1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. 10 astuces pour voyager mieux en 2020
Astuces voyage

10 astuces pour voyager mieux en 2020

Texte par

Orla Neligan (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 8 janvier 2020

Carte

Vous voulez prendre des résolutions de voyage et vous y tenir ? Selon Penny Zenker, auteure de best-sellers et coach personnel, ne compter que sur la seule volonté pour changer ses comportements ne fonctionne pas. Cela dit, il est peut-être temps de vous demander pourquoi vous n’avez pas encore réservé ce voyage que vous ne ferez qu’une fois dans votre vie ou pourquoi vous ne savez pas profiter des bonnes affaires proposées. Quel que soit votre but, ces trucs vous aideront à faire passer vos projets de voyage pour 2020 au niveau supérieur.

Essayez d’être aventureux

Il n’y a pas de mal à rester allongé sur une plage, mais les vacances prévisibles… hé bien, manquent d’imprévu ! Avouons-le, si les aventures excitantes ne faisaient pas un peu peur, ce ne seraient pas des aventures. “Nous sous-estimons la puissance d’un changement d’environnement, dit Zenker. Plus ce changement est important, plus on retrouve de l’énergie. En essayant des choses nouvelles, passionnantes, cela change notre point de vue, ce qui, ensuite, peut nous rendre plus productifs.”
L’aventure est autant affaire d’état d’esprit que d’activité : il s’agit de dire “oui” avant même ce premier pas dans l’inconnu ; oui à ce semi-marathon parmi des ruines au Cambodge ; oui à une baignade en compagnie des requins en Australie ; et, si vous en avez l’estomac, oui à cette spécialité de poisson fermenté en Suède.

shutterstockrf_436897498.jpg

Ne pas graver son itinéraire dans le marbre laisse place à l’exploration

Moins de préparation, plus de spontanéité

Pour tout voyage il faut de la préparation, mais un programme trop bien ordonné laisse peu de place à la spontanéité, alors que celle-ci nous conduit souvent à la découverte d’endroits mémorables. Laissez donc votre téléphone dans votre poche et soyez prêt(e) à modifier vos plans si quelque chose pique votre intérêt.
Enlevez une épingle à cheveux à votre projet de road-trip : faites une réservation de moins au restaurant pour préférer un établissement local et populaire, ou tournez dans cette ruelle perpendiculaire – au pire, vous perdrez quelques minutes, mais les vacances sont faites pour ça, pour apprécier la beauté de l’inattendu.

Apprenez à débrancher

La seule idée de couper le cordon ombilical vous donne des sueurs froides ? Essayez d’arracher ce téléphone à votre main de fer, ne serait-ce qu’un jour, et savourez la déconnexion, au sens positif, que le voyage vous apporte. “Les vacances sont une période où on est censé se détendre”, dit Lena Waizenegger, co-autrice d’une étude sur les effets des vacances sans gadgets. “Si l’accès instantané à des informations telles que les cartes facilite les voyages, il nous fait perdre l’occasion de papoter avec gens du cru ou de découvrir des merveilles dont on ne fait pas la publicité.” L’étude a montré que se déconnecter du monde virtuel aidait les voyageurs à se reconnecter aux gens et à la nature qui les entourent. Vous pourrez toujours poster vos photos de vacances plus tard – #latergram.

lpt0813_076.jpg

Un hébergement tenu par des gens du coin, et qui leur appartient, est plus écoresponsable

Être plus écoresponsable

Si ces dernières années nous ont appris quelque chose, c’est bien que le développement durable est l’affaire de tous, et qu’il dépasse le cadre de notre empreinte carbone ou de l’impact écologique de notre voyage. “On se fait souvent une fausse idée du voyage écoresponsable en le pensant plus cher, dit Mac Gaughan, propriétaire de l’agence australienne de voyages éthiques Clean Travel. Un voyage devrait renforcer les communautés qu’il traverse, et en achetant des produits locaux, en séjournant dans des hôtels tenus par des gens du cru ou en voyageant grâce à des agences locales, vous évitez les intermédiaires internationaux.”
On ne peut souvent pas éviter de prendre l’avion, mais quand c’est possible, prenez le train et voyagez en suivant ce mantra : “Ne laissez pas de traces.” En bref, il s’agit en fait d’être un voyageur responsable.

Tourisme intérieur

En panne quand on vous interroge sur les destinations à recommander tout près de chez vous ? En matière de voyages, la plupart d’entre nous cherche surtout à cocher une des destinations qu’ils veulent voir une fois dans leur vie, et négligent souvent les endroits merveilleux qui sont juste sous leur nez.
Rester en vacances chez soi peut donner l’impression de se trouver dans un nouveau lieu, dit Stefan Artesis, moitié des vloggers de voyage baptisés The Nomadic Boys. “On sous-estime toujours ce qu’on a dans son jardin. Ce n’est qu’en revenant d’une grande expédition avec l’esprit d’un voyageur que nous avons vu notre chez-nous d’un œil nouveau et que nous avons entrepris de l’explorer.” 

Faites un journal à chaque voyage

Si quelques posts sur Instagram ne suffisent pas, et que vous n’avez pas le courage de mettre toutes vos photos sur Facebook, pourquoi ne pas tenir un journal de voyage ? La méthode analogique peut être un grand moyen d’enregistrer vos souvenirs de voyages, mais si l'idée d’emporter un carnet pour tout noter vous donne envie de grogner, il existe des tas d’applications de journaux digitaux qui collationneront tout pour vous, telle Lonely Planet Trips. “Tenir un journal est un excellent moyen d’ajouter de grandes idées à votre voyage, note Stefan Artesis. Mais n’oubliez pas de lever la tête de temps à autre et de profiter de l’instant.” 

shutterstockrf_719628037.jpg

Savoir ce qui vous sera le plus utile sur la route est une chose qui s’apprend

Voyagez plus léger

La règle est simple : plus votre valise est grande, plus vous pourrez la remplir – et plus la taxe bagage sera chère. Même les voyageurs les plus expérimentés font parfois l’erreur d’y ajouter des choses “au-cas-où”. Mais sont-elles vraiment nécessaires ? Et avez-vous pensé à vous-même durant le voyage, vous qui allez transpirer en traversant aéroports, gares et villes avec des bagages surdimensionnés ? Quelques principes de base : si vous y tenez beaucoup, laissez-le à la maison ; utilisez le moindre espace (fourrez des chaussettes dans vos chaussures…) ; et éliminez sans pitié. 

Cherchez les vols en promo

Selon Misty Belles, directrice et chef des relations publiques monde du réseau de voyagistes Virtuoso, l’important est moins le moment de la réservation que la date du voyage : “Les jours les moins chers pour voyager sont les mardis et samedis, alors que les vendredis sont les plus chers, suivis des dimanches et des lundis. À chaque fois que vous êtes en concurrence avec les voyageurs d’affaires, les tarifs seront plus élevés.”
Pour économiser un peu, elle recommande d’ajouter une escale. “Les vols avec correspondance sont souvent moins chers que les directs, et si personne n’aime passer plus de temps dans un aéroport, prendre un vol un peu plus tard à un horaire moins intéressant peut vous faire faire pas mal d’économies.” 

Profitez mieux de vos long week-ends

Beaucoup de visiteurs renoncent aux traditionnelles deux semaines de vacances au profit d’escapades plus courtes et plus fréquentes. L’important est moins la durée que la manière de passer le temps sur place. Et pensez aux bénéfices : ces petits voyages sont des ponctuations, des respirations qui, pourvu qu’ils soient assez fréquents, peuvent faire plus de bien qu’un long break. Faire ses valises est en général plus simple, et il vous sera plus facile de trouver quelqu’un pour nourrir le chat un week-end qu’une semaine.
Pour profitez au mieux de votre courte escapade, Belles suggère de modifier ses dates. “En changeant le traditionnel ‘vendredi-dimanche’ pour un ‘samedi-lundi’, les voyageurs peuvent voir leur note d’hôtel baisser de 5 % à 25 %, selon la ville de destination.” 

shutterstockrf_532856152.jpg

Voyager en solo peut offrir une liberté sans égale et une perspective unique

Voyagez en solo

L’époque où les serveurs prenaient un air condescendant quand vous leur demandiez une table pour une personne est révolue. Aujourd’hui, voyager en solo a un nouvel éclat, né d’un désir croissant d’indépendance, que vous soyez en couple ou non. Plus besoin de vous demander ce que votre moitié pensera si vous avez envie de traîner toute la journée au bord de la piscine, vous êtes libre de choisir.
Bien que voyageant souvent à deux, les Nomadic Boys cités plus haut admettent que voyager seul(e) leur permet de mieux apprécier le temps passé ensemble. Et, selon une étude récente de Mintel, les voyageurs en solo recherchent l’aventure et quelque chose d’unique : apprendre une nouvelle langue, descendre l'Amazone en bateau, randonner dans les Highlands d'Écosse ou faire une retraite silencieuse à Bali où, honnêtement, un c'est bien, deux c'est trop. 
 



Guide de voyage

Du camping au bateau stop en passant par l'échange de maison, un guide Lonely Planet avec des centaines de conseils pour préparer son départ de façon astucieuse, économique et novatrice

Paramètres des cookies