Maroc

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Maroc
  4. Incontournables et trésors cachés

Maroc : Incontournables et trésors cachés

Six semaines

Descendez du ferry à Tanger (1), dont la médina fait face à l'Europe, et enfoncez-vous dans les montagnes du Rif. L'influence européenne se fait sentir à Chefchaouen (2), dont la médina peinte en bleu arbore un style andalou. Plus au sud, celles des cités impériales de Meknès (3) et de Fès (4) sont plus authentiques.
Après quelques jours dans les dédales des ruelles étroites, vous serez prêt à partir à l'assaut des montagnes. Serpentez à travers le Moyen Atlas jusqu'au village berbère de Midelt (5), et poursuivez par les paysages lunaires des gorges du Ziz. Plus que quelques heures de trajet dans la poussière et vous rejoindrez l'erg Chebbi (6), superbe étendue de dunes ondoyantes, à découvrir à dos de dromadaire ou sur une planche de sandboard.
Détournez-vous du Sahara et retournez dans le Haut Atlas, vers les gorges de Todra (7). Randonnez entre de hautes parois rocheuses, puis grimpez à bord d'un camion en route pour un marché, traversant au passage des villages. Haut perché dans les montagnes, le village d'Imilchil (8), entouré de roche rouge et de lacs turquoise, accueille en septembre un moussem (fête) destiné à favoriser les rencontres entre jeunes gens en vue du mariage.
Descendez par le Moyen Atlas et faites étape à Demnate (9), centre culturel et gastronomique berbère. Inutile de présenter les riads, les souks et la place Djemaa el-Fna de l'étape suivante, Marrakech (10). Faites ensuite connaissance avec le littoral atlantique à Essaouira (11), ancien repaire hippie devenu chic et tendance, puis allez au sud à Taghazout (12), le meilleur spot de surf du Maroc. Laissez les vagues derrière vous et empruntez la N10 jusqu'à la jolie bourgade de Taroudant (13), avec sa casbah et sa médina entourée d'un mur en brique crue.
Les montagnes se font plus arides au fur et à mesure que l'on parcourt les routes désertes menant à Tata (14), porte d'entrée du Sahara où les « hommes bleus » pourront vous guider dans le désert. De là, la route qui repart vers l'Atlantique passe devant des oasis, des palmeraies, des casbahs, des agadir et des sculptures rupestres. Près de la côte, faites un détour au nord par le souk aux bijoux de Tiznit (15), surtout si c'est un jeudi (jour de marché).
En décrivant une boucle vers l'ouest et au sud, on rejoint Mirleft (16), avec ses arches bleu et rose, et Sidi Ifni (17), ensemble hétéroclite de vestiges Art déco battus par les vents. Tâchez de passer par Goulimime (18) un samedi matin, jour du marché aux dromadaires, et logez au Fort Bou-Jerif, près des ruines d'un fort de la Légion étrangère française. Achevez votre périple en lisière du Sahara occidental à Tarfaya (19), splendide ville des sables isolée de tout.

evaneos

Articles récents