1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Découvrir Tallinn, au delà de sa vieille ville
Idées de voyage

Découvrir Tallinn, au delà de sa vieille ville

Texte par

Tatyana Leonov (traduit de l'anglais par Anna Alvarez)

Mis à jour le : 16 janvier 2018

Carte

La vieille ville on ne peut plus pittoresque de Tallinn est évidement l’un des principaux attraits de la ville. Dans l’enceinte des remparts de cette cité médiévale, les clochers des églises dominant le panorama, les places animées, les ruelles sinueuses et les somptueuses maisons de marchands se disputent l’attention des visiteurs. Sans pour autant bouder les incontournables – la place de l’Hôtel de Ville, le château de Toompea (qui abrite aujourd’hui le Parlement d’Estonie) et la cathédrale orthodoxe Alexander Nevsky – délaissez les pavés battus de la vieille ville et explorez les charmes secrets de Tallinn, qui vous réserve encore quelques surprises.

Immersion à Kalamaja

Ancienne banlieue ouvrière abritant des maisons en bois historiques des années 1920-1930, Kalamaja a été complètement réinventée. Aujourd’hui ces maisons préservées côtoient des bars bohèmes, des cafés mignonnets, des magasins chics et des galeries douillettes. C’est ici que se trouve la Telliskivi Creative City, cœur artistique de Tallinn. Ces bâtiments autrefois délabrés ont été rénovés et transformés en galeries d’art et boutiques, ainsi qu’en restaurants, bars et salles de spectacles.

creative-city-tallinn-cs-7697e24fce11.jpg

Telliskivi Creative City, Kalamaja, Tallinn.
Promenade à Kadriorg

Kadriorg est un charmant quartier situé à l’est du centre-ville, connu pour son palais et son parc magnifiques. Quand il fait beau, on peut passer  des heures à flâner dans le parc de Kadriorg et en admirer l’architecture paysagère, avant d’explorer le palais de Kadriorg construit par Pierre le Grand pour Catherine Ire. Prenez le temps de flâner dans le quartier pour admirer les majestueuses villas en bois datant des XIXe et XXe siècles, ou admirez l’immense collection d’art estonien de l’excellent Musée des Beaux-Arts Kumu.

Les souterrains de Tallinn

Sous la colline de Harju et la colline de Linda, en bordure de Toompea, se cache l’univers secret des souterrains des bastions. Ces tunnels furent construits dans les années 1670, lorsque Tallinn était sous domination suédoise, pour protéger la ville d’une offensive russe. Ils furent ensuite abandonnés jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle ils servirent d’abris anti-aériens. Aujourd’hui les visiteurs ont accès aux souterrains lors de visites guidées (à réserver à Kiek in de Kök). Étrangement, ce ne sont pas les seuls tunnels de Tallinn : il y en a plusieurs autres à travers la ville. Un nouveau couloir a même été découvert récemment, en 2003.

Louez un vélo

Pour les amateurs de deux-roues, on trouve à Tallinn nombre de pistes cyclables balisées et il est relativement facile de s’y déplacer à vélo. Ces itinéraires structurés permettent de visiter en route certaines curiosités qui, à pied, seraient trop éloignées les unes des autres. Les circuits à vélo comprennent notamment le parc et le palais de Kadriorg, la forteresse maritime de Patarei (l’extérieur uniquement, puisque la prison n’est plus accessible), la plage de Pirita et le palais Présidentiel. Si vous préférez pédaler en solo, n’importe quel office du tourisme de la ville pourra vous fournir des cartes cyclistes et le détail des itinéraires.

cycling-piriita-beach-cs-1cce5bc4846b_1.jpg

Cyclistes à la plage de Pirita, Tallinn
La tournée des bars

À la nuit tombée, Tallinn montre un nouveau visage. On trouve quantité de bars en ville, mais mieux vaut s’éloigner de la très touristique place de l’Hôtel de Ville. Koht, bien que relativement connu, mérite le détour pour sa sélection de bières artisanales, tandis qu’à Kalamaja, Tops est un bar décontracté, où vous ne boirez pas l’estomac vide : vous pourrez déguster au préalable une cuisine estonienne authentique à base de salade de pommes de terre et de sandwichs au sprat (poisson), servis tous les jours. Pour les concerts de jazz et de blues, Philly Joe’s Jazz Bar est la meilleure adresse. N’hésitez pas à engager la conversation lorsque vous êtes de sortie : environ un tiers des Estoniens déclare parler couramment anglais.

Safari gastronomique

Préparez-vous à vivre une véritable aventure culinaire, car Tallinn est loin de se limiter à la cuisine estonienne locale. Mêlez-vous aux habitants à l’écart des circuits touristiques pour un brunch du dimanche dans un café comme NOP ou Boheem. La cuisine nordique moderne des restaurants Ö et Noa attire une foule d’Estoniens branchés, tandis que F-Hoone joue les gastropubs. Quelles que soient vos exigences gastronomiques, vous trouverez de quoi vous régaler – Kivi Paber Käärid (Pierre Feuille Ciseaux), par exemple, ne voit que par le “sans gluten”. Évidemment, si vous appréciez les copieux classiques estoniens, vous pourrez déguster des viandes braisées, d’onctueux pâtés, du pain brun et différentes pommes de terre dans presque tous les établissements de la vieille ville.

f-hoone-tallinn-cs-bf0c79e0cf57.jpg

Steak tartare chez F-Hoone.
Dévalez la côte

La côte de Tallinn est bordée de plages et de promenades, et chaque section de ce littoral pittoresque mérite le détour. La plage de Pirita est la plus grande et la plus populaire de Tallinn, tandis que la paisible plage de Russalka jouxte le mémorial de Russalka, à Kadriorg. La plage de Stroomi, quant à elle, est surtout appréciée des familles.

Arriver à Tallinn

Tallinn est facilement accessible par avion depuis la plupart des capitales européennes. Elle est desservie par nombre de compagnies, notamment Ryanair, EasyJet et AirBaltic. L’aéroport international Lennart Meri est situé à seulement 4 km du centre-ville, soit environ 10 minutes en taxi. La vieille ville est accessible à pied depuis la gare principale et le port de Tallinn.


Paramètres des cookies