Lonely Planet

Brésil : Visa

Les ressortissants français, belges et suisses n'ont pas besoin de visa pour un séjour touristique de moins de trois mois au Brésil. Un passeport d'une validité supérieure à six mois (au-delà de la date de votre retour) suffit. Les canadiens doivent en revanche, et en plus de cette dernière condition, se munir d'un visa et l'utiliser dans les 90 jours de sa délivrance.
Si vous effectuez un tour de l'Amérique latine ou séjounez au préalable dans les Antilles, sachez que les autorités exigent des voyageurs en provenance du Guyana, de la Guyane française, de la Bolivie, du Venezuela, du Pérou, de la Colombie, de l'Équateur, du Panama, du Surinam, de Saint-Vincent-et les Grenadines et de Trinité-et-Tobago d'être en possession d'un certificat de vaccination (l'original est nécessaire) contre la fièvre jaune. Il en est de même pour certains pays d'Afrique (pour plus de renseignements, consultez les services consulaires de l'ambassade du Brésil). À votre arrivée, des employés de l'immigration peuvent également demander à voir votre billet de retour ou d'un vol vers une autre destination et/ou une preuve de votre solvabilité (carte de crédit ou chèques de voyage).
Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s'assurer que les modalités d'entrée sur le territoire n'ont pas changé. Nous vous conseillons de photocopier tous vos documents importants (pages d'introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d'assurance, billets de train/d'avion/de bus, permis de conduire, etc.). Emportez un jeu de ces copies, que vous conserverez à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

Visas touristiques

Les Canadiens et les Américains doivent obtenir un visa touristique. Les services diplomatiques brésiliens délivrent un visa touristique d'une validité de 90 jours qui débute à l'arrivée au Brésil. Il est possible de le renouveler sur place pour 90 jours supplémentaires. Vous pourrez obtenir un visa touristique en quelques heures si vous vous déplacez (certains consulats ou ambassades le font même immédiatement) ; cela peut prendre plusieurs semaines si vous le demandez par courrier.
Les frais varient généralement entre 20 et 60 $US.
Les mineurs voyageant seuls doivent présenter une lettre d'autorisation certifiée conforme d'un parent ou de leur responsable légal.

Visas de travail

Les voyageurs (français ou autres ressortissants étrangers) qui viennent travailler au Brésil auront besoin d'un visa de travail qui dure 90 jours et nécessite les mêmes documents que le visa touristique, ainsi qu'une lettre à l'en-tête de leur société adressée à l'ambassade ou au consulat brésilien. Elle devra spécifier leur mission, leurs dates d'arrivée et de départ, leurs contacts au Brésil, et assumer l'entière responsabilité morale ( !) et financière de leur séjour.

Cartes d'entrée/de sortie

À leur arrivée au Brésil, tous les touristes doivent remplir une cartão de entrada/saida (carte d'entrée/de sortie) : vous conservez une partie du document, le bureau de l'immigration l'autre. Ce dernier tamponnera également votre passeport. Si, pour une raison quelconque, on ne vous accorde pas le permis de séjour habituel de 90 jours, le nombre de jours auquel vous aurez droit sera inscrit sous le mot Prazo, sur le tampon de votre passeport.
Lorsque vous partez du Brésil, le service de l'immigration récupère la partie de la carte d'entrée/de sortie que vous déteniez. Ne la perdez surtout pas pendant votre voyage, car cela peut entraîner des tracasseries administratives et des retards inutiles au moment du départ.

Prorogations des cartes d'entrée/de sortie et des visas

Il faut s'adresser à la Polícia Federal (police fédérale), représentée dans les capitales d'État et dans les villes-frontières. Vous devez vous y rendre avant l'expiration de votre visa ou de votre carte d'entrée/de sortie, sans attendre la dernière minute. Les offices du tourisme vous indiqueront le bureau de la Polícia Federal le plus proche. Mieux vaut s'habiller correctement pour y aller (oubliez les shorts).
Dans la plupart des cas, la prolongation est automatique, bien que la police n'octroie pas toujours les 90 jours. Elle peut exiger de voir votre billet de retour et une preuve de votre solvabilité. On vous demandera peut-être de remplir un formulaire Documento de Arrecadeção de Receitas Federais (DARF ; document de perception des recettes fédérales) que vous devrez acheter auprès de vendeurs qui stationnent devant le commissariat ou dans une papelaria (papeterie) pour 3 R$. Après l'avoir rempli, vous devrez vous rendre dans une banque et vous acquitter d'un droit fiscal de quelque 100 R$. Vous retournerez ensuite à la Polícia Federal avec le formulaire DARF tamponné par la banque. L'extension devrait alors être enregistrée sans difficulté.
Si vous avez choisi une prolongation d'un maximum de 90 jours et que vous quittez le pays avant la fin de cette période, vous ne pourrez pas y rentrer à nouveau avant que ces 90 jours ne se soient écoulés. En principe, cette mesure ne s'applique pas aux excursions d'une journée dans des villes frontalières comme Puerto Iguazú (Argentine) ou Leticia (Colombie).

Passeport

La loi contraint à conserver son passeport sur soi en permanence. De nombreux voyageurs préfèrent le laisser à l'hôtel et se munissent d'une photocopie lors de leurs déplacements. Prévoyez quelques photos d'identité pour les documents et les visas que vous êtes susceptibles de demander au Brésil. Les voyageurs d'autres pays d'Amérique du Sud peuvent passer d'un pays à l'autre sans passeport.

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Brésil