1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Balades entre nature et culture au cœur de la Baie de Somme
France

Réalisé en partenariat avec :

Balades entre nature et culture au cœur de la Baie de Somme

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 1 juin 2021

Carte

A la fois fluviale et maritime, la Somme cache bien des trésors. Dans l’arrière-pays, vous flânerez à pied, en vélo ou sur l’eau du côté de Long en vallée de Somme avant de découvrir la majesté de lieux chargés d’histoire tels que les châteaux de Regnière-Ecluse et de Rambures, l’abbaye de Saint-Riquier et le village de Rue. A Mers-les-Bains, vous prendrez des bains de mer avec vue sur les villas Belle Epoque. Au cœur de la vallée de l’Authie et en forêt de Crécy, vous vous imprégnerez d’une nature riche et généreuse. A deux heures de Paris, le bonheur est dans la Somme, suivez le guide !

La vallée de Somme entre Long et Longpré-les-Corps-Saints

Anticipez votre découverte de la baie de Somme en suivant le cours du fleuve du côté de Long, à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Abbeville en direction d’Amiens. Choisie cette année pour représenter les Hauts-de-France dans l'émission Le Village préféré des Français de Stéphane Bern, cette charmante commune à flanc de coteaux de la Somme offre un patrimoine riche et varié, issu de l’exploitation de la tourbe. Vous commencerez par succomber au charme romanesque du château de Long, datant du XVIIIè siècle, en briques roses et blanches, construit par un vicomte éperdument amoureux. Vos sens seront aussi ravis par la beauté du parc qui l’entoure et de ses serres suspendues en bord de Somme.

somme-long-creditfleonardi3.jpg

Vue sur Long, en bord de Somme

A propos d’eau, elle est omniprésente entre les villages de Long et Longpré-les-Corps-Saints. Vous naviguerez dans un paysage d’étangs, d’écluses et de marais propice aux randonnées nature, à la pêche, aux balades en kayak, en barques, en paddle ou encore en péniche. De retour sur terre, empruntez la véloroute Vallée de Somme entre Long et Longpré-les-Corps-Saints dont le style architectural de la Reconstruction - le village a été détruit à 90 % pendant la deuxième guerre mondiale - contraste avec celui du potentiel futur village préféré des Français ! Aventurez-vous aussi alentours, à pied ou toujours à bicyclette pour explorer le Parc naturel régional Baie de Somme Picardie Maritime dont les deux communes font partie.


Echappée végétale et spirituelle dans la vallée de l’Authie

Cap au nord, à la frontière du Pas-de-Calais pour un voyage dans le temps à Argoules. Sur les rives de l’Authie, vous tomberez sous le charme des jardins de Valloires. Vous y découvrirez bien sûr la star de la région : la rose picarde sous toutes formes de variétés rares et anciennes mais aussi pléthores d’arbustes et autres plantes peu connues. Sur 8 hectares, les 5 jardins d’ambiance, labellisés « Jardin remarquable » et dessinés par le célèbre paysagiste contemporain Gilles Clément, surprennent toute l’année et sont le théâtre de fêtes et d’animations à chaque saison. Ils donnent aussi un cachet exceptionnel à l’abbaye qu’ils entourent. Fondée au XIIème siècle, elle a été entièrement reconstruite au XVIIIè et devint la seule abbaye cistercienne de ce siècle complète en France. Elle a même acquis le statut de joyau de l’art baroque grâce notamment à l’intervention du sculpteur autrichien Von Pfaffenhoffen - Von Plaff pour les intimes ! -. La spiritualité est au rendez-vous dans ce mélange étonnant de simplicité cistercienne et d’exubérance rococo.

valloires-sommetourisme-jl2.jpg

Dans le Jardins de Valloires

Bains de forêt à Crécy

Ressourcez-vous ensuite au cœur de la forêt de Crécy, à une quinzaine de kilomètres au nord d’Abbeville. Depuis Crécy-en-Ponthieu, multipliez les balades dans le plus grand massif forestier de la Somme qui s’étend sur plus de 4 000 hectares. A pied, à vélo et à cheval, la forêt de Crécy invite à un retour aux origines à travers huit beaux itinéraires balisés au milieu de vieux chênes dont « le chêne des Ramolleux », âgé de 6 siècles, et de rares variétés d’arbres comme les hêtres au bois blanc. En chemin, ne manquez pas les arbres sculptés de la Hutte des Vieux Chênes, près de la clairière du Muguet. Les sculptures dont ils sont ornés racontent des légendes picardes. Préparez-vous aussi à jouer les Indiana Jones à Happy Park, un tout nouveau parcours d’accrobranche dans la clairière du Muguet.

crect-forestart-bs3v46.jpg

Arbre sculpté de la Hutte des Vieux Chênes

De l’aventure au conte de fées

De la forêt de Crécy passez à l’univers de la belle au bois dormant au château de Regnière-Ecluse, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du conte de fées. Son apparence extérieure et ses intérieurs sont marqués par le travail des sculpteurs amiénois Aimé et Louis Duthoit qui travaillèrent à la décoration du château pendant vingt ans au milieu du XIXè siècle. Quant au parc qui l’entoure, il est tout aussi remarquable avec ses perspectives à l’infini qui donnent sur la forêt de Crécy. Il héberge d’ailleurs son propre petit bois ainsi que des plans d’eau et un jardin à l’anglaise. Un endroit idéal pour déjeuner sur l’herbe ou s’imaginer dans un conte de fées…

regniere-ecluse_chateaucsommetourisme-aw_8.jpg

Le château de Regnière-Ecluse

Rue : des pèlerins aux frères Caudron

Entre le parc ornithologique de Marquenterre et les premières stations balnéaires de la côte, se cache dans le village de Rue un véritable concentré de trésors. Visitez d’abord son immanquable beffroi, datant de 1214 et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Marchez ensuite dans les pas des pèlerins qui depuis 900 ans viennent se recueillir devant un crucifix miraculeux trouvé sur la grève au début du XIIè siècle. Vous le trouverez dans la superbe chapelle du Saint-Esprit. Datant du XVè siècle, elle fait partie des édifices les plus marquants du gothique flamboyant picard. Retour trois siècles en arrière dans la chapelle de l’hospice qui accueillait les pèlerins et les pauvres. A travers ces visites, vous découvrirez l’histoire de Rue qui fut un port de mer jouissant d’une grande prospérité jusqu’au XVè siècle. Puis l’ensablement finit par avoir raison du rôle portuaire de la ville qui s’agrandit sur les terres gagnées sur la mer, se fortifia et devint une place militarisée. Au XIXè et au XXè, la petite ville se réinventa de nouveau grâce à sa sucrerie et à l'usine d'aviation des frères Caudron dont vous pourrez visiter le musée.

Voyage au Moyen-Age au château de Rambures

Les fortifications de Rue vous ont donné des envies de Moyen-Age ? Rendez-vous au château de Rambures, au sud du département. Projetez-vous d’abord dans le contexte : l’édifice est construit en 1412 en pleine guerre de Cent Ans. Il faut se défendre et le château de Rambures est le premier de France construit en brique à présenter des innovations défensives comme ses quatre tours rondes et massives, ses mâchicoulis et son chemin de ronde. La forteresse est toute aussi impressionnante à l’intérieur. De la bibliothèque aux chambres médiévales en passant par la salle à manger, et d’une armure à l’autre, vous serez plongé dans le quotidien moyenâgeux de la famille de Rambures. Quant au parc, vous y trouverez plus de 500 variétés de roses au cœur d’un jardin à l’anglaise, vous y découvrirez aussi un verger, des plantes médicinales et un séquoia géant bicentenaire !

rambures-chateaufort5.jpg

Bain de culture à l’abbaye de Saint-Riquier

A quelques kilomètres à l’est d’Abbeville, l’abbaye de Saint-Riquier offre à la fois un voyage patrimonial, spirituel et culturel. C’est une source, alors lieu de culte païen, qui inspire le futur Saint Riquier à créer l’abbaye en 625. Elle connaît son apogée sous le règne de Charlemagne qui confie sa reconstruction à son gendre Angilbert. Il ne lésine ni sur la taille de l’édifice ni sur l’utilisation de matériaux nobles. Son style précurseur sert ensuite de modèle à la construction de nombreuses abbayes. Monastère rattaché à l’ordre des bénédictins, l’abbaye subit au cours des siècles pillages et incendies mais survit et revit notamment grâce aux travaux de rénovation menés par l’abbé Charles d’Aligre au début du XVIIIè siècle. Forte de son passé riche en transmission du savoir - elle hébergea un temps l’une des plus grandes bibliothèques d’Europe ! -, elle fait aujourd’hui office de centre culturel. On y vient non seulement pour découvrir la majesté du lieu mais aussi pour se cultiver, assister à des festivals, voir des expos, suivre des colloques…

merslesbains-sommetourisme2.jpg

Vue sur Mers-les-Bains

Bains de mer à Mers-les-Bains

Difficile d’évoquer la baie de Somme sans parler du balnéaire et de son avènement dans la région à la fin du XIXè siècle. Les bienfaits des bains de mer sont à la mode et le petit port de pêche de Mers voit de plus en plus de baigneurs aisés débarquer en train de Paris ou des grandes villes avoisinantes. Séduits par le charme des longues plages de galets, ils font construire des villas sur le front de mer au pied des falaises de craie. Le quartier balnéaire est né. Avec leurs balcons ouvragés, leurs bow-windows, leurs loggias, leurs mosaïques et leurs façades colorées, les villas aux différents styles - anglo-normand, flamand, picard, Renaissance, art nouveau… - sont plus fantaisistes les unes que les autres et constituent un joyau architectural unique de la période Belle Epoque. Vous pourrez vous aussi plonger pour un bain de mer revigorant, ou vous offrir un weekend spa, avec activité paddle ou kayak, pour découvrir le quartier balnéaire vu de l’eau.


Chers lecteurs de Lonely Planet, on vous a concocté avec la complicité de la rédaction, un périple en dehors des sentiers battus, à la découverte de pépites patrimoniales, souvent injustement méconnues, et pourtant à quelques kilomètres de la célèbre baie de Somme. On fait cap au nord vers la vallée de l’Authie ou au sud vers la vallée de la Bresle, on découvre la campagne et les trésors cachés à l’intérieur des terres mais jamais bien loin de la mer. A très bientôt dans la Somme. 


Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir la baie de Somme et la côte d’Opale le temps d'un court séjour

Paramètres des cookies