1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les 10 plus beaux endroits d'Europe
Idées de voyage

Les 10 plus beaux endroits d'Europe

Mis à jour le : 24 mars 2017

Carte

Côté merveilles du monde, l'Europe n'est pas en reste ! Héritage antique en Italie, sites incroyables en Grèce, architecture espagnole, ... Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Voici les 10 plus beaux endroits d'Europe, classés suivant leur succès auprès de la communauté Lonely Planet et issus de notre top 500 des meilleures destinations du monde !

1. Le Colisée, symbole de l'Empire Romain (Italie)

Rien de tel qu’une arène de combat romaine pour réveiller l’historien qui dort en vous. Symbole d’un pouvoir impitoyable, cet amphithéâtre massif de 50 000 places est le plus fascinant des vestiges romains. Les gladiateurs s’affrontaient ici et les condamnés s’y mesuraient aux fauves devant la foule aux abois. Deux mille ans plus tard, l’emprise exercée par ce lieu sur le visiteur est restée intacte. Le “Colosseo” impressionne d’abord par sa taille (toutefois, l’amphithéâtre fut ainsi baptisé, non en raison de ses dimensions, mais du colosse de Néron, une statue érigée à proximité). Se frayer un chemin à travers les 80 arcades et s’asseoir en quelques minutes n’était sans doute pas une mince affaire : glissez-vous dans la peau d’un Romain et imaginez devoir jouer des coudes avec les autres spectateurs. Magistrats et hauts dignitaires prenaient place dans les gradins inférieurs, au plus près de l’action ; les citoyens fortunés occupaient ceux du milieu ; la plèbe s’asseyait en haut. Les femmes, considérées comme des citoyens de seconde zone, étaient reléguées tout en haut des gradins et forcées de tendre le cou pour apercevoir quelques bribes du spectacle.

Malgré l’horreur des combats, on ne peut nier la grâce et la majesté de l’enceinte. La visite guidée (à ne pas manquer), plutôt dérangeante, vous révélera le Colisée sous son jour sombre : dans les entrailles de l’arène se dévoilent toute l’horreur, la violence et la saleté des combats de gladiateurs. Ce labyrinthe souterrain, l’hypogée, composé de couloirs et de rampes contenant des cages, est aussi vaste que complexe. Imaginez les cris d’animaux, la puanteur, le chaos des hommes blessés et des animaux morts ou à l’agonie, et vous comprendrez combien ces spectacles romains pouvaient être bouleversants et sanglants.
Sur place : Le Colisée est à 20 minutes à pied de la gare de Rome-Termini. Achetez vos billets en ligne pour éviter les files d’attente.

fotolia_29115726_subscription_monthly_m.jpg

Témoin de la grande époque de l'Empire Romain, le Colisée porte les stigmates des combats de gladiateurs, encore célèbres aujourd'hui.

2. L'Alhambra, vestige médiaval de l'Andalousie musulmane (Espagne)

L’Alhambra de Grenade est l’un des ensembles monumentaux médiévaux les plus spectaculaires, et l’un des plus beaux échantillons d’art islamique au monde. C’est aussi le témoin le plus tenace de huit siècles de domination musulmane éclairée dans l’Espagne médiévale. Les tours fortifiées de l’Alhambra dominent la ville : on aperçoit de loin ses murs rouges au-dessus des cyprès et des ormes, avec pour toile de fond les sommets enneigés de la Sierra Nevada. À l’intérieur, un réseau de palais somptueux et de jardins irrigués qui ont inspiré maints rêves et légendes. Le contraste entre la minutie des ornements et les dimensions épiques de l’Alhambra fait tout son charme. Les jardins du Generalife, aux proportions parfaites, sont une évocation saisissante du Paradis, tandis que l’intérieur de l’Alhambra brille d’une beauté surnaturelle. Au centre, les palais nasrides (Palacios Nazaríes), aux salles innombrables, sont le plus précieux trésor de l’Alhambra. Équilibre harmonieux entre espace, lumière et ombre, eau et verdure, ils doivent plonger le souverain au cœur d’un paradis terrestre. Les murs sont recouverts de carreaux de céramique, de muqarnas (encorbellements), de voûtes et d’ornements en stuc, et la cour des Lions (Patio de los Leones) est un chef-d’œuvre d’entrelacs géométriques islamiques. En un mot, l’Alhambra est le plus beau monument d'Andalousie et d’Espagne.
Sur place : séjournez dans le quartier de l’Albaicín, et explorez Grenade à pied. Réservez vos billets sur Internet, très à l’avance.

fotolia_136560578_subscription_monthly_m.jpg

Vestige médiéval et témoin de la domination musulmane en Andalousie, l'Alhambra reste le plus beau monument d'Espagne.

3. Sainte-Sophie, le monument métamorphosé d'Istanbul (Turquie)

À la fois basilique, mosquée et musée, Sainte-Sophie (Aya Sofya), à Istanbul, ne ressemble à aucun autre monument, défiant les catégorisations comme elle avait défié les lois de l’architecture lors de sa construction il y a 1 500 ans. L’empereur byzantin Justinien Ier rêvait d’une église capable d’éclipser les merveilles de Rome, sa rivale, et dont la majesté serait en outre celle d’un paradis terrestre. Son souhait fut exaucé. Sainte-Sophie, qui devint la principale église orthodoxe, domine toujours la ville. C’est un espace immense, presque cosmique, créant une impression de grandeur inouïe – d’autant plus pour l’époque. À l’intérieur, elle révèle un à un ses trésors : d’immenses colonnes rapportées de diverses villes de la Grèce antique et de l’Empire romain, et de vastes galeries ornées de mosaïques scintillantes. Et puis, grandiose, s’élevant au-dessus du marbre lisse, la célèbre coupole, qui imite la forme de la voûte céleste – mieux vaut toutefois oublier qu’elle s’est effondrée plusieurs fois. L’histoire de Sainte-Sophie est aussi extraordinaire que l’édifice : en effet, rares sont les monuments ayant subi autant de métamorphoses. Après avoir été pillée par les croisés, elle fut transformée en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, comme en témoignent ses quatre gigantesques minarets – étonnamment, les nouvelles mosquées d’Istanbul (notamment la célèbre Mosquée Bleue) ont repris cette particularité architecturale. En 1935, elle fut désacralisée et transformée en musée. Y pénétrer reste néanmoins une expérience spirituelle, que ce soit pour s’extasier devant une fresque dorée étincelant dans la lumière du soir, ou pour embrasser d’un même regard chefs-d’œuvre chrétiens et calligraphies islamiques. À l’instar d’Istanbul la Magnifique, Sainte-Sophie se dresse au carrefour des continents et des croyances.

Sur place : Sainte-Sophie est ouverte toute l’année. Arrivez dès 9h pour éviter la foule. 

fotolia_77108240_subscription_monthly_m.jpg

Successivement basilique, mosquée puis musée, Sainte-Sophie est une visite incontournable lors de votre découverte d'Istanbul.

4. Le British Museum, un autre joyau de la couronne (Angleterre)

Lorsque sir Hans Sloane décida d’exposer ses trésors et curiosités, il n’avait pas idée du devenir de sa collection. Quelque 260 ans plus tard, le British Museum, installé à Londres, est souvent considéré comme la plus grande malle aux trésors d’Europe. Nombre desplus précieux trésors européens et mondiaux sont passés par ses prestigieuses salles, ce qui a d’ailleurs régulièrement créé des contentieux avec les nations dont ils étaient issus. Une visite au British Museum est un véritable pèlerinage pour les passionnés d’Antiquité. Il abrite des objets emblématiques comme la pierre de Rosette (qui permit de déchiffrer les hiéroglyphes) et les frises en marbre du Parthénon, ainsi qu’une stupéfiante collection de momies et de sarcophages qui aurait fait pâlir de honte la Thèbes antique. Le bâtiment est tout aussi impressionnant – un noble temple de style néoclassique, dont la vaste cour centrale est surmontée d’une splendide verrière inattendue, signée Norman Foster. Nos curiosités préférées ? Le Trésor de Mildenhall, étonnante collection d’argenterie romaine découverte par un agriculteur, et les figurines de Lewis, des pièces de jeu d’échecs, qui auraient été déterrées sur l’île de Lewis, en Écosse.
Sur place : le British Museum est situé près du métro Holborn. Des visites guidées gratuites sont proposées par des spécialistes. 

fotolia_96506004_subscription_monthly_m.jpg

Situé en plein cour de Londres, le British Museum est un véritable trésor pour les passionnés d'Antiquité et facile à visiter avec des enfants.

5. La Sagrada Família, éternelle oeuvre inachevée (Espagne)

Si Barcelone fait la part belle à Antoni Gaudí, la Sagrada Família en représente le nec plus ultra, même avec ses échafaudages. Chantier le plus étonnant du monde, ce chef-d’œuvre moderniste emblématique est encore inachevé, cent ans après la mort de Gaudí, et les architectes travaillent encore à partir de ses plans. Étant donné les dimensions de cette église, on passe d’abord un bon moment à arpenter les rues qui l’entourent, tendant le cou pour admirer les 18 tours dressées vers le ciel, avant de scruter longuement les ornements chargés de symboles, en particulier ceux des façades de la Passion et de la Nativité. Mais si l’extérieur fascine, l’intérieur est littéralement sublime. Une fois entrés, les visiteurs sont frappés par l’inclinaison extraordinaire des piliers qui s’arc-boutent vers le plafond et par la lumière filtrant à travers les somptueux vitraux, le tout imitant la canopée d’une forêt. La Sagrada Família devrait être achevée entre 2020 et 2040.
Sur place : La Sagrada Família se dresse dans le centre de Barcelone. La visite guidée, vivement recommandée, vous donnera les clés nécessaires pour la déchiffrer.

fotolia_134117350_subscription_monthly_m.jpg

Vous ne trouvez pas de photo de la Sagrada Familia sans échafaudages ? C'est normal, l'oeuvre de Gaudí n'est pas encore finie !

6. Santorin, île de rêve en mer Egée (Grèce)

Caressées par la mer Égée, les îles des Cyclades ont un grand pouvoir de séduction. Bordant une caldeira, Santorin arboreun paysage unique. Pourquoi se contenter de sable doré lorsqu’on peut s’allonger sur des plages rouges et noires adossées à des falaises multicolores de 300 m de haut ? Au cœur de l’île, le site minoen d’Akrotiri et le village d’Oia (sur la photo) méritent aussi le détour.

Sur place : depuis Le Pirée (Athènes), comptez 5 à 9 heures en ferry. 

fotolia_46420564_subscription_monthly_m.jpg

Véritable perle au milieu des Cyclades, Santorin est sans doute l'île qui fait le plus rêver les touristes venus visiter la Grèce.

7. Les remparts de Dubrovnik et leur vue sur la mer Adriatique (Croatie)

Les remparts de Dubrovnik servent de décor au tournage de Game of Thrones. Si la caméra prenait du champ, on distinguerait le promontoire avançant sur le bleu intense de la mer Adriatique, les tours, les mâts des bateaux mouillant au port et, plus loin, les vertes îles dalmates. En suivant le chemin de ronde, explorez ces superbes fortifications, construites entre le XIIe et le XVIIe siècle et extrêmement bien conservées.
Sur place : profitez de la vue avant l’arrivée des bateaux de croisière.

fotolia_88891332_subscription_monthly_m.jpg

A l'extrême-sud de la Croatie, Dubrovnik surplombe la mer Adriatique et ses remparts sont incontournables pour profiter de la vue.

8. L'Acropole d'Athènes, vestige antique incontournable (Grèce)

L’Acropole est aujourd'hui encore symbole d'Athènes et l'un des sites les plus visités de Grèce. Cent fois attaquée, pillée, assiégée et incendiée par les Goths, les Hérules, les Perses, les Vénitiens et les Romains – sans parler des restaurateurs peu scrupuleux et des hordes de visiteurs avides –, c’est un miracle qu’il en reste encore quelque chose. Beaucoup de ses trésors sont pourtant parvenus jusqu’à nous. Il suffit de déambuler parmi les ruines du Parthénon (l’un des trois temples, datant du Ve siècle av. J.-C.), de l’Odéon et du théâtre de Diony­sos pour vivre un voyage dans le temps. Et, contrairement à d’autres monuments anciens comme le Machu Picchu (p. 16) ou Stonehenge (p. 78), l’Acropole n’est pas une énigme : nous savons exactement ce qui s’est passé, à la fin de l’âge du bronze, sur ce rocher qui surplombe Athènes, grâce à Homère et à ses successeurs.

Sur place : l’entrée coûte 12 €, mais elle est gratuite le premier dimanche du mois en hiver. À la nuit tombée, vous verrez l’Acropole scintiller au loin.

fotolia_138666766_subscription_monthly_m.jpg

Malgré de nombreuses attaques au fil des siècles, l'Acropole d'Athènes garde encore quelques vestiges antiques, notamment le Parthénon.

9. La place Saint-Marc, rendez-vous des touristes et des pigeons de Venise (Italie)

Pas d’inquiétude, le serveur du Caffè Florian vous a vu. Il prend juste son temps avant de vous servir un café à un prix exorbitant. Voyez les choses du bon côté : cela vous laisse le temps d’admirer le cadre. Vous êtes dans le plus vieux café d’Italie (créé en 1720), sur l’une des plus célèbres places d’Europe, là où les aristocrates et les lettrés les plus en vue aimaient se montrer pendant leur “Grand Tour”. Lorsqu’il annexa Venise en 1797, Napoléon surnomma la Piazza San Marco “le salon de l’Europe”.Cette place carrée entourée d’arcades, bordée par le Grand Canal, le palais des Doges et la basilique Saint-Marc, est surtout connue aujourd’hui pour ses pigeons, ses touristes et ses inondations récurrentes.
Sur place : venez en train. Depuis la gare de Venise-Santa Lucia, suivez simplement la foule jusqu’à la place Saint-Marc.

fotolia_103553659_subscription_monthly_m.jpg

Entre la prise de photo et les nuées de pigeons, prenez le temps de vous asseoir pour déguster un café sur la place Saint-Marc, l'un des symboles de Venise.

10. La château de Versailles, symbole du faste royal à la Française (France)

Plus que sa taille impressionnante (plus de 2 000 pièces et 800 ha de jardins), c’est peut-être l’opulence du lieu qui fait la notoriété du château de Versailles. La moindre brique, la moindre corniche ornementée d’oves baroques respire le luxe. Au XVIIe siècle, le Roi-Soleil transforma en palais monumental le pavillon de chasse de son père, Louis XIII, au sud-ouest de Paris, afin d’y installer ses milliers de courtisans. Versailles, symbole de l’absolutisme royal et emblème de l’art classique français, devint ainsi le siège de la cour, de 1682 à la Révolution française. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le palais évoque avec faste l’histoire de la royauté française, ainsi que la succession de complots, de trahisons, d’intrigues amoureuses et politiques qui s’y déroulaient en coulisses. Observez votre image réfléchie à l’infini dans la galerie des Glaces, imaginez la Reine accouchant devant une foule de courtisans, admirez le ballet des jets d’eau dans les jardins créés par Le Nôtre et poussez jusqu’au domaine de Marie-Antoinette.

Sur place : achetez vos billets en ligne. Depuis Paris, le RER C longe la rive gauche jusqu’à la station Versailles-Château Rive Gauche. 

fotolia_86076687_subscription_monthly_m.jpg

Premier monument français de ce top européen, le château de Versailles rappelle les grandes années du Roi Soleil.
evaneos