1. Accueil
  2. Magazine
  3. Où partir ?
  4. Top des destinations à faire pendant les vacances de Noël
Où partir ?

Top des destinations à faire pendant les vacances de Noël

Mis à jour le : 5 novembre 2019

Carte

Envie de montagnes enneigées et d'ambiance de Noël pour vos vacances de décembre ? Que vous partiez en solo, avec des enfants ou entre amis, voici nos 8 destinations coups de coeur pour mélanger traditions de Noël, bonne poudreuse (sans se ruiner) et visites typiques. 

1. Jasper, Canada

Pourquoi en décembre ? Pour la neige excellente, et les prix plus accessibles.
Le domaine de ski Marmot Basin de Jasper, situé dans le nord des Rocheuses à haute altitude (la station est l’une plus hautes du Canada), bénéficie d’une poudreuse abondante, et de la plus longue saison de ski de l’Alberta, de novembre à mai. Les 86 pistes offrent bosses, toboggans et ski alpin à travers les forêts de pins, ainsi que deux snowparks avec des sauts et des jibs à foison. Jasper Town, au milieu du parc national de Jasper, parmi les montagnes déchiquetées et les lacs gelés, est également très belle. La vie nocturne y est exceptionnelle… pas tant par ses bars – même si cet ancien comptoir du commerce des fourrures (XIXe siècle) en compte plusieurs – que par le spectacle naturel qui vous émerveillera : Jasper est en effet la plus grande réserve de ciel étoilé au monde, et les nuits sont magiques. 

S’organiser : Jasper est à 350 km à l’ouest d’Edmonton ; Marmot Basin est à 19 km au sud-ouest de Jasper Town. Restez 1 semaine ; outre le ski, vous pourrez observer la nature, faire de l’escalade sur glace, des raquettes et du vélo sur neige.
À savoir : surveillez les offres spéciales – l’hiver est hors saison à Jasper, et Marmot Basin est plus calme que les pistes situées plus au sud près de Banff.

adobestock_125221901.jpeg

Lever de soleil sur les Rocky Mountains, Alberta, Canada

2. L'Ecosse

Pourquoi en décembre ? Pour fêter la nouvelle année au pays du Hogmanay.
Le Hogmanay, Nouvel An écossais, est célébré à travers le pays par d’immenses défilés avec torches, tonneaux enflammés et boules de feu. La tradition des feux du Hogmanay viendrait des anciennes fêtes vikings du solstice d’hiver, même si certains maintiennent qu’ils avaient pour but d’éloigner les esprits maléfiques. Les festivités connaissent diverses déclinaisons locales. Inverness organise une fête en plein air avec de la musique et des feux d’artifice ; les habitants de Comrie, dans le Perthshire, allument de longues torches – des tiges de bouleau enveloppées de chiffons à leur extrémité –, et à Biggar on allume un gigantesque feu de joie. À Stonehaven, un joueur de cornemuse mène une procession de boules de feu tournoyantes, tandis qu’à Dufftown, la fête s’achève en buvant du whisky sur la place centrale. Mais c’est à Édimbourg que la fête atteint des sommets, avec une énorme fête sur Princes Street, un concert en plein air et des feux d’artifice, et un solo de cornemuse qui annonce le Nouvel An depuis les remparts du château.
S’organiser : réservez bien à l’avance, et soyez prêt à faire la fête !
À savoir : La ville de Burghead ignore le calendrier grégorien et fête Hogmanay le 11 janvier, avec le défilé du clavie – un tonneau rempli de goudron auquel on met le feu au sommet d’une colline voisine.

adobestock_69995639_1.jpeg

Vue sur Édimbourg

3. Traverser la Suisse à bord du Glacier Express

Pourquoi en décembre ? Pour un voyage en train pittoresque.
Dans un pays célèbre pour l’efficacité de son système de transports, embarquer à bord d’un train qui met 7 heures à parcourir 290 km peut sembler une idée folle. Pourtant, les passagers du “plus lent des trains express d’Europe”, qui relie Zermatt à Saint-Moritz, apprécient cette allure. Le paysage qui défile par les fenêtres
panoramiques des wagons est sensationnel : le spectaculaire mont Cervin (Matterhorn), haut de 4 478 m, les sapins enneigés, les belles vallées du Matter et du Rhône, les gorges du Rhin, de jolis villages et des châteaux juchés en haut de collines tel celui de Reichenau, et le haut viaduc de Landwasser avant le terminus dans la station de ski huppée de Saint-Moritz. Le paysage des Alpes est sublime, surtout en hiver. En prime, on trouve de fantastiques pistes de ski au départ comme à l’arrivée.

S’organiser : le Glacier Express part vers 9h tous les jours depuis Zermatt et Saint- Moritz. Réservation impérative, même si vous possédez un abonnement de train en Suisse. 
À savoir : pour prolonger votre odyssée, le Bernina Express – listé au patrimoine mondial de l’Unesco – mène de Saint-Moritz à Tirano en Italie, en un trajet de 4 heures et 145 km à travers 196 ponts et 55 tunnels.

adobestock_26139181.jpeg

Vue sur le mont Cervin, appelé aussi Matterhorn

4. Bath, Angleterre

Pourquoi en décembre ? Pour vous imprégner de l’ambiance de Noël.
Avec ses édifices georgiens couleur miel et son célèbre marché de Noël, l’élégante ville de Bath est une destination de choix pour une escapade festive. Les odeurs de vin chaud et de saucisse grillée embaument l’air, autour des nombreux stands qui s’installent près de l’abbaye et des thermes romains, proposant des fromages et des chocolats, de l’artisanat et de l’alcool haut de gamme. Au-delà de son marché de Noël, la ville abrite de nombreux musées et galeries, ainsi que les sources chaudes du Thermae Bath Spa – plongez dans la piscine sur le toit en regardant les lumières du marché en contrebas, dégustez de la cuisine gastronomique et logez dans un B&B-boutique ou dans l’un des hôtels de luxe comme le Royal Crescent.

S’organiser : il y a des hôtels partout dans la ville, et les B&B sont regroupés vers Newbridge Road et Pulteney Gardens ; vous pouvez même séjourner dans l’ancienne maison de Jane Austen en face du joli Holburne Museum. Une promenade sur le sentier Bath Skyline offre un panorama sur la ville.
À savoir : le marché de Noël a lieu de fin novembre à mi-décembre. L’abbaye accueille en décembre des concerts de chants de Noël, des processions et des récitals du Messie de Haendel.

adobestock_41170530.jpeg

Laissez-vous tenter par la jolie petite ville de Bath, en Angleterre...

5. Breckenridge, USA

Pourquoi en décembre ? Pour un Noël d’antan.
Breckenridge fut fondée par des chercheurs d’or en 1859. De nos jours, les visiteurs s’y rendent pour sa bonne poudreuse. Joliment située sous l’imposante chaîne
Tenmile, Breckenridge offre d’excellentes pistes de ski et un domaine de snowboard de haut rang. Grâce à un bon enneigement (5 m en moyenne) et à un bon nombre de canons à neige, la saison de ski y démarre généralement tôt, en novembre. Mais attendez décembre pour profiter de conditions optimales. Une grande partie du centre historique de Breckenridge – y compris les boutiques aux couleurs vives et les galeries de Main Street – est classée quartier historique national, et, en hiver, c’est un vrai paysage de carte postale. Le premier weekend de décembre marque le coup d’envoi des illuminations de Noël. Les boutiques au cachet XIXe siècle sont l’occasion de faire des achats de Noël dans une atmosphère pleine de charme.

S’organiser : Breckenridge est à 145 km de Denver ; une navette Colorado Mountain Express circule entre Breckenridge et l’aéroport de Denver. Restez 1 semaine, en combinant le ski à d’autres activités – shopping, patin à glace, balades en traîneau, visites guidées.
À savoir : prenez le temps de déguster une bière de Noël à la Breckenridge Brewery.

adobestock_53464935_1.jpeg

Les jolies façades colorées de Breckenridge city

6.  Rovaniemi, Finlande

Pourquoi en décembre ? Pour voir le pays du Père Noël sous la neige.
En Laponie finlandaise, l’esprit de Noël ("Yule") règne toute l’année. La ville de Rovaniemi se proclame fièrement résidence “officielle” du Père Noël, et un village lui est dédié dans le tout proche Napapiiri (cercle arctique en finlandais). Naturellement, tout cela (très commercial, bien entendu) est plus festif sous la neige, dans l’atmosphère magique de décembre. Une fois que vos enfants auront rencontré le Père Noël et posté une carte depuis son bureau de poste, une foule d’activités s’offrira à toute la famille à Rovaniemi et aux alentours : promenade en traîneau tiré par des chiens, “safaris” sur la piste des rennes, ski de fond et visite de trois musées intéressants dans la ville elle-même, sur les thèmes des beaux-arts, de la vie arctique et de la nature finlandaise. En prime, c’est une excellente région pour voir des aurores boréales.

S’organiser : prenez un vol pour Rovaniemi via Helsinki. Les options d’hébergement comprennent le village du Père Noël, des igloos de glace et de neige, un hôtel de neige et une multitude de chalets, de lodges et d’hôtels.
À savoir : le thermomètre peut chuter à -30°C en Laponie – emportez des vêtements très chauds et de grosses chaussures.

adobestock_298593.jpeg

Le bureau officiel du Père Noël à Rovaniemi, en Laponie finlandaise

7. Tallinn, Estonie

Pourquoi en décembre ? Pour fêter Noël dans un décor médiéval.
Vers la fin de l’année, beaucoup de villes jouent la carte des marchés de Noël. Cependant, peu possèdent un décor si parfaitement adapté que Tallinn, une des cités médiévales les mieux préservées d’Europe. Sa vieille ville fortifi ée et le quartier du château de Toompea sont un enchantement à toute période de l’année, mais tout particulièrement en décembre, sous la neige, lorsque des bougies scintillent le long des rues pavées, et que la place de l’Hôtel-de-Ville resplendit des lumières du marché de Noël. Les journées sont courtes et les nuits noires, mais l’ambiance est pleine de charme. Les plats de fête traditionnels – boudin noir, pain d’épices – et les boissons chaudes fumantes vous réchaufferont. Tallinn accueille un nombre grandissant de boutiques-hôtels et de restaurants raffi nés, mais conserve un excellent rapport qualité/prix.

S’organiser : gardez du temps pour explorer les nombreux joyaux gothiques et baroques de la vieille ville fortifi ée, notamment l’hôtel de ville, le château de Toompea, l’ancien monastère dominicain et les églises dont les fl èches percent le ciel au-dessus de la ville.
À savoir : le marché de Noël se tient de fin novembre à début janvier.

istock-eloi_omella.jpg

La Cathédrale orthodoxe russe de Tallinn

8. Nouvelle-Orléans, USA

Pourquoi en décembre ? Pour célébrer Noël dans la “Big Easy”.
En visitant la Louisiane en décembre, vous manquerez, c’est vrai, les parades précédant Mardi-Gras, qui commencent début janvier. Mais vous arriverez aussi avant la foule, et vous aurez plus de chance de trouver une chambre d’hôtel (le tarif sera peut-être même avantageux). En décembre, le temps est plus sec et plus frais qu’en été, mais il fait tout de même bon. Et puis, il y a le charme des fêtes de fin d’année : les lumières et les guirlandes ornent balcons et tramways, la cathédrale Saint-Louis accueille des concerts et les restaurants servent des menus fixes à quatre plats les soirs de réveillon – une vieille tradition créole. Bien sûr, les classiques de La Nouvelle-Orléans sont plus magiques que jamais : les clubs de jazz, l’élégance ancienne du Quartier français et du Garden District, les bateaux à vapeur du Mississippi – le tout sans la foule.

S’organiser : pour obtenir un hébergement plein de cachet dans le Quartier français, mieux vaut réserver, même en basse saison.
À savoir : le tramway de la ligne Saint-Charles, en service depuis 1835, serait la plus ancienne voie ferrée urbaine en service au monde. Aujourd’hui, ses wagons vert olive suivent un itinéraire de 21 km à travers la ville : un bon aperçu de La Nouvelle-Orléans pour 1,25 $.


Guide de voyage

Le guide indispensable pour partir au bon moment

Paramètres des cookies