Équateur

Portrait d'anonyme
utopiqueca
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Bonjour!

J'ai appris aujourd'hui que le ministère des affaires etrangeres du canada deconseillait aux Canadiens de se rendre en Equateur. Les routes sont bloquees depuis Quito, semble-t-il, et les manifestations sont de plus en plus violentes.

Nous devions partir le 6 mai, que devrions-nous faire? Tout annuler?

Je suis un peu préoccupée...

Utopiqueca

Portrait d'anonyme
billzare
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le ven 22 avr 2005 à 19:50

Bonjour,
Je suis de Montréal et je suis moi aussi censé partir pour Quito en juin. Toi ça arrive plus rapidement, comme nous ne sommes pas sur place, c'est difficile de dire vraiment comment ça se passe.
Je te suggère de contacter :

à l'ambassade canadienne en Equateur. Il est possible qu'elle te réfère au site du Gouvernement du Canada, c'est ce qu'elle a fait pour moi, mais comme ton départ est pour bientôt, et comme tu veux sûrement être fixée avant la veille, pose-lui des questions. Mais n'oublie pas une chose, notre gouvernement est très bon pour être alarmiste, si tu vas sur le site du gouvernement de la France, même pas de mention de ce qui s'y passe !
Tiens-moi au courant de tes plans, j'aimerais être mis au courant moi aussi !
Martin

Portrait d'anonyme
gaelle27
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 6 mois
  • Réponse(s) : 2

Le lun 09 mai 2005 à 03:16

Bonjour, je fais suite a vos interrogations qui sont aussi les notres (moi : Benjamin, et Gaelle ma "blonde") : Gaelle part seule en Equateur pour le mois de juin (4 semaines dans tout le pays). Si vous etes deja en Equateur, pouvez-vous nous repondre sur la situation pour une jeune femme seule ? Merci pour elle !!!

Benjamin (sur le pseudo de Gaelle)

Nos mails :

Portrait d'anonyme
gaelle27
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 6 mois
  • Réponse(s) : 2

Le lun 09 mai 2005 à 03:34

Quelques conseils et bons plans sur le theme "Seule en Equateur : DANGER ?". Merci de completer si vous avez d'autres infos. A+

Benjamin

Portrait d'anonyme
utopiqueca
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le dim 22 mai 2005 à 22:16

Bonjour,

Je suis finalement passée a Quito il y a deux semaines et tout est rétabli comme si de rien n était. La ville est relativement dangeureuse a cause des pick pockets et des voleurs, il faut faire tres tres attention, mais pour ce qui est des manifestations, tout est revenu dans l ordre.

Dans le pays, c est tres facile de se deplacer, les routes ne sont plus bloquees.

Plusieurs femmes voyagent seules et il n y a pas plus de problemes que dans les autres pays d amerique latine.

Le dim 22 mai 2005 à 23:12

l'eqauteur c'est pas la mort ........

Portrait d'anonyme
Tristes-tropiques
  • Hors ligne
  • FLEURY SUR ORNE, France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 5

Le lun 23 mai 2005 à 00:13

Rejouissons nous, apres 500 ans de misere, de galere, d'exploitation, d'ignorance .....500 ans de génocide culturel ou bien réél (même s'il est avéré que c'est la grippe et la variole qui ont décimé 80% des indiens en 3/4 de siecle ...). LES INDIENS SE REVEILLENT. Ils s'organisent politiquement.

Je pars aussi dans un mois vers les Andes et donc je suis de près les évolutions de la question indienne. Mieux que les sites que vous citez, je vous conseille d'aller sur indymedia.org et de vous dirigez sur les liens hyper-textes du pays en question.

En équateur, c'est pas moins de 3 présidents qui a coup de politiques libérales préconisés par le FMI, la banque mondiale et l'OMC ... ont du prendre la tangente
en hélicoptère pour les USA, acculés par les manifestants qui encerclaient le palais présidentiel. Au pérou et en bolivie, le peuple fait pression contre la "libéralisation" de l'eau potable .... et par extension du prix de la mort.En ligne de mire, les politiques de la misere des organisations non-démocratiques qui programment nos vies dans leurs emoluements socioeconomiques .... en Bolivie, c'est le groupe Suez, une saloperie bien française, qui est prise pour cible. C'est avec plaisir que je reve d'activités scatophiles sur ce symbole du marché de la mort, qu'on engraisse financierement en buvant un cerre d'eau ... Monde de merde.

Et ne me faites pas chier avec Tristes Tropiques. Pour la petite histoire, c'est le nom du premier ouvrage de Claude Levi-Strauss (qui est peut etre le plus grand anthropologue du XXe siecle) qui raconte ces travaux sur les indiens du Brésil de la fin de la premiere moitié du XXe siecle ... C'est en partie ce livre, présenté par Camille Tarot ( l'anthropologue le plus érudit et le plus discret de ce siecle, MON prof) que j'ai eu l'envie de m'interesser au Brésil ... demain je vais dans les Andes et je pense qu'un afro-européens au milieu des bolinains, c'est pas banal ! Je dois beaucoup à ce livre et les histoires vers lesquelles ils m'am mené ne sont pas tristes mais pleine d'espoir. Les brésiliens, surtout les plus pauvres de ce que j'ai vu, se le disent eux memes 500 fois par jour, "le brésil est un pays d'avenir" .... c'est un discours performatif que je ne remets pas en cause .

Aussi, mon "espoir des tropiques" pour cet été me laisse a penser que les routards des andes vont peut etre avoir quelques problemes alors, il est peut etre judicieux de ne pas cadenacer de trop pres son itinéraire.

Portrait d'anonyme
Paco l'original
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mar 24 mai 2005 à 16:13

Quote:

Au pérou et en bolivie, le peuple fait pression contre la "libéralisation" de l'eau potable .... et par extension du prix de la mort.En ligne de mire, les politiques de la misere des organisations non-démocratiques qui programment nos vies dans leurs emoluements socioeconomiques .... en Bolivie, c'est le groupe Suez, une saloperie bien française, qui est prise pour cible. C'est avec plaisir que je reve d'activités scatophiles sur ce symbole du marché de la mort, qu'on engraisse financierement en buvant un cerre d'eau ... Monde de merde.

En fait, pour être consommée l'eau doit être traitée.
Il faut :
1/ construire des stations d'épuration. Horriblement cher. C'est le boulot de Suez, entre autres. Mais, ils peuvent faire ce qu'il veulent. Ils peuvent faire par exemple comme les européens créer des sociétés pour les inventer eux-mêmes. Je ne suis pas sûr qu'ils y soient gagnant. Donc ils s'adressent à des sociétés internationales fiables tels que Suez, en fait Degrémont, pour leur livrer clé en main. Ensuite, Degrémont en profite pour s'adjuger le marché proprement dit du traitement de l'eau par sa filiale Ondéo.
2/ Le traitement de l'eau. Il est évident que la station ne va pas tourner toute seule sans produits chimiques, bactéricides, agent de flottation etc...
Il faut tout un savoir pour traiter l'eau. Ondéo, mais d'autres aussi, l'a.

Je ne vois rien là de bien scandaleux. C'est au contraire un immense progrès qui leur permttra de boire l'eau du robinet.
Evidemment, tout ceci est bien cher, il faut donc le financer. Le plus juste est de faire payer l'eau traitée.

Tout ceci ne demande pas une grande capacité de réflexion pour le comprendre. Mais il faut croire que certains trainent encore de vieux principes nauséabonds.

Portrait d'anonyme
Tristes-tropiques
  • Hors ligne
  • FLEURY SUR ORNE, France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 5

Le ven 27 mai 2005 à 11:07

La "libéralisation" de l'eau,sa privatisation donc, a été présenté comme un préalable à l'investissement afin que la Bolivie puisse se doter d'infrastructures sanitaires horriblement couteuses et nécessaires, je le conçois tres bien.
Néanmoins, Suez n'a pas rempli son contrat. Et le drame de nos systemes economiques internationnaux c'est bien qu'on vend de l'eau et des médicaments comme s'il s'agissait d'aspirateurs .... Les boliviens vont payer leurs aspirateurs vitaux avec quel frique?

C'est clair, inutile d'être un génie pour comprendre les regles du marché, on apprend ça avec le biberon de nos jours. Par contre, il faut être idiot pour ne pas se rendre compte de ces limites. Ensuite, il faut être informé sur les effets du PAS(Programme d'ajustement Structurel) , ces "thérapies de choc" préconisé par le FMI et la Banque Mondiale, ni plus ni moins qu'un chantage économique sur les economies du Sud ....." Aujourd'hui, la mondialisation, ça ne marche pas.Ca ne marche pas pour les pauvres.Ca ne marche pas pour l'environnement.Ca ne marche pas pour la stabilité de l'économie mondiale"L'auteur de ces lignes?Le professeur Joseph Stiglitz, prix Nobel de l'économie, ancien conseiller de Bill Clinton, qui en novembre 1999 a démissionné de son poste d'économiste en chef et vice-président de la Banque Mondiale parce qu'il fut dégouté de constater que les regles du jeu économique mondial ne sont souvent fixées qu'en fonction des interets des pays industrialisés avancés- et de certains interets privés en leur sein, et non de ceux du monde en developpement.Car, en effet, la mondialisation n'a pas seulement mis l'économie au-dessus de tout, mais aussi une vision particuliere de l'economie, le fanatisme du marché.Politique d'austérité, libéralisation des marchés des capitaux et privatisations sont appliqués aveuglément, en dépit de leur echec avéré, à tous les pays d'ailleurs mais en particulier aux pays en transition et du Sud .
Et je suis d'accord, j'ai des vieux principes, des idéaux que je n'ai pas inventé. Je me bats meme pour ne pas faire "table rase du passé " commune à l'idéologie du progrés, qu'il soit communiste( cf les paroles de l'International) ou capitaliste (et l'espoir technologique comme substitut quasi-absolu aux désordres sociaux) .
Mes idéaux ne sont pas à vendre.

Portrait d'anonyme
Tristes-tropiques
  • Hors ligne
  • FLEURY SUR ORNE, France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 5

Le ven 27 mai 2005 à 12:21

J'en doute pas Gilbert .... les putes, la coke et les armes sont ,à bien y regarder, grace aux mécanismes de la corruption, financés indirectement par les Grands Organismes financiers. Le marché des vices est incroyablement lucratif et le truc génial pour les mafias c'est qu'elles peuvent ramasser tes dix euros et ceux de tes congénères aux 4 coins de la planete et blanchir tout ça en achetant des actions, via les paradis fiscaux .... C'est seulement pour des questions d'une moralité absolument hypocrite que la traîte des hommes n'est pas officiellement institutionnalisée ... sinon,je suis sur que Jean-Jean acheterait des actions Gilbert!
Putain, Gilbert, ton sexe est côté en bourse quelque part !Et tout le monde a bien compris à qui t'as vendu ton foie !

Portrait d'anonyme
supernovarebirth
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le ven 27 mai 2005 à 15:51

La où ça devient génial c'est quand tu te rends compte que les principaux actionnaires des prestataires de services comme Degrémont sont pour parties des cadres de SUEZ ex-Lyonnaise...Où quand le principe des vases communicants s'appliquent à l'économie de marché, sauf que là le volume des vases augmente au passage.