1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Les plus beaux parcs et jardins de France
France

Les plus beaux parcs et jardins de France

Mis à jour le : 11 mai 2020

Carte

Jardins à la française tracés au cordeau, parcs exotiques, parterres touffus, art topiaire, serres tropicales… tous les goûts sont dans la Nature. 

1. Parc de Versailles (Yvelines)

Pour Louis XIV, les jardins, qu'il fit dessiner par Le Nôtre, étaient aussi importants que le château. On hésite à élire le plus beau : la grande perspective du parterre d'Eau jusqu'au bout du Grand Canal, long de 1 670 m ? Les allées, bassins et jardins ornés de 300 sculptures, souvent inspirées de la mythologie ? L'Orangerie où se déploient plus de mille palmiers, lauriers-roses, grenadiers et orangers ? Les bosquets (salons de verdure agrémentés de bassins) dont la Salle de bal, aux gradins de rocailles et de coquillages, l'Encelade, où un Titan lutte contre la mort, la Colonnade, péristyle décoré d'enfants, de nymphes et de naïades ? Ou les jardins intimistes de Marie-Antoinette au Petit Trianon ?Conscient de la richesse et de la complexité des jardins, Louis XIV rédigea un guide : "Manière de montrer les jardins de Versailles"

 

2. Jardins de Menton (Alpes-Maritimes)

Avec un microclimat d'une exceptionnelle douceur et 316 jours de soleil par an, Menton a toujours facilité le travail des botanistes, qui ont même réussi à y acclimater essences tropicales et subtropicales. Pour mieux vous en rendre compte, flânez dans les allées du Palais Carnolès, qui accueille 140 variétés d'agrumes, dans les magnifiques jardins Maria Serena et Fontana Rosa, au jardin Serre de la Madone ou dans le jardin botanique du Val Rameh, situés à quelques minutes du centre-ville et du front de mer.La fête du Citron de Menton a lieu en février (www.feteducitron.com) et les Journées méditerranéennes du jardin début septembre.

 

3. Bambouseraie de Prafrance, Anduze (Gard)

Créée en 1856 par Eugène Mazel, classée Jardin remarquable et Monument historique, la Bambouseraie a un palmarès impressionnant : première collection européenne de bambous avec plus de 240 variétés, dont certaines atteignent 25 m de hauteur, et des espèces exotiques du monde entier, avec des séquoias de 40 m de haut. Les lieux sont évocateurs : vallon du Dragon, jardin aquatique, labyrinthe végétal, village laotien, rizière et serre de plantes carnivores… Touche finale : des expositions artistiques en plein air. Un lieu d'exception pour pénétrer la magie végétale et s'initier à la poésie des arbres devant le hêtre pleureur ou l'arbre aux quarante écus.La Bambouseraie (entrée payante) est ouverte de mars à novembre : www.bambouseraie.com. Une boutique propose plantes, livres et objets divers.

 

4. Château de Villandry (Indre-et-Loire)

Dernier des grands châteaux Renaissance édifiés dans le Val de Loire, Villandry s'agrémente de merveilleux jardins. Montez, par le sous-bois, au belvédère pour les contempler de haut. Chef-d'œuvre d'art topiaire de style Renaissance, le jardin d'ornement prolonge les salons. Quatre carrés y symbolisent l'amour : tendre, passionné, volage ou tragique. En contrebas, le potager est planté de légumes aux couleurs en damier, une tradition monastique. Jardin des simples comme au Moyen Âge, labyrinthe de charmilles de style Renaissance, jardin d'eau au bassin en forme de miroir Louis XV, et jardin du soleil au bassin en étoile à huit branches complètent la promenade.C'est Joachim Carvallo, propriétaire du château qui, en 1908, restaura les jardins Renaissance. Les cultures se succèdent au fil des saisons (www.chateauvillandry.fr).

 

5. Domaine du Rayol (Var)

Sur la corniche des Maures, 7 ha en balcon sur la mer concentrent un tour du monde végétal dans le Jardin des Méditerranées. Orchestré par Gilles Clément, ce jardin révèle l'incroyable biodiversité de régions au climat de type méditerranéen. Vous marchez parmi les fougères arborescentes de Nouvelle-Zélande, les bosquets de cycas du Japon, la bambouseraie de Chine ou les yuccas des Canaries ; la promenade est un voyage. Émerveillé par l'oiseau de paradis d'Afrique du Sud, médusé devant le cactus surnommé « coussin de belle-mère », effrayé par les agaves tentaculaires puis apaisé sous un eucalyptus géant, vous rejoindrez ensuite les pins d'Alep sur la falaise.Ouvert tous les jours, toute l'année (entrée payante). Visite guidée, boutique, café ; il y a même une pépinière (www.domainedurayol.org).

 

6. Jardins du manoir d'Érignac (Dordogne)

Érignac, c'est d'abord l'histoire d'une famille qui se transmet, depuis 22 générations, ce castel du Moyen Âge reconstruit en manoir au XVIIe siècle. C'est ensuite une histoire de jardins. À la française, et parmi les plus beaux de France… Sur 10 ha, ifs, buis, charmes et cyprès déclinent le vert sous toutes ses teintes. L'art topiaire entre alors en scène : sculptures végétales, chambres de verdure et parterres bordent les allées, entourent les bassins, habillent la pierre. La reconstitution des jardins du XVIIIe siècle est fascinante. Jusque dans la touche italienne qui fait la spécificité des jardins… à la française.Le manoir d'Érignac propose des ateliers de cuisine (220 €/personne, repas compris), à coupler avec une visite des jardins. 

7. Jardins de la Fontaine, Nîmes (Gard)

Havre de fraîcheur et d'élégance, les jardins de la Fontaine furent l'un des premiers jardins publics d'Europe. Escaliers, statues en pierre de Lens, bassins et faux péristyles baignés par les eaux illustrent l'harmonie classique des jardins à la française sous Louis XV. Lors de leurs aménagements, en 1745, un sanctuaire antique fut mis à jour, construit autour de la source dédiée à la divinité Némausus qui présida à la création de la cité. Lorsque l'on gravit le mont Cavalier, le jardin revêt une apparence plus sauvage. Parsemés de grottes, les divers chemins qui le jalonnent mènent à la tour Magne, vestige des fortifications romaines.Entrée libre tous les jours. Plus d'informations sur le site de la ville de Nîmes (www.nimes.fr).

 

8. Jardin des Tuileries (Paris)

Du palais des Tuileries, édifié par Catherine de Médicis, incendié par la Commune puis rasé, ne restent que les pavillons de Marsan et de Flore, intégrés au Louvre. Son parc fut remodelé à la française par Le Nôtre, jardinier de Louis XIV. Il ouvrit la grande perspective, jalonnée de bassins et encadrée par deux terrasses parallèles à la Seine. On doit l'arc de triomphe du Carrousel à Napoléon Ier. Rénové à partir de 1991, le jardin des Tuileries (40 ha) s'inscrit dans la grandiose perspective Louvre-Champs-Élysées-la Défense. Une centaine de sculptures du XVIe au XXIe siècle (Maillol, Rodin, Dubuffet, Giuseppe Penone, Germaine Richier, etc.) en font aussi un fabuleux musée en plein air.À visiter aux Tuileries : le musée de l'Orangerie (Monet et ses Nymphéas, Renoir, Cézanne, le Douanier Rousseau, etc.) et la galerie nationale du Jeu de Paume (photographie et nouveaux médias).

 

9. Jardin Albert-Kahn (Hauts-de-Seine)

Flâner dans le jardin Albert-Kahn, c'est un peu faire le tour du monde. Parterres à la française, jardin japonais, forêt bleue peuplée d'essences américaines et marocaines, cottage à l'anglaise… D'une parcelle à l'autre, vous changez de continent tout en restant à Boulogne-Billancourt. Albert Kahn (1860–1940), banquier philanthrope, amoureux du Japon et grand voyageur, y aménagea ce fabuleux parc. Il finança aussi des campagnes photographiques tout autour de la planète. En témoignent des centaines de films muets et des milliers d'autochromes que l'on peut admirer aujourd'hui dans un pavillon attenant aux jardins.Infos sur www.albert-kahn.fr. L'automne est une bonne saison pour s'y rendre ; le jardin japonais et les arbres se parent alors de pourpre.

 

10. Domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher)

Tous les ans, à la belle saison, le Festival international des jardins transforme le domaine de Chaumont en une pépinière de talents créatifs. Jardins de curiosités ou d'ivresses, labyrinthes flous et forêts féeriques, miroirs ou théâtres d'eau, pétales de chanvre, plantes tressées de nouveaux matériaux ou carrés des simples… Sculpteurs du végétal et autres passionnés de nature domestiquée à l'imagination folle font jaillir de terre une mosaïque de jardins paysagers : une balade entre art et nature, une mine d'idées à faire fructifier pour donner de la couleur à ses plates-bandes ou à son balcon.Trois jardins expérimentaux permanents, un parc paysager, un intéressant château (XVe–XIXe siècle), des écuries et des installations d'artistes contemporains complètent l'attrait de la visite (www.domaine-chaumont.fr).


Guide de voyage

1000 idées de vacances en France, un livre totalement réactualisé en 2020, pour inspirer chacun dans le choix de ses vacances.

Paramètres des cookies