1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Dormir dans le désert marocain : toutes les informations pratiques !
Idées de voyage

Dormir dans le désert marocain : toutes les informations pratiques !

Texte par

Elodie Rothan

Mis à jour le : 29 avril 2019

Carte

 L'immensité pour horizon, le silence pour musique de fond, la nature à l'état brut pour seul compagnon... Séjourner dans le désert fait partie de ces expériences fascinantes que l'on a tous (ou presque) envie de vivre un jour. Mais quelle est la réalité de ce rêve ? Comment, très concrètement, se déroule un tel périple ? Réponse à toutes les questions - les pratiques et les autres - au retour d'Inara Camp, dans le désert d'Agafay, au sud du Maroc.

1. Le désert, c'est loin ?

Oui, normalement, le désert est lointain. Très. Au Maroc, pour atteindre les premières dunes du Sahara depuis Marrakech, il faut compter 8 heures de route, dont certaines sur pistes. Du vol international au Maroc, puis de Marrakech au camp, le voyage est long. Même s'il existe quelques connexions aériennes de Casablanca à Zagora, on hésite à passer "juste" un week-end sous la tente.

img_4917.jpg

Au Maroc, pour atteindre les premières dunes du Sahara depuis Marrakech, il faut compter 8 heures de route

C'est l'une des raisons pour lesquelles le désert d'Agafay a le vent en poupe. A une heure de Marrakech, ce désert de roches - ce reg, plus précisément - offre le même type de dépaysement, mais en plus accessible. Encadrée de deux grands oueds, N'fis et Tensift, cette zone géographique s'étend sur plus de 20 km et bénéficie d'un microclimat où il ne pleut quasiment jamais : ses conditions climatiques sont proches de celles du Sahara. Les plus aventureux seront déçus, mais beaucoup seront ravis de pouvoir vivre cette expérience et, une fois convaincus, retenter leur chance au cœur des dunes du Sahara... en prenant cette fois plus de temps. Autre atout : le désert d'Agafay déploie des paysages splendides, dont les collines ocrées ressemblent à s'y méprendre au spectacle de dunes sableuses. En toile de fond se découpent les cimes enneigées de la chaîne de l'Atlas... Grandiose !

img_4989.jpg

En toile de fond se découpent les cimes enneigées de la chaîne de l'Atlas...

Au cœur de ce désert, l'Inara Camp propose 10 tentes de bivouac (dont 3 "Suites") aménagées dans un esprit traditionnel, avec de l'artisanat local, un confort irréprochable, une cuisine berbère et un service exemplaire. Installé depuis 2002 dans le sud marocain (notamment vers M'hamid el Ghizlane, aux portes du Sahara,), Vincent Jacquet fut un des pionniers des bivouacs haut de gamme : il a concentré ici plus de 15 ans de savoir-faire en la matière.
 

2. Sous la tente, questions pratiques

Y a-t-il de l'électricité ? De l'eau ? Faut-il emporter une lampe torche ? On imagine le désert, on rêve d'immensité, puis... on a oublié tous les détails pratiques, et c'est la panique. Nul besoin de s'alarmer, en fait, tout est prévu. Que cela semble inconcevable, rassurant ou déconcertant - au choix selon les personnes - le camp est totalement autonome énergétiquement. Cela signifie que oui, il y a de l'électricité dans les tentes - même si on apprécie l'éclairage à la bougie qui illumine le camp à la nuit tombée. Que oui, il y a de l'eau : une douche même, un lavabo et de vraies toilettes. En fait, tout est réuni comme dans une chambre d'hôtel classique - et raffinée - avec lit double, canapé, bureau, etc. - sauf que les murs sont des toiles. La seule concession à la modernité que vous ferez, est l'absence de Wifi... Mais c'est au moins la garantie de se retrouver en tête à tête avec soi-même, sa moitié et/ou sa famille !
Gardez cependant bien en tête que le désert est un environnement extrême, notamment en ce qui concerne les températures : excessives en journée, elles baissent drastiquement à la nuit tombée. Chaque tente est équipée d'un poêle à bois, que l'on vous allumera chaque soir... Pensez à entretenir ce feu au maximum, afin de prolonger les heures de chaleur, sans laquelle les matins peuvent être glaciaux.

img_4886.jpg

tout est réuni comme dans une chambre d'hôtel classique !

3. Et le désert en famille ?

Tout ce que l'on vient de décrire conviendra plus ou moins aux parents, notamment en fonction de l'âge de leurs enfants. Chacun en déduira ou non que le lieu est adapté à sa famille. Encore une fois, le climat du désert est un environnement extrême - quant bien même on y a apporté tout le confort souhaité. Pour les plus jeunes, ne sous-estimez pas la puissance des rayons solaires en journée, ni le froid qui peut s'abattre la nuit.
Côté camp, les tentes sont suffisamment espacées les unes des autres pour respecter l'intimité de chacun et l'accueil est totalement ouvert aux familles. Toutes peuvent être aménagées avec un lit en plus et les "Suites" peuvent accueillir jusqu'à 4 personnes. Même, pour les enfants suffisamment "grands", de petites tentes peuvent être montées à côté de celle des parents : aventure garantie

img_4874.jpg

Dans le désert, l'accueil est totalement ouvert aux familles

4. L'expérience du désert, cela consiste en quoi au juste ?

Puisque finalement ce désert est facilement accessible et que l'on y retrouve presque tout le confort moderne... On pourrait se demander à juste titre : qu'est-ce qui rend cette expérience encore authentique, encore extra-ordinaire ? Mmmm... Bien sûr. Mais, imaginez, au milieu de la nuit, le vent vient caresser votre frêle toile de tente et vous susurre de sortir prendre l'air. Là, un ciel absolument gigantissime vous attrape les yeux et vous perd dans l'infini de ses lueurs... Au loin se lèvent les cris de quelques animaux sauvages. Aucune lumière, aucun signe de civilisation à l'horizon et ce monde immense dont d'un coup vous prenez la mesure - et, au même instant, de la vôtre, de mesure, si minuscule, presqu'insignifiante. Dans la pénombre, vous distinguez la silhouette des tentes voisines et ces dernières, en fait, vous rassurent un peu. A l'aube, vous contemplez plus serein cette ligne horizon... Cette nuit, vous avez eu rendez-vous avec le monde, vous avez fait la paix avec vous-même.

img_4928.jpg

A l'aube, vous contemplez plus serein cette ligne horizon... Cette nuit, vous avez eu rendez-vous avec le monde !

5. Le désert ok, mais qu'est-ce qu'on y fait ?

Vous pouvez ne rien y faire. Vous avez le droit de rien y faire. Peut-être - sans doute - est-ce la plus belle des expériences à faire. Et loin de nous l'idée de vous expliquer ce en quoi cela peut consister. Car, au final, c'est comme lorsque dans le yoga on recherche "la détente totale du corps" : c'est l'exercice qui semble le plus facile qui est en réalité le plus difficile.
Par contre, ne pensez pas que vous y êtes forcés. Ou que l'on pourrait s'y ennuyer ! Parmi un panel d'activités, du matin au soir, voici ce qui peut vous attendre. Un réveil en douceur par un cour de yoga face aux montagnes enneigées de l'Atlas. Un petit déjeuner berbère servi autour d'une élégante table dressée sous la tente. Une randonnée à pied à travers des paysages spectaculaires, le long de sentiers rocailleux. Un pique-nique chic dans le lit d'un oued, avec une table dressée comme par magie par des hommes enturbannés. Une excursion à cheval pour galoper à travers les dunes. Une découverte des ravines en quad pour des sensations fortes. Une promenade à dos de chameau pour se sentir l'âme d'un bédouin. Une séance de massage pour évacuer les résidus de stress. Bientôt même un plongeon dans la piscine puisque le projet est en cours. Et, à ceux que ce programme ne suffirait pas, il est aussi possible de rejoindre, à 14 km de là, le lac Lalla Takerkoust où l'on peut pratique des activités... nautiques ! Enfin, Marrakech étant à 30 km, il est aussi possible d'y passer la journée.

img_5000.jpg

Une promenade à dos de chameau pour se sentir l'âme d'un bédouin

Au coucher du soleil, on s'installe auprès d'un feu de bois, pour partager un apéritif sur fond de musique traditionnelle. A la nuit tombée, on peut aussi participer à une séance d'observations des étoiles en compagnie d'un astronome : au cœur du désert, le ciel est d'une pureté si exceptionnelle que l'on peut observer à loisir planètes, constellations ou nébuleuses. Servi sous la tente, le dîner vous fera découvrir les saveurs de la cuisine berbère, mijotée au feu de bois durant des heures (et à partir de produits majoritairement issu de la permaculture).
Vous pensiez passer une soirée calme, silencieuse, presqu'ennuyeuse dans le désert ? C'est mal connaître l'hospitalité, la joie de vivre et les rythmes envoûtant des coutumes berbères ! Impossible de résister aux rythmes et aux sons du bendir (sorte de tambour), de l'Imzad (sorte de vièle), de la tamja (flûte) ou de l'azamar (clarinette)... Et si par malheur quelques danseuses marocaines entrent en piste, vous êtes perdus ! Adieu solitude et recueillement, vous serez forcé de participer à la fête. Et encore, tenez-vous sur vos gardes, un cracheur de feu pourrait bientôt vous subjuguer de ses flammes !

img_4890.jpg

Au coucher du soleil, on s'installe auprès d'un feu de bois, pour partager un apéritif sur fond de musique traditionnelle.

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Maroc

Paramètres des cookies