1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Dix expériences à vivre au Spitzberg
Idées de voyage

Dix expériences à vivre au Spitzberg

Texte par

Marie Dufay (photos Marie Dufay)

Mis à jour le : 21 juin 2017

Carte

De la fin avril à la fin août, le soleil de minuit brille sur l’archipel norvégien du Spitzberg, et les températures avoisinent les 5°C : on profite de ces conditions idéales pour découvrir le royaume des ours blancs, des baleines et des icebergs. Encore préservée, une vraie « destination nature » vaste de 62 000 km2, qui envoûte à coup sûr !

 

1. On trinque à l’aquavit en regardant les rennes passer

La vie s’écoule tranquillement à Longyearbyen, « capitale » du Spitzberg : aucun panneau de signalisation, excepté ceux indiquant des passages d’ours, de rennes et de scooters des neiges. Installez-vous confortablement en terrasse du KROA, mythique bar-restaurant à la déco soignée, commandez un aquavit (l’eau de vie scandinave - à consommer avec modération !), et observez rennes et renards polaires déambuler sous votre nez.

2. On envoie du courrier depuis la poste la plus au nord du monde

La station scientifique internationale de Ny-Alesund (l’institut Paul-Emile Victor et Le Norsk Polarinstitutt y ont leurs laboratoires) compte une centaine de chercheurs, venus étudier entre autres le réchauffement climatique. Le coin est d’un calme olympien et on y trouve la poste la plus au nord du monde : alors oubliez Messenger, ressortez votre stylo, et écrivez la lettre la plus inspirée de votre vie !

exprrience_2.jpg

On profite du calme ambiant pour se prélasser en terrasse et admirer le paysage.

3. On traque les ours polaires aux jumelles

Même s’ils passent leur temps dans l’eau et sur la banquise à chasser les phoques, il faut s’attendre à en voir partout - même dans Longyearbyen. Les ours polaires sont près de 3000 au Spitzberg (contre 2500 habitants environ !) et les mâles peuvent peser jusqu’à 700kg ; ils n’attaquent que s’ils ont vraiment faim ou se sentent menacés. Auprès des guides (armés, qui ne tirent qu’en cas d’absolue nécessité car l’espèce est protégée), on guette la rencontre, toujours magique quand elle survient.

exprrience_3.jpg

Vous rêviez de voir un ours polaire ? Préparez vos jumelles !

4. On fait un selfie devant les glaciers

Le Spitzberg est recouvert à 60% de glaciers. Ceux du 14 Juillet, de la baie du Roi, de la baie de la Madeleine et de la baie de la Croix, font partie des plus majestueux. On dit qu’ils vêlent lorsque de gros blocs - les icebergs - s’en détachent : le bruit qu’ils font retentit alors à des kilomètres. Un pur moment de contemplation, où l’on se sent vraiment très, très loin de tout. Mais que l’on n’oublie pas d’immortaliser quand même !

exprrience_4.jpg

Les paysages incroyables du Spitzberg devraient ravir les amoureux de la photo de voyage !

5. On slalome entre les icebergs

Et pourquoi ne pas s’offrir une croisière pour naviguer au pied des montagnes ? Avec Grand Nord Grand Large, spécialiste des voyages polaires, plusieurs bateaux très sécurisants menés par des connaisseurs du milieu vous emmènent dans les endroits les plus reculés. L’occasion unique d’approcher les icebergs, aux fantastiques nuances cobalt et aux formes fantasmagoriques. Irréel, surtout sous le soleil de minuit.

exprrience_5.jpg

Voir un iceberg de près, une véritable expérience, possible dans cette partie nord de la Norvège.

6. On se fait un remake des « Oiseaux » d’Hitchcock

Sternes arctiques, pétrels, macareux, eiders, lagopèdes, oies bernaches, bruants, mouettes, goélands, labbes, guillemots… plus de 30 espèces d’oiseaux sont présentes au Spitzberg, et en très grand nombre : un paradis pour les ornithologues amateurs et avertis. Mais attention : les volatiles n’hésitent pas à vous attaquer si vous approchez trop près des nids… Frayeur garantie !

exprrience_6.jpg

La faune du Spitzberg est impressionnante, en particulier lorsque l'on dénombre les espèces d'oiseaux qui y vivent.

7. On randonne dans la toundra arctique

Outre les plages de sable et de galets, les sommets enneigés, les montagnes tabulaires, les éboulis de roches, les mille-feuilles de cailloux gélifractés, les lagunes et les ruisseaux, le Spitzberg offre un terrain de jeux étonnant pour les randonneurs, notamment grâce au permafrost, qui dégèle en surface et devient spongieux sur plusieurs dizaines de centimètres. On y croise rennes, renards polaires, oiseaux, et mille curiosités géologiques. Un régal !

exprrience_7_ter.jpg

Vous êtes prêts à vous lancer dans une des plus belles randonnées du monde ?

8. On part en kayak à la rencontre des phoques

Peu farouches voire curieux, ils surgissent là où on ne les attend pas : les phoques font partie des animaux faciles à voir au Spitzberg. Mais avec un peu de chance, vous pourrez aussi admirer de nombreux cétacés (rorquals, orques, bélougas…) et des morses. Avec des conditions météo plutôt clémentes en été (peu de houle, anticyclone stable, marées et courants faibles), et un équipement adapté, le kayak est un excellent moyen de découvrir la côte.

exprrience_8.jpg

Autre animal roi en Norvège : le phoque !

9. On s’émeut devant les vestiges du passé

A Trygghamna, on peut voir des tombes de baleiniers en bois, bien conservées grâce aux basses températures ; elles rappellent qu’au 17ème, Français, Anglais, Hollandais, Danois et Norvégiens manquèrent d’exterminer les baleines… ! A Virgohamna subsistent les restes intacts d’une expédition en ballon vers le pôle Nord au 19ème. Longyearbyen possède plusieurs anciennes mines de charbon, et Barentsburg offre une atmosphère soviétique surannée. Les cabanes de trappeur vous font elles aussi immédiatement remonter le temps !

exprrience_9.jpg

Les cabanes de trappeurs vous feront faire un véritable saut dans le temps.

10. On s’extasie devant la flore arctique

Le Spitzberg a beau être un désert glacé, la lumière estivale permanente encourage pourtant la floraison de 170 espèces végétales, et les colonies d’oiseaux apportent de l’engrais naturel. Plutôt rases, tels le saxifrage, la dryade à huit pétales ou le joli pavot arctique, elles sont très colorées et la mousse peut atteindre 20cm d’épaisseur. Des touristes viennent du monde entier pour les admirer ; alors, à vos carnets d’aquarelle, mais interdit de les cueillir !

exprrience_10.jpg

Si la faune du Spitzberg est passionnante, la flore de cette région de Norvège l'est tout autant.

Paramètres des cookies