1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 raisons d'aller à San Francisco
Idées de voyage

10 raisons d'aller à San Francisco

Mis à jour le : 20 août 2020

Carte

Ce ne sont ni les otaries de Fisherman’s Wharf ni les perroquets de Telegraph Hill qui diront le contraire : San Francisco est tout sauf ordinaire. Icône de la culture gay et de la cuisine locavore, la ville tout entière semble éprise de liberté. Pour ne rien manquer des innombrables surprises qu'elle vous réserve, on vous donne notre liste des 10 choses à faire absolument dans la "City by the Bay".

1.Golden Gate Bridge

Le célèbre pont orange n’est pas inimitable en matière d’ingénierie, mais il l’est à coup sûr dans l’art du spectacle. Lorsque le soleil brille, il irradie de mille feux – grâce à 25 peintres intrépides qui appliquent plus de 3 500 litres de peinture chaque semaine. L’après-midi, lorsque le brouillard monte, le pont effectue son tour de magie : vous le voyez, l’instant d’après il a disparu et, abracadabra, il se montre à moitié. Découvez-le aussi le matin pour son apparition théâtrale, lorsque les Sanfranciscains vont travailler. 

adobestock_12203408.jpeg

Circuler sur le Golden Gate Bridge

2. Alcatraz

Depuis la construction du fort sur une île au XIXe siècle pour emprisonner les déserteurs de la guerre de Sécession et les Amérindiens “inamicaux”, jusqu’à sa fermeture en 1963, Alcatraz a toujours été la prison la plus célèbre des États-Unis. Aucun prisonnier ne s’en serait échappé vivant, mais lorsque vous entrez dans le bloc D et que vous entendez le murmure de la vie quotidienne de l’autre côté de la baie, traverser les 2,5 km à la nage et à contre-courant semble valoir le coup. La liberté a une saveur particulière sur le ferry du retour. 

adobestock_102088188.jpeg

Visiter une cellule de la prison d'Alcatraz

3. Golden Gate Park 

Cette bande de verdure sauvage d’1,5 km de large sur 7 km de long permet aux habitants de pratiquer leurs activités préférées : faire du roller, jouer des percussions, admirer étoiles de mer et orchidées, et courir jusqu’au Pacifique. Difficile d’imaginer que ces 412 ha étaient autrefois des dunes de sable et que les habitants ont préservé cette bande de nature depuis 1866, empêchant la construction de casinos et de complexes hôteliers. Tout ce dont la ville a besoin est rassemblé ici : inspiration, nature et bière de microbrasserie au Beach Chalet.

adobestock_24209856.jpeg

Se balader dans le Golden Gate Park

4. Fresques de Mission 

Le couple formé par Diego Rivera et Frida Kahlo a changé le cours de l’histoire de l’art moderne dans le San Francisco des années 1930. Aujourd’hui, le quartier de Mission est un véritable musée d’art urbain à ciel ouvert, avec plus de 400 fresques. Balmy Alley abrite quelques peintures murales parmi les plus anciennes ; 24th St et le Women’s Building, véritable institution de la ville, sont couverts de fresques aux messages communautaires et politiques

adobestock_71594319.jpeg

Une des plus anciennes fresques de San Francisco, à Balmy Alley

5. Castro

Le passage pour piétons arc-en-ciel marque officiellement l’entrée dans Castro – le quartier le plus ouvertement et le plus fièrement gay du monde, et ce, depuis plus de 50 ans. Marchez sur les traces des pionniers du mouvement trans sur le LGBTQI+ Walk of Fame de Castro St, jusqu’à l’historique Castro Theatre ; faites connaissance avec les défenseurs des droits civiques au GLBT History Museum, le premier du genre à avoir ouvert en Amérique ; et rejoignez une histoire toujours en mouvement lors des festivités de la Pride, qui rassemblent en juin plus d’un million de personnes.

adobestock_541765.jpeg

Visiter le SFMoMA

6. Coit Tower 

Les perroquets sauvages peuvent toujours se moquer des grimpeurs essoufflés partis à l’assaut des escaliers, ils ne pourront vous empêcher de profiter de la vue depuis Telegraph Hill. Les Filbert St Steps passent devant des jardins accrochés à la falaise avant d’atteindre un monument dédié à la libre pensée : la Coit Tower. C’est en l’honneur des pompiers que Lillie Hitchcock Coit fit ériger cette tour Art déco, dont le hall arbore des fresques dépeignant le San Francisco des années 1930. Ces œuvres, ainsi que la vue depuis la plateforme, montrent la ville sous son meilleur jour: immense, originale, inspirante..

adobestock_94016607.jpeg

Marcher sur le Rainbow Honor Walk

7. Cable cars 

Rien ne vaut les cable cars, le transport en commun le plus ancien de San Francisco (1873), pour remonter le temps. Les novices tombent sur les genoux de leurs voisins, tandis que les habitués s’agrippent aux lanières de cuir, se penchent en arrière et se laissent emporter en bas de la côte comme des surfeurs professionnels. Faites comme eux et vous maîtriserez bientôt la position pour partir à l’assaut des collines de la ville.

adobestock_80300867.jpeg

Rien ne vaut les cable cars, le transport le plus ancien de San Francisco, pour remonter le temps

8. Ferry Building 

Certaines des grandes tendances culinaires mondiales naissent à San Francisco. Pour un avant-goût du menu de demain, direction ce terminal des ferries, temple de la nourriture locale d’avant-garde, préparée à partir de produits issus de modes de production durables. Le samedi, ne manquez pas le marché des producteurs (Farmers Market), où les plus grands chefs se bousculent pour se fournir en variétés anciennes de haricots, et où les amateurs dégustent de juteuses pêches bio californiennes. Des food trucks vous attendent également pour un pique-nique sur le Pier 14, devant les eaux scintillantes de la baie..

adobestock_60372603.jpeg

Admirer la vue depuis Telegraph Hill

9. Soirées Barbary Coast

Au milieu du XIXe siècle, la tournée des bars pouvait commencer par un whisky à 10 ¢ et se terminer deux jours plus tard, enrôlé malgré soi sur un bateau en partance pour la Patagonie. Aujourd’hui que Shanghai Kelly ne livre plus les clients aux capitaines des bateaux, les fêtards peuvent se relaxer dans les saloons de la Barbary Coast à North Beach, autrefois bien connus. Qu’importe le flacon – cocktails classiques, vins californiens cultes et/ou bière de microbrasseries –, pourvu que l’ivresse dure jusqu’en Patagonie !

10. SFMOMA 

Le San Francisco Museum of Modern Art a toujours été en avance sur son temps. L’institution fit son entrée sur la scène artistique locale en 1935, misant d’emblée sur les formes d’art émergentes de l’époque : photographie, peintures murales, cinéma et installations. Aujourd’hui, le SFMOMA a presque triplé en taille, et des ailes entières y sont consacrées aux nouveaux médias, aux peintures gigantesques et au design de demain. Comptez une demi-journée pour arpenter les sept niveaux d’exposition, et reprenez des forces au In Situ, le restaurant du musée étoilé au Michelin, où Corey Lee signe des chefs-d’œuvre culinaires

 


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir San Francisco

Paramètres des cookies