1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les dix plus belles destinations du Royaume-Uni
Idées de voyage

Les dix plus belles destinations du Royaume-Uni

Texte par

Tasmin Waby traduit de l'anglais par Vincent Guilluy

Mis à jour le : 8 février 2022

Carte

Le Royaume-Uni n’est pas immense mais il offre plus d’occasions de voyager qu’on ne peut en rêver.
Buckingham Palace ? Le mur d’Hadrien ? Stonehenge ? Tout y est. Bien sûr, il y a quantité d’endroits incroyables à visiter en Grande-Bretagne, en Irlande du Nord et aux îles Anglo-Normandes, mais nous vous présentons ici les dix sites à absolument inclure dans votre itinéraire, surtout si c’est votre première visite dans le pays.

1. Admirez les imposants mégalithes de Stonehenge

Mystérieux, fascinant, Stonehenge est le site antique le plus célèbre d’Angleterre. Ce cercle de pierre chargé de mythes attire les gens depuis plus de 5 000 ans et on ne sait toujours pas réellement pourquoi il a été édifié. À quoi ont bien pu penser les Bretons de l’époque lorsqu’ils ont mis en place ces pierres géantes ? Stonehenge, dans la plaine de Salisbury, près d’Amesbury, est un exploit technique incroyable, tout bonnement ahurissant.
Mises en place successivement entre 4 500 et 1 500 av. J.-C. environ, ses énormes pierres (pouvant peser jusqu’à 25 tonnes) furent probablement érigées grâce à un système de coins, de rouleaux, de pivots et de poulies. Certaines furent transportées ici depuis les Preseli Hills à 140 miles (225 km) de là, au pays de Galles. Dans l’ombre des pierres, à sentir le pouvoir et leur présence, il est impossible de ne pas laisser s’emballer l’imagination, et de se demander non seulement comment, mais pourquoi on les a dressées ici.
Si vous en avez le temps, poussez un peu plus loin jusqu’au cercle de pierres d'Avebury, dans le Wiltshire, autre site impressionnant, mais avec un centre d’interprétation bien plus petit. Là, on peut avancer jusqu’aux pierres et les toucher.

istock-1164290466.jpg

Stonehenge est le plus célèbre des sites antiques d’Angleterre, et son centre d’accueil des visiteurs est très instructif

2. Partez en escapade à l’île de Skye

Dans un pays réputé pour ses beaux paysages, l’île de Skye remporte le premier prix. Avec 50 miles (80 km) de long, c’est la plus grande île des Hébrides intérieures, et on y trouve des paysages parmi les plus connus d’Écosse. Sommets tourmentés des Cuillins, étranges pinacles de l’Old Man of Storr et du Quiraing ou falaises marines spectaculaires de Neist Point, une magnifique photo vous attend à chaque tournant ou presque.
Skye est une des destinations les plus populaires d’Écosse, avec Édimbourg et le loch Ness. Hélas, avant la pandémie de COVID-19, certaines parties de l’île étaient confrontées au tourisme de masse, amplifié par les réseaux sociaux, notamment vers les plus beaux sites tels que Quiraing, Old Man of Storr et les Fairy Pools. Les choses étant différentes en cette période, c’est le bon momen pour s’y rendre.
Bien sûr, on peut toujours trouver la paix et le calme sur Skye, dans ses coins plus secrets comme Sleat, Elgol ou Waternish, par exemple. La randonnée y est très appréciée ; emportez donc vos chaussures de marche – mais attention à la météo changeante.
Et si les beaux paysages sont l’attraction numéro un, quand la brume envahit tout, il y a des châteaux et des petits musées à visiter, des pubs et des restaurants confortables pour se réchauffer, des galeries d’art et des ateliers d’artisans à découvrir.

istock-1161350279.jpg

Visitez les célèbres “Fairy Pools” de l’île de Skye, un des sites les plus photographiés de l’île

3. Découvrez comment les Romains se baignaient à Bath

Il y a 2 000 ans, quand la Bretagne était sous la férule romaine, on édifia un somptueux complexe thermal à l’endroit appelé Aquae Sulis (la Bath actuelle), pour profiter de la géothermie et des sources chaudes de la région, surgissant à une température de 46°C (115°F). Aujourd’hui englobés dans la cité georgienne de Bath, ces thermes romains parmi les mieux préservés au monde donnent un aperçu passionnant de la vie quotidienne de l’époque (et de ses ablutions fastidieuses).
Grâce aux avancées de la technologie, des projections multimédia aident à recréer la vie qui animait ces thermes. La seule déception lorsqu’on visite ce site incroyable, c’est qu’on n’est plus autorisé à s’y tremper. Mais on peut faire une expérience assez proche de ce qu’étaient les bains romains de l’époque au Thermae Bath Spa voisin, avec une piscine panoramique sur le toit digne d’une carte postale.
Bath est également incontournable pour les amateurs de séries TV historiques et de littérature, avec toute une série de circuits à pied permettant de visiter ses avenues Regency et ses perspectives rappelant le XIXe siècle.

istock-478101771.jpg

L’eau minérale géothermique fumante du Grand Bain, un des bassins des thermes romains de Bath

4. Sautez d’une pierre hexagonale à l’autre, sur la Chaussée des Géants

La descente depuis les falaises jusqu’aux étranges rochers de la Chaussée des Géants en Irlande du Nord donne un sentiment d’éternité – le paysage n’a pas changé depuis d’innombrables siècles – et pourtant l’humeur du ciel, de la lumière et de la mer ne sont jamais les mêmes. Les empilements inégaux de colonnes basaltiques qui se serrent le long du rivage émergent de l’eau comme des gratte-ciel qui s’entassent dans un paysage urbain.
Le seule site nord-irlandais classé au patrimoine mondial de l’Unesco, baigné de magie et de mythologie, est une merveille de la nature. Les scientifiques attribuent cette formation rocheuse à l’activité volcanique d’il y a environ 60 millions d’années : la coulée de lave, en se refroidissant et en durcissant, s’est contractée en donnant naissance à ces formes en nid d’abeille.
Le centre des visiteurs très instructif, qui s’intègre joliment au paysage, permet d’en apprendre plus sur la géologie et la mythologie de l’endroit. Les fans de Game of Thrones seront aussi ravis de voir la carte des lieux des environs où la série a été tournée.

istock-987378554.jpg

Succombez à la mythologie qui entoure la spectaculaire Chaussée des Géants, en Irlande du Nord

5. Laissez-vous emporter par de magnifiques pièces de théâtre

Londres est une des plus grandes villes de théâtre au monde : quel que soit votre budget, ne manquez pas d’assister à une représentation. Des billets avec une vue partielle ou des places debout peuvent ne coûter que cinq ou dix livres.
À cause de la pandémie, les théâtres ont fermé pendant plus d’un an au Royaume-Uni. Maintenant qu’ils ont rouvert, il y a en plus du faste des feux de la rampe, une atmosphère d’enthousiasme et de gratitude. En cette période, le plaisir que prennent les spectateurs et les gens de théâtre rend chaque soirée aussi spéciale qu’une première.
Si vous avez envie de voir des acteurs connus, il vous faudra réserver vos billets avant d’arriver dans le pays. Les stars de l’écran foulent souvent les planches d’institutions comme les prestigieux National Theatre ou l'Old Vic, ou d’espaces plus expérimentaux comme le Donmar Warehouse et l’Almeida. Le quartier des théâtres, le West End, se situe autour de Shaftesbury Ave, Charing Cross et Drury Lane, avec pas moins de 38 théâtres, allant du Shaftesbury et du Theatre Royal au Noel Coward Theatre ou au Garrick Theatre, pour n’en citer que quatre. Si vous cherchez des œuvres plus novatrices que classiques, aventurez-vous jusqu’au Bridge Theatre, au Royal Court ou à l’Arcola.
Mais bien sûr, il n’y a pas qu’à Londres qu’on trouve d’excellents théâtres. Si vous êtes fou de Shakespeare, vous adorerez l’expérience typiquement élisabéthaine d’une représentation au Shakespeare's Globe de Londres mais, mieux encore, vous irez voir la Royal Shakespeare Company jouer là où naquit le barde, à Stratford-upon-Avon. On trouve d’autres compagnies de premier ordre à Bath, Sheffield, et Manchester. Et nous n’avons pas encore parlé d’Édimbourg : la ville déborde d’occasions d’assister à des pièces, grâce à ses nombreux festivals.

istock-461315425.jpg

Que ce soit à Londres, Sheffield ou Stratford-upon-Avon, il faut aller au théâtre

6. Visitez les trésors du British Museum

Certains musées sont des buts de voyage à eux seuls. Le British Museum, tout premier musée national public, fait l’envie du monde entier, souvent à juste titre, malgré les nombreux trésors recueillis dans des circonstances parfois douteuses à l’époque coloniale.
Ce musée miraculeux était au départ un humble cabinet de curiosités, mis sur pied par le médecin du XVIIIe siècle (et inventeur du chocolat chaud), sir Hans Sloane. Comme condition du legs qu’il fit de ses trésors à la nation, il demanda que leur accès soit libre pour “toutes les personnes studieuses et curieuses”, tradition qui perdure encore aujourd’hui.
Les visiteurs actuels sont transportés dans un tour du monde vertigineux de la créativité humaine. Si l’être humain a créé quelque chose, quelque part dans le monde, il y a de bonnes chances d’en voir un exemplaire présenté dans les vitrines du musée. Une seule visite ne suffit pas à tout voir ; si vous ne disposez que d’une journée, allez droit aux trésors égyptiens, aux marbres du Parthénon et aux originales antiquités britanniques comme le trésor de Sutton Hoo ou les figurines de Lewis.

istock-1323129269.jpg

Faites le tour du monde grâce aux trésors, parfois controversés, du British Museum

7. Suivez les pas des Romains le long du mur d’Hadrien

Avec les thermes de Bath, voilà un autre grand monument hérité des Romains, une immense muraille défensive de 73 miles (117 km) qui traverse la Grande-Bretagne. Cet incroyable exploit d’ingénierie fut bâti sous l’empereur Hadrien entre l’an 122 et l’an 128 pour repousser les Pictes. Haut de 15 pieds (5 m), large de près de 10 pieds (3 m), il fallut six ans à 15 000 hommes pour l’ériger à partir de dolérite, la pierre locale. Il n’en reste qu’un dixième aujourd’hui, mais ces vestiges laissent une impression inoubliable.
80 fortins étaient disposés tous les milles romains le long du mur, avec des tourelles d’observation entre deux fortins. Les plus grands forts étaient construits côté sud, et seize furent bâtis à cheval sur le mur ; on peut encore les visiter. Parmi les impressionnants vestiges nous rappelant le niveau d'avancement atteint par les Romains, citons l’hôpital, les greniers ventilés et les casernes ainsi que les latrines à eau du fort de Housesteads.
Il est facile d’explorer ces sections du mur par le train ou par la route (et notamment en bus) mais si l’aventure vous tente, vous pouvez suivre tout le chemin de randonnée du mur d'Hadrien, national, en une semaine environ.

istock-497001095.jpg

Une section de l’imposant mur d’Hadrien dans le Northumberland, en Angleterre

8. Parachevez votre week-end avec un “Sunday roast” au pub

En Grande-Bretagne, de moins en moins de gens commencent le dimanche en se rendant à la messe mais le rôti dominical reste une valeur sûre. Pour le visiteur, c’est une expérience à ne pas manquer. Que vous y goûtiez dans un pub centenaire sans fenêtres de Londres ou dans une vaste auberge de campagne avec des tables au dehors sur la pelouse, vous serez entouré de groupes d’amis ou de familles en train de rire, de boire de la bière et de piocher dans de grands plats de bœuf ou de porc rôti accompagné de “Yorkshire pudding”, de pommes de terre et de légumes assortis, le tout bien arrosé de sauce.
Réconfortant, roboratif, c’est l’exemple type du plat qui fait du bien. Mais au delà de ça, c’est une expérience rassurante, un rituel hebdomadaire qui permet à tout le pays d’oublier l’heure, de retarder le moment où on se remet à penser à la semaine de travail à venir et de profiter du présent. Le Royaume-Uni est si attaché à ses pubs que ceux-ci ont pu rouvrir avant les écoles après le pic de la pandémie de COVID-19. Prenez donc une assiette et plongez dans une tradition qui met tout le monde d’accord.

istock-169956513.jpg

Dans tout le Royaume-Uni, on trouve des pubs confortables qui proposent le généreux “Sunday roast”

9. Arpentez les rivages et les monts du Lake District

Randonnée, trek, balade, marche, quel que soit le nom qu’on lui donne, L’Angleterre est un pays qui s’explore parfaitement à pied, grâce à ses dimensions et à ses chemins publics issus du “droit de passage”. Vous pouvez visiter les rues et ruelles des villes anciennes du pays puis parcourir les vastes paysages d’un des nombreux parcs nationaux anglais : la lande sauvage et les bruyères de Dartmoor en sont un bel exemple.
Le lac Windermere, plus grand lac naturel d’Angleterre – il y a 17 km (10,5 miles) entre Ambleside et Newby Bridge –, est le site touristique le plus prisé du Lake District. On vient y chercher les paysages splendides et bucoliques qui ont inspiré Wordsworth, Coleridge et les romantiques anglais.
La plupart des activités sont concentrées dans les villes jumelles de Windermere (sur une colline qui domine le lac) et de Bowness-on-Windermere, avec son petit port, toute une série de boutiques et une attraction, le World of Beatrix Potter, qui redonne vie aux plus célèbres personnages de l’écrivaine qui a consacré sa vie à la sauvegarde de la région.

istock-1027179192.jpg

Marcher, pédaler ou regarder les étoiles ne sont que quelques unes des activités à pratiquer dans le magnifique Lake District

10. Explorez le superbe parc national côtier du Pembrokeshire

Il y a autre chose au pays de Galles que des moutons, des vallées noyées de brume et des toponymes qui semblent imprononçables aux étrangers. Si vous n’avez pas visité le parc national côtier du Pembrokeshire, dans l’“ouest sauvage” du pays, vous manquez quelque chose. Cette ravissante côte battue par les vagues aux criques ourlées de falaises, avec des landes tapissées de fleurs sauvages et des chemins bordés de haies reliant des petits villages ne comptant souvent qu’un seul pub, fait une magnifique escapade.
Vous êtes venu pour les plages ? Vous serez comblé. Côté sud, Tenby offre les plaisirs classiques des glaces à déguster et des enfants qui jouent sur le sable avec pelles et seaux. Mais plus vous allez vers l’ouest et plus la nature se fait sauvage, avec Barafundle Bay, croissant de sable qu’on rejoint à pied en traversant les dunes, les vagues de Freshwater ou encore le village Marloes, avec ses hautes falaises, ses épaves et ses bateaux qui desservent l’île des macareux, Skomer.
Pour passer d’une plage à l’autre et randonner le long de la côte, St Davids est un très bon camp de base. La plus petite localité de Grande-Bretagne ayant le statut de city déborde de charme, avec une imposante cathédrale médiévale, des ruelles tortueuses qui descendent vers la mer et quelques hôtels élégants dessinés par des architectes, dont un ancien moulin à vent plein d’œuvres d’art, le Twr Y Felin, et un ancien couvent victorien, le Penrhiw.
Entrecoupez votre trajet en voiture de balades sur le Sentier côtier du Pembrokeshire, long de 186 miles (298 km), franchissez les portillons à chicane et longez falaises venteuses, criques de contrebandiers, vallons boisés où bruissent les ruisseaux et chambres funéraires datant du Néolithique. Pour corser l’aventure, découvrez le coasteering (canyoning côtier) ou tournez-vous vers l’intérieur des terres et partez randonner dans les collines de Preseli, chaîne d’affleurements rocheux battus par les vents, couronnés de pierres dressées préhistoriques, aux landes piquetées d’ajoncs et de bruyères.

istock-157383489.jpg

On trouve dans le Pembrokeshire des plages, des falaises et des châteaux mais aussi des macareux, sur l’île de Skomer

Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l'Angleterre et du Pays de Galles