1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Ardèche et Drôme : les incontournables de la région
France

Ardèche et Drôme : les incontournables de la région

Mis à jour le : 7 mai 2020

Carte

Parcs naturels régionaux, villages plein de charmes, musées incontournables et gastronomies locales : voici 25 expériences à faire dans les départements de la Drôme et de l'Ardèche lors de vos vacances. 
 

1. Les gorges de l’Ardèche

Ce canyon, creusé dans un plateau calcaire couvert de garrigues et de forêts de chênes verts, est l’un des sites naturels les plus remarquables de France. Le Pont d’Arc, son site emblématique, attire près d’un million de personnes chaque année. Que ce soit depuis les belvédères de sa route touristique taillée dans la roche, depuis ses berges lors d’une randonnée pédestre ou au fil de l’eau via son activité phare, le canoë-kayak, la vue sur ces vertigineuses falaises vous laissera souvent sans voix.

joel-vodell-dlkrievilxy-unsplash.jpg

Le Pont d’Arc, site emblématique des gorges de l'Ardèche

2. Nyons

À l’orée des gorges de l’Eygues et des montagnes des Baronnies, la charmante Nyons, nichée dans une cuvette au cœur des collines de la Drôme provençale, est encensée pour son microclimat. Chaque jeudi matin, son marché où trône en reine l’olive noire attire les foules. Les sentiers nature, les musées et autres moulins dédiés à l’huile d’olive ajoutés à son riche patrimoine historique (son pont roman est un joyau) en font une destination très complète, bien ancrée dans son territoire.

3. Le mont Gerbier de Jonc

Protubérance volcanique semblable à un pain de sucre, le mont Gerbier de Jonc culmine à 1 551 mètres d’altitude. Il est l’occasion d’une courte randonnée (une heure aller-retour) accusant néanmoins un important dénivelé (130 m). L’ascension en vaut la peine : un splendide panorama de l’ensemble des monts d’Ardèche récompense les marcheurs à son sommet. Et à la base du mont, ce n’est rien moins que la Loire qui prend sa source.

istock-841621058.jpg

Nyons et son pont roman

4. Se baigner dans les lacs et les rivières

L’Ardèche et la Drôme comptent d’idylliques lieux de baignade, certains plus secrets que d’autres. Entre piscines naturelles et lacs aménagés, trouvez votre coin de paradis au pied d’une falaise, d’une coulée de basalte, d’un village médiéval ou d’un pont, ou encore dans une base de loisirs pour une baignade surveillée. De Mazet-Plages, à Labeaume et Jaujac en passant par le trou de la Lune, le saut de la Drôme, la vallée de la Roanne ou le domaine du lac de Champos, vous aurez l’embarras du choix.

5. La Grotte Chauvet 2

La Grotte Chauvet 2, prouesse technologique ayant mobilisé ingénieurs, scientifiques et artistes, est l’espace de reconstitution à l’échelle de la grotte Chauvet. Elle permet d’appréhender rien de moins que la grotte ornée la plus ancienne de la planète. Découverte en 1994 à proximité du Pont d’Arc et depuis lors fermée au public, cette dernière, inscrite  sur la liste du Patrimoine mondial par  l’Unesco depuis juin 2014, a bouleversé  les théories sur l’évolution de l’art.

6. Le Palais idéal du facteur Cheval

Aussi incontournable qu’insolite, le féerique Palais idéal du facteur Cheval est un chef-d’œuvre mondialement reconnu de l’art naïf situé au nord de la Drôme, dans le village de Hauterives. Construit indépendamment de toute règle architecturale par Ferdinand Cheval, facteur qui y consacra 33 ans de sa vie, ce palais inhabitable fut achevé en 1912. Il dévoile un étonnant mélange exotique de sculptures, qui fit l’admiration des surréalistes.

istock-458617535.jpg

Le Palais idéal du facteur Cheval, dans le village de Hauterives

7. Le mémorial de la Résistance en Vercors

Hommage aux hommes et aux femmes ayant “combattu pour la liberté”, le mémorial de la Résistance en Vercors entretient la mémoire des terribles événements de la Seconde Guerre mondiale dont le Vercors fut le théâtre. Au-dehors, l’architecture du bâtiment, en bordure de falaise et fondu dans le paysage, se fait l’écho des maquisards et de leur clandestinité, quand l’intérieur, tout en sobriété, évoque les “années noires de l’Occupation”, le plan Montagnards, la naissance du maquis du Vercors et les combats tragiques qui s’y déroulèrent en 1944.

8. Randonner en montagne

Du vaste parc naturel régional des Monts d’Ardèche, couvrant les deux tiers du département, à celui, historique, du Vercors, en passant par le plus récent parc naturel régional des Baronnies, aux confins de la Drôme provençale, nombreux sont les grands espaces montagnards préservés, éloignés des axes touristiques, et dévoilant aux marcheurs leurs secrets bien gardés et leurs panoramas grandioses. Un paradis pour tous les amoureux de randonnée.

9. Le château de Grignan

Surnommé le Versailles du Midi, ce spectaculaire ensemble Renaissance, ancienne propriété de la famille Adhémar, est également indissociable de la figure de la marquise de Sévigné, laquelle y séjourna à plusieurs reprises au XVIIe siècle  et y mourut en 1696. À l’intérieur, mobilier d’époque, tentures et autres peintures reconstituent l’atmosphère d’autrefois.  Chaque été, durant les Fêtes nocturnes, une scène accueille une création théâtrale.

istock-182159142.jpg

Le château de Grignan

10. Balazuc

Balazuc, comptant parmi les plus beaux villages de France, offre à l’Ardèche l’une de ses plus belles images de carte postale. Il fait bon explorer ce labyrinthe médiéval aux ruelles fleuries et pentues, dévoilant depuis ses rives les lignes massives de son château et le clocher-peigne de son église romane désacralisée. De l’autre côté du pont, au pied duquel s’étend une superbe plage, une courte marche mène au Viel Audon, exemple réussi d’économie sociale et solidaire.

11. Les Baronnies

À cheval entre le sud de la Drôme, les Hautes-Alpes et le Vaucluse, ce coin de paradis à l’écart des grands axes touristiques abrite le dernier-né des parcs régionaux. Les gorges étroites, les vieux villages, les plaines et les vallées émaillées de champs d’abricotiers et de lavande composent un territoire coloré, soumis aux influences alpines et méditerranéennes. Ici, les activités de plein air comme l’escalade sont à l’honneur, de même que les pauses bien-être sur fond de plantes aromatiques (dont le tilleul).

fabien-lebre-a8lllmyvfsg-unsplash.jpg

Village de Balazuc

12. Valence

Jolie note citadine dans la quiétude bucolique de la Drôme des Collines, Valence est une ville aux accents méridionaux dont le centre historique recèle quelques pépites d’ordre architectural – la Maison des Têtes du XVIe siècle, aux médaillons sculptés, est sans doute la plus photographiée –  et d’excellents ambassadeurs de la gastronomie régionale. Faites halte notamment au Daily Pic, l’un des établissements de l’empire d’Anne-Sophie Pic. 

13. Le Poët-Laval

Petit village médiéval fortifié se détachant du relief de collines boisées de la Drôme provençale, le Poët-Laval fait partie des “plus beaux villages de France”. Superbement restauré et dominé par le donjon de son château du XIIIe siècle, il abrite un beau patrimoine historique à l’architecture austère.  Le musée du Protestantisme dauphinois y retrace l’histoire du protestantisme dans la région.

14. À la découverte des Côtes-du-Rhône

Le nord de l’Ardèche et de la Drôme compte deux vignobles parmi les plus remarquables des Côtes-du-Rhône septentrionales : l’Hermitage et le Cornas. Mais le Crozes-Hermitage ou le Saint-Joseph, s’ils sont moins prestigieux, méritent toute votre attention. Quant au blanc pétillant de Saint-Péray, il constituera un agréable surpris. Au sud du Vercors, le Diois est aussi réputé pour un blanc pétillant, la célèbre Clairette-de-Die. Parmi les Côtes-du-Rhône du sud de la Drôme, les plus réputés sont ceux de Vinsobres et de Rousset-les-Vignes. Hors Côtes-du-Rhône, vins du Vivarais ou du Tricastin recèlent eux aussi des trésors.

istock-918085670.jpg

Tain-l'Hermitage et ses vignes

15. La Cité de la Préhistoire de l’aven d’Orgnac

La Cité de la Préhistoire, musée au propos exhaustif et aux installations modernes, est une excellente introduction au riche patrimoine archéologique et géologique ardéchois. L’histoire des hommes et de leur environnement y est judicieusement retracée du paléolithique inférieur à l’âge du fer. Au sud des gorges de l’Ardèche, le musée fait partie du Grand Site de l’aven d’Orgnac, lequel regroupe également une grotte aux volumes spectaculaires et un parc naturel.

16. Le mont Mézenc

Dans le nord de l’Ardèche, le mont Mézenc est à cheval entre les départements de l’Ardèche et de la Haute-Loire. Le plus haut des deux sommets qui le composent, situé en Ardèche, et qui s’élève à 1 753 mètres (le plus haut du département), est l’occasion d’une courte randonnée de 40 minutes en pente douce. Au sommet, la vue dévoile un panorama à 360° de l’ensemble de l’Ardèche et, quand il fait beau, du massif du Mont-Blanc, du Vercors, de la Lozère et de la plaine de Haute-Loire.

17. Le Parc naturel régional du Vercors

À cheval entre la Drôme et l’Isère, le parc naturel régional du Vercors, dont le massif éponyme fait de puissantes murailles calcaires culmine au Grand Veymont (Isère), offre une large palette de paysages loin de tout. La spectaculaire et incontournable route de Combe Laval, taillée dans la roche à flanc de falaise, mène au cœur des panoramas montagnards somptueux de ce haut lieu de la Résistance, parsemé de prairies d’alpage et de forêts de hêtres.  

istock-175260636.jpg

Plateau du Vercors

18. Boucieu-le-Roi

Le très beau village médiéval de Boucieu-le-Roi doit son incroyable patrimoine bâti à Philippe le Bel (1268-1314). En effet, le roi de France (1285-1314) fit le choix de ce site en surplomb des gorges du Doux pour installer le bailliage (la cour royale de justice) du Haut-Vivarais. Cette décision provoqua l’arrivée de nombreux magistrats pour lesquels furent construites quelques-unes des demeures de pierre qui bordent encore les rues de Boucieu.  La vallée du Doux en contrebas est elle aussi de toute beauté.

19. Saint-Montan

Petite merveille à l’écart des circuits touristiques, nichée sur un promontoire à la confluence de deux cours d’eau, le village médiéval de Saint-Montan est aussi beau de l’extérieur que de l’intérieur. Fruit d’une belle histoire de bénévolat, ses étroites ruelles restaurées offrent de beaux points de vue sur le château, ouvert à de passionnantes visites guidées. En plus des jolies boutiques d’artisanat qui s’y nichent, le village et ses environs se targuent d’excellentes adresses pour se loger et se restaurer.

20. Les routes panoramiques

Les défilés de Ruoms, la route touristique des gorges de l’Ardèche et la route de Combe Laval sont quelques-unes des splendides et spectaculaires routes panoramiques taillées dans la roche ou à flanc de falaise que recèlent les deux départements. Le spectacle est assuré au détour de chaque virage, avec des vues vertigineuses en surplomb. Les sujets aux vertiges éviteront de rouler côté vide (attention, faire demi-tour est rarement possible).

istock-1215780959.jpg

La route de Combe Laval ravira les adeptes de road trips

21. Thines

Ce village perché loin de tout, niché à 550 mètres d’altitude, semble suspendu aux cieux plutôt que posé sur un piton rocheux – l’interminable et magnifique route étroite en lacet permettant de le rejoindre depuis Les Vans donne elle aussi la sensation de monter jusqu’au ciel. L’église Notre-Dame, joyau d’architecture romane, les vues sur la vallée et les possibilités de randonnée qui prennent le village pour point de départ, en font une belle escapade à la journée.

22. La cité du Chocolat Valrhona

Dans la Drôme des Collines, à Tain-l’Hermitage, ce musée du chocolat, paradis des gourmands sous l’égide de la chocolaterie française presque centenaire Valrhona, est l’étape familiale par excellence. On y découvre tout l’univers du chocolat de manière aussi ludique que pédagogique : animations multisensorielles, tablettes tactiles, bornes interactives et dégustations à l’appui.

23. L’abbatiale Sainte-Marie de Cruas

De l’abbaye bénédictine fondée en 804 à proximité de la vallée du Rhône, ne subsiste que l’église abbatiale, joyau de l’art roman qui a traversé les années depuis le XIIe siècle, sans subir aucun remaniement. L’édifice a ses trésors, au nombre desquels l’une des rares tribunes monastiques existant en France. Le beau village médiéval en ruine de Cruas se détache pour sa part en surplomb de l’abbatiale.

roberta-sorge-uobapnn_k7w-unsplash.jpg

L'huile d'olive, l'un des produits incontournables de la région

24. Les marchés et produits locaux

Huile d’olive, lavande, truffe drômoise, nougat, châtaignes sous toutes les formes, olives, marrons glacés, miel et myrtilles sans oublier fin gras du Mézenc, picodon et autres tommes, caillés doux et saucissons secs… Avec une telle panoplie de produits et de producteurs, l’Ardèche et la Drôme ne pouvaient qu’exceller question marchés ! Nombreux, ils participent au charme des deux départements. Ceux de Nyons et d’Aubenas, respectivement dans la Drôme et en Ardèche, sont particulièrement appréciés.

25. La Tour de Crest

Emblématique de la vallée de la Drôme qu’il domine tel un phare, le donjon médiéval de Crest n’est rien de moins que le plus haut de France ! Vestige d’une forteresse médiévale dont l’origine remonte au XIIe siècle, il résulte en réalité de l’association de trois tours. À l’intérieur, des panneaux retracent son histoire. Depuis son sommet, le panorama est spectaculaire, et des descentes en rappel sont organisées en été.



Paramètres des cookies