Brésil

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Brésil
  4. Sports et activités

Brésil : Sports et activités

Séjour sportif au Brésil

La côte, les forêts et l’arrière-pays montagneux du Brésil forment le décor idéal pour un séjour en plein air. L’observation de la faune est exceptionnelle au Pantanal et en Amazonie. Des centaines de spots de surf s’égrènent le long de l’Atlantique, tandis que les chapadas (plateaux) font de belles destinations de randonnée. Escalade, canyoning, parapente et plongée sont également au programme.

Balades à cheval

Dans le Minas Gerais, vous pourrez suivre à cheval l’Estrada Real, ancienne route de l’Or, ou faire un trek équestre de 5 jours de la capitale de l’État, Belo Horizonte, à sa plus célèbre cité coloniale, Ouro Preto. Dans le Pantanal, de nombreuses pensions proposent des excursions à cheval – une superbe façon de voir l’incroyable biodiversité de cette région.
Autres belles destinations à découvrir à cheval :

  • Pedra Azul, Espírito Santo. Une balade sur de magnifiques chevaux Fjord (de Norvège) pour admirer la lumière jouer sur cet énorme affleurement rocheux.

  • Paraty, État de Rio de Janeiro. Le meilleur endroit pour une chevauchée entre jungle luxuriante, villages et cascades.

  • Cambará do Sul, Rio Grande do Sul. Les paysages saisissants du Cânion Pedra do Segredo, dans la région des cow-boys brésiliens.

  • Lençóis, Bahia. Sublimes chevauchées parmi les forêts et les montagnes de la Chapada Diamantina, avec des excursions de plusieurs jours pour les cavaliers chevronnés.

Deltaplane et parapente

Rio de Janeiro est un endroit spectaculaire pour pratiquer le deltaplane et le parapente. Vous pourrez effectuer un inoubliable vol en tandem au-dessus de la forêt tropicale, la plage et l’océan ponctué d’îles à l’horizon. Une expérience possible également à Rio da Barra, près de Trancoso, dans l’État de Bahia. On peut aussi faire du parapente à Rio et dans le Nordeste au-dessus des falaises rouges et des eaux scintillantes de Canoa Quebrada.

Escalade

La meilleure saison va d’avril à octobre, lorsque les températures sont plus fraîches et le temps sec. Dans l’État de Rio, haut lieu de l’escalade, on dénombre 350 sites à moins d’une heure de route du centreville. Dans la ville elle-même, l’ascension du Pain de Sucre peut s’effectuer par des dizaines de voies différentes. Rio est aussi l’endroit le plus propice pour organiser une sortie d’escalade ailleurs au Brésil. Parmi les autres endroits propices à l’escalade :

  • Parque Nacional Serra dos Órgãos, État de Rio de Janeiro. Un paradis pour les grimpeurs, avec des dizaines de belles ascensions, dont une voie de niveau III sur l’emblématique Dedo do Deus (Doigt de Dieu).

  • Pedra Azul, Espírito Santo. Le meilleur site d’escalade de l’État. L’ascension de sa paroi rocheuse offre une vue sublime sur la région (enchaînez avec un plongeon dans l’un des bassins naturels du parc national).

  • Parque Nacional do Itatiaia, État de Rio de Janeiro. Des ascensions mémorables, dont des montées exaltantes jusqu’aux Agulhas Negras, point culminant du parc.

  • Parque Nacional de Caparaó, Minas Gerais. Certaines des plus hautes montagnes du Brésil attirent dans ce parc des grimpeurs du monde entier.

Kayak et pirogue

Les lieux où l’on peut découvrir les beautés naturelles du Brésil au fil de l’eau sont nombreux. En Amazonie, tout d’abord, vous pourrez pagayer à travers la forêt inondée et suivre de sinueux igarapés (bras de rivières). Vous pourrez aussi faire du kayak au large d’Ilha Grande et de Paraty, dans l’État de Rio de Janeiro, et des excursions dans le Pantanal et dans le Nordeste au départ d’Itacaré ou d’autres stations balnéaires de la région. Parmi les autres destinations de choix :

  • Lagoa de Guarairas, près de Praia da Pipa. Belles balades en kayak dans la mangrove.

  • Lagoa da Conceição, Ilha de Santa Catarina. Une lagune où pagayer en toute sérénité.

  • Morretes Paraná. Une ville fluviale qui fait le bonheur des amateurs de kayak et sert de point de départ à une amusante descente en chambre à air sur le Rio Nhundiaquara.

  • Parque Nacional do Iguaçu. Les activités ne manquent pas dans ce parc, mais l’une des meilleures façons d’y apprécier un après-midi ensoleillé est d’embarquer sur un canoë pour admirer la forêt depuis les eaux d’un lac près de la Trilha das Bananeiras.

Kitesurf

Le kitesurf est très populaire dans le Nordeste. Les destinations les plus prisées se trouvent à l’ouest de Fortaleza et incluent Cumbuco, Jericoacoara, et Icaraí de Amontada. Le Rio Grande do Norte présente aussi des conditions idéales, notamment à Sao Miguel de Gostoso. On peut louer du matériel et prendre des leçons à tous ces endroits. Des excursions de plusieurs jours (ou kite safaris) permettent de relier plusieurs de ces spots.

Observation de la faune

Le Brésil constitue une destination d’exception pour découvrir la vie sauvage.

  • Réserve de Mamirauá. Toucans, paresseux, dauphins d’eau douce, caïmans et cinq espèces de singes vous attendent dans les profondeurs de la jungle amazonienne.

  • Cristalino Lodge. Faites une excursion à la journée ou passez une nuit dans ce lodge pour découvrir d’étonnants animaux.

  • Fernando de Noronha. Un archipel paradisiaque où nager avec des tortues de mer.

  • Pantanal. Une faune très riche (jaguars notamment) à guetter lors d’une balade en bateau près de Porto Jofre.

  • Praia do Rosa. Les baleines franches australes sont visibles depuis la plage.

  • Parque Nacional do Superagüi. Des oiseaux incroyables à observer lors d’une excursion en bateau dans les mangroves et la Mata Atlântica (forêt tropicale atlantique).

  • Reserva Extrativista Baixo Rio Branco-Jauaperí. Une immersion parmi la faune amazonienne, dans une réserve isolée.

  • Alter do Chão. Pagayer sur le Lago Verde au rythme des cris des oiseaux tropicaux.

  • Estação Biológica de Caratinga. Rencontre avec le plus grand primate des Amériques, le muriqui (singe-araignée), menacé d’extinction.

Pêche

L’intérieur du Brésil se prête à de superbes parties de pêche. Véritable paradis pour les amateurs de ce sport, le Rio Araguaia, qui traverse les États de Goiás et Tocantins, est peuplé d’une grande variété de poissons, dont des pintados, des dourados et l’emblématique tucunaré (victime de la surpêche). Les piranhas, qui n’intéresseront pas les connaisseurs, restent amusants à attraper. Le Pantanal est aussi une bonne région pour la pêche (ouverte de février à octobre).

Planche à voile

La planche à voile est en vogue au Brésil, même si la pratique tend à se faire rattraper par le kitesurf. Vous pourrez louer un équipement à Barra da Tijuca (Rio), mais Búzios, au nord-est de la ville, présente de meilleures conditions naturelles. Dans l’État de São Paulo, Ilhabela et les environs de Boiçucanga feront le bonheur des véliplanchistes. Toutefois, la Mecque de la discipline se situe plus au nord, sur la côte du Ceará, au nord-ouest de Fortaleza, à Jericoacoara où souffle un alizé puissant et régulier de juillet à décembre. Près de Fortaleza, la Praia do Futuro et la Praia de Iracema sont également très prisées.
Plongée et snorkeling
Les fonds marins ne rivalisent pas avec ceux des Caraïbes, mais les mordus du mergulho (plongée) peuvent se faire plaisir. L’archipel Fernando de Noronha (p. 529) recèle les plus beaux sites. Ses eaux chaudes allient une visibilité remarquable (jusqu’à 40 m) et une faune nombreuse – 15 variétés de coraux et plus de 200 espèces de poissons. Des centres de plongée sérieux opèrent sur place. Autres destinations :

  • Arraial do Cabo, État de Rio de Janeiro. Une eau cristalline foisonnante de vie, ainsi que des épaves et des grottes pour les plongeurs expérimentés. Souvent classé parmi les trois meilleurs spots où plonger au Brésil.

  • Ponta do Seixas, près de João Pessoa, Paraíba. Des récifs coralliens dans une eau transparente, près de la pointe occidentale du Brésil.

  • Lagoa Misteriosa, près de Bonito. Plongée en eau douce dans la grotte d’un lac. La visibilité est meilleure de mai à fin septembre.

Les sites de snorkeling sont également splendides à Fernando de Noronha, où l’on peut nager avec des tortues de mer à marée haute. Des sorties de snorkeling en bateau y sont proposées. Le Nordeste compte d’autres sites intéressants comme Galinhos et Tamandaré.
Pour une expérience atypique, rien ne vaut les rivières limpides des environs de Bonito et de Bom Jardim dans le Pantanal (Mato Grosso) : vous les descendrez tranquillement en nageant et verrez évoluer des poissons d’eau douce, comme les pintados, les pacus ou les dourados.
Vous pouvez vous adonner aux joies du snorkeling lors de sorties en bateau au départ de Morro de São Paulo, dans le Parque Nacional Marinho de Abrolhos à Bahia, ainsi qu’à Maceió et Maragogi dans l’Alagoas.

Randonnée

Mieux vaut partir en randonnée pendant les mois les moins chauds, d’avril à octobre. Si vous comptez marcher en Amazonie, tâchez de le faire lorsque le niveau des fleuves et des rivières est bas (d’août à décembre) ; le reste de l’année, la forêt est inondée et la plupart des activités s’effectuent en pirogue. De nombreux itinéraires sont possibles dans les parcs nationaux ou sur la côte, en particulier dans le Sud et le Sud-Est.

  • Floresta da Tijuca, Rio de Janeiro. Forêt tropicale atlantique, montagne et océan, le tout sans sortir de Rio. On peut même faire l’ascension du Corcovado jusqu’au Cristo Redentor (mieux vaut engager un guide).

  • Parque Nacional da Chapada Diamantina, Bahia. Randonnées d’une journée et de plusieurs jours ; Lençóis est un bon point de départ.

  • Parque Nacional da Serra dos Órgãos, État de Rio de Janeiro. Paysage montagneux et forestier, à quelques heures au nord de Rio.

  • Parque Nacional do Itatiaia, État de Rio de Janeiro. Escalade, trekking et observation de la faune parmi les montagnes et la forêt tropicale.

  • Parque Nacional da Chapada dos Veadeiros, Goiás. Circuits d’une journée dans ce vaste parc de 650 km2 avec cascades, bassins naturels propices à la baignade et paysages lunaires typiques du cerrado d’altitude.

  • Parque Nacional de Caparaó , Minas Gerais. Ascension des plus hauts sommets du sud du Brésil, dont le Pico da Bandeira (2 892 m).

  • Parque Estadual Pico do Marumbi, Paraná. Réseau balisé de sentiers.

  • Parque Nacional de Aparados da Serra, Rio Grande do Sul. Superbes randonnées parmi les pins et les cascades, et jusqu’à d’impressionnants canyons.

  • Parque Nacional da Serra Geral, Rio Grande do Sul. Formations rocheuses étonnantes, piscines naturelles et gorges spectaculaires.

  • Parque Nacional da Serra do Cipo, Minas Gerais. Un immense domaine montagneux à découvrir pour ses vallées luxuriantes, les activités variées, lors de randonnées courtes ou de plusieurs jours.

  • Ilha Grande, État de Rio de Janeiro. Randonnées à travers la forêt tropicale jusqu’à de sublimes plages et de minuscules villages.

  • Serra de São José, Minas Gerais. Courtes randonnées à travers la forêt tropicale atlantique, dans les montagnes près de Tiradentes.

  • Manaus, Amazonas. Idéal pour un circuit “survie” sur plusieurs jours comprenant randonnée en forêt, pêche pour les repas, construction d’abris et nuits en hamac.

  • Parque Nacional dos Lençóis Maranhenses Maranhão. Une autre vision du Brésil lors d’un trek de 3 jours à travers un paysage de dunes irréel, ponctué de villages où passer la nuit.

Stand-up paddle

Le stand up paddle (SUP) connaît une popularité croissante au Brésil. On peut louer des planches et pratiquer le SUP à Rio (au large de Copacabana, Ipanema ou Barra) et dans l’État de Bahia (à Itacaré et à Arraial d’Ajuda), entre autres. Les lieux suivants offrent d’autres expériences uniques :

  • Alter do Chão, Amazonas. Debout sur sa planche pour découvrir les plages de sable blanc de l’Ilha do Amor, près de cette localité en pleine Amazonie.

  • Bonito, Mato Grosso do Sul. Glisser aux abords de petites cascades pour admirer un cadre paradisiaque au sud de Bonito.

  • Ilha do Mel, Paraná. Faire travailler tous ses muscles en pagayant au large de cette belle île verdoyante au sud du Brésil.

  • Paraty, État de Rio de Janeiro. Peu de côtes sont aussi belles que la Costa Verde, à quelques heures au sud-ouest de Rio.

Surf

Le surf est un sport très populaire dans le pays, et plusieurs surfeurs brésiliens figurent dans le top 20 des classements mondiaux. Les spots de surf jalonnent tout le littoral, et les vagues sont particulièrement bonnes dans le Sud. Les meilleures plages se trouvent dans l’État de Santa Catarina – les championnats brésiliens se déroulent à Praia da Joaquina, sur l’Ilha de Santa Catarina. São Francisco do Sul, Ilha do Mel, Ubatuba, Ilhabela, Maresias, ainsi que Boiçucanga et ses environs raviront également les amateurs.
Les plages à l’ouest de Rio de Janeiro font le bonheur des surfeurs. Une fois dépassés les quartiers de Barra da Tijucca et de Recreio, on tombe sur la plage de Macumba ; ses breaks gauche et droit attirent longboarders et débutants. À l’ouest de Macumba, la belle Prahinha est considérée par beaucoup comme le meilleur spot des environs, avec des vagues atteignant parfois 3 m. S’il y a trop de monde, poursuivez jusqu’à Grumari : la houle n’y est pas aussi bonne, mais elle est moins fréquentée.
Un peu plus loin de la ville – mais toujours dans l’État de Rio –, on trouve les plages de Saquarema, d’Itacoatiara (de l’autre côté de la baie, au sud de Niteroi), de Búzios et l’Ilha Grande. L’hiver (de juin à août) offre les conditions les plus propices.
Sur d’autres plages, le surf est un véritable mode de vie, mais le bodyboard a également ses adeptes. Il est parfois difficile de louer une planche en dehors des zones touristiques. Si vous envisagez de beaucoup surfer dans des lieux moins fréquentés, apportez votre matériel.
Plus au nord, Itacaré, Sítio, Praia da Pipa et Fernando de Noronha comptent parmi les spots sortant du lot.
Manifestation singulière, le championnat national de surf pororoca (mascaret) se tient à São Domingos do Capim lors de la pleine lune la plus proche de l’équinoxe de printemps. Provoquées par le mascaret (déferlante) d’un affluent de l’Amazone, les vagues se forment bien loin de l’océan et peuvent atteindre plusieurs mètres de haut.
Pour une expérience encore différente, on peut se joindre aux surfeurs naturistes de Tambaba, dans le Paraíba. Il s’y tient même un festival de surf nu en août.






 

Mis à jour le : 20 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies