Bulgarie : Histoire

Antiquité

Peuplée à l'origine par les Thraces, l'actuelle Bulgarie est colonisée par les Grecs, conquise par les Romains, puis intégrée dans l'Empire byzantin.

VIe siècle

Arrivée de tribus slaves.

VIIe siècle

Les Bulgares, peuple turc, franchissent le Danube en 679 et fondent le premier Empire bulgare.

VIIIe-Xe siècles

L'Empire se développe vers le sud aux dépens de Byzance. Les Bulgares sont finalement assimilés par les Slaves, plus nombreux. Sous Boris Ier (852-889), la Bulgarie se convertit au christianisme orthodoxe (865) et adopte l'alphabet cyrillique. L'église bulgare devient indépendante en 870. Le premier Empire bulgare connaît son apogée sous Siméon Ier (893-927) le Grand.

1018-1185

La Bulgarie passe sous domination byzantine.

1185-1396

Le second Empire bulgare, fondé par Jean et Pierre Asen, domine les Balkans. A partir du milieu du XIIIe siècle, il se subdivise en principautés.

1396-1878

La Bulgarie est annexée par l'Empire ottoman durant plus de quatre siècles. L'assimilation reste, toutefois, partielle. La survie de l'esprit national se manifeste au XIXe siècle par des insurrections férocement réprimées.

1878

Grâce à l'intervention de la Russie, la Bulgarie devient autonome (traité de San Stefano). Mais les puissances européennes imposent le maintien de l'administration ottomane en Macédoine et en Roumélie orientale.

1908

Ferdinand Ier prend le titre de tsar et proclame l'indépendance totale du pays.

1912

Première guerre balkanique : alliée à la Serbie et à la Grèce, la Bulgarie mène une guerre victorieuse contre la Turquie.

1913

Seconde guerre balkanique : en désaccord avec ses anciens alliés sur le partage de la Macédoine, la Bulgarie se retourne contre eux. Vaincue, elle perd une grande partie de ses conquêtes.

1915-1918

Elle s'engage dans la Première Guerre mondiale aux côtés de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie. Le traité de Neuilly (1919) lui retire l'accès à la mer Égée. Crises économiques et insurrections communistes suivies de répressions marquent l'entre-deux-guerres.

1941-1944

La Bulgarie se range aux côtés de l'Allemagne mais refuse de participer à la guerre contre la Russie, son ancien libérateur.

1944

Changement de camp : la Bulgarie, envahie par les troupes soviétiques, s'allie avec l'URSS contre les Allemands. Un coup d'État amène au pouvoir le Front de la patrie (ancien mouvement clandestin fondé en 1942 et dirigé en fait par le Parti communiste).

1946

Proclamation de la République populaire de Bulgarie.

1947

Le traité de Paris ramène la Bulgarie à ses anciennes frontières, agrandies de la Dobroudja du Sud.

1946-1990

Dotée d'un régime étroitement lié à l'URSS, la Bulgarie reste dominée par le Parti communiste. Sous Todor Zivkov, premier secrétaire du parti de 1954 à 1989, le pays devient l'un des plus prospères d'Europe de l'Est.

1990

Abolition du rôle dirigeant du Parti communiste. Premières élections libres remportées par l'ancien Parti communiste rebaptisé Parti socialiste bulgare (PSB).

1990-2000

PSB et UFD (Union des forces démocratiques) sont les deux partis dominants. Ils alternent au pouvoir dans une vie politique plutôt chaotique. Sept gouvernements se succèdent en sept ans, sans réussir à juguler l'inflation, le chômage, l'accroissement de la dette publique. Le pays renoue cependant avec la croissance en 1995.

2001

Election d'un tandem politique inattendu : le socialiste Gueorgui Parvanov, chef d'une formation construite sur les ruines du Parti communiste, est élu président et Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha (monarque déchu à l'âge de neuf ans revenu dans son pays après une vie d'exil), premier ministre.

2002

Au sommet de Copenhague, l'adhésion de la Bulgarie à l'Union Européenne est fixée à 2007.

2003

Sofia soutient l'intervention anglo-américaine en Irak et signe la déclaration du groupe de Vilnius, formé par des pays anciennement communistes qui souhaitent intégrer l'OTAN.

2004

C'est en matière de politique extérieure que le pays remporte ses plus grands succès. Le 2 avril 2004 la Bulgarie entre à l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord).

2005

Le 25 avril, la Bulgarie signe son traité d'adhésion à l'Union européenne à compter du 1er janvier 2007, en même temps que la Roumanie. En juin, le Parti Socialiste remporte le scrutin des élections législatives. Les trois principaux partis représentés au Parlement concluent en août, à un accord ouvrant la voie à un gouvernement de "grande coalition". Une grande majorité, nécessaire aux réformes difficiles encore attendues pour entrer dans l'UE, est donnée au gouvernement.

2006

Georgi Parvanov est réélu avec 75,90% des suffrages, un résultat sans précédent depuis la chute du communisme.

2007

La Bulgarie entre dans l'Union européenne.

2009

Le parti de centre-droit Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) remporte les élections législatives du 5 juillet. Boïko Borissov prend la tête du gouvernement.

2011

Les élections présidentielles du 31 octobre voient la victoire du conservateur Rossen Plevneliev face au socialiste Ivaïlo Kalfin, permettant au parti conservateur et au puissant premier ministre Boïko Borissov d'avoir la main-mise sur les principales institutions. De sérieuses irrégularités au premier tour des élections aggravent la réputation sulfureuse du GERB, déjà entachée par des scandales politiques.

2013

D'importantes manifestations anti-gouvernementales ont lieu à Sofia.

 

Mis à jour le : 27 août 2013
evaneos

Articles récents