Norvège : Environnement

Géographie

La partie continentale du pays occupe l'ouest de la péninsule scandinave. D’une superficie de 325 000 km² environ, elle s’étire sur plus de 2 500 km, de Lindesnes au sud jusqu’au cap Nord. Elle mesure 6,3 km de largeur en son point le plus étroit. La Norvège possède des frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie. Le littoral norvégien est découpé par les fjords, qui créent de profondes fissures bordées de hautes falaises. Les géologues pensent que les îles au large de la côte nord de la Norvège étaient autrefois rattachées à la plaque nord-américaine, tant leur géologie se rapproche de celle du Groenland. Certaines îles, notamment les Lofoten et les Vesterålen, sont essentiellement formées de granit et de gneiss. Plus au nord, l’archipel du Svalbard (+ 61 000 km²) est géologiquement indépendant du reste de l’Europe. Plateaux, massifs montagneux et paysages arctiques dominent l’intérieur du pays. La Norvège possède les plus hautes montagnes d’Europe du Nord (point culminant : le Galdhøpiggen, 2 469 m) et quelques-uns des plus grands glaciers de la planète.

Faune et flore

En comparaison de ses voisins, la Norvège possède une faible population d’animaux sauvages. Une répartition lâche du peuplement restreint l’habitat faunique et donc le nombre d’animaux. Le pays a toutefois de quoi séduire les amateurs, qui pourront notamment observer des rennes, des élans, des lemmings ou des bœufs musqués, des renards arctiques ainsi que des ours polaires au Svalbard. Les eaux marines autour de la Norvège forment d’excellentes zones de pêche, grâce à des conditions estivales propices à la croissance du plancton. L’abondance de nourriture attire les poissons et les baleines qui se nourrissent de plancton, et d’autres créatures marines friandes de poissons. La position du pays concernant la chasse à la baleine et au phoque a provoqué la colère de la communauté internationale et abouti à des boycotts de produits norvégiens. La Norvège est une destination de choix pour les ornithologues. C’est sur le littoral que se concentre la plus riche avifaune.
Au dernier recensement, la Norvège comptait 40 parcs nationaux (dont 7 au Svalbard, couvrant 75% de l’archipel) et 15% du pays était en zone protégée. Dix parcs nationaux ont été créés depuis 2003. Dans certains cas, leur mission consiste non pas à protéger un animal ou un milieu particulier, mais simplement à interdire le développement dans des régions demeurées sauvages. Les parcs norvégiens demeurent assez modestes et peu développés. Ils échappent ainsi à l’afflux de touristes et aux hébergements qui, en saison estivale, font de nombreux parcs des zones urbaines transplantées à la campagne.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Norvège

Paramètres des cookies