Kyōto

Cœur du pays durant la majeure partie de l’histoire japonaise, Kyōto (京都) conserve, aujourd’hui encore, les secrets de l’âme nippone. Temples séculaires, sanctuaires colorés, superbes jardins… la ville présente le spectacle authentique de ces visions rêvées du Japon qu’entretiennent les Occidentaux. La cité historique est la gardienne des traditions, où les Japonais eux-mêmes viennent s’immerger dans leur propre culture.
Avec 17 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, plus de 1 600 temples bouddhiques, et plus de 400 sanctuaires shintoïstes, Kyōto compte parmi les villes du monde au patrimoine culturel le plus riche. Mais l’architecture traditionnelle n’est pas son seul attrait : s’y ajoutent de spectaculaires danses de geishas, des représentations étonnantes de kabuki et un incroyable choix de boutiques et de restaurants. Une ville de celles à voir au moins une fois dans sa vie.

Quand partir

  • Fin mars à mi-avr La floraison des cerisiers fait de Kyōto l’un des plus beaux sites au monde
  • Mai-sept Juin pluvieux, été très chaud et humide, aux soirées empreintes de magie.
  • Oct-début déc  Temples, sanctuaires et jardins se parent des atours de l’automne.

kyoto-cc

À ne pas manquer

  1. Une promenade sous les portes vermillon du sanctuaire Fushimi-Inari Taisha.
  2. Le reflet d’or du Kinkaku-ji sur le paisible étang.
  3. Une nuit dans un ryokan kyotoïte traditionnel, comme le Tawaraya.
  4. Une balade dans le quartier plein de cachet de Gion.
  5. Une immersion dans la fantasmagorie végétale de la bambouseraie d’Arashiyama.
  6. Un moment de méditation pendant que vous parcourez la promenade de la Philosophie.
  7. L’ascension jusqu’au temple Kurama-dera.
  8. Le spectacle des geishas au Miyako Odori.
  9. L’exploration du marché de Nishiki.
  10. a Un pique-nique dans l’immense parc du Palais impérial de Kyōto.
Mis à jour le : 4 juillet 2017
Paramètres des cookies