Sardaigne : Les Incontournables

Le top de la Sardaigne

Golfo di Orosei

Les eaux bleu-vert étincelantes, le sable blanc comme neige et les falaises calcaires abruptes du Golfo di Orosei (Est de la Sardaigne) prêtent aux envolées lyriques. Point de rencontre spectaculaire entre la montagne et la mer, cet immense golfe forme la partie maritime du Parco Nazionale del Golfo di Orosei e del Gennargentu. Randonnée le long des sentiers de crête, exploration des grottes marines en kayak ou cabotage le long des criques cachées, chaque site est d'une beauté plus époustouflante que le précédent.

Gola Su Gorropu

Sur le bel itinéraire de randonnée qui descend du col de Genna ‘e Silana, la Gola Su Gorropu fascine au premier coup d'œil. Surnommée le « Grand Canyon d'Europe », cette gorge imposante, encadrée de parois rocheuses hautes de 400 m et semée d'énormes rochers arrondis, parle aux esprits aventureux. À son point le plus étroit (4 m), elle semble comme engloutir les visiteurs dans ses entrailles. En dehors des quelques marcheurs et grimpeurs occasionnels, vous aurez l'impression féerique d'être perdu dans un interstice spatiotemporel.

Costa Smeralda

Croyez-en les agences de voyages, la Costa Smeralda est superbe. À cet endroit, les monts granitiques de la Gallura, balayés par les vents, descendent dans des anses aux allures de fjords et des baies couleur émeraude qui émaillent la côte, comme Capriccioli, la Cala di Volpe et la Spiaggia del Principe, prisée de l'Aga Khan. Là, vous aurez le choix entre Porto Cervo, repaire des milliardaires, ou de superbes criques isolées.

Castello di Cagliari

Perchée au sommet d'un piton rocheux, la citadelle de Cagliari se montre sous son plus beau jour l'été, au crépuscule. Tandis que la lumière déclinante teinte le ciel de nuances roses et mauves, les remparts, palais et tours pisanes de l'édifice brillent comme de l'or. Profitez de l'instant en sirotant un apéritif sur la terrasse du Caffè degli Spiriti ou du Caffè Librarium Nostrum, qui jouissent d'une vue imprenable sur la ville illuminée.

Nuraghi et tombe dei giganti

Tours de guet défensives, lieux rituels, villages préhistoriques ? La fonction exacte des 7 000 nuraghi de Sardaigne demeure inconnue. Remontant à l'âge du bronze, ces ouvrages fortifiés aux murs de pierre semi-circulaires n'en sont pas moins très évocateurs. Le plus célèbre, le Nuraghe Su Nuraxi, figure au patrimoine mondial de l'Unesco. Les tombe dei giganti, des sépultures mégalithiques obturées par une haute stèle de pierre, sont tout aussi mystérieuses. Celle de Coddu Ecchju constitue un bel exemple.

Orgosolo

Commentaires de la vie sociale ou politique et, même, prophéties de la fin du monde, figurent en gros caractères sur les façades défraîchies des maisons et cafés d'Orgosolo. Longtemps synonyme de banditisme, le bourg est devenu un lieu d'expression à ciel ouvert ponctué de peintures murales chargées d'émotion. Le long du Corso Repubblica, ces œuvres illustrent de grands événements des XXe et XXIe siècles, de l'invention de la bombe atomique à la chute de Bagdad, qui se sont pourtant produits bien loin des austères montagnes de la Barbagia.

Alghero

Pour découvrir Alghero sous son visage le plus pittoresque, venez en début de soirée, quand la foule envahit son lacis de sombres ruelles médiévales et que les terrasses des grands cafés de la Piazza Civica servent de postes d'observation. Des tables installées au pied des remparts couleur miel permettent de dîner à la lueur des lanternes, sous le ciel étoilé, en regardant la mer. Qu'importe la dépense, il faut absolument goûter la fameuse aragosta alla catalana (langouste à la tomate et aux oignons), héritée du passé catalan de la ville.

Bosa

Comme beaucoup d'œuvres d'art, Bosa s'apprécie mieux de loin. De cette façon, vous aurez une vue d'ensemble, qui englobe ses gracieuses maisons aux tons pastel, ses bateaux de pêche dansant sur le Temo et son château médiéval agrippé au flanc d'une colline abrupte. En vous attardant jusqu'au soir, vous profiterez de l'une des plus jolies villes de Sardaigne, sans le flot des touristes. Au détour des venelles, des restaurants familiaux servent l'un des meilleurs poissons de la côte occidentale de l'île.

Villages perchés

Vous roulez sur une route de montagne en épingles à cheveux qui ne mène apparemment nulle part et où cartes et GPS ne sont d'aucun secours, quand un village typique surgit tout à coup sur les hauteurs, cerné d'impressionnantes montagnes et de forêts. Dans les provinces sauvages de la Barbagia et d'Ogliastra, ce genre d'épisode survient sans arrêt. Pour une aventure originale, prenez le volant jusqu'aux localités reculées d'Ulassai, d'Aritzo et de Fonni.

Oristano

Capitale de la province sarde d'Arborea au XIVe siècle, la belle cité médiévale d'Oristano est chargée d'histoire. Au cœur de la ville, l'élégante cathédrale coiffée d'une coupole domine les ruelles et les places baroques. Suivez les passants qui convergent vers la Piazza Eleonora d'Arborea, bordée de majestueux palazzi, et prenez vos quartiers ici pour partir à la découverte des ruines punico-romaines de Tharros, des plages d'un blanc immaculé et des lagunes remplies d'oiseaux de la péninsule du Sinis.

Tiscali

Prisonnier de la pénombre d'une grotte calcaire effondrée, le site archéologique de Tiscali reste une énigme. Bien qu'il soit réduit à l'état de ruine, il suffit d'un peu d'imagination pour visualiser ce village nuragique tel qu'il devait être à l'âge du bronze. Le sentier qui y conduit, à travers une vallée verdoyante, présente autant d'attrait que l'endroit lui-même – d'intimidantes parois rocheuses se dressent devant vous, des rapaces tournoient dans le ciel et seul le bruit de vos pas vient rompre le calme qui enveloppe les lieux.

Parco Nazionale dell'Asinara

Isolé au large de la pointe nord-ouest de l'île, le Parco Nazionale dell'Asinara fait partie des étendues sauvages dont la Sardaigne s'enorgueillit. Il tire son nom d'une espèce unique, l'asino bianco (âne blanc), qui côtoie faucons pèlerins, mouflons, sangliers et tortues caouannes. Pour voir la faune et la flore de plus près, joignez-vous à l'un des circuits guidés qui explorent les coins reculés de l'île. Il est possible aussi de pratiquer la plongée dans des eaux limpides bordées de falaises et de plages enchanteresses.

Grotta di Nettuno

Que vous veniez en bateau d'Alghero ou empruntiez le vertigineux escalier de 656 marches qui descend en zigzag le long de la falaise à pic de 110 m, l'arrivée dans la Grotta di Nettuno fait toujours un choc. Face à cette immense cathédrale naturelle, on croirait voir à l'œuvre les forces de Neptune, dieu de la mer. À l'intérieur de la grotte, une forêt de stalactites et de stalagmites aux formes étranges se reflètent dans des bassins d'eau immobile. Rien – pas même les touristes – ne peut briser la magie qui émane de ce monde souterrain féerique.

Sardaigne gourmande

Les exploitations agricoles de l'arrière-pays vendent du pecorino, de la charcuterie et du Cannonau, un vin rouge corsé de fabrication artisanale. À Cagliari et à Nuoro, achetez des pains décorés et des pâtisseries aux amandes (photo de gauche). Quant aux amateurs de fruits de mer, ils seront aux anges. Les agriturismi (gîtes ruraux,) sont un bon moyen de goûter les spécialités du terroir, tels les culurgiones (gros raviolis) farcis à la ricotta, le cochon de lait rôti et les sebadas (beignets au fromage) nappées de miel.

Sardaigne festive

La Sardaigne célèbre des fêtes et festivals hauts en couleur, à l'image de la course de chevaux de S'Ardia à Sedilo ou des mamuthones revêtus de peaux de mouton qui défilent, lors du carnaval de Mamoiada. Tâchez de faire coïncider votre visite avec le tournoi de Sa Sartiglia, en février à Oristano, la Festa di Sant'Efisio, en mai à Cagliari, ou la Sagra del Redentore, en août à Nuoro. Renseignez-vous aussi sur les foires mettant à l'honneur les produits locaux, des châtaignes aux oursins.

 

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Sur la route, itinéraires clés en main : tout pour partir à l'aventure au volant le long de routes mythiques

Paramètres des cookies