1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les lieux les plus “gais” de la planète
Idées de voyage

Les lieux les plus “gais” de la planète

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

À l’heure où un nombre croissant de pays adoptent une législation ouvrant le mariage aux couples homosexuels, voici une liste des destinations les plus progressistes dans ce domaine.

1. Copenhague, Danemark

Lieu de naissance des Lego et fer de lance de la nouvelle cuisine nordique, le Danemark est aussi entré dans l’histoire en devenant le premier pays à reconnaître les unions civiles entre homosexuels, en 1998. Les rues pavées de sa tranquille et charmante capitale, Copenhague, abritent le plus ancien bar ouvertement gay d’Europe, le Centralhjornet, inauguré dans les années 1950, ainsi que le très branché district de Vesterbro, qui est également le quartier chaud de la ville. L’une des cités les plus tolérantes et ouvertes d’Europe, Copenhague possède une industrie de la mode novatrice, une multitude de bars, un excellent choix d’hébergements accueillant volontiers les homosexuels et de nombreuses manifestations gays. La tour de l’hôtel de ville (105,6 m), l’un des bâtiments les plus hauts de la ville, offre une très belle vue sur les rues pavées. En 2014, la place voisine a été baptisée “place de l’Arc-en-ciel” en hommage à la lutte pour l’égalité des droits.
 

2. Nouvelle-Zélande 

Le “pays du long nuage blanc” est applaudi de longue date pour son attitude progressiste à l’égard de la communauté LGBT. En 1998, il a été le premier à adopter le label “Gay/Lesbian Friendly” pour les magasins et hôtels qui réservaient un accueil égal à tous, un label aujourd’hui mondialement reconnu. Un large réseau d’hébergements accueillant les couples de même sexe couvre tout le pays. Depuis l’adoption d’une loi sur le mariage homosexuel en 2013, la Nouvelle-Zélande promeut activement le tourisme gay auprès de l’Australie et d’autres nations du Pacifique dotées d’une législation moins libérale. Vous n’avez plus aucune excuse pour tourner le dos à l’hémisphère Sud. Dans le cadre de la Winter Pride, la Gay Ski Week est devenue un événement incontournable du calendrier gay ; elle a lieu fin juillet ou début août dans la jolie ville de Queenstown (www.gayskiweekqt.com, en anglais). 
 

3. Palm Springs, États-Unis

À environ 150 km de Los Angeles, Palm Springs est née en 1930 pour accueillir les magnats du cinéma et les stars d’Hollywood. C’est aujourd’hui un paradis pour les vacanciers, avec un temps beau et chaud presque toute l’année. Depuis quelques années, Palm Springs offre au voyageur LGBT un large éventail d’activités en plein air, de boutiques et de restaurants. La ville abrite aussi un grand nombre d’hébergements gays et lesbiens. Tartinez-vous de crème solaire et profitez du soleil !
Pour les hommes, l’un des plus anciens hôtels gays ouverts aux naturistes est l’Escape Resort (www.escapepalmsprings.com) ; les femmes opteront pour la Casita Laquita (www.casitaslaquita.com).
 

4. Toronto, Canada

Toronto est une destination phare pour le voyageur LGBT en Amérique du Nord, tandis que le Canada est sans conteste le pays le plus avancé et le plus progressiste des Amériques dans ce domaine. Cœur de la culture gay, le Village, dans le quartier de Church-Wellesley, regorge de galeries, de cinémas et de boutiques de toutes sortes. Accueillant des manifestations comme la Pride Week, la Pride March et la Dyke March, il abrite depuis des décennies une scène homosexuelle florissante et verra bientôt s’ouvrir une salle de sport gay, au 519 Church St. Pour participer à la fabuleuse fête d’Halloween dans le Village, oubliez les déguisements de squelette ou de sorcière : inspirez-vous plutôt de la robe rose portée par Gwyneth Paltrow lors des Oscars ou du chapeau-crabe de Lady Gaga (www.churchwellesleyvillage.ca, en anglais).


 

5. Sitges, Espagne

Jadis fréquentée par des artistes tels que Miró, Dalí et Picasso, la station balnéaire de Sitges, à environ 35 km de Barcelone, abrite la plus ancienne discothèque gay d’Espagne, ouverte dans les années 1980. Ce petit paradis compte parmi les destinations européennes les plus accueillantes pour les voyageurs gays. Ses plages de sable, où le maillot de bain n’est généralement pas obligatoire, en font une ville très appréciée des homosexuels de sexe masculin, mais son calendrier culturel très éclectique a de quoi séduire toute la communauté LGBT. 

6. Berlin, Allemagne

Berlin fait le bonheur des amateurs de cuir et de fétichisme. Ici, l’Allemagne laisse éclater son côté extravagant, et la scène gay, dont les origines remontent aux années 1920, est toujours aussi dynamique. Les quartiers de Schöneberg (qui accueille la Gay Pride), Kreuzberg et Prenzlauer Berg abritent une profusion de clubs, bars et restaurants. Qui plus est, les lieux de divertissement nocturnes berlinois n’affichent aucune heure de fermeture. Ici, la fête ne s’arrête jamais ! Les plus aventureux assouviront leur envie de fétichisme lors de l’Easter Fetish Week ou sortiront les cuirs pour Folsom Europe (folsomeurope.info).

7. Skiathos et Mykonos, Grèce

Depuis les années 1970, Mykonos, cette île aux maisons blanches et aux cours fleuries, attire des foules d’homosexuels. Situé dans l’archipel des Cyclades, au cœur de la mer Égée, ce symbole par excellence des vacances hédonistes a quand même su conserver son charme. En moins fêtard, les plages, les eaux cristallines et les collines couvertes de pins de Skiathos offrent leur calme et leur authenticité aux voyageurs LGBT.
Le bien-nommé Elysium Hotel, un hôtel 100% gay avec vue panoramique sur la mer Egée, est le point de chute idéal pour un séjour à Mykonos (www.elysiumhotel.com).  
 

8. New York, États-Unis

Les émeutes de Stonewall qui éclatèrent à Greenwich Village dans les années 1960 ont marqué la naissance du mouvement pour les droits des homosexuels. Les quartiers du West Village, de Chelsea et de Hell’s Kitchen comptent une fabuleuse sélection d’hébergements gay-friendly où la tolérance est érigée en mode de vie. Fourmillant de lieux emblématiques, comme Christopher St, la Harvey Milk School et les Lesbian Herstory Archives, New York est un paradis pour les touristes LGBT.
Si vous songez à convoler pendant votre séjour à New York, tous les renseignements sont sur www.cityclerk.nyc.gov (en anglais).

9. Reykjavik, Islande

Reykjavik passe pour l’une des villes les plus agréables au monde – et l’une des plus tolérantes. En 2015, elle accueillera sa 17e Gay Pride et sa 11e édition de Bears on Ice. L’Islande possède l’une des législations la plus progressistes du monde. En 2006, les couples homosexuels se sont vu accorder les mêmes droits que leurs homologues hétérosexuels. Explorez les chutes d’eau, les volcans éteints ou détendez-vous dans l’un des nombreux lagons géothermiques de cette nation insulaire propice aux activités de plein air.
Si vous voulez participer à Bears on Ice, pensez à vous inscrire sur www.bearsonice.org (en anglais).

10. Montevideo, Uruguay

La présence de Montevideo dans cette liste peut sembler insolite vu le conservatisme de nombreux pays d’Amérique centrale et du Sud. Pourtant, l’Uruguay est la nation la plus progressiste d’Amérique du Sud. En 2013, elle a été le premier État latino-américain à autoriser le mariage gay, et l’homosexualité n’y est plus un crime depuis 1934. De plus, l’atmosphère tranquille qui règne dans la capitale, Montevideo, contraste agréablement avec le tumulte et l’agitation de villes comme Buenos Aires. Malgré cette position progressiste sur les droits des homosexuels, évitez les marques d’affection trop poussées en public.
 


Paramètres des cookies