Kyoto : 100% Kyoto

Itinéraire authentique à Kyoto

Les autres Japonais reprochent parfois aux Kyōtoïtes d'être hautains. Pourtant, notre expérience prouve le contraire. Si on les aborde avec le sourire et l'esprit ouvert, les Kyōtoïtes se montrent presque toujours extrêmement accueillants. Pour les rencontrer, il faut savoir que chaque tribu a ses lieux de prédilection.

Jeunes et jolis

Les ados et les jeunes fous de mode passent leurs soirées et leurs week-ends à fréquenter leurs congénères dans les centres commerciaux du centre-ville (dans le carré formé par les rues Shijō et Sanjō, au nord et au sud, et les rues Kawaramachi et Karasuma, à l'est et à l'ouest). Au-delà des rues principales jalonnées de grandes enseignes, n'hésitez pas à vous enfoncer dans les ruelles plus étroites, riches en boutiques, galeries, magasins de musique et cafés.

Étudiants

Kyōto compte de nombreuses universités, dont la Kyōto University (plus couramment appelée Kyōdai) dans le nord de Higashiyama, près du croisement entre les rues Imadegawa et Higashiōji (carrefour Hyakumamben). C'est un quartier très abordable pour boire et manger, parfait aussi pour rencontrer de jeunes Japonais qui parlent souvent un peu anglais. Les étudiants de Kyōto plébiscitent également les bars bon marché de Kiyamachi-dōri - entre les rues Sanjō et Shijō - et les rives de la Kamo-gawa pour prendre un verre près du pont Sanjō-Ōhashi les belles soirées d’été. Des artistes de rue divertissent souvent les badauds.

Bon chic bon genre

Le week-end, les yuppies de Kyōto font leurs emplettes dans les grands magasins haut de gamme comme Takashiyama et Daimarui puis reprennent des forces dans les nombreux bons restaurants et cafés de ces mêmes grands magasins avant une autre virée shopping. On les retrouve à faire du lèche-vitrine dans Shijōd-ōri. Ceux qui ont les moyens de s'offrir des voitures de sport étrangères ont pour destination de prédilection Kitayama-dōri. Ils y garent leur bolide pour se rendre dans la dernière galerie à la mode ou le tout nouveau bistrot français. Le soir venu, ces Kyōtoïtes aisés fréquentent les restaurants et les bars de quartiers élégants comme Gion ou Pontochō.
 

Mis à jour le : 15 juin 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon

Paramètres des cookies