1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Les canyons français les plus impressionnants
France

Les canyons français les plus impressionnants

Mis à jour le : 7 août 2020

Carte

Ces cicatrices laissées par l'eau composent des paysages minéraux spectaculaires. Que l'on soit amateur de vertige ou de sports d'eau vive, les sensations fortes sont garanties ! 

1. Gorges de la Nesque (Vaucluse)

Classées réserve de biosphère par l'Unesco en 1990, les gorges de la Nesque, reliant le pays de Sault à la plaine de Carpentras, forment un site spectaculaire. Prenant sa source sur le versant est du mont Ventoux, la rivière se faufile entre des gorges sur 70 km avant de se jeter dans la Sorgue. Elle traverse un paysage de falaises calcaires, où le vert des chênes et de la garrigue se mêle au gris lunaire de la pierre pour former un ensemble grandiose. La route, avec ses étroits tunnels creusés dans la roche et ses points de vue panoramique, restera gravée dans la mémoire des conducteurs ! Des sentiers de randonnée permettent aussi de découvrir le site. Renseignements et coordonnées d'accompagnateurs à l'office du tourisme de Ventoux Provence (www.ventouxprovence.fr). 

istock-1199081679.jpg

La route vertigineuse suit les gorges de la Nesque
 

2. Gorges du Tarn (Lozère, Aveyron)

Il est des lieux où la nature déploie l'immensité de sa force. Les gorges du Tarn sont de ceux-ci : 53 km de méandres à travers défilés, cirques, failles ou arches dolomitiques dévoilent la puissance qui a sculpté le paysage depuis l'ère quaternaire. Au Point-Sublime ou au Roc des Hourtous, il est possible d'embrasser du regard une partie du gigantisme du canyon, d'une profondeur de plus de 600 m. Cascades, sources résurgentes, grottes, traces volcaniques, lac souterrain… Difficile d'énumérer tous les trésors qui s'y cachent. On les découvre par des sentiers de randonnée ou lors d'une descente en canoë-kayak sur 43 km. À faire : les sentiers de randonnée sur le Causse Méjean ou le Causse noir. Informations sur le site www.ot-gorgesdutarn.com. 

istock-173606243.jpg

La rivière du Tarn a creusé ces magnifiques gorges
 

3. Gorges de l'Ardèche (Ardèche)

Les 35 km séparant Vallon-Pont-d'Arc de Saint-Martin-d'Ardèche déroulent un décor spectaculaire, témoin d'une évolution géologique commencée il y a 110 millions d'années : un canyon impressionnant, sauvage et profond, creusé dans le calcaire par la rivière Ardèche. Sur le versant nord, une route panoramique permet d'en suivre les méandres et d'admirer certains points de vue remarquables. Cirque de la Madeleine, Pont-d'Arc (une arche naturelle de 66 m de haut), cavernes, grottes ou aven : les trésors naturels se succèdent tout au long des gorges. Informations pratiques sur le site www.vallon-pont-darc.com.

istock-1098369500.jpg

Le Pont-d’Arc est l’un des nombreux paysages que l’Ardèche a sculptés dans la roche
 

4. Gorges d'Holzarte (Pyrénées-Atlantiques)

Dans cet étroit canyon verdoyant creusé par l'Olhadoko erreka, on se plaît à jouer les Indiana Jones sur la fameuse passerelle suspendue d'Holzarte, qui surplombe un torrent de plus de 170 m. Ses légers mouvements latéraux, dont on a l'explication par un panneau à l'entrée qui interdit de « se balancer, de sauter et de courir », et ses planches de bois grinçantes en ont fait frémir plus d'un. Mais le charme agit à coup sûr sur cet ouvrage construit en 1920 par les ouvriers italiens d'une scierie de Tardets. Le départ pour le sentier vers Holzarte se fait à 2 km après Larrau en direction d'Iraty. Comptez 1 heure 45 pour l'aller-retour. 

istock-1220757540.jpg

La fameuse passerelle suspendue, au coeur des gorges d'Holzarte
 

5. Gorges du Chassezac (Lozère, Ardèche)

Fortes en émotions, les gorges du Chassezac sont particulièrement sauvages et accidentées. Entre montagne granitique et massif de schiste, la composition géologique complexe de ce profond canyon (400 m de haut), creusé depuis des millénaires par la rivière Chassezac, a créé un relief tellement accidenté qu'il fut longtemps surnommé « l'antre du Diable ». Falaises abruptes, hautes cascades ou éperons rocheux défilent dans le grondement assourdissant de l'eau. Le site est un paradis pour les amateurs (avertis !) de canyoning et d'escalade. En surplomb, telle une sentinelle médiévale, le village de La Garde-Guérin dispose d'un belvédère panoramique. Attention, le canyoning est ici déconseillé aux débutants. Informations pratiques sur le site www.cevennes-ardeche.com. 

istock-153139577.jpg

Un tout autre décor dans les gorges du Chassezac
 

6. Saut du Doubs (Doubs)

Classé grand site national, le Saut du Doubs est l'une des curiosités les plus célèbres de Franche-Comté. À cet endroit, le Doubs fait une chute vertigineuse de 27 m de haut. Si l'on peut s'y rendre à pied, des croisières en bateau de 1 heure 30 à 2 heures sont également organisées depuis Villers-le-Lac. Vous traversez les méandres du Doubs puis le lac de Chaillexon pour atteindre le Saut, et le bruit de la chute se fait de plus en plus fort pour devenir un bruyant bouillonnement d'écume à l'approche de la cascade. Le spectacle est fantastique. Depuis le débarcadère, un chemin d'environ 500 m vous conduit à deux belvédères dominant le Saut du Doubs. 

istock-947382868.jpg

Il faut voir le Saut du Doubs de ses propres yeux - et l'entendre !
 

7. Gorges du Verdon (Alpes-de-Haute-Provence)

Résultat du lent travail de l'érosion, les gorges du Verdon peuvent atteindre 700 m de profondeur par endroits. Le tracé vert émeraude du Verdon y sinue, encadré par d'impressionnantes parois calcaires. Pour découvrir ce paysage unique, vous aurez l'embarras du choix : canoë depuis le lac de Sainte-Croix, randonnée au fond des gorges, parapente ou escalade pour les plus courageux. Les amoureux du calme préféreront la période des flamboyances automnales, lorsque le flot des visiteurs se tarit et que les feuillages s'empourprent. Le parc national du Verdon (www.parcduverdon.fr), situé à cheval sur les départements du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, offre une multitude de paysages aux visiteurs.

8. Cascades de Cauterets (Hautes-Pyrénées)

Quand les pluies d'orage ont arrosé la montagne, la vallée du Gave, à Cauterets, devient un tourbillon d'eau vive, une ruée fracassante, avec ses panaches d'embruns à l'odeur soufrée. Six cascades étincelantes jalonnent le parcours. C'est une rivière de perles devenues folles qui culbutent sur la roche, s'engouffrent dans les goulets, explosent en gerbes d'écume. Un show étourdissant et assourdissant. On peut emprunter le sentier qui court sous les feuillages depuis son point culminant, au Pont d'Espagne (mais parking payant, loin du site préservé), ou par le bas, depuis les anciens thermes de la Raillère, en suivant le gave (torrent pyrénéen) de Jéret.

istock-1197265981.jpg

L’impressionnante cascade du Lutour est une des six chutes à découvrir
 

9. Gorges de Galamus (Aude, Pyrénées-Orientales)

Entre Cubières-sur-Cinoble et Saint-Paul de Fenouillet, à la limite de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, l'Agly, la « rivière des aigles », a creusé une entaille de 500 m de profondeur et de 2 km de long. Renoncez à suivre ce défilé impressionnant par la route étroite, taillée en corniche. Agrippé au volant, on rate la beauté du site, et c'est l'embouteillage en été. Mieux vaut s'y aventurer à pied, équipé pour sauter dans les vasques, les biefs, et dévaler le saut de la rivière que réchauffent des résurgences à 27°C. À mi-chemin, un sentier conduit à un pittoresque ermitage accolé à la paroi et à sa chapelle. On peut y méditer à l'ombre d'un platane ancré dans la roche, au milieu de genévriers de Phénicie vieux de 500 ans.

istock-959930110.jpg

L'ermitage Saint-Antoine de Galamus, site naturel classé, bâti dans une grotte au cœur des gorges
 

10. Gorges de la Sioule (Puy-de-Dôme)

La Sioule déploie ses sinuosités entre Allier et Puy-de-Dôme, et musarde dans les Combrailles, pays des lacs de cratère. Le méandre de Queuille, vision bleu acier et vert de chrome qui évoque un Amazone miniature, est probablement sa partie la plus connue et la plus photogénique. Les gorges de la Sioule, plus sauvages et spectaculaires, ne se laissent pas observer depuis un promontoire. Il faudra vous résoudre à vous mouiller. En canoë ou en kayak, entre effervescence et quiétude, elles savent se faire désirer, ne s'offrent qu'aux plus méritants et laissent un mélange confus de souvenirs triomphants et de courbatures. À consulter : le site de l'office du tourisme d'Ébreuil (www.tourisme-valdesioule.fr) et le moteur de recherche www.auvergne-tourisme.info. 


Guide de voyage

1000 idées de vacances en France, un livre totalement réactualisé en 2020, pour inspirer chacun dans le choix de ses vacances.

Paramètres des cookies