les côtes de l’Algarve. La Praia do Carvoeiro est idéale pour les débutants, avec plusieurs centres qui dispensent des cours PADI. On peut également suivre des cours PADI à Lagos et à Sagres, parmi d’autres destinations de l’Algarve. La Praia da Carvoeira sert également de point d’accès à la Pedra da Torre, une formation rocheuse en terrasses au fond sablonneux dont les renfoncements abritent une riche vie aquatique. On y observe plusieurs espèces de poissons, ainsi que des crustacés, des nudibranches, des gorgones (coraux mous), des anémones et de nombreuses algues formant parfois de véritables forêts sous-marines. Les faibles courants autorisent les plongées nocturnes. Non loin de la Praia da Luz, le Porto de Mos est un rocher immergé atteignant par endroits 7 m de hauteur. On y voit souvent de vastes bancs de poissons ainsi que des dauphins venus en bande chasser et jouer.

Le parc sous-marin Ocean Revival

Au large de l’Algarve, entre Portimão et Alvor, se trouve l’un des plus vastes récifs artificiels au monde. En 2012, un ambitieux projet a pris forme lorsque quatre navires de guerre désaffectés de la marine portugaise furent délibérément coulés à 3 km au large de Prainha afin de créer un nouvel habitat sous-marin. Les vaisseaux reposent entre 26 et 32 m de profondeur ; les conditions de plongée sont jugées bonnes environ 300 jours par an, avec une température de l’eau variant de 14 à 22°C. On y explore un écosystème fascinant, dont l’évolution se poursuit d’année en année. Le projet a également inclus le don d’un caisson hyperbare de 1 million d’euros à l’Hospital Particular do Algarve (HPA) d’Alvor. Parmi les nombreuses agences proposant des plongées dans le récif, Subnaúta, installée à Portimão, est la plus réputée. L’opérateur a même joué un rôle crucial dans la création d’Ocean Revival.

Reserva Natural da Berlenga

À un peu plus de 10 km au large de Peniche, dans le centre du Portugal, l’archipel de Berlenga est l’un des plus beaux sites de plongée du pays et l’un des écosystèmes marins les plus riches du Portugal : on peut le découvrir dans plus de 60 sites de plongée disséminés entre Berlenga Grande et les îlots voisins d’Estelas et Farilhões-Forcados. À travers canyons, fosses et grottes, on observe une faune aquatique variée : vastes bancs de daurades de plusieurs espèces, énormes poissons-lunes, maquereaux, congres, murènes et vivaneaux, ainsi que de nombreux gorgones accrochés aux parois rocheuses. On aperçoit également dauphins et cachalots nains en juin-juillet. La réserve, qui couvre 95 km², est classée réserve de biosphère par l’Unesco depuis 2011. Plusieurs agences réputées proposent des excursions plongée au départ de Peniche, dont Haliotis et AcuaSubOeste.

Sesimbra

À moins d’une heure de route au sud de Lisbonne, la ville de Sesimbra sert de point d’accès à des sites de plongée fabuleux, notamment l’épave d’un cargo nigérian de 170 m de long (plongeurs expérimentés uniquement), ainsi que des formations rocheuses et des grottes abritant une riche faune aquatique. L’Anthia Diving Center est une agence de plongée vivement recommandée dans la région.

Croisières plongée

Pour profiter pleinement des sites de plongée du Portugal, envisagez une croisière de plusieurs jours. Subnauta propose des croisières d’un, deux ou trois jours à bord du Xu-Nauta, un catamaran de 18 m. Le bateau lève l’ancre à la Marina de Portimão de Praia da Rocha, et part explorer récifs coralliens et épaves (avec une visite de l’Ocean Revival) au large de la côte ouest de l’Algarve. Les croisières comprennent la pension complète et 3, 5 ou 8 plongées pour des croisières de 1, 2 ou 3 jours.

Planche à voile et kitesurf

La Praia do Guincho, à l’ouest de Sintra, et les plages près de Portimão dans l’Algarve, accueillent toutes deux des compétitions internationales de planche à voile. Les autres sites majeurs comprennent, du nord au sud : la Praia do Cabedelo à Viana do Castelo, la Lagoa de Óbidos (à 80 km de Lisbonne), une jolie lagune qui attire les véliplanchistes comme les kitesurfeurs, et, plus près de Lisbonne, Fonte da Telha sur la Costa da Caparica. En Algarve, Sagres séduit les professionnels avec des vents forts et une mer relativement plate, également propices au freeride, tandis que Lagos, Albufeira et la Praia da Rocha conviennent à tous. Parmi les spots les plus prisés où prendre aussi des cours de surf et de kitesurf, figurent les plages autour de Viana do Castelo, Foz do Arelho, Peniche, la Praia do Guincho, Lagos et Tavira.

Balades en bateau et autres activités nautiques

Le long de la côte, en particulier dans l’Algarve, la navigation de plaisance est partout et sous toutes ses formes : croisières avec barbecue, visites de grottes, observation des dauphins… À l’intérieur des terres, fleuves et rivières, lagunes et lacs de barrage sont propices à une multitude d’activités : kayak, voile, rafting, canoë, etc. Les cours d’eau prisés pour la navigation sont, entre autres, le Guadiana, le Mondego, le Zêzere, le Paiva, le Minho et la Tâmega. Des agences louent des bateaux et/ou organisent des sorties, notamment à Lagos, Mértola, Barragem do Alqueva, Tomar, Coimbra, Ponte de Lima, Rio Caldo et Amarante.

Randonnée

Les excellentes possibilités de randonnée séduisent d’autant plus qu’elles restent largement méconnues. Relativement nouvelle, la Rota Vicentina se parcourt en plusieurs jours et offre de somptueux panoramas sur la côte. De fabuleux sentiers de randonnée côtiers vous attendent également autour de Sagres et dans les collines de l’arrièrepays. Monchique constitue un bon camp de base. De superbes randonnées sont à faire dans les paysages protégés de la Serra do Caldeirão, au nord de Loulé. Le nord du pays, au terrain plus accidenté et montagneux, comprend quelques beaux parcs naturels peu fréquentés.

Quand partir

Il peut faire très chaud en été dans certaines régions, notamment dans le Trás-os-Montes, l’Alentejo et l’Algarve. Mieux vaut prévoir les randonnées au printemps (avril et mai) ou en automne (fin septembre et octobre).

Équipement

Quelle que soit votre destination, emportez un chapeau, un bon écran solaire et de quoi soulager des pieds douloureux. Une boussole peut se révéler utile, car l’entretien et la signalisation des chemins laissent souvent à désirer. Les cartes s’obtiennent plus facilement dans les offices du tourisme locaux (turismos). Si vous allez dans le Nord pluvieux, prévoyez un équipement adéquat.

Plus beaux sites

L’un des itinéraires les plus récents (ouvert en 2013) est la Rota Vicentina, dans l’Alentejo, au sud du pays ; il se compose de deux longs chemins balisés – l’un le long de la côte (120 km), l’autre dans les terres (230 km) –, qui traversent des paysages superbes et sont jalonnés de pensions.
Les randonneurs qui souhaitent traverser le pays d’est en ouest peuvent suivre la Via Algarviana, un itinéraire de 300 km, avec pistes et routes goudronnées entre Alcoutim et Sagres, qui se parcourt en deux à trois semaines. L’Algarve est tout aussi plaisante pour des randonnées d’une journée, dans des endroits comme Monchique et Serra do Caldeirão.
Dans les Beiras, le Parque Natural da Serra da Estrela constitue un cadre splendide et quasi désert pour des marches d’une à plusieurs journées. Le Vale do Zêzere, une vallée glaciaire au pied de la Torre, est de toute beauté. Le village de Manteigas est une bonne base dans cette région. Autre superbe itinéraire dans les Beiras, le GR 22, long de 540 km, passe par des aldeias históricas, telles les bourgades médiévales de Sortelha, de Linhares et de Monsanto.
La meilleure destination pour les marcheurs n’en reste pas moins l’extrême Nord. Les somptueux parcours montagneux du Parque Nacional da Peneda-Gerês, jalonnés d’anciennes bornes romaines, traversent forêts, villages, chaos rocheux et sites archéologiques. Le Campo do Gerês constitue une base paisible, à moins de préférer Vila do Gerês, plus touristique et dotée de nombreux services. Dans le Trás-os-Montes voisin, les parcs naturels de Montesinho, d’Alvão et du Douro Internacional possèdent de superbes itinéraires reliant les pittoresques villages de pierre de la région.
Dans les secteurs moins sauvages, vous pourrez effectuer de belles randonnées à la journée, dont la marche sur l’aqueduc du XVIe siècle à Évora ou la grimpée de Sintra jusqu’à son château mauresque du IXe siècle.

Randonnées organisées

Les prestataires listés ci-dessous proposent des randonnées en groupe avec accompagnateur et des circuits à faire en indépendant. Ces formules comprennent les repas et l’hébergement.
À environ 10 km au nord de Sagres, Portugal Walks,fondé par l’auteur de guides de randonnées Julie Statham, propose des forfaits à la semaine, mais aussi des randonnées autoguidées au Portugal, à Madère et dans les Açores. Citons également A2Z Adventures, un autre organisme fiable pour des randonnées guidées dans tout le pays. Sistemas de Ar Livre, une agence d’écotourisme basée à Setúbal, organise diverses activités, dont des marches guidées de 3 heures. Vous pouvez aussi essayer ces prestataires, pour la plupart installés en France :

  • Allibert Trekking Différents circuits de randonnée dans tout le pays, dont le chemin de Saint-Jacques de Compostelle au départ de Porto.
  • Terres d’Aventure Randonnées en Algarve, en Alentejo, à Lisbonne et à Sintra.
  • Trek Aventure Circuit de 6 jours entre Lisbonne et l’archipel de Berlengas.

Renseignements

De nombreux offices du tourisme et bureaux de parcs naturels disposent de brochures gratuites sur les randonnées locales, mais les ruptures de stock sont fréquentes. D’autres organisations éditent des cartes gratuites de leurs chemins, dont l’Odiana dans l’Algarve, et le Centro de Interpretaçaõ da Serra da Estrela dans la ville de Seia, dans la Serra da Estrela. Au Portugal, comme en France, les sentiers sont balisés par des marquages de couleurs. Le marquage blanc et rouge indique les Grandes Rotas, ou chemins de grande randonnée, tandis que le marquage rouge et jaune signale les Pequenas Rotas, ou itinéraires courts.

Vélo

Le Portugal est un lieu idéal pour la pratique du VTT (bicicleta todo terreno ou BTT). Monchique et Tavira dans l’Algarve, Sintra et Setúbal dans le centre du pays, ainsi que le Parque Nacional da Peneda-Gerês dans le Nord, sont des points de départ appréciés. Les pistes cyclables sont de plus en plus nombreuses. Dans le Nord, quelques voies vertes (de 8 à 13,3 km) très prisées des cyclistes, comme des marcheurs et des joggeurs, longent le Rio Lima. Ancienne voie ferrée, l’Ecopista do Dão, s’étend sur 49 km entre Viseu et Santa Comba Dão dans les Beiras ; on peut même louer un vélo au départ, à Santa Comba Dão. Dans le sud, l’Ecovia do Litoral traverse l’Algarve sur 214 km, reliant São Vicente dans l’extrême sud-ouest du pays à Vila Real de Santo António, à deux pas de la frontière espagnole. Pour plus de renseignements sur l’Ecovia (sentier pédestre et cyclable) et d’autres voies vertes au Portugal, consultez le guide Ecovias Portugal Road Book, en anglais, qui contient des cartes et de nombreuses infos. Par ailleurs, les pistes cyclables font désormais partie du paysage urbain à Lisbonne et dans des villes du Nord comme Porto, Coimbra ou Guarda. D’autres ont été aménagées sur le littoral, notamment dans le Pinhal de Leiria en Estrémadure, ou entre Cascais et la superbe Praia do Guincho sur la côte lisboète.

Circuits à vélo

Si une excursion à vélo, pour une journée ou davantage, vous tente, sachez que plusieurs excellentes agences peuvent vous assister.

  • À Lisbonne, Portugal Bike est réputée pour son choix de circuits : la traversée de l’Algarve, du Minho ou de l’Alentejo, par exemple. Un autre itinéraire suit la route de Saint-Jacques dans le nord du pays, jusqu’en Espagne. Les circuits durent de 6 à 13 jours et peuvent s’effectuer avec ou sans guide.
  • Pedal Portugal propose depuis longtemps des circuits, guidés ou non, dans tout le pays.

Vous pouvez aussi contacter ces agences en France et au Canada :

Observation de la faune

Le Portugal est riche en sites où observer la faune sauvage, notamment dans les lagunes côtières et les profondes gorges bordant la frontière espagnole. Les ornithologues seront particulièrement à la fête, avec des habitats variés et plus de 360 espèces d’oiseaux faciles à observer. La Sociedade Portuguesa para o Estudo de Aves (SPEA, Société portugaise pour l’étude des oiseaux) est la principale société d’ornithologie du pays. Elle conduit entre autres des projets financés par l’État pour cartographier les zones de reproduction des oiseaux sur le territoire. Le long littoral portugais se prête idéalement aux excursions en bateau, qui permettent d’apercevoir entre autres espèces des dauphins, des poissons pélagiques et même des tortues marines.

Nord du Portugal

Au nord, vautours et aigles nichent dans les spectaculaires gorges de Tejo et de Douro, dans le Parque Natural do Tejo Internacional et le Parque Natural do Douro Internacional. Ce dernier compte un mélange d’escarpements rocheux et de forêts sillonnées de rivières où vivent entre autres espèces d’oiseaux percnoptères, aigles de Bonelli, vautours fauves, aigles royaux, hiboux grands-ducs et milans royaux.
Le Parque Natural de Montesinho est une région montagneuse et broussailleuse ponctuée de collines escarpées, de forêts de chênes et de châtaigniers et de rivières aux rives boisées. Ses résidents les plus emblématiques sont les loups ibériques au pelage couleur rouille, une espèce menacée dont le parc est l’un des derniers refuges. Dans les forêts vivent chevreuils, loutres et sangliers, et l’on aperçoit dans le parc des oiseaux comme l’aigle royal, le busard cendré et la cigogne noire.
Le Parque Nacional da Peneda-Gerês, seul parc national du Portugal, comprend des pics escarpés, des montagnes broussailleuses et des forêts de pins et de chênes, ainsi que des rivières, des lacs et des marécages. On peut y voir des circaètes Jean-le-Blanc, des faucons pèlerins, des hiboux petits-ducs, des piesgrièches écorcheurs et des monticoles merles-de-roche.
Les falaises de granit de la petite réserve naturelle privée de Faia Brava sont peuplées de vautours fauves, de percnoptères, d’aigles de Bonelli, d’aigles royaux et de cigognes noires.

Centre du Portugal

Près de Lisbonne, les vasières tidales, salines, pinèdes, prairies et pâturages de l’estuaire du Sado sont idéaux pour l’observation des oiseaux. La Reserva Natural do Estuário do Sado compte quelque 250 espèces aviaires, dont le bihoreau gris, l’ibis falcinelle, le flamant rose, la crécerelle, la talève sultane et le coucou geai. Des dauphins nagent également dans l’estuaire, que l’on peut observer en s’adressant à un opérateur réputé tel que Vertigem Azul, dont les excursions partent de Setúbal. Au nord de Lisbonne, la Reserva Natural da Berlenga est idéale pour observer des oiseaux marins, notamment des guillemots, des puffins majeurs, des océanites de Wilson, des mouettes rieuses et des petits pingouins résidant sur et autour des îles rocailleuses. D’autres sites enchanteront les amateurs d’ornithologie comme la Reserva Natural do Paúl de Arzila près de Coimbra et la Dunas de São Jacinto près d’Aveiro. En Alentejo, on aperçoit quelques espèces d’oiseaux autour de Castro Verde, dont les alentours sont classés réserve de biosphère de l’Unesco depuis 2017. Faites une halte au Centre d’éducation environnementale LPN pour vous renseigner sur les meilleurs sentiers pour l’observation de la faune. Cette région de pâturages et prairies ouvertes abrite une variété d’oiseaux étonnante, notamment des oiseaux steppiques tels que la grande outarde, le busard cendré et la ganga unibande. Les plus chanceux apercevront peut-être le très rare aigle ibérique ou le tout aussi rare lynx ibérique.

Sud du Portugal

Avant tout réputé pour ses plages, l’Algarve compte pourtant des habitats naturels variés dont des salines, des dunes, des vasières tidales et des lagunes côtières. L’arrière-pays fait la liaison entre les habitats côtiers et les montagnes.
Pour l’observation des oiseaux, mettez le cap sur la Serra do Caldeirão, le Parque Natural do Vale do Guadiana ou la Reserva Natural do Sapal de Castro Marim e Vila Real de Santo António. L’un des meilleurs sites de l’Algarve pour l’observation de la faune est le Parque Natural da Ria Formosa, dont les 160 km² comprennent vasières, lagunes côtières et îles couvertes de dunes grouillant de vie sauvage. On y aperçoit fréquemment hérons pourprés, guêpiers d’Europe, pluviers à colliers interrompus, busards des marais et aigles bottés.
L’association environnementale locale Formosamar propose des excursions au départ d’Olhão (Algarve), dont une sortie de 2 heures 30 dans le Parque Natural da Ria Formosa, avec pour guides des biologistes marins et des spécialistes des rapaces.
Pour des sorties nature et d’observation des oiseaux dans la région de l’Algarve, Natura Algarve, notamment, propose de découvrir en bateau le Parque Natural da Ria Formosa.
Divers prestataires en Algarve et à proximité de l’estuaire du Sado (région de Setúbal) sont spécialisés dans les croisières d’observation des dauphins, comme Mar Ilimitado, Algarve Water World et Dolphins Driven.
Parmi les meilleurs guides proposant des excursions d’ornithologie dans tout l’Algarve, citons João Jara de Birds & Nature et l’expatrié britannique Simon Wates.

Escalade, parapente et sports extrêmes

Tout au nord du pays, les pics granitiques du Parque Nacional da Peneda-Gerês font le bonheur des grimpeurs. Parmi les autres endroits réputés figurent les falaises de schiste de Nossa Senhora do Salto, à l’est de Porto ; l’impressionnant affleurement granitique haut de 500 m de Cántaro Magro dans la Serra da Estrela ; les à-pics calcaires de Reguengo do Fetal, près de Fátima ; les parois rocheuses abruptes du Penedo da Amizade, en contrebas du château mauresque de Sintra ; la spectaculaire crête de quartzite de la Penha Garcia, près de Monsanto, dans la Beira Baixa, ou la Rocha da Pena en Algarve.
Entre autres organismes utiles, citons le Clube Nacional de Montanhismo et le Grupo de Montanha e Escalada de Sintra.
Le parapente est aussi populaire dans le Nord. Linhares dans la Serra da Estrela et Alvados dans le Parque Natural das Serras de Aire e Candeeiros sont deux sites de choix pour ce sport. Basée à Sesimbra, Vertente Natural est une agence écoresponsable qui organise treks, canyoning, canoë, plongée et descentes en rappel. À Porto, Detours propose, elle, des treks parmi les cascades et du canyoning, ainsi que des circuits hors piste en 4x4 dans le Douro.
Capitão Dureza, installé près de Coimbra, ce prestataire est spécialisé dans les sports qui décoiffent – rafting, canyoning, descentes en rappel, excursions à VTT et treks, entre autres. Trilhos S est une agence de Porto réputée en matière d’escalade, de spéléologie, de canyoning, de treks et autres sports d’aventure.

Balades à cheval

Une randonnée à cheval constitue un fabuleux moyen de découvrir la campagne portugaise, d’autant que le Portugal est le pays d’origine du pur-sang lusitanien. Les cavaliers chevronnés pourront prendre des leçons de dressage près de Mafra en Estrémadure à l’Escola de Equitação de Alcainça. Par ailleurs, il existe de nombreux centres équestres, principalement dans l’Alentejo et dans l’Algarve, notamment à Silves, Lagos et Albufeira. Le nord du Portugal offre aussi des cadres plaisants pour la randonnée équestre, comme à Campo do Gerês à la lisière du Parque Nacional da Peneda-Gerês. Comptez en principe 20 à 30 euros l’heure.
Basée en Suisse, Equitour organise des randonnées équestres de 8 jours au Portugal. Sa randonnée phare suit la piste des chevaux royaux de l’Alentejo, avec nuitées dans de superbes domaines. Parmi les autres destinations, citons la côte de l’Alentejo et le relief accidenté du nord du Portugal.

Mis à jour le : 18 février 2020

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Portugal

Paramètres des cookies