Brésil : Histoire

Chronologie du Brésil

vers 12 000 av. J.-C.

Premiers peuplements entre 12 000 et 8 000 av. J.-C. Venant de sibérie via des terres aujourd’hui immergées du détroit de Béring, ces nomades progressent vers le sud au fi l des millénaires.

XVe - XVIe siècles

Les historiens estiment que 2 à 4 millions d’indiens vivaient au Brésil à la veille de l’arrivée des portugais. ils se répartissaient au sein de mille tribus.

1500

Pedro Álvares Cabral mouille dans l’actuel porto seguro et attribue les terres – qu’il pensait d’abord être une île – au royaume du portugal.

1531

La France tente de s’implanter pour la première fois au Brésil. une expédition est envoyée près de l’actuelle recife mais elle se solde par un échec.

1549

Le roi João iii nomme Tomé de sousa ier gouverneur du Brésil. Chargé de centraliser l’autorité, il fonde salvador, qui sera la capitale du Brésil pendant plus de deux siècles.

1550

Une pénurie de maind’œuvre servile pousse le portugal à se tourner vers le commerce des esclaves africains. De grands marchés d’esclaves en plein air sont organisés.

1560

Le gouverneur du Brésil met fi n, au nom du roi du portugal, à l’implantation française dans la baie de rio après deux jours de combat. C’est la fi n de l’éphémère France antarctique.

1612

Après plusieurs échecs, la France abandonne défi nitivement toute tentative d’installation au Brésil.

1621

La Compagnie hollandaise des indes occidentales s’installe au nord-est du Brésil, débutant la présence hollandaise dans le pays. son but : prendre le contrôle de la colonie au détriment du portugal.

années 1650

Des quilombos (communautés d’esclaves évadés) se développent dans les campagnes. Après l’abolition de l’esclavage, des centaines de ces communautés deviendront des villes.

1695

Palmares, le plus grand quilombo du nord-est du Brésil – avec plus de 20 000 habitants –, est détruit après des décennies d’attaques par les troupes portugaises.

1696

La nouvelle de la découverte d’or au Brésil atteint Lisbonne. Les gisements, situés dans les actuels états du minas Gerais, du mato Grosso, du Goiás et du sud de Bahia, attirent des dizaines de milliers de migrants.

1727

Les premières fèves de café arrivent au Brésil.

1750

Après avoir négocié avec l’espagne, les portugais obtiennent 6 millions de km2 de terres par le traité de madrid. La frontière ouest du Brésil correspond alors à ce qu’elle est aujourd’hui, ou presque.

années 1750

L’économie coloniale commence à s’organiser autour de l’or puis des diamants. Dans le minas Gerais, la population passe de 30 000 habitants, en 1710, à 500 000 à la fin du siècle.

1763

Alors que l’or des mines du minas Gerais transite par rio de Janeiro, la ville s’enrichit et sa population s’accroît. La Cour du portugal transfère la capitale du Brésil de salvador à rio.

1789

Naissance du premier mouvement organisé en faveur de l’indépendance. Tiradentes et 11 autres conspirateurs fondent l’Inconfi dência Mineira, mais le complot est déjoué, et Tiradentes, exécuté en 1792.

1800

Des plants de caféiers sont importés au Brésil.

1807

Napoléon ier envahit le portugal, et le princerégent (futur João Vi) accompagné de 15 000 de ses sujets s’enfuit au Brésil. La cour royale amène toutes ses richesses à rio de Janeiro.

1815

Amoureux du Brésil, João Vi fait de rio la capitale du royaume uni du portugal et du Brésil. La même année, une importante crise fi nancière oblige le roi à retourner au portugal.

1822

Ayant hérité du Brésil après le retour de son père João Vi au portugal, le princerégent Dom pedro ier déclare l’indépendance vis-à-vis du portugal et s’autoproclame “empereur” du Brésil.

1831

Souverain incompétent, pedro ier abdique. Son fi ls pedro ii lui succède en 1840. Débute alors une longue période de croissance et de stabilité.

1835

Inspirés par le succès de la révolution haïtienne quelques années auparavant, les esclaves brésiliens de salvador élaborent une rébellion qui échoue de peu.

1865

Le Brésil, l’uruguay et l’Argentine mènent la guerre de la Triple Alliance contre le paraguay. C’est le confl it le plus sanglant d’Amérique du sud. La moitié de la population du paraguay est anéantie.

1888

L’esclavage est aboli au Brésil, dernier pays du Nouveau monde à prendre cette mesure. La loi est signée par la princesse isabel.

1889

Un putsch militaire, soutenu par les riches exploitants de café du Brésil, renverse pedro ii, qui s’exile à paris. La monarchie est abolie. C’est la naissance de la république du Brésil.

1890

L’industrie automobile aux états-unis fait exploser la demande en caoutchouc. Le Brésil, seul exportateur de caoutchouc naturel jusqu’en 1910, profi te de cet essor, en particulier Belém et manaus, en Amazonie.

années 1890

Les frontières brésiliennes s’ouvrent aux migrants pour les besoins de maind’œuvre. pendant quarante ans, ils affl uent d’Italie, du portugal, d’espagne, d’Allemagne puis du Japon et d’autres pays.

1897

Quelque 20 000 réfugiés et anciens soldats s’installent sur la colline du morro da providência, juste à l’extérieur du centreville de rio de Janeiro. C’est la première favela du pays.

1920

Le boom du caoutchouc se poursuit, mais les Hollandais et les Anglais plantent leurs propres hévéas en Asie. Le Brésil perd le monopole mondial du caoutchouc.

1930

Getúlio Vargas arrive à la présidence. inspiré par le fascisme européen, il met en place un état autoritaire et occupe le devant de la scène politique jusqu’en 1951.

1937

Vargas annonce à la radio une nouvelle Constitution pour ce qu’il appelle l’estado Novo (Nouvel état). il instaure la loi sur le salaire minimum en 1938, développe les forces militaires et centralise le pouvoir.

1938

Lampião, le dernier grand cangaçeiro (bandit du Nordeste) est capturé et tué. Lui et son gang seront ensuite élevés au rang de héros (à la façon de robin des Bois) dans les terres féodales de l’intérieur du Nordeste.

1942

Après une période de neutralité, le Brésil se lance dans la seconde Guerre mondiale aux côtés des Alliés. il fournit des matières premières (notamment du caoutchouc et du quartz) et 25 000 soldats.

1950

Le nouveau stade maracanã de rio est au centre de la Coupe du monde de football. Le Brésil subit une défaite cinglante en fi nale contre l’Uruguay, devant 200 000 supporters.

1954

près un terrible scandale politique, l’armée demande la démission du président Getúlio Vargas. Ce dernier rédige une lettre mélodramatique puis se tire une balle dans le cœur dans son palais de rio.

1956

Le président Kubitschek lance l’édifi cation d’une nouvelle capitale : Brasília. Les emprunts massifs pour fi nancer le projet conduiront à une infl ation qui grèvera l’économie durant des décennies.

1958

Le Brésil remporte sa première Coupe du monde de football. L’équipe obtient la victoire face à la suède, en grande partie grâce à un footballeur ultra doué de 17 ans : un certain pelé.

1960

Rio de Janeiro perd le statut de capitale au profi t de Brasília. partant de rien, les architectes oscar Niemeyer et Lúcio Costa bâtissent Brasília en 41 mois.

1964

Le président João Goulart est renversé par un putsch militaire – semble-t-il appuyé par les états-unis. C’est le début de la dictature et les généraux seront au pouvoir pendant les 20 années qui suivent.

1968

L’économie brésilienne s’envole, avec une époustoufl ante croissance de 10% pour les six années qui suivent. L’augmentation rapide des revenus se poursuit jusque dans les années 1970.

Juillet 1968

Caetano Veloso, Gilberto Gil et d’autres musiciens sortent l’album Tropicália : ou Panis et Circencis, qui marque la naissance du tropicalisme. Ce mouvement musical et artistique s’oppose à la dictature militaire.

Décembre 1968

Vote de la loi répressive Ato institutional 5, qui écarte des postes d’état les législateurs, juges et maires de l’opposition ; la plupart des partis politiques sont interdits. Des manifestations éclatent dans le pays.

1968-1972

Veloso et Gil sont détenus en prison plusieurs mois puis relâchés. ils s’exilent à Londres et continuent de jouer. D’autres dissidents sont torturés. La répression continue jusque dans les années 1980.

1972

L’époque des mégaprojets et des défi cits vertigineux débute avec l’ouverture de la route transamazonienne. La Transamazônica échouera pourtant à faciliter la colonisation de l’Amazonie.

1979-1980

La baisse des salaires des ouvriers provoque des grèves dans tout le pays. Les syndicats protestent et les jeunes travailleurs se joignent aux intellectuels et aux activistes pour former le partido dos Trabalhadores (pT).

1984

Le movimento sem Terra (msT ; mouvement des sans-Terre), qui milite pour une réforme agraire, est créé avec 6 000 familles. Cette association en compte plus de 1,5 million aujourd’hui.

1988

Le leader des récolteurs de caoutchouc d’Amazonie et militant écologiste Chico mendes est assassiné. Ce meurtre contraint le gouvernement à créer des réserves extractives.

1994

Le président Collor est destitué et le vice-président itamar Franco prend le pouvoir. il introduit une nouvelle monnaie, le real, qui stabilise l’économie et marque le début d’un boom économique.

2002

Lula est élu président. L’ancien militant syndicaliste mène son premier mandat sans prendre de mesures radicales. Le Brésil gagne sa 5e Coupe du monde de football.

2003

Le programme bolsa família apporte un complément de revenus aux 11 millions de familles les plus pauvres. La politique sociale de Lula poursuit celle de Collor et réduit le taux de pauvreté de 35 à 23%.

2005

Le Brésil rembourse sa dette de 15 milliards de dollars au Fmi. sous Lula, la situation économique est bonne et le nombre de millionnaires a explosé (entre 2003 et 2010).

2006

Malgré un scandale de corruption au sein de son parti, Lula est réélu. Durant son second mandat, il peut se targuer d’une croissance économique continue et d’un taux de popularité record.

2007

Rio explose de joie en apprenant que le Brésil accueillera à nouveau la Coupe du monde de football en 2014, 64 ans après celle de 1950. Deux ans plus tard, rio est choisie pour organiser les Jeux olympiques de 2016.

Octobre 2010

Dilma Rousseff est élue présidente du Brésil, et devient la première femme de l’histoire du pays à accéder à cette fonction. elle poursuit dans une large mesure la politique de Lula, son prédécesseur.

2014

Le Brésil accueille la Coupe du monde de la FiFA et dépense des sommes astronomiques. La plus grande affaire de corruption de l’histoire du Brésil éclate. Des responsables politiques et des dirigeants de sociétés pétrolières sont liés à un projet à hauteur de 5 milliards de dollars. En Octobre, Dilma Rousseff est réélue à la présidence d’une courte tête (51,64% des voix).

2015

En prévision des Jeux olympiques de 2016, rio investit des milliards dans des stades, des infrastructures routières, la création d’une nouvelle ligne de métro et de tramway.

2016

Dilma roussef est destituée. son viceprésident, michel Temer, prend sa place. L’année suivante, il est mis en accusation pour acceptation de potsde-vin et sa cote de popularité chute à 7%.

2018

Lors de l’élection présidentielle le pT subit un revers historique – et Lula est en prison –, la majorité des votes allant au candidat Jair Bolsonaro du parti social Libéral (psL).

2019

Rupture du barrage de Brumadinho le 25 janvier, près de Belo Horizonte dans le minas Gerais. 115 personnes meurent, et il y a plus de 200 disparus. Le 6 juillet, le Brésil perd l’un de ses artistes les plus talentueux : João Gilberto, légende de la bossa-nova.

Mis à jour le : 23 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies