Pologne : Histoire

Chronologie de la Pologne

Milieu du Xe siècle

L'une des tribus slaves installées dans la région, les Polanes (littéralement "ceux des champs"), s'impose sur le territoire de l'actuelle Pologne (d'où son nom). La naissance officielle du pays remonte à 966, date à laquelle le premier dirigeant connu du pays, Mieszko Ier se convertit au christianisme. À sa mort, en 992, il a fondé un royaume dont les frontières suivent peu ou prou les frontières actuelles. En 1025, son fils, Boleslas Ier le Vaillant, est sacré premier roi de Pologne par le pape.

1241/1242

Les Mongols envahissent la Pologne et dévastent plusieurs régions.

1386/1434

Sous le règne de Ladislas II Jallegon, la Pologne s'allie avec la Lituanie, association qui permet au royaume de multiplier par cinq son territoire. Cette alliance dure quatre siècles.

1466

À l'issue de la guerre de Treize ans contre les chevaliers Teutoniques, la Pologne étend son empire de la mer Baltique à la mer Noire. C'est le plus grand État en Europe.

1543

Nicolas Copernic publie son traité Des révolutions des sphères célestes, dans lequel il affirme que la Terre tourne autour du Soleil.

1548/1572

Règne de Sigismond II Auguste, considéré comme l'âge d'or de la Pologne.

1655/1660

Au cours des invasions suédoises, qualifiées de "Déluge" dans l'histoire polonaise, le pays est amputé du quart de sa superficie.

1773

Après une lente agonie, la royauté polonaise sombre sous les coups de boutoir de ses puissants voisins. La Diète est obligée de ratifier le partage d'une partie substantielle de son territoire entre la Russie, l'Autriche et la Prusse. Après plusieurs insurrections, le pays est définitivement rayé de la carte en 1795.

1807

Napoléon crée (jusqu'en 1813) un grand duché de Varsovie.

1918

Le maréchal Jozef Pilsudski prend le commandement à Varsovie et proclame l'indépendance de la Pologne, ratifiée par le traité de Versailles de 1919.

1939

En dépit des pactes de non-agression signés avec la Pologne, mais conformément au pacte signé entre Berlin et Moscou, Hitler lance ses troupes à l'assaut du pays le 1er septembre et Staline le 17.

1943

En avril, soulèvement du ghetto de Varsovie.

1944

En août, Varsovie se soulève. Deux cent mille Polonais sont tués dans la répression nazie qui suit.

1945

Les frontières de la Pologne actuelle sont fixées aux conférences de Potsdam et de Yalta. La Pologne entre dans la sphère d'influence soviétique.

1956

Grève des ouvriers à Poznan réprimée sévèrement par le pouvoir (70 morts). Gomulka est nommé à la tête du pays pour désamorcer les tensions.

1970

Les difficultés économiques s'accumulent. Vague de grèves à Gdansk. Gomulka est remplacé par Gierek.

1978

Élection de l'archevêque de Cracovie, Karol Wojtyla, comme pape. Celui-ci effectue une tournée triomphale dans son pays natal l'année suivante.

1980

Au mois d'août, déclenchement d'une grève aux chantiers navals de Gdansk qui aboutit à la naissance de Solidarité (Solidarność) dirigé par Lech Walesa.

1981

Le 13 décembre, le général Jaruzelski décrète l'état de guerre. Walesa et les principaux dirigeants de l'opposition sont emprisonnés.

1989

À la suite d'une table ronde entre le pouvoir et l'opposition, celle-ci est autorisée à siéger au Parlement. L'année suivante, le parti communiste s'auto-dissous et Lech Walesa est élu président en novembre.

1995

L'ancien communiste Aleksander Kwasniewski devance Lech Walesa aux élections présidentielles.

1999

La Pologne fait son entrée dans l'OTAN.

2000

Le président sortant Aleksander Kwasniewski est réélu au premier tour à la présidence de la République. Lech Walesa, qui n'obtient que 1% des suffrages, décide de se retirer de la vie politique. L'état de l'économie polonaise inquiète le Fonds monétaire international (FMI) et l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

2001

Pour la première fois depuis la dissolution du parti communiste, la gauche post-communiste (SLD) gagne les élections législatives.

2003

La position pro-américaine de la Pologne durant la guerre en Irak provoque une crise diplomatique avec la France.

2004

Entrée de la Pologne dans l'Union européenne.

2005

Recomposition du paysage politique polonais : effondrement des socialistes face à la droite (PIS et PO) qui remporte les élections parlementaires en septembre, et les élections présidentielles en octobre avec la victoire de Lech Kaczynski à plus de 54%. Mort de Jean-Paul II.

2006

Jaroslaw Kaczynski est nommé Premier ministre par son frère jumeau, le président Lech Kaczynski, après la démission de Kazimierz Marcinkiewicz. Le 5 mai, le gouvernement polonais voit l'entrée en charge de plusieurs ministres proches de l'extrême-droite : ce cabinet de coalition, négocié par Jarosław Kaczyński, provoque des manifestations organisées par l'opposition.

2007

Le 21 octobre, lors d'élections législatives anticipées, le parti libéral Plateforme civique (PO) de Donald Tusk, parti d'opposition à Lech Kaczyński et à Jarosław Kaczyński, remporte 41 % des voix et distance le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir depuis deux ans. Donald Tusk est officiellement désigné premier ministre le 9 novembre suivant, et forme ensuite un gouvernement de coalition (avec 209 députés sur 460, la PO ne dispose pas de la majorité absolue) en s'alliant avec le parti paysan centriste PSL de Waldemar Pawlak. Le 17 novembre, le nouveau ministre de la Défense, Bogdan Klich, annonce que la Pologne «achèvera en 2008» la mission de ses soldats en Irak.

2010

Le 10 avril, le président polonais Lech Kaczynski décède dans un crash d'avion en Russie. Bronislaw Komorowski alors président de la Diète polonaise (chambre basse du parlement) prend les fonctions de président de la République polonaise en intérim jusqu'aux prochaines élections présidentielles.
Le 4 juillet 2010, Bronislaw Komorowski est élu président de la République.

2011

À partir du 1er juillet, la Pologne préside le Conseil des ministres de l'Union européenne.

 

Mis à jour le : 26 juillet 2013

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Cracovie le temps d'un week-end

Paramètres des cookies