1. Accueil
  2. Magazine
  3. Les plus belles plages
  4. Top 5 des plages de Sardaigne
Les plus belles plages

Top 5 des plages de Sardaigne

Carte

Les Sardes affirment que lorsque Dieu descendit pour la première fois sur terre, il mit le pied sur une île et créa instantanément la Sardaigne ! Il faut dire que ses plages et zones balnéaires frisent le divin. Lisses ou accidentées, sablonneuses ou recouvertes de galets, blanches ou dorées, il y en a pour tous les goûts. Voici les cinq plus belles plages de Sardaigne. 

1. Spiaggia della Pelosa

Étendue de sable blanc contrastant avec une mer bleu électrique, la Spiaggia della Pelosa, offre une vision paradisiaque. Incarnation de la plage parfaite, elle agit comme un aimant : cette bande de sable blanc léchée par des eaux turquoise peu profondes est bordée par d’étranges langues de terre presque lunaires. Un îlot isolé, dominé par une tour de guet catalano-aragonaise, complète le tableau. Au plus fort de l’été, vous devrez partager ce cadre idyllique avec des dizaines de milliers d’admirateurs, mais en basse saison, la fréquentation est plus supportable.
Toute l’année, des bus circulent entre la plage et Stintino (1 €, 5 min, 4/j lun-sam, 3/j dim). En été, leur fréquence augmente. 


Spiaggia della Pelosa. Cristian Santinon

2. Chia

Les véliplanchistes, les arpenteurs de dunes et les ornithologues amateurs, s’extasient devant Chia et ses plages de carte postale à l’abri des genévriers.
Chia est une destination touristique très fréquentée en été. Depuis la tour, la vue de la côte sud et des deux ravissantes plages de Chia – à l’ouest, la longue Spiaggia Sa Colonia, et à l’est, la plus petite Spiaggia Su Portu – est splendide. Paradis du surf, de la planche à voile et du kitesurf, ces plages accueillent chaque première quinzaine d’avril le Chia Classic, compétitions de surf et de planche à voile.
De Cagliari, jusqu’à 10 bus ARST circulent chaque jour depuis/vers Chia (3 €, 1 heure 15). Entre la mi-juin et la mi-septembre, 2 bus quotidiens desservent la Costa del Sud, reliant Chia à Spiaggia Teulada (Porto di Teulada ; 2 €, 35 min).


San Teodoro, lula1977

3. Plages de San Teodoro

San Teodoro s’enorgueillit de plages superbes, dont beaucoup n’ont rien à envier à celles de la Costa Smeralda. Centrale, la Cala d’Ambra est jolie, mais la Spiaggia La Cinta, ruban de sable blanc s’insinuant entre la mer topaze et le Stagno San Teodoro, est encore plus belle. Elle est très appréciée des sportifs, notamment des amateurs de kitesurf. Vous pouvez aussi étendre votre serviette plus au nord au bord des ravissantes baies en demi-lune de Lu Impostu et de Cala Brandinchi, la “Petite Tahiti”, séparées par une langue de terre boisée. Offrant une vue superbe sur la masse calcaire de l’Isola Tavolara, le Capo Coda Cavallo est une réserve marine dont les eaux transparentes font le bonheur des amateurs de plongée et de snorkeling
Pour plus d'informations, vous pouvez consulter un site très pratique : www.visitsanteodoro.com.

4. Cala Goloritzè

Parler des pitons calcaires, du sable blanc et de la mer couleur Curaçao de Cala Goloritzè ne donne qu’une pâle idée de la beauté stupéfiante de ces plages. À son extrémité sud, des roches calcaires s’élancent du flanc de la falaise, dont le superbe Monte Caroddi ou l’Aguglia, flèche rocheuse haute de 148 m que chérissent les passionnés d’escalade. En suivant les panneaux depuis la Cooperativa Goloritzè sur le plateau de Golgo, il faut une heure de marche facile en descente (et 1 heure 30 un peu plus difficile au retour) pour rejoindre Cala Goloritzè. Convenant aux familles, cette randonnée emprunte un ancien sentier muletier qui passe à travers un beau canyon calcaire à l’ombre des genévriers et des chênes verts, devant des falaises creusées de grottes, des arches rocheuses, des surplombs et des pitons rocheux.
Pensez à emporter votre maillot de bain pour piquer une tête dans l’eau d’un bleu étonnant.


Cala Goloritzè au petit matin. Marco Molino

5. Spiaggia di Piscinas

Marcher pieds nus, au coucher du soleil, dans les dunes qui s’élèvent à 30 m derrière la Spiaggia di Piscinas, a quelque chose de magique. Le fait que cette plage ne soit accessible que par une piste de terre ajoute encore à l’impression d’isolement. On y accède par la SS126, en continuant sur 3,7 km vers le nord-est au-delà de l’embranchement pour la Spiaggia Scivu, puis par la sortie Ingortosu. Après 9 km de route de terre, vous atteindrez une fourche. Prenez à gauche et, après encore 20 minutes de piste, vous arriverez à la Spiaggia di Piscinas. Cette large étendue de sable est adossée à des dunes hautes de 30 m – leur appellation de ”désert de Sardaigne” paraît excessive, bien qu’elles soient impressionnantes.
L’été, un ou deux bars (avec douches) agrémentent la plage, et proposent parasols et chaises longues.
Photo : Cala Goloritzè, par laughingmonk