Valence : Histoire

IIIe siècle av. J.-C.

Les Romains commencent leur occupation de la péninsule Ibérique qui durera six siècles.

410

L'Hispania romaine est envahie par les tribus germaniques.

466

Début de la conquête de la péninsule Ibérique par les Wisigoths.

711

Les Maures traversent le détroit de Gibraltar et défont l'armée de Rodrigue, dernier roi des Wisigoths.

Vers 714

Les Maures occupent presque toute la péninsule à l'exception des montagnes du Nord. Ils régneront sur le Sud (leur territoire fu nommé Al-Andalus) pendant 8 siècles de prospérité économique, artistique et scientifique.

722

À Cavadonga, aux Asturies, l'armée du roi wisigoth Pélage arrête l'invasion musulmane : c'est le début de la Reconquête de l'Espagne par les chrétiens. Elle durera 800 ans.

Fin du XIIIe siècle

Les royaumes d'Aragon et de Castille émergent comme les deux grandes puissances de l'Espagne chrétienne.

1469

Les deux royaumes sont réunis par le mariage d'Isabelle de Castille et de Ferdinand d'Aragon. Surnommés les "Rois Catholiques", ils unifient l'Espagne, qui connaîtra alors son âge d'or.

1478

Les Rois Catholiques établissent l'Inquisition, qui fera des milliers de morts.

1492

Prise de Grenade et fin de la Reconquête. Expulsion des juifs refusant le baptême.

Octobre 1492

Découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, dont le voyage est financé par les Rois Catholiques. L'Espagne établit un empire dans le Nouveau Monde. L'or et l'argent du Mexique et du Pérou affluent dans les coffres. Toutefois, le protectionnisme dont le pays fait preuve l'entraîne dans une série de guerres coûteuses contre l'Angleterre, la France et les Pays-Bas.

1556-1598

Règne de Philippe II, marquant l’apogée de la puissance espagnole. Les territoires américains s’étendent et
les immenses fortunes qui en proviennent financent de grands projets architecturaux.

1588

L’Invincible Armada de Philippe II part envahir l’Angleterre. Les Anglais et
le mauvais temps ont raison
de la moitié de la flotte,
les rescapés reviennent tant bien que mal en Espagne.

Début du XVIIe siècle

C’est le Siècle d’or espagnol avec la littérature de Cervantès et les tableaux de Vélasquez, Murillo et le Greco. La vie artistique est à son apogée tandis que l’empire décline.

1700

Philippe V, premier roi de
la dynastie des Bourbons, monte sur le trône après le dernier Habsbourg, Charles II. Sa position de possible
héritier de la couronne de France inquiète l’Europe.

1702-1713

La guerre de la Succession débute lorsque les Anglais soutiennent Charles d’Autriche contre Philippe V. En 1713, le traité d’Utrecht laisse Philippe sur le trône, mais l’Espagne perd Gibraltar et les Pays-Bas.

1761

L’Espagne s’engage dans
la guerre de Sept Ans (1756-1763), combattant avec
les Français contre les Britanniques et leurs alliés.

1793

Après l'exécution de Louis XVI, l'Espagne déclare la guerre à la France, puis soutient finalement les Français contre les Britanniques.

1808-1813

L'occupation du pays par les troupes napoléoniennes entraîne cinq ans de guerre d'indépendance. La puissance coloniale espagnole commence à décliner.

1814-1833

Restauration des Bourbons : Ferdinand VII établit une monarchie absolue. L'Espagne perd ses colonies américaines.

1898

La guerre désastreuse contre les États-Unis sonne le glas de l'empire espagnol avec la perte de ses dernières colonies (Cuba, Porto Rico, Guam et les Philippines).

1923-1930

Dictature de Miguel Primo de Rivera.

1931

Le roi Alphonse XIII quitte l'Espagne après la victoire républicaine aux élections. Proclamation de la République.

1936

Le Front populaire gagne les élections. Le soulèvement militaire du général Franco marque le début de la guerre civile.

1936-1939

La guerre civile oppose les rebelles nationalistes aux forces républicaines. Les premiers reçoivent le soutien de l'Allemagne nazie et de l'Italie fasciste, les seconds celui de l'URSS et d'unités de volontaires étrangers, les brigades internationales.

1939-1975

Dictature de Franco.

1975

Franco meurt après avoir désigné comme successeur Juan Carlos Ier, petit-fils d'Alphonse XIII : le pays effectue sa transition démocratique.

1977

Premières élections libres et instauration en 1978 d'une nouvelle Constitution.

1981

Tentative de putsch militaire.

1982

Victoire des socialistes (PSOE) aux élections législatives.

1986

L'Espagne entre dans la Communauté européenne (aujourd'hui l'Union européenne).

1992

Le pays organise les Jeux olympiques à Barcelone, Séville accueille l'Exposition universelle et Madrid est capitale européenne de la Culture.

1996

Victoire électorale des conservateurs du Partido Popular (PP) : le Premier ministre José María Aznar forme un gouvernement de coalition.

2000

Nouvelle victoire des conservateurs : José María Aznar est reconduit à la tête du gouvernement espagnol. Début d'une nouvelle série d'attentats perpétrés par les indépendantistes basques de l'ETA.

2002

Le 19 novembre, le pétrolier Le Prestige, qui dérivait au large des côtes de la Galice, coule avec 70 000 tonnes de fioul, provoquant une catastrophe écologique sur les côtes portugaises, espagnoles et françaises.

2003

La position pro-américaine du gouvernement espagnol durant la guerre en Irak provoque de grandes manifestations pacifistes dans tout le pays.

2004

Le 11 mars, un attentat revendiqué par des islamistes fait 191 morts à la gare centrale de Madrid. A la surprise générale, les socialistes sortent victorieux des élections législatives. José Luis Rodríguez Zapatero devient président du gouvernement. Il adopte une série de mesures progressistes, en particulier l'autorisation du mariage entre homosexuels et une plus grande autonomie pour les régions.

2006

L'ETA annonce, le 22 mars, un cessez-le-feu permanent et la fin de la lutte armée. Mais en décembre, un nouvel attentat provoque l'arrêt des discussions du gouvernement avec l'organisation séparatiste basque.

2008

Élection législative et nouvelle victoire du gouvernement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero. Cette victoire a lieu au moment où la situation économique de l'Espagne commence à devenir préoccupante.

2010

Entre 2008 et 2010, de nombreux membres de l’ETA sont arrêtés, dont ses chefs militaires présumés, Garikoitz Aspiaru Rubina, dit « Txeroki » ainsi que ses successeurs. Les violences se poursuivent jusqu’en mars 2010. Par la suite, plusieurs cessez-le-feu sont décrétés, appuyés par le parti politique Batasuna lié à l’organisation, qui souhaite pouvoir se présenter à des élections locales.

2011

Le 20 octobre, l'ETA annonce "l'arrêt définitif de son activité armée", et réclame un processus de dialogue direct avec les gouvernements espagnols et français. Cette annonce intervient dans un contexte économique difficile pour l'Espagne qui souffre du chômage important de sa population active, 21,52% en 2010.

En novembre, le Parti Populaire espagnol obtient la majorité absolue aux élections générales, amenant le chef de l'opposition de droite Mariano Rajoy au pouvoir.

Mis à jour le : 27 novembre 2012

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Espagne
 

Paramètres des cookies