Norvège : Histoire

Chronologie de la Norvège

12000 av. J.-C.

La Norvège émerge sous sa forme actuelle à la fin de la dernière ère glaciaire.

9000 av. J.-C.

Les Komsa, des chasseurs ancêtres des Samis, arrivent dans le nord de la Scandinavie. Ils fondent les premiers peuplements humains permanents dans la zone arctique norvégienne, où les Samis demeurent de nos jours.

793

Le pillage du monastère de Saint-Cuthbert sur l’île de Lindisfarne, au large des côtes du Northumberland en Angleterre, inaugure l’âge des Vikings.

872

Harald Ier Hårfager (à la Belle Chevelure) terrasse les autres chefs vikings à la bataille de Hafrsfjord et unifie la Norvège. Quelque 20 000 personnes vont se réfugier en Islande.

995

Olav II Haraldsson fait édifier la première église chrétienne de Norvège à Mosterhamn, sur l’île de Bømlo, dans la région de Hardanger. Il permet ainsi l’expansion du christianisme dans l’ouest du pays.

Vers l'an 1000

Près de cinq siècles avant Christophe Colomb, Leif Eriksson, fils d’Erik le Rouge, explore la côte du continent nord-américain, qu’il baptise Vinland, le “pays de la Vigne”.

1024

Olav II Haraldsson fonde l’Église de Norvège et instaure le christianisme comme religion d’État.

1066

L’âge des Vikings s’achève à la mort d’Harald III, qui est tué par le roi Harold d’Angleterre à la bataille de Stamford Bridge.

1261

Le Groenland rejoint le royaume de Norvège, suivi un an plus tard par l’Islande. L’influence de la Norvège sur le nord de l’Europe est grandissante.

1319

Magnus, successeur du roi Haakon V de Norvège, devient roi de Suède et unifie les deux royaumes. Cela marque la fin de l’indépendance norvégienne et de la lignée d’Harald à la Belle Chevelure, et le début de deux siècles de déclin.

1349

La peste noire gagne Bergen. Elle se propage très vite dans tout le pays, modifiant à jamais son tissu social.

1537

La Réforme qui traverse l’Europe et provoque la séparation des Églises catholiques et protestantes arrive en Norvège. Le protestantisme luthérien supplante le catholicisme jusque-là dominant.

1814

Après la défaite danoise devant Napoléon, la Norvège est cédée à la Suède dans le cadre de l’union des Couronnes. Les Norvégiens affichent leur désaccord et rédigent leur première Constitution.

1905

Les Norvégiens votent à une large majorité pour l’indépendance et contre l’union avec la Suède. La Norvège devient une monarchie constitutionnelle indépendante dirigée par le roi Haakon VII, dont les descendants occupent toujours le trône.

1911

L’explorateur Roald Amundsen est le premier à atteindre le pôle Sud, lançant la grande époque des explorateurs norvégiens s’aventurant jusqu’au bout du monde.

1940

Le 9 avril, l’Allemagne nazie envahit la Norvège. Elle est accueillie par Vidkun Quisling, ancien ministre de la Guerre pronazi. Le roi Haakon part en exil. Il se réfugie au Royaume-Uni puis à Washington, où il vivra jusqu’à la fin de la guerre.

1945

Le 7 mai, les derniers bataillons étrangers (russes) sur le sol norvégien quittent la zone arctique. Les Norvégiens doivent faire face aux destructions causées par l’armée allemande lors de sa retraite.

1949

La Norvège devient membre de l’Otan et aligne sa politique étrangère sur celle des États-Unis.

Fin des années 1960

La Norvège devient l’un des pays les plus riches du monde après la découverte de gisements de pétrole. Les revenus de l’or noir financent un système de protection sociale et une politique d’aide étrangère généreux.

1994

Les Norvégiens se prononcent contre l’adhésion à l’UE. Le “non” (52%) reflète les craintes du monde rural, la volonté des pêcheurs de défendre leurs intérêts et l’angoisse d’une part de la population de devoir renoncer à la souveraineté nationale.

2005

Le Parti du progrès (Fremskrittspartiet), populiste, enregistre un score de 22% aux élections parlementaires après avoir fait campagne contre l’immigration et l’adhésion à l’UE.

2008

Le 14 février, le ministre norvégien du Travail et de l'Intégration sociale Bjarne Håkon Hanssen demande à son homologue turc Faruk Çelik l'envoi en Norvège de 100 000 travailleurs.

2011

Le 22 juillet, un attentat frappe le quartier gouvernemental de la capitale. Il est suivi d'une fusillade sur Utøya, une île du Tyrifjord, à 50 km au nord-ouest d'Oslo, sur laquelle se tenait un camp d'été de jeunes travaillistes. Les deux attaques, qui ont fait plus de 85 morts, sont attribuées à un militant de droite qui serait en guerre contre l'immigration, le multiculturalisme et le marxisme.

 

Mis à jour le : 14 février 2013

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Norvège

Paramètres des cookies