Équateur : Culture

Coutumes

Les salutations sont importantes, en particulier dans les sierras, et la politesse est de rigueur. On se serre la main, on s'embrasse et on se congratule facilement.
Saluez les gens (en disant "buenos días", "buenas tardes" ou "buenas noches") en entrant dans une boutique ou un restaurant.
Si vous invitez quelqu'un à manger ou à prendre un verre, il est d'usage de payer pour lui/elle.
Les véhicules ont la priorité sur les piétons. Attention en traversant la rue.
Les Indiens, victimes de discriminations depuis des siècles, restent aujourd'hui encore au bas de l'échelle dans une société très hiérarchisée.

Langue

L'espagnol est la langue officielle, bien que le quechua (kichwa) soit parlé par les Indiens vivant dans les sierras. Certains groupes des plaines possèdent leur propre langue. L'anglais est compris dans les grands hôtels, les agences de voyages et les compagnies aériennes. Beaucoup de visites guidées se font également en anglais.

  • Bonjour : Buenos días
  • Bonsoir : Buenas tardes
  • À bientôt : Hasta luego
  • Comment allez-vous ? : ¿ Cómo estás ?
  • Très bien, merci : Muy bien, gracias
  • Je ne comprends pas : Yo no entiendo
  • Il fait chaud/froid : Hace calor/frío
  • J'ai faim/soif : Tengo hambre/sed
  • L'addition, s'il vous plaît : La cuenta por favor

Nourriture

Quelques spécialités calmeront agréablement votre faim, comme les caldos, soupes copieuses ou ragoûts (tel le seco de chivo, un ragoût de chevreau), le cuy asado (cochon d'Inde rôti) et le lechón (cochon de lait) grillés ou les llapingachos (galettes de pommes de terre au fromage). Sur la côte, vous vous régalerez de ceviche, une préparation à base de poisson, de calmar ou de crevette, marinée dans du jus de citron et servie avec de fines rondelles de bananes plantains : un délice ! Les jus de fruits frais sont excellents, notamment celui de tomata de arból (tamarillo).
Les bières locales sont fort honnêtes, tout comme l'aguardiente et le rhum. Lors des fêtes, ne manquez pas de goûter la chicha (boisson fermentée à base de maïs ou de manioc), souvent proposée dans la rue.

Religion

La religion dominante est le catholicisme, que les Indiens mêlent à leurs croyances traditionnelles.

Arts

La richesse culturelle des populations indiennes fait de ce pays une terre bénie dans ce domaine. Vous pourrez admirer dans les nombreux musées archéologiques les superbes poteries et sculptures et les beaux ornements d'or et d'argent des civilisations précolombiennes.
L'époque coloniale s'est illustrée par une profusion d'églises et d'objets religieux. Exécutés par les Indiens, ceux-ci ont mêlé leurs techniques à celles des Espagnols, réalisant ainsi de pures merveilles peintes, sculptées et couvertes d'or ; ainsi est née l'Escuela Quiteña (école de Quito) qui prospéra aux XVIIe et XVIIIe siècles. Nombre de maisons coloniales ornent les anciens quartiers de Quito et de Cuenca. Les centres historiques de ces deux villes sont d'ailleurs classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.
Les Indiens comptent depuis toujours un grand nombre de peintres et de sculpteurs de talent. Outre leur participation aux splendeurs de l'ère coloniale, vous verrez les œuvres des artistes contemporains dans les musées et les galeries. Les habitants de la région de Tigua se sont spécialisés dans une forme d'art propre à l'Équateur, où l'on peint des peaux de couleurs vives représentant la vie dans les Andes.
La musique andine traditionnelle tient une place importante et de nombreux groupes animent les marchés, les bars et, parfois même, un coin de rue.
Le théâtre et la littérature jouent un grand rôle dans la vie équatorienne, mais les artistes et les écrivains restent méconnus hors des frontières.
L'artisanat (artesanía) est un véritable festival, des pulls en laine et des ponchos d'Otavalo aux panamas et aux jupes brodées de Cuenca, en passant par les couvertures, les tissus ikats, les tapis, les bijoux, la maroquinerie, la vannerie, etc.

Articles récents