Réunion : Histoire

Chronologie événementielle

1512

Le navigateur portugais Pedro de Mascarenhas découvre l'archipel composé des actuelles îles de la Réunion, de Maurice et de Rodrigues.

1646

Les Français bannissent à la Réunion – alors déserte – une douzaine de mutins de leur colonie voisine de Madagascar. Un navire les découvre vivants et plutôt satisfaits de leur sort trois ans plus tard, ce qui pousse la couronne de France à revendiquer officiellement l'île, rebaptisée Bourbon.

1685

Peuplée de 260 colons, Bourbon est un repaire pour les pirates. La Compagnie française des Indes Orientales décide de mettre fin à leurs commerces illicites et prend le contrôle effectif de l'île.

1715

Le café, introduit par la Compagnie Française des Indes Orientales, est la principale production de l'île. Les premiers plants de céréales, épices et coton sont importés quelques années plus tard. Ces cultures, qui exigent un travail intensif, sont à l'origine de la traite vers l'île Bourbon d'esclaves malgaches et africains.

1810

Les Anglais s'emparent de l'île, sur laquelle ils introduisent la canne à sucre, qui ne tarde pas à supplanter les autres cultures. La Réunion (ainsi baptisée depuis la Révolution) est rétrocédée à la France cinq années plus tard.

1848

Suite à l'abolition de l'esclavage, les riches familles de planteurs font venir sur l'île de larges contingents de travailleurs sous contrat, des Indiens notamment. L'âge d'or du commerce et de développement de l'île dure jusqu'à 1870. Par la suite, la concurrence de la canne à sucre des Caraïbes, de la betterave et l'ouverture du canal de Suez (qui court-circuite la Réunion sur les routes maritimes) portent autant de coups fatals à son économie.

1914/1945

L'industrie sucrière connaît un regain au lendemain de la Première Guerre mondiale. Bref répit : la Seconde Guerre mondiale impose à l'île un sévère blocus.

1946

Le passage du statut de colonie à celui de département d'outre-mer (DOM) vient au secours de l'économie réunionnaise. L'île gagne une quasi-égalité avec la métropole en termes politiques et sociaux et se libère de la dynamique selon laquelle une colonie doit rapporter davantage à la métropole qu'elle ne lui coûte.

1997

Une éruption du Piton de la Fournaise voit des coulées de lave atteindre la route nationale près de Sainte-Rose.

1987

Le cyclone Clotilde cause plusieurs millions de francs de dégâts sur l'île.

1991

Des émeutes anti-gouvernementales font 10 morts à Saint-Denis. Si la saisie des émetteurs d'une chaîne de télévision privée – Télé Free Dom – met le feu au poudre, ces événements révèlent le mécontentement d'une part de la population de cette île qui compte l'un des plus forts taux de chômage de France.

1997

C'est au tour des fonctionnaires de faire connaître leur grogne. Ils s'indignent d'un projet de loi visant à réduire les avantages salariaux des futurs fonctionnaires en exercice sur l'île.

1998

Le Piton de la Fournaise entre dans l'une des phases éruptives les plus longues de son histoire. La colère du volcan ne fait heureusement pas de victimes.

2000

La Loi d'orientation pour l'outre-mer (LOUM), qui institue dans les DOM un "congrès" aux pouvoirs limités, comprend de nouvelles aides à l'emploi dans un département où le taux de chômage est de 37%. La clause portant sur la création d'un second département dans le Sud de l'île, souhaitée par les élus de gauche, est retirée in extremis avant le vote de la loi.

2001

En visite à la Réunion, le Premier ministre Lionel Jospin annonce que la division de l'île en deux départements sera mise en œuvre dans l'année, mais la perte par la gauche de plusieurs mairies importantes aux élections municipales contrarie son souhait.

2002

Le cyclone Dina provoque de sérieux dégâts sur l'île tandis que le Piton de la Fournaise poursuit ses coulées de lave.

2006

L'épidémie de Chikungunya touche 150 000 personnes, avant de connaître une baisse significative. Le tourisme est durement touché.

2007

En avril, le Piton de la Fournaise connaît une éruption historique au cours de laquelle le cratère de Dolomieu s'effondre de 300 m.

2008

L'île connait à nouveau une catastrophe naturelle avec le passage au mois de février du cyclone Gamède. Suite aux élections municipales, les quatre plus grandes villes tombent à gauche, dont le chef-lieu, Saint-Denis.

mars 2010

Grande figure de la politique locale, Paul Vergès (PCR), 85 ans, doit céder son fauteuil de président de région à Didier Robert (UMP).

2011

Début de la “crise requins”. Une vingtaine d’attaques ont eu lieu autour de l’île entre 2011 et 2018. 2012 Troubles sociaux contre la vie chère.

2014

Début des travaux de la Nouvelle route du littoral. Le chantier doit s’achever entre 2020 et 2023 selon les tronçons.

2017

Après 3 années de baisse, le taux de chômage se stabilise à 23% sur l’île. On s’attend cependant à une hausse en 2018. La moyenne nationale est de 9,5%.

Mis à jour le : 26 mars 2019

Articles récents

Paramètres des cookies