Hôtels et hébergements au Brésil

Se loger au Brésil

Les hébergements, extrêmement variés, vont des petites chambres délabrées sans fenêtre aux somptueux hôtels dominant la mer. Presque toutes les pousadas (pensions), les auberges de jeunesse et les hôtels proposent sous une forme ou une autre le café da manha (petit-déjeuner). Les quartos sont des chambres avec une sdb commune, les apartamentos correspondent à des chambres avec sdb privative.
Dans les quartiers touristiques, notamment à Rio, mieux vaut réserver tôt si vous voyagez en juillet (vacances scolaires) ou entre Noël et le carnaval. Il en va de même pour les hauts lieux touristiques (notamment Búzios, Ilha Bela et Morro de São Paulo) pendant les week-ends et partout lors des principaux festivals. Essayez de faire votre réservation le plus tôt possible – quelques mois pour les périodes de grande affluence comme celle du carnaval. De nombreux établissements acceptent la réservation en ligne : ce qui vous peut vous permettre de faire des économies de 30% ou plus. À Rio, vous pourrez obtenir des tarifs avantageux via des organismes réputés comme www.ipanema.com et riocharm.com.br.
 

Auberges de jeunesse

Au Brésil, les auberges de jeunesse se nomment albergues da juventude. La Federação Brasileira de Albergues da Juventude (FBAJ ; www.hostel.org.br) gère plus de 80 auberges de jeunesse (affiliées HI ; Hostelling International) dans le pays, la plupart avec des liens sur le site Internet. En France, vous pouvez vous procurer une carte internationale des auberges de jeunesse à la FUAJ (01 44 89 87 27 ; www.fuaj.org ; 27 rue Pajol, 75018 Paris). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé en ligne.
Il existe aussi quantité d'auberges de jeunesse privées. C'est à Rio qu'elle sont les plus nombreuses. Leur qualité varie beaucoup, mais ce sont souvent de bons endroits pour rencontrer des voyageurs brésiliens et étrangers.
Une nuit en dortoir dans une auberge de la FBAJ coûte entre 20 et 45 R$ par personne. Les voyageurs dépourvus de carte HI paieront un supplément de 20%, mais nombre d'établissements et d'agences de l'association des auberges de jeunesse du Brésil vendent cette carte pour 40 R$.
 
 

Camping

Le camping n'est pas très populaire au Brésil mais peut être un bon moyen pour explorer, dans certaines régions, les parcs nationaux. Les voyageurs devront alors transporter leur tente et l'équipement nécessaire. Le principal souci concerne la sécurité : les campings près des agglomérations ne sont pas conseillés, à moins que des habitants fiables ne vous aient assuré qu'il n'y avait aucun risque.
Le Camping Clube do Brasil (0xx21-2532 0203 ; www.campingclube.com.br ; 29e ét, Rua Senador Dantas 75, Centro, Rio de Janeiro) gère plusieurs dizaines de campings dans tout le pays, de Fortaleza à Porto Alegre. Consultez son site Internet pour plus d'informations.
 
 

Hôtels

L'éventail des hôtels brésiliens va du bel établissement moderne et luxueux au boui-boui crasseux. Dans les hébergements les plus onéreux, une taxe de 15% s'ajoute souvent au prix. Demandez toujours le tarif, souvent moins élevé que le prix affiché. Demander « Tem desconto ? » (une réduction ?) peut vous permettre des économies. Les prix augmentent généralement de 30% à 40% pendant la saison haute, et doublent ou triplent pendant le carnaval et autour du jour de l'An. Dans les villes d'affaires telles que São Paulo, Curitiba, Porto Alegre et Brasília, les hôtels pratiquent habituellement des rabais le week-end.
 
 

Location

Il existe différents moyens de louer un appartement pour un séjour plus ou moins long. Les agences immobilières de la plupart des grandes villes pourront vous indiquer des locations pour étrangers. Les prix variant d'une agglomération à une autre, renseignez-vous aussi auprès d'étrangers rencontrés sur place. Dans la rubrique « Immobilier » des journaux, les appartements sont souvent répertoriés sous les noms temporada ou apartamentos para aluguel. Si vous cherchez une chambre chez l'habitant, regardez à vaga ou à quarto. Un appartement qui coûte 300 R$ par semaine à Belo Horizonte reviendra deux à trois fois plus cher à Sao Pãulo.
Faites-vous une idée des offres de location en consultant le site suivant :
Apartments Holiday (www.apartmentsholiday.com). Appartements à louer, notamment à Rio et à Salvador de Bahia.
Les prix variant d’une agglomération à une autre, renseignez-vous aussi auprès d’étrangers rencontrés sur place. Air BnB (www.airbnb.com) répertorie une foule d’adresses dans tout le Brésil de chambres et d’appartements à louer.
 
 

Lodges de jungle

Dans les régions isolées, l'hébergement en lodge, dans la jungle ou à sa lisière, est assez courant. Une solution parfois onéreuse, où l'on paie davantage le privilège de dormir dans la forêt que le confort des équipements, qui sont, au mieux, de catégorie moyenne. Pour autant, ces lodges bénéficient d'un cadre et d'une architecture nettement plus exotiques (ils sont généralement en bois, souvent sur pilotis) et certains d'entre eux proposent des hébergements pour différents budgets (par exemple coin hamacs et toilettes communes d'un côté, chambres individuelles avec sdb de l'autre). C'est dans les environs de Manaus que l'on en trouve le plus grand nombre.
 
 

Pousadas

Une pousada est une petite pension de famille, bien que certains hôtels prétendent être des pousadas pour essayer d'attirer les touristes. Les pousadas rustiques peuvent demander 60/90 R$ la simple/double et jusqu'à 500 R$ pour une double luxueuse – en général, le petit-déjeuner est compris.