1. Accueil
  2. Magazine
  3. Comme un habitant
  4. 12 choses que les Canadiens aimeraient que vous sachiez avant de visiter leur pays
Comme un habitant

12 choses que les Canadiens aimeraient que vous sachiez avant de visiter leur pays

Texte par

Bianca Bujan (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 15 septembre 2022

Carte

Étant née et ayant grandi au Canada, je suis souvent étonnée de voir à quel point mon pays est méconnu. On m’a demandé comment c’était de vivre dans un igloo (Je n’en sais rien, il neige rarement là où je vis, à Vancouver), on m’a demandé comment faire pour visiter tout le Canada en une semaine (ce serait difficile, c’est le deuxième pays au monde par la taille)… Vraiment, j’ai tout entendu !

Alors pour vous aider à profiter au mieux de votre première visite, voici quelques choses à savoir avant de prévoir un voyage dans le Grand Nord blanc.

Le Canada est trop grand pour se visiter en une seule fois

Le Canada est immense – sa masse continentale couvre près de 10 millions de km2. On y trouve le deuxième plus haut sommet d’Amérique du Nord (le mont Logan dans le parc national Kluane, au Yukon) et il dispose de la plus longue ligne de côte au monde, étant bordé par trois océans : Pacifique, Arctique et Atlantique.

Avec dix provinces et trois territoires couvrant six fuseaux horaires, on peut affirmer sans risque que le pays offre une infinité d’expériences à vivre.

Quand vous allez au Canada, il vaut mieux organiser votre visite autour d’une seule province ou d’un seul territoire. Des forêts verdoyantes, des plages et des montagnes couvertes de neige skiables de la Colombie-Britannique aux grandes villes animées et culturellement métissées de l’Ontario ou à l’Arctique canadien couvert de neige et de glace du Nunavut, chaque région est unique par ses paysages, ses cultures et ses habitants.

Au Canada, on utilise le système métrique

Les distances s’indiquent en kilomètres, le carburant en litres et les températures en degrés Celsius. Si beaucoup d’autres pays font de même, on suppose souvent que le Canada utilise le système de mesures de son voisin du sud. C’est d’ailleurs une grande surprise pour les visiteurs venus des États-Unis, où prévaut le système d’unités impériales.

Le pays est officiellement bilingue mais tous les Canadiens ne parlent pas français

Nous ne parlons pas tous l’anglais non plus, d’ailleurs. Le Canada est un des pays ayant la plus grande diversité ethnique au monde.

Et si le français et l’anglais sont les deux langues officielles du Canada, dans de nombreuses régions les habitants ne parlent couramment qu’une seule de ces deux langues. Il existe même des endroits où on ne parle ni l’une ni l’autre. Le Québec est la seule province où le français est l’unique langue officielle.

Quelle que soit la langue la plus courante dans chaque région, la signalisation et les emballages sont indiqués en général en anglais et en français – usage instauré depuis la Loi sur les langues officielles de 1969.

istock-1292346854.jpg

Le Canada est si vaste que le visiteur doit se préparer à différents climats

Il ne neige pas toujours au Canada

Le pays étant géographiquement très étendu, il présente des climats assez différents selon l’endroit où vous vous rendez. Par exemple, la côte ouest de la Colombie-Britannique offre un climat tempéré toute l’année. Il n’y neige pas toujours l’hiver et la température moyenne en été est de 22° C (71° F). 

Si vous montez plus au nord, les températures se font plus froides. Par contraste, la température moyenne annuelle au Nunavut est de −20° C (−3° F). Dans la moitié nord du Canada, il n’y a en gros que deux saisons : des étés courts et des hivers longs et froids avec de grosses chutes de neige et des températures glaciales.

Où que vous projetiez d’aller au Canada, vérifiez bien les températures moyennes avant de partir et sachez que la météo peut vite changer, notamment sur la côte Ouest où il pleut souvent.

Au Québec, vous entendrez des mots peu familiers

Les québécois ont leurs propres expressions pour les choses du quotidien. Voici quelques exemples fréquents :

- Tuque : bonne tricoté qu'on porte en hiver
- Déjeuner : petit-déjeuner
- Diner : repas du midi
- Souper : repas du soir
- Liqueur : soda
- Piasse (une) : un dollar
- Ski-doo : une motoneige
- Table d'hôtes : un menu complet

istock-1180683698.jpg

Réserver un voyage auprès d’une agence gérée par des autochtones est un très bon moyen de découvrir la culture canadienne

Les cultures indigènes ont une grande importance

Les Premières Nations, les Inuits et les Métis sont les premiers habitants du Canada. Les Canadiens reconnaissent et mesurent l’importance de la richesse et de la diversité des cultures autochtones qui non seulement forment une part essentielle de leur histoire, mais qui gardent encore aujourd’hui une grande place dans tout le pays.

Certains termes utilisés ailleurs pour décrire les premiers habitants de ces terres ne sont peut-être pas acceptables au Canada : renseignez-vous avant d’arriver pour être certain de ne pas utiliser un vocabulaire pouvant être offensant.

Pour vraiment profiter du Canada et l’apprécier, envisagez d’inclure dans votre voyage la découverte d’expériences autochtones. Réservez par exemple dans un lodge de luxe tenu par des habitants autochtones, ce qui vous offrira une immersion culturelle, ou faites une excursion de plusieurs jours en canoë avec un guide. Partez randonner dans les magnifiques paysages vierges du pays tout en abordant votre environnement avec un prisme culturel différent. Les aventures proposées ne manqueront pas d’avoir sur vous un impact profond et durable.

Soyez prêt aux excès de politesse

Le cliché sur la politesse canadienne est absolument justifié. Au Canada, on demande souvent pardon, et pas seulement quand on a mal fait quelque chose. Et ne soyez pas surpris si quelqu’un vous tient la porte ou qu’une personne inconnue vous accueille d’un “Bonjour !”chaleureux. 

Les échanges formels débordent de “S’il vous plaît” et de “Merci”. Les Canadiens sont même courtois sur la route et font de grands signes pour remercier l’automobiliste qui les laisse passer pour changer de file. En général, ils sont sympathiques et d’abord facile, même s’il existe toujours des exceptions.

Laissez toujours un pourboire

Qu’on dîne au restaurant ou qu’on aille se faire coiffer, le pourboire est de mise au Canada. On laisse en moyenne 18 % du total de la note du repas ou du service reçu. Il est malpoli de ne pas laisser de pourboire, et on laisse plus que la moyenne s’ils le service a été particulièrement bon.

Goûtez sans faute à la cuisine canadienne

De la “poutine” (frites arrosées de sauce et de fromage fondu) aux “queues de castor” (beignets plats frits et saupoudrés de sucre glace – ne vous inquiétez pas, les vrais castors ne font pas partie de la recette), le Canada offre quelques bonnes spécialités à goûter absolument.

Le "bannock" (plat classique autochtone à base de pain) et les tartelettes au beurre (petites pâtisseries pleines d’un sirop à demi solide) sont d’autres spécialités du pays.

Il existe aussi des spécialités régionales comme les délicieux sandwichs à la langouste de Nouvelle-Écosse, les bagels de Montréal, qui vous feront saliver, ou les nanaïmos, desserts chocolatés de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique.

L’âge légal pour boire de l’alcool n’est pas partout le même

En Alberta, au Manitoba et au Québec, il faut avoir 18 ans au moins pour boire de l’alcool mais dans le reste du Canada, on ne peut en acheter, en posséder ou en consommer qu’à partir de 19 ans

Dans certaines provinces comme la Colombie-Britannique et l’Ontario, la vente et la distribution de boissons alcoolisées sont régies par le gouvernement.

istock-1148397622.jpg

Au Canada, il y a des lois qui interdisent aux gens de s’approcher trop près de la faune sauvage.

Respectez la faune sauvage

Des gros ours noirs ou des saumons qui fraient en Colombie-Britannique aux renards joueurs et aux charmants pluviers siffleurs de l’île du Prince-Édouard, le Canada abrite une grande biodiversité.

Nourrir la faune sauvage est illégal, et des lois interdisent aux gens de s’approcher trop près des animaux sauvages pour les admirer. Ouvrez l’œil et faites attention à votre environnement quand vous allez en pleine nature ; si vous repérez des animaux sauvages, restez à distance.

Le Canada est une des destinations les plus sûres au monde

Le Canada est en général très sûr. Les lois réglementant l’usage des armes sont très strictes et le taux de criminalité est faible. Dans l’ensemble, la population a confiance dans sa police qui réagit rapidement quand on l’appelle. Malgré la réputation du pays, il vaut toujours mieux être prudent, surtout quand on traverse certains quartiers à pied, la nuit.



Vizeat
Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur du Canada