1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. La Véloscénie : relier Paris au Mont-Saint-Michel à vélo, en 10 étapes
Sports et activités

La Véloscénie : relier Paris au Mont-Saint-Michel à vélo, en 10 étapes

Mis à jour le : 21 août 2020

Carte

De Paris au Mont-Saint-Michel, à travers champs et forêts, vous vous préparerez à l’apparition de l’abbaye. La Véloscénie n’est pas la mieux aménagée des véloroutes, mais elle est facile, et le train peut vous venir en aide sur la première partie…

De Paris à Versailles (Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Yvelines)

C’est parti pour une aventure de 450 km ! De la place de Catalogne (quartier de la gare Montparnasse), on quitte Paris en toute sérénité grâce à la coulée verte et à ses 15 km de pistes cyclables. Arrivé à Massy, on suit tranquillement la vallée de la Bièvre. Attention, jusqu’à la gare RER de Vauboyen (peu avant Jouy-En-Josas), aucun balisage pour le moment. On retrouve ensuite les panneaux de la Véloscénie et c’est principalement sur pistes cyclables et petits chemins (quelques rares voies partagées) que l’on arrive à Versailles. Une première étape royale !
---
Longueur : 35 km
Durée : 1 heure 30 à 2 heures
Difficulté : 1
Accès : Paris Montparnasse (14e arrondissement) 
Plus d’infos : tourisme.yvelines.fr ; www.chateauversailles.fr

istock-1168491511.jpg

L'aventure de 450 km commence à Paris

De Versailles à Rambouillet (Yvelines)

Un peu coriace ce tronçon de la Véloscénie, surtout jusqu’à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Mais la traversée de la vallée de Chevreuse avec ses paysages champêtres et son riche patrimoine (château de Breteuil, château de Dampierre, abbaye des Vaux-de-Cernay…) est un baume pour les mollets endoloris par de sévères dénivelés. Une étape principalement sur pistes cyclables, chemins ruraux, routes partagées tranquilles avec, néanmoins, quelques grandes routes départementales. En pénétrant dans la forêt de Rambouillet, les chemins se transforment en tapis de velours.
---
Longueur : 48 km
Durée : 2 heures 30 à 3 heures 30
Difficulté : 3
Accès : Gares de Versailles (gare Versailles Rive Gauche RER C ; gares Versailles Rive Droite et Versailles Chantiers Transilien) 
Plus d’infos : tourisme.yvelines.fr ; www.rambouillet-tourisme.fr

istock-1189589536.jpg

La ville est déjà bien loin à Rambouillet

De Rambouillet à Chartres (Eure-et-Loir, Yvelines)

Cette fois, on quitte l’Île-de-France par la grande porte ! C’est en effet à travers le parc du château de Rambouillet que débute ce tronçon qui se poursuit sur des routes paisibles vers Épernon puis Maintenon, à la confluence de l’Eure et de la Voise. En cas de fermeture du parc, il convient de prendre la D906 pour récupérer la route de Guéville qui longe le domaine. On serpente ensuite dans la vallée de l’Eure sur une départementale que l’on quitte à partir de Champhol pour emprunter une voie verte jusqu’au sud de Chartres.
---
Longueur : 54 km
Durée : 3 à 4 heures
Difficulté : 2
Accès : Gare de Rambouillet
Plus d’infos : www.tourisme28.com ; www.chartres-tourisme.com

Variante : De Paris à Rambouillet sans étape (Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Yvelines)

Cette variante qui mène directement à Rambouillet via Limours suit un tracé identique à celui de Paris-Versailles jusqu’à Massy. En revanche, les 52 km suivants empruntent un itinéraire plus au sud et non balisé. On gagne la voie verte allant de Gometz-la-Ville à Bonnelles en traversant, sur pistes cyclables ou routes à circulation modérée, Palaiseau, Orsay et Bures-sur-Yvette. Cette voie verte (plutôt adaptée aux VTC) se poursuit ensuite sur des routes partagées tranquilles jusqu’à Saint-Arnoult. La dernière partie du trajet, très agréable, s’effectue en forêt par des chemins ruraux et des pistes cyclables.
---
Longueur : 70 km
Durée : 4 à 5 heures
Difficulté : 2
Accès : Paris Montparnasse (14e arrondissement)
Plus d’infos : tourisme.yvelines.fr

istock-951440616.jpg

La Véloscénie vous emmènera aussi dans de hauts-lieux historiques, comme la cathédrale Notre-Dame de Chartres

De Chartres à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir)

Une étape marquée par de beaux dénivelés sur les 20 derniers kilomètres mais qui donnera des ailes aux amoureux de Marcel Proust. On quitte Chartres et sa cathédrale par une voie verte puis on roule le nez au vent sur le plateau de la Beauce sillonné de pistes cyclables jusqu’à Fontenay-sur-Eure avant d’atteindre Illiers-Combray par de petites voies. De là, l’itinéraire emprunte des routes à faible trafic mais aussi la D922 jusqu’à Méréglise (prudence !). De Thiron-Gardais à Nogent-le-Rotrou, ça monte et ça descend mais les points de vue sont superbes. Bienvenue dans le Perche.
---
Longueur : 78 km
Durée : 4 à 5 heures
Difficulté : 3
Accès : Gare de Chartres
Plus d’infos : www.tourisme28.com ; www.nogentlerotrou-tourisme.fr

De Nogent-le-Rotrou à Alençon (Eure-et-Loir, Orne)

Incontestablement l’un des plus agréables tronçons de la Véloscénie ! L’itinéraire débute par de petites routes forestières puis, à Condé-sur-Huisne, se poursuit sur une voie verte aménagée sur l’emprise d’une ancienne voie ferrée qui relie Alençon. Soit 66 km de piste qui traversent le parc naturel régional du Perche, sa campagne vallonnée où se cachent moulins et manoirs, Mortagne-au-Perche, la base de loisirs du Mêle-sur-Sarthe… Et tout ça sans aucune difficulté.
---
Longueur : 77 km
Durée : 4 à 5 heures
Difficulté : 1
Accès : Gare de Nogent-le-Rotrou
Plus d’infos : www.ornetourisme.com ; www.visitalencon.com

D’Alençon à Bagnoles-de-L’Orne (Orne)

C’est le moment de tester sa condition physique. Si les petites routes du Pays d’Alençon qui mènent au beau château de Carrouges sont fort plaisantes avec leurs points de vue sur la forêt d’Écouves, elles n’épargnent pas les mollets ! La suite du parcours est beaucoup plus clémente. On parvient à la charmante station thermale de Bagnoles-de-l’Orne par des routes en sous-bois avant d’emprunter une piste cyclable en bordure de forêt.
---
Longueur : 56 km
Durée : 3 à 4 heures
Difficulté : 3
Accès : Gare d’Alençon 
Plus d’infos : www.ornetourisme.com ; www.bagnolesdelorne.com

istock-596073286.jpg

Vous passerez par le charmant petit village de Bagnoles-de-l'Orne, connu pour ses thermes

De Bagnoles-de-L’Orne à Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche, Orne)

Champêtre, varié et, de temps à autre, sportif, cet itinéraire conduit tout droit, une fois sorti de Bagnoles-de-L’Orne, dans la forêt des Andaines. Passé quelques dénivelés, on emprunte des petites routes tranquilles qui se font un peu raides juste avant Domfront. Une halte s’impose pour visiter cette délicieuse cité médiévale haut perchée et reprendre son souffle. Par une solide descente, on rejoint la voie verte qui déroule son tapis tout en douceur jusqu’à Saint-Hilaire-du-Harcouët.
---
Longueur : 58 km
Durée : 3 à 4 heures
Difficulté : 2
Accès : à 20 km de Briouze (liaison par car)
Plus d’infos : www.manchetourisme.com ; st-hilaire.fr

De Saint-Hilaire-du-Harcouët au Mont-Saint-Michel (Manche)

Patience, patience, le grand show va bientôt commencer ! On débute ce tronçon par une voie aussi verte que le pâturage normand, qui passe par Ducey puis conduit non loin de Pontaubault. De petites routes mènent ensuite à travers les polders jusqu’à l’embouchure de la Sélune où l’on rejoint la D75 puis la D275. Sur les 20 derniers kilomètres dans la Baie, tous les regards se tournent vers la “Merveille” qui découpe au loin sa splendide silhouette. Juste avant le pont passerelle (attention aux restrictions d’accès de mai à septembre), des arceaux de stationnement pour vélos sont prévus. On rejoint le Mont à pied.
---
Longueur : 50 km
Durée : 3 heures à 3 heures 30
Difficulté : 2
Accès : à 25 km d’Avranches
Plus d’infos : www.bienvenueaumontsaintmichel.com ; www.projetmontsaintmichel.fr

istock-170181309_1.jpg

Le Mont Saint-Michel, enfin... Une récompense bien méritée

Étape retour (Manche…)

Toutes les bonnes choses ont une fin ! Il est fort probable que vous n’avez pas dormi sur le Mont mais dans les environs de Pontorson. Plutôt que de simplement prendre un TER dans la gare de cette ville, pourquoi ne pas prolonger le plaisir ? Reprenez la route jusqu’à Pontaubault, traversez la Sélune et remontez vers Avranches, puis attrapez la D911 pour longer la côte jusqu’à Granville. N’hésitez pas à faire de fréquentes haltes pour apprécier le Mont dans toute sa splendeur, notamment au Bec d’Andaine. Il sera toujours temps de sauter dans un train arrivé à Granville.
---
Longueur : 60 km
Durée : 3 à 4 heures
Difficulté : 2
Accès : Gares de Pontorson et de Granville
Plus d’infos : www.normandie-tourisme.fr ; www.ville-granville.fr



Guide de voyage

Des vacances à vélo : le meilleur moyen écolo pour concilier pratique sportive et découverte des régions françaises loin des foules

Paramètres des cookies