Égypte

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Égypte
  4. Vallée du Nil – de Beni-Souef à Qena

Vallée du Nil – de Beni-Souef à Qena

« Celui qui navigue au gré des flots du Nil a besoin de voiles tissées de patience. »

William Golding, Journal égyptien (Gallimard, 1987)

Dans leur hâte de découvrir Louxor et les charmes du sud du pays, les touristes ignorent souvent cette portion de la Haute-Égypte qui va du Caire à Louxor, en dépit de ses attraits.

Au sud du Caire, la terre, où se mêlent le vert, l'orange et le brun, est toujours travaillée à la main, suivant des techniques ancestrales. Bien que cette partie de la vallée soit actuellement très isolée, la modernité y fait de timides percées. Les grandes capitales provinciales ont été le théâtre de nombreuses violences dans les années 1990 et bien qu'elles ne méritent plus leur mauvaise réputation, elles restent bien moins développées que Le Caire ou Louxor.

Tout reculés qu'ils puissent être, les lieux évoquent encore l'immense rôle que tint cette région dans l'histoire de l'Égypte. On en prend toute la mesure en allant des tombes somptueusement peintes des anciens notables aux ruines d'Akhétaton, en passant par les monastères des premiers chrétiens. À proximité de Qena, l'ensemble du temple de Dendara est l'un des mieux conservés à l'heure actuelle. Mais le site le plus mystérieux reste Abydos, nécropole sacrée de l'Égypte ancienne, où est censée être inhumée la tête d'Osiris.

En raison des épisodes de violence survenus dans les années 1990, les mesures de sécurité demeurent strictes par endroits et les déplacements sont souvent difficiles, voire impossibles, pour les voyageurs indépendants.

À ne pas manquer

  • La grâce des danseurs et les lutteurs délicatement peints sur les tombeaux de Khéti et de Baqt, à Beni-Hassan
  • Le très ancien monastère copte de Deir al- Muharraq, qui évoque tout l'héritage de cette communauté
  • Les bas-reliefs du temple de Séti Ier, à Abydos, un site emblématique de l'art sacré de l'Égypte ancienne
  • Le magnifique temple d'Hathor à Dendara, l'un des sanctuaires les mieux préservés du pays
  • L'élégante architecture coloniale d'Al-Minya
Mis à jour le : 6 février 2017
Paramètres des cookies