Égypte : Santé

Vaccins et soins médicaux en Égypte

Il est vivement recommandé de souscrire une assurance voyage, particulièrement pour bénéficier du rapatriement d’urgence, car les accidents de la route ou autres ne sont pas rares.

Avant le départ

Mieux vaut consulter son médecin et son dentiste avant de partir. Aucune vaccination n’est obligatoire en Égypte, mais vérifiez que vos vaccins habituels sont à jour (diphthérie, tétanos, coqueluche, polio, rougeole, oreillons et rubéole), nombre d’entre eux nécessitant un rappel à l’âge adulte. Envisagez également les vaccins suivants :

  • Hépatites A et B Administrés ensemble ou séparément, au moins deux semaines avant le départ.
  • Rage Uniquement en cas de voyage dans des régions reculées et en contact avec des animaux.
  • Typhoïde Au moins deux semaines avant le départ.

Le ministère des Affaires étrangères effectue une veille sanitaire et met régulièrement en ligne des recommandations sur les vaccinations.

En Égypte

Les normes d’hygiène sont médiocres. Lavez-vous toujours soigneusement les mains avant et après avoir mangé, et choisissez des restaurants très fréquentés. Les hôpitaux privés et universitaires suivent des normes rigoureuses, mais l’hygiène est inégale dans les autres. La qualité des soins dentaires varie beaucoup d’un cabinet à l’autre. Tous les frais médicaux et dentaires sont payables d’avance. Il vous faudra peut-être vous procurer médicaments et pansements stériles en pharmacie. Les soins infirmiers peuvent être rudimentaires, car la famille et les amis sont censés s’en charger. Pour les maladies bénignes, consultez d’abord un pharmacien. Ils sont bien formés, parlent anglais et peuvent dispenser toutes sortes de médicaments.

Affections spécifiques

  • Insolation et coup de chaleur L’insolation n’est pas rare, faute d’ombre sur la plupart des sites touristiques et d’hydratation suffisante par peur de ne pas trouver de toilettes.
  • Piqûres et morsures d'insectes Déplaisantes plutôt que dangereuses ; gardez-vous des phlébotomes sur les plages méditerranéennes et des moustiques. Toutes les piqûres pouvant s’infecter, mieux vaut les éviter en appliquant un produit répulsif.
  • Fièvre de la Vallée du Rift Fièvre hémorragique rare transmise par contact avec du sang contaminé, y compris celui d’animaux. Ses symptômes s’apparentent à ceux de la grippe, avec température et douleurs articulaires, et des complications plus graves peuvent surgir. Une guérison complète est possible.
  • Bilharziose Infection de l’intestin et de la vessie due à un ver d’eau douce, transmissible à travers la peau. Évitez les eaux stagnantes, les canaux et les rivières à faible courant.
  • Diarrhée La diarrhée et autres intoxications alimentaires mineures sont pratiquement inévitables en raison du manque d’hygiène alimentaire.
  • Hépatite A La contamination est alimentaire : l’hépatite A se transmet par l’eau, les coquillages et, d’une manière générale, tous les produits manipulés à mains nues. Les symptômes en sont fièvre, fatigue, douleurs abdominales, nausées, vomissements...
  • Hépatite B Elle se transmet par voie sexuelle ou sanguine (piqûre, transfusion). Évitez de vous faire percer les oreilles, tatouer, raser ou de vous faire soigner par piqûres si vous avez des doutes quant à l’hygiène des lieux
  • Rage Très répandue, cette maladie est transmise par un animal contaminé. Morsures, griffures ou même simples coups de langue d’un mammifère doivent être nettoyés immédiatement et à fond
  • Tuberculose Affection respiratoire répandue en Égypte, mais bien moins qu’en Afrique subsaharienne. Elle se propage par contact proche et à l’occasion par des produits laitiers non pasteurisés
  • Typhoïde Propagée par de la nourriture ou de l’eau contaminée, la typhoïde se caractérise par de la fièvre ou une éruption cutanée rose sur l’abdomen.
  • VIH/Sida La transmission de cette infection se fait : par rapport sexuel, d’où l’impérieuse nécessité d’utiliser des préservatifs à titre préventif ; par le sang, les produits sanguins et les aiguilles contaminées : évitez, s’ils ne sont pas stérilisés, tous les instruments de chirurgie, les aiguilles d’acupuncture et de tatouage, ainsi que les instruments utilisés pour percer les oreilles ou le nez.

Eau du robinet

Règle d’or : ne buvez jamais l’eau du robinet (même sous forme de glaçons). Les bouteilles d’eau sont bon marché et vendues partout, même dans les petites localités du pays. Pour stériliser l’eau, la meilleure solution est de la faire bouillir durant 15 minutes. Si vous ne pouvez faire bouillir l’eau, traitez-la chimiquement avec des comprimés ou des gouttes, comme le Micropur (vendu en pharmacie) très efficace.

Santé au féminin

Grossesse

La plupart des fausses couches ont lieu pendant les trois premiers mois de la grossesse. C’est donc la période la plus risquée pour voyager. Pendant les trois derniers mois, il vaut mieux rester à distance raisonnable de bonnes infrastructures médicales. Les femmes enceintes doivent éviter de prendre inutilement des médicaments. Cependant, certains vaccins et traitements préventifs restent nécessaires. Mieux vaut consulter un médecin avant de prendre quoi que ce soit.

Problèmes gynécologiques

Une nourriture pauvre, une résistance amoindrie par l’utilisation d’antibiotiques contre des problèmes intestinaux peuvent favoriser les infections vaginales lorsqu’on voyage dans des pays à climat chaud. Respectez une hygiène intime scrupuleuse, et portez jupes ou pantalons amples et sous-vêtements en coton. Les champignons, caractérisés par une éruption cutanée, des démangeaisons et des pertes, peuvent se soigner facilement. En revanche, les trichomonas sont plus graves ; pertes blanches et sensation de brûlure lors de la miction en sont les symptômes. Le partenaire masculin doit également être soigné. Il n’est pas rare que le cycle menstruel soit perturbé lors d’un voyage.

Voyager avec des enfants

Bien avant le départ, assurez-vous que les vaccinations des enfants sont à jour, et sachez que certains vaccins ne conviennent pas aux enfants de moins de 1 an. Toute blessure doit être parfaitement nettoyée et tenue au sec. Soyez particulièrement vigilant en évitant de boire l’eau du robinet et en ne prenant aucun risque concernant la nourriture et les boissons. Pensez à emporter des poudres réhydratantes à utiliser avec de l’eau bouillie si votre enfant est sujet à des vomissements ou à des diarrhées. Demandez conseil à votre médecin. Afin d’éviter les risques de rage ou d’autres maladies, les enfants doivent être tenus à l’écart des chiens et des mammifères en général

Mis à jour le : 4 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en V.O. !

Paramètres des cookies