1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Marrakech : les plus belles balades
Idées de voyage

Marrakech : les plus belles balades

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Découvrez nos 2 itinéraires de balades pour plonger au coeur de la culture marocaine et découvrir la ville comme un habitant.
Les dynasties qui se sont succédé à Marrakech depuis sa fondation par les Almoravides, au XIe siècle, ont doté la ville d’un patrimoine qui ravit autant les amoureux d’architecture que d’arts décoratifs. Si vous êtes plutôt attirés par le shopping, vos déambulations dans les souks seront l’occasion d’avoir un aperçu du travail des artisans ou de découvrir le cérémonial du thé à la menthe dans une boutique de tapis. 
 

1. Il était une fois Marrakech

Un premier sultan érigea ses remparts, les suivants sa grande mosquée, ses palais, ses jardins… Ancienne étape de caravaniers, Marrakech devint ainsi une capitale royale dont les richesses faisaient rêver et suscitaient les convoitises. Au sud de la médina, cet itinéraire nous fait parcourir un millénaire d’histoire. À mesure que l’on se rapproche de la casbah, le vernis touristique qui recouvre la ville laisse transparaître l’ancienne cité commerçante pour laquelle rivalisèrent les grandes dynasties marocaines.  
 

Itinéraire dans le Marrakech historique

 
Départ : au niveau des remparts, à l’angle de l’av. Mohammed V
Arrivée : Palais royal
Durée : environ 4 heures avec les visites

1. Remparts

Visibles près de la porte de Bab Knob, ces épais murs en pisé pourraient tenir la chronique de Marrakech. Ils n’ont raté qu’un seul épisode : l’arrivée de Youssef ben Tachfine, chef des Almoravides et fondateur de la ville, en 1062.

2. Mosquée de la Koutoubia

On la rejoint en longeant les remparts jusqu’à la porte de Bab Jdid, puis en passant devant l’hôtel La Mamounia. Emblème de la ville, la mosquée fut bâtie par les Almohades, qui se sont emparés de Marrakech en 1147, l’ont pillée et reconstruite à leur image.
 

3. Bab Agnaou

La rue Sidi Mimoun mène à cette arche de pierre bâtie sous Yakoub el-Mansour. C’est l’une des plus anciennes entrées de la ville avec sa voisine, Bab el-Rob. Des cigognes ont posé leurs nids à son sommet. 

4. Palais el-Badi

À deux pas de la place des Ferblantiers, les vestiges du palais el-Badi témoignent de la gloire et de la chute de la dynastie saadienne. En 1209, les Almohades sont chassés par les Mérinides et Marrakech détrônée par Fès. Elle retrouvera sa superbe à partir de 1525 avec les Saadiens, qui édifièrent ce palais, dont il ne reste qu’une vaste cour carrée. On peut faire un crochet dans le temps en visitant le palais de la Bahia, tout proche, bâti au XIXe siècle. 
 

5. Mellah

Le quartier juif de la ville fut créé à l’époque saadienne. Les vagues d’émigration y ont rendu rares les familles israélites, mais on peut y visiter une accueillante synagogue et un émouvant cimetière.

6. Tombeaux saadiens

En revenant sur nos pas vers Bab Agnaou, on atteint la grande mosquée de la Casbah, près de laquelle sont dissimulés les tombeaux saadiens. Yacoub el-Mansour repose dans le plus vaste, superbement décoré.

7. Autour du Palais royal

L’active rue de la Casbah conduit vers les toits pointus du Dar el-Makhzen, le Palais royal, couvert de tuiles vernissées. Ce bâtiment officiel, interdit au public, a été bâti au XVIIe siècle par les Alaouites, successeurs des Saadiens et dynastie dont l’actuel roi Mohammed VI est le vingt-troisième souverain. À droite, on peut accéder au méchouar intérieur, vaste enceinte précédant le palais. 
 

Une petite faim ?

Kosybar, Restaurants de la place des Ferblantiers, Kasbah Café.


 
 

2. Promenade dans les souks

Les souks et leur dédale de ruelles constituent le cœur de cet ancien comptoir commercial qu’est Marrakech, où les caravanes, au terme d’un long périple, venaient acheter, vendre et troquer des marchandises. Si les voyageurs arrivent aujourd’hui en avion et en train et non plus à dos de dromadaire, l’activité commerciale reste bien vivante. Explorez les rues marchandes, les quartiers des artisans et les venelles aux tons roses qui forment le centre de la médina.
 

Itinéraire dans les souks de Marrakech

 
Départ : place Jemaa el-Fna
Arrivée : place Rahba Kedima 
Durée : 2 heures (2 km) 

1. Jemaa el-Fna 

Le meilleur endroit pour prendre vos marques est Jemaa el-Fna, place principale de Marrakech et cœur battant de la médina d’où, telles des artères, les souks rayonnent dans toutes les directions. L’endroit bouillonne d’énergie, l’effervescence atteignant son paroxysme au crépuscule.

2. Rue Mouassine 

Partez au nord à travers le souk Ableuh (souk aux olives) et prenez à l’ouest dans le souk Quessabine pour rejoindre la petite place Bab Fteuh. De là, empruntez la rue Mouassine droit au nord (si tant est qu’un souk puisse s’étendre en ligne droite).

3. Musée Douiria de Mouassine

Une ruelle sinueuse longe l’arrière de la mosquée Mouassine. Suivez-la jusqu’au musée Douiria de Mouassine dont l’intérieur a retrouvé sa splendeur d’antan grâce à une restauration minutieuse.

4. Souk Sebbaghine

Retournez à la mosquée et reprenez votre chemin vers le nord. Le souk Sebbaghine est celui des teinturiers, comme en témoignent les écheveaux de laine colorés suspendus en hauteur et les pots de teinture en poudre posés devant les minuscules ateliers.

5. Souk Haddadine 

Le souk Kchachbia vend toutes sortes de souvenirs mais tâchez de vous arracher à ce bric-à-brac clinquant pour obliquer à l’est vers le souk Haddadine. Vous y verrez les artisans au travail et pourrez leur acheter directement leurs créations. 

6. La kissaria

Entrez dans le souk Smata puis arpentez au hasard le dédale des venelles de la kissaria (marché couvert), qui a conservé son atmosphère traditionnelle. Profitez-en pour acheter des babouches (sans oublier de marchander).

7. Place Rahba Kedima

Les ruelles de la kissaria rejoignent le souk el-Kebir. De là, une courte marche vous conduira à la place Rahba Kedima, où des vendeurs ambulants proposent des souvenirs faits main, dans les effluves de cumin et de cannelle en provenance des boutiques d’apothicaires.
 
 

Une petite faim ? 

Dans la rue Mouassine, une pause thé et en-cas au Kafe Fnaque Berbère ou à Dar Cherifa vous permettra de consulter votre plan de la ville pour prévoir la suite de votre parcours.
 
 


Paramètres des cookies