1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Plongée aux Philippines, mini-guide
Sports et activités

Plongée aux Philippines, mini-guide

Mis à jour le : 16 décembre 2016

Carte

Les Philippines ont de quoi satisfaire la soif de défis et d’aventure des plongeurs de tous niveaux. Que l’on préfère plonger sur un jardin de corail à faible profondeur, ou s’essayer à des plongées profondes et techniques, l’archipel est l’une des meilleures destinations au monde. Voici des infos esssentielles si vous souhaitez partir plonger aux Philippines.

La plongée aux Philippines : informations pratiques

Matériel

La plupart du temps, les centres de plongée mettent à votre disposition un équipement bien entretenu et assez récent. Les adeptes de la plongée technique trouveront du matériel adapté dans des centres spécialisés : dévidoir et accessoires, mélanges gazeux et, souvent, scaphandres autonomes à circuit semi-fermé. De nombreux prestataires proposent aussi l’équipement à la vente, et la plupart des marques reconnues internationalement sont disponibles dans les îles.

Choisir un club de plongée

Les conditions de plongée aux Philippines sont parfois trompeuses. La clarté de l’eau et l’excellente visibilité sont telles que l’on est facilement désorienté, et que l’on peut perdre toute notion de profondeur. Les courants sont puissants sur certains sites, les conditions maritimes et le temps peuvent changer en un instant à certaines époques de l’année : il suffit de quelques minutes pour passer d’un temps calme et ensoleillé à des averses, du vent et de grosses vagues.

Qualification

Tous les centres de plongée des Philippines exigent un certificat de plongée délivré par un organisme de formation reconnu, et devraient aussi demander à voir votre carte (nombre d’entre eux se contentent toutefois de croire leurs clients s’ils oublient leur carte). Les prestataires demandent rarement au plongeur de voir son carnet de plongées pour évaluer son niveau. Un niveau avancé est nécessaire pour la plupart des croisières, mais sachez que les stages sont très faciles à trouver et peu chers dans tout le pays.

Cours

Débutants à la recherche d’un centre de plongée professionnel, adeptes expérimentés de plongée technique souhaitant passer professionnels…, les Philippines sont une destination parfaite, quel que soit votre profil, que vous souhaitiez apprendre à plonger ou poursuivre votre formation. Le grand nom du secteur, la Professional Association of Diving Instructors (PADI), apparaît dans la majorité des certificats de plongée délivrés ici. L’archipel compte de nombreux centres de plongée et resorts affiliés PADI, ce qui indique généralement qu’un centre respecte les normes de sécurité, possède de bonnes pratiques et un certain professionnalisme. D’autres organismes sont également présents dans le pays, dont la National Association of Underwater Instructors (NAUI), Scuba Schools International (SSI), la Confédération mondiale des activités subaquatiques (CMAS), Scuba Diving International (SDI), et toutes les principales associations internationales de plongée technique.

Les plus beaux spots de plongée aux Philippines

Luzon

L’île de Luzon comprend la capitale nationale, Manille, ainsi que la capitale officieuse de la plongée avec bouteilles, Anilao, dans la province de Batangas. De nombreux amateurs viennent de Manille y plonger pour la première fois. Le site le plus célèbre d’Anilao, voire du pays, est Cathedral Rock, réserve marine proche du rivage. Non loin de là, l’île de Sombrero présente une kyrielle de crevasses et de rochers couverts de coraux et de gorgones, où gravitent comères saumons, thons à queue jaune et autres pélagiques. La profondeur ne dépasse pas 27 m. Les eaux autour de l’ancienne base américaine de la baie de Subic (Subic Bay Freeport Zone, ou SBFZ) comptent plusieurs épaves, notamment le spectaculaire USS New York.
Enfin, n’oublions pas Donsol, au sud-est de Luzon, où des requins-baleines nagent dans les eaux limoneuses de la baie de Donsol. Les plongeurs avec tuba pourront y côtoyer les requins de début décembre à fin mai ou début juin.

Mindoro

Au yeux des plongeurs, la richesse de Mindoro, baptisée “mine d’or” par les Espagnols, est sous-marine. Puerto Galera est un important centre d’apprentissage : plus de 20 clubs de plongée se succèdent sur les deux principales plages de Sabang et Small La Laguna. L’isthme s’avance dans le Verde Island Passage, si bien que certains des sites, en particulier au large de la pointe d’Escarceo (ou Lighthouse), peuvent connaître des changements rapides et des courants violents. La présence d’un guide local expérimenté est une condition sine qua non.
Cela dit, il existe également quantité de sites moins difficiles, qui conviennent idéalement aux plongeurs de niveau moyen ou passant leur brevet. À 2 heures au large de la côte ouest de Mindoro, Apo Reef est l’un des meilleurs spots des Philippines, et on y croise davantage de requins que de plongeurs.

Visayas

Les Visayas se composent de nombreuses îles, grandes ou petites, abritant certains des sites de plongée les plus fascinants du pays – leur liste est quasiment infinie. Situé sur l’île de Cebu, Moalboal est doté d’un tombant assez spectaculaire qui démarre non loin de la côte. Parmi les autres grandes destinations de plongée à Cebu, citons Lilo-an, à la pointe sud de l’île, et l’île de Mactan à proximité de Cebu City. Les deux accueillent des groupes organisés. Au large de la côte nord de Cebu, près de l’île de Malapascua, le Monad Shoal est sous la surveillance d’un banc de requins-renards.
Vers Bohol, les eaux entourant les îles de Cabilao et de Panglao concentrent une incroyable vie marine, et moult habitués des sites de plongée considèrent l’île de Balicasag comme le meilleur site commercial du pays, après les récifs éloignés des parcs nationaux d’Apo Reef et de Tubbataha.

Mindanao et l’archipel des Sulu

Mindanao est la seconde plus grande île des Philippines. Bien souvent synonyme d’agitation religieuse et politique, elle n’en possède pas moins d’excellents sites de plongée. Dans sa partie sud, les environs de Davao, et surtout l’île Samal et l’île Talikud, plus petite, sont des destinations très populaires depuis plusieurs décennies. Le site le plus réputé des environs de l’île Samal est celui de Ligid Caves. General Santos (ou “Gensan”) possède quelques centres de plongée, et une paroi spectaculaire longeant le rivage sur 10 km.
Au large du centre de la côte nord de Mindanao, l’île Camiguin affiche les traces de ses origines volcaniques et d’une activité tectonique plus récente avec des spots comme Jigdup Reef, mont sous-marin qui se dresse jusqu’à la surface.

Palawan

Le long doigt de terre qu’est Palawan offre de mémorables sites de plongée. Dans la baie de Coron, au nord, la flotte japonaise de la Deuxième Guerre mondiale fera le bonheur des amateurs de plongée sur épaves. Il y a aussi à Coron des récifs coralliens, remarquables et peu connus, ainsi qu’une autre curiosité : un lac intérieur, où plonger après avoir fait l’ascension d’une falaise. L’archipel de Bacuit est plus attrayant pour ses paysages terrestres que sous-marins, mais les environs d’El Nido recèlent quelques sites fameux.
De son côté, Puerto Princesa, où trouver quelques spots dans la baie de Honda, est surtout renommée comme point de départ pour les navires de croisière qui rejoignent les récifs de Tubbataha.
 
Photo : Camiguin, Philippines, Allan Donque


Paramètres des cookies