1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Le Canada hors des sentiers battus
Idées de voyage

Le Canada hors des sentiers battus

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Le Canada est une destination appréciée pour sa nature incomparable. Si la région du Québec est bien connue pour ses expériences inoubliables au coeur de ses parcs nationaux, l'Ouest canadien réserve aussi de nombreux paysages naturels à couper le souffle.  Montagnes Rocheuses, lacs, glaciers et longues routes désertes... si vous souhaitez connaître le vrai Canada, voici notre top 5 des lieux à visiter absolument.

1. Route 17, le long du lac Supérieur, Ontario

Vallées aux allures de fjord, plages secrètes et forêts primitives recouvertes de brume ornent la rive nord du lac. La Transcanadienne (route 17), assez fréquentée, dévoile le joyau du nord de l’Ontario, la crête nord surplombant le lac Supérieur. Le trajet entre Sault-Sainte-Marie et Thunder Bay offre des paysages parmi les plus grandioses du pays. Des passages brumeux ressemblant à des fjords mènent à des plages isolées au beau milieu d’une forêt impénétrable de pins, de cèdres ou de bouleaux. L’arc de la route 11 s’enfonce toujours plus profondément au nord avant de rejoindre la route 17. Si vous goûtez peu les grands espaces sauvages, passez votre chemin. Sinon, soyez le spectateur de cette vaste étendue silencieuse à couper le souffle, où les anciens itinéraires de canoë des Amérindiens s’illuminent le soir sous les jeux de lumière éthérés des aurores boréales. 
 


 

2. Route 37A vers Stewart, Colombie-Britannique

Bus scolaires reconvertis en restaurants et toasters vintage vous surprendront sur la route vers les glaciers. En prenant l’embranchement de la route 37 situé à 158 km au nord de Meziadin Junction et en poursuivant sur 67 km, vous découvrirez le majestueux Salmon Glacier (glacier du Saumon), longue coulée de glace d’une beauté époustouflante. Avant d’atteindre Stewart, vous aurez également l’occasion de vous émerveiller devant le Bear Glacier (glacier de l’Ours) et sa belle couleur azurée qui surplombe la route 37A. Les villes jumelles de Stewart et Hyder, en Alaska, sont perchées sur la côte, à l’entrée de Portland Canal. Stewart, la plus développée des deux, abrite un centre d’accueil des visiteurs, ainsi que d’excellents hôtels et restaurants.
 


 

3. Lighthouse Park, West Vancouver, Colombie-Britannique

C’est en l’honneur du phare de Point Atkinson que ce parc de West Vancouver a été nommé ainsi. On s’y sent étonnamment au calme, alors qu’il se trouve tout près de la ville. Les 75 ha du parc accueillent certains des arbres les plus anciens de la région, notamment une section exceptionnelle de forêt vierge côtière et une multitude d’arbousiers noueux aux troncs cuivrés. Quelque 13 km de sentiers de randonnée parcourent la région, dont un circuit recommandé qui conduit au Point Atkinson Lighthouse, le phare perché sur un rocher offrant un beau panorama sur le Burrard Inlet. Si vous venez du centre-ville en voiture, tournez à gauche dans Marine Dr après la traversée du Lions Gate Bridge.
 


 

4. Moosonee et l'île de Moose Factory, Ontario

Proche de la lisière de la toundra, ce lointain site historique de la Compagnie de la baie d’Hudson est tout de même relié au réseau ferroviaire canadien. Peu de gens s’aventurent plus au nord dans cette partie est du Canada. Pour aller plus loin vers le nord, oubliez la voiture et le train : ici commence le domaine des hydravions, des canoës, des motoneiges, des traîneaux et des raquettes. Moosonee a été reliée au réseau ferroviaire en 1932, une trentaine d’années après sa fondation par Révillon Frères (entreprise connue aujourd’hui sous le nom de Revlon) en tant que poste de traite de fourrures. Une courte traversée en bateau depuis Moosonee permet d’atteindre l’île de Moose Factory, qui abrite une petite communauté crie (Cree en anglais) et le site historique de l’ancien centre de commerce de la Compagnie de la baie d’Hudson, fondée en 1672.

5. Churchill et la baie d'Hudson, Manitoba

Churchill attire les voyageurs sur les rives de la baie d'Hudson, car cette ville promet des rencontres avec les ours polaires et les bélugas et grâce à son vieux fort de pierre et l'infinie majesté de ses paysages subarctiques. Mais si ces arguments justifient une visite en ces lieux, quelque chose d'impalpables semble ici inviter les visiteurs à s'attarder et à revenir sans cesse : un chaleureux pouvoir de séduction qui fait paraitre le reste du monde bien plus loin qu'il ne l'est en réalité. La ville elle-même est un assemblage typique de constructions du Nord plus ou moins délabrées. Flânez dans les rues, arrêtez-vous, baladez-vous sur la plage puis partez en excursion sur la terre ou sur l'eau afin de découvrir la nature dans toute sa splendeur.


 

Paramètres des cookies