1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Quelles activités extérieures faire aux Philippines ?
Sports et activités

Quelles activités extérieures faire aux Philippines ?

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Au-delà des plages idéales pour le farniente et de fantastiques sites de plongée, les Philippines se prêtent à un large éventail d’activités de plein air. Qu’il s’agisse d’escalader des volcans, de dompter les rouleaux sur une planche de surf ou de jouer les spéléologues, les accros à l’adrénaline seront choyés. Et pour les moins sportifs, rien de tel qu’une croisière en voilier dans ces îles du bout du monde. Préparez votre voyage et découvrez les activités de plein air qu'offre les Philippines !

1. Ascension de volcans aux Philippines

Faisant partie de la ceinture de feu du Pacifique, les Philippines compte pas moins de 25 volcans actifs. La plupart peuvent être gravis dans le cadre d’une courte randonnée ou d’une expédition de plusieurs jours. Leur environnement varie considérablement, du relief lunaire à la jungle luxuriante. Certains volcans se réveillent régulièrement, en particulier l’explosif mont Mayon – d’où la nécessité de s’informer après des autorités avant d’entreprendre un trek. D’autres volcans sommeillent depuis des siècles. L’ascension d’un certain nombre d’entre eux nécessite un permis.

Où gravir les volcans des Philippines ?

Mont Mayon (2 462 m)

En forme de cône parfait, le volcan emblématique du pays figure aussi parmi les plus actifs. On peut l’escalader en une journée, mais une randonnée sur 2 jours permet d’admirer une vue grandiose au lever du soleil.

Mont Pinatubo (1 450 m)

À ne pas manquer, le trek au milieu des étranges formations de lahar du Pinatubo s’achève par un superbe lac de cratère. Le paysage raviné est en perpétuelle évolution au fur et à mesure que la végétation repousse après la terrible éruption de 1991, l’une des plus cataclysmiques du XXe siècle.

Mont Apo (2 954 m)

Le point culminant des Philippines domine l’horizon dans le sud de Mindanao. Les grimpeurs partent de Davao.

Mont Guiting-Guiting (2 058 m)

Certains considèrent ce trek comme le plus formidable d’entre tous. Une marche ardue de 10 heures conduit jusqu’au sommet à travers la nature vierge de l’île de Sibuyan, haut lieu de la biodiversité.

Mont Kanlaon (2 435 m)

Sur l’île de Negros, le Kanlaon fait partie des plus grands et des plus spectaculaires volcans actifs du pays. L’ascension se fait à travers des forêts peuplées de nombreuses espèces d’oiseaux et autres animaux. 

Mont Isarog

Cet itinéraire de 2 jours, aller-retour, passe par des jungles préservées et des forêts moussues émaillées de cascades où vit une faune abondante. 

Volcan Taal

Le volcan le plus accessible depuis Manille, situé au milieu d’un lac, offre des vues panoramiques exceptionnelles. Il s’agit d’une des randonnées les plus courtes et les plus faciles.

2. Grottes et spéléologie dans les rivières souterraines

Résolument déconseillée aux claustrophobes, la spéléologie est une discipline grisante qui implique de franchir à la nage des rivières souterraines, de se faufiler dans des crevasses et de se hisser sur des saillies. Sous la lumière des lampes à kérosène, des formations rocheuses étincelantes et des passages aux allures de cathédrale vous apparaîtront dans une atmosphère magique. Il existe des sites pour tous les niveaux, de la simple balade à l’exploration nécessitant cordes et équipement complet. 

Où faire de la spéléologie aux Philippines ?

Grottes de Langun-Gobingob (Samar)

Le plus vaste réseau de grottes des Philippines (p. 352), avec jungle, rivières souterraines et cascades. L’une des chambres a la taille de trois terrains de football. 

Tuguegarao

Dans le nord-est de Luzon, Tuguegarao abrite plusieurs grottes, dont celle de Callao et ses 7 chambres présentant des formations calcaires, et la grotte d’Odessa-Tumbali, longue de 12,5 km. 

Sagada

La grotte de Sumaging, dans le nord de Luzon, fait l’objet d’un circuit de 4 heures à travers un dédale de passages et de rivières souterraines qui la relie à la grotte de Lumiang. 

Parc national Puerto Princesa Subterranean River

Paisible promenade en bateau dans une grotte calcaire impressionnante, l’un plus longs tunnels fluviaux navigables au monde.

3. Trekking sur les îles des Philippines

Dans les principales îles des Philippines s’étend un arrière-pays montagneux qui recèle des paysages spectaculaires et une riche faune aviaire. Les rizières en terrasses et les montagnes du nord de Luzon ont la faveur des randonneurs, ainsi que d’autres destinations de choix dans les Visayas, à Mindoro et à Mindanao.

Où faire de la randonnée aux Philippines ?

Rizières en terrasses

Parcourir les anciens sentiers reliant les terrasses bien dessinées des rizières des Ifugao, de Bontoc et du Kalinga figure parmi les randonnées phares d’Asie du Sud-Est. 

Cordillère

Les montagnes au nord de Luzon comptent aussi de nombreux sommets au-delà de 2 500 m – dont le troisième du pays, le mont Pulag – qui peuvent faire l’objet de treks de plusieurs jours. Citons également Echo Valley, à Sagada, où vous verrez les fameux cercueils suspendus. Enfin, de nombreux sentiers de la région mènent à des villages reculés.

Mont Halcon

L’ascension de ce sommet de 2 582 m à Mindoro, considéré comme l’un des plus difficiles, tient davantage de l’alpinisme que du simple trek. 

Cagayan de Oro et ses environs

Mindanao réserve des randonnées en montagne parmi les plus exaltantes des Philippines, notamment sur les monts Kitanglad (2 899 m), Sumagaya (2 248 m) et Balatukan (2 450 m).

Jungle

Les luxuriantes forêts de Palawan et du mont Talinis, sur l’île de Negros, invitent à la marche. Il existe aussi de belles portions de jungle près de Manille, en particulier autour de la baie de Subic, où de bons sentiers desservent des communautés aeta. Le mont Arayat est également une bonne destination de trekking.
 

4. Surf le long des plages

Avec ses 7 107 îles, les Philippines ne manquent pas de spots de surf. La saison des typhons se traduit parfois par des vagues géantes sur tout le littoral est. À la saison sèche, San Fernando devient la Mecque des surfeurs de la côte ouest.

Où surfer aux Philippines ? 

Cloud Nine

Son nom (“septième ciel”) veut tout dire. Bien qu’il y ait parfois foule, ce légendaire break de droite demeure le plus fantastique du pays.

fotolia_6329064_subscription_monthly_m.jpg

Cloud 9, Philippines

Baler

Le point break rendu célèbre par la scène de surf d’Apocalypse Now s’inscrit toujours dans un cadre idyllique bordé de palmiers. Certes ses vagues sont inconstantes, mais quand les conditions s’y prêtent, les surfeurs vivent un moment d’extase. 

Côte de Bicol

Majestic, à Catanduanes, est la vague numéro un d’une région qui s’impose comme le paradis des sports d’aventure au pays. Autre spot de surf décontracté : Bagasbas. 

San Juan (La Union)

Le meilleur spot sur la côte ouest du nord de Luzon offre des conditions régulières et bien adaptées aux débutants. Des vagues de 1 m à 1,50 m battent le rivage de novembre à mars. 

5. Rafting, canoë et kayak en mer et en eau vive

L’intérieur escarpé des îles les plus vastes – Luzon, Negros, Mindanao, Panay, Leyte et Samar – alimente de nombreuses rivières propices au raft en eau vive à la saison des pluies. Suivez les parcours décrits ci-après ou faites équipe avec des guides locaux pour une descente inédite. Si vous possédez votre propre kayak et voulez jouer les pionniers, il existe des cours d’eau quasi inexplorés, notamment au nord de Luzon et à Mindanao.

Où arpenter les cours d'eau aux Philippines ?

Chico, nord de Luzon

La furieuse rivière Chico figure parmi les meilleurs sites de rafting des Philippines.

Rivière Cagayan de Oro

Dans ce coin de Mindanao, on peut descendre toute l’année des rapides modérés ou plus techniques.

Rivière Tibiao, Panay

Des rapides moins agités à parcourir en kayak, à 1 heure 30 de Caticlan.

Parc national Puerto Princesa Subterranean River

Près de Sabang, à Palawan, pagayez le long d’une rivière souterraine qui serpente dans une grotte spectaculaire avant de déboucher sur un rivage vierge adossé à la jungle.

Kayak de mer

Les kayakistes auront des kilomètres de côte intacte dans l’archipel de Bacuit à Palawan, la péninsule de Caramoan ou le parc national Hundred Islands, pour ne citer que quelques lieux. 
 

Chutes de Magdapio, Pagsanjan

Un bangkero (batelier) vous transportera à la rame sur le tronçon de rivière, où furent tournées certaines scènes d’Apocalypse Now, puis sur des petits rapides. Mieux vaut l’entreprendre en juillet-août, quand l’eau atteint son plus haut niveau.

6. Kitesurf sur le littoral des Philippines

Les Philippines se classent parmi les grandes destinations mondiales du kitesurf, où l’amateur de planche est tracté par un cerf-volant spécialement adapté. On peut y pratiquer d’autres sports nautiques, comme le wakeboard (variante du ski nautique, mais avec une planche) et le windsurf (planche à voile).

Où pratiquer le kitesurf, le wakeboard et le windsurf ? 

Plage de Bulabog

Avec son lagon peu profond à l’abri d’un récif, ses vents constants et ses équipements haut de gamme très abordables, la côte est de Boracay est un endroit idéal pour vous initier au kitesurf et au windsurf.
 

fotolia_107901804_subscription_monthly_m.jpg

Kitesurfeurs sur la plage de Bulabog, Philippines

Plage de Bagasbas, Bicol

De novembre à mars, les vents de 15 à 20 nœuds créent d’excellentes conditions pour le kitesurf. Des prestataires locaux qualifiés louent du matériel et dispensent des cours.

CamSur Watersports Complex, Bicol

Ce complexe proche de Naga a été qualifié de meilleur parc de wakeboard du monde par Wake Magazine. Il a accueilli en 2008 les World Wakeboarding Championships. 

7. Bateau et navigation de plaisance

Une paisible croisière en voilier ou en bateau à moteur séduira ceux qui préfèrent la détente au fil de l’eau plutôt que les sports nautiques plus physiques.

Où naviguer aux Philippines ? 

Taal

Point d’accès au volcan Taal, Talisay est réputée comme destination de voile et de navigation de plaisance. Le Taal Lake Yacht Club loue des catamarans et des kayaks et donne des cours. Le Subic Bay Yacht Club, dans la baie de Subic, a lui aussi l’avantage d’être proche de Manille.

Puerto Galera

Le Puerto Galera Yacht Club, à Mindoro, offre un beau cadre naturel et des conditions idéales aussi bien pour les débutants que les marins confirmés. Des courses s’y déroulent tous les mercredis après-midi. 

Boracay

Pour profiter agréablement de la fameuse White Beach de Boracay, rien de tel qu’une balade en paraw (embarcation à balanciers) au coucher du soleil. On y trouve également des croisières en catamaran de luxe, boissons et petits fours compris.

fotolia_58781981_subscription_monthly_m.jpg

Croisière en voilier à Bocaray, Philippines

 

Paramètres des cookies