Hôtels et hébergements en Pologne

Se loger en Pologne

La Pologne jouit d’une offre d’hébergements assez vaste pour convenir à tous les budgets. Pensez à réserver pour les destinations les plus prisées telles que Cracovie, Gdańsk ou Zakopane.

  • Varsovie est la ville la plus chère du pays, suivie de Cracovie, Gdańsk et Wrocław. Plus on s’éloigne des grandes agglomérations, plus les tarifs baissent.
  • Les prix évoluent en fonction des périodes : ils sont élevés en juillet-août dans les stations touristiques, notamment sur la Baltique et dans les massifs montagneux du Sud ; il en va de même dans les stations de ski en hiver, et de façon plus marquée encore durant les fêtes de fin d’année.
  • Les hôtels des grandes villes proposent souvent des nuitées à prix réduit le week-end. À l’inverse, les prix baissent en semaine dans les sites touristiques.
  • Les tarifs incluent traditionnellement le petitdéjeuner, mais pas le parking, dont le coût varie entre 10 zł pour une nuit dans un petit établissement à 100 zł pour un stationnement fermé à Varsovie ou Cracovie.
  • La TVA est incluse dans le prix des chambres. Le prix affiché doit normalement être le prix payé. Quelques municipalités réclament une taxe de séjour, mais elle ne dépasse généralement pas 2 zł par nuit et par chambre.
  • Les tarifs sont indiqués en złotys. Les grands établissements fréquentés par une majorité d’étrangers les affichent parfois en euros

Auberges de jeunesse

Les auberges de jeunesse polonaises sont soit de la nouvelle génération (privées) soit sous gestion publique/ municipale. Les différences sont grandes des unes aux autres. La PTTK (Association polonaise de tourisme) loue également des chambres et des chalets simples en montagne. 

Auberges privées 

  • Elles sont plus nombreuses dans les grandes villes (Cracovie, Varsovie, Zakopane, Wrocław, Poznań et Łódź). Les prix sont souvent les mêmes que dans les auberges de jeunesse classiques mais le confort bien meilleur. Il s’agit le plus souvent de dortoirs. Le prix est plus élevé pour les chambres avec moins de lits (superposés).
  • Ces auberges ont une cuisine commune, une buanderie et, plus rarement, un bar lounge.
  • Les draps sont, traditionnellement compris dans le prix et un casier doit être mis à disposition pour y ranger vos affaires lorsque vous vous absentez.
  • Le Wi-Fi est largement répandu et des ordinateurs sont souvent en libre-service. Les équipes, polyglottes, vous assisteront durant votre séjour.
  • Si elles sont traditionnellement destinées aux globe-trotteurs à petit budget, les auberges de jeunesse privées n’imposent aucune limite d’âge ni de couvre-feu.

Auberges publiques

La Pologne compte près de 600 schroniska młodzieżowe (auberges de jeunesse), gérées par la Polskie Towarzystwo Schronisk Młodzieżowych (PTSM ; Association polonaise des auberges de jeunesse), membre de Hostelling International (HI). Environ 20% d’entre elles sont ouvertes toute l’année. Les autres n’ouvrent qu’en juillet-août.

  • Elles sont souvent signalisées par un panneau avec un triangle vert frappé du logo de la PTSM, placé au-dessus de l’entrée.
  • Le couvre-feu est fixé à 22h et les établissements fermés entre 10h et 17h.
  • La qualité des chambres et des services proposés est très variable d’une adresse à l’autre. Certaines auberges font triste mine quand d’autres sont modernes et agréables.
  • Les auberges de jeunesse estivales occupent souvent des écoles fermées pour les vacances. Le confort y est rudimentaire, et certaines n’ont ni douche, ni cuisine ni même parfois l’eau chaude. Les draps ne sont pas toujours fournis (apportez un sac à viande).
  • Les auberges de jeunesse sont ouvertes à tous, membres et non-membres, sans limite d’âge.

Auberges de montagne et de la PTTK

La PTTK (Association polonaise de tourisme) a créé son propre réseau d’auberges de jeunesse, appelées dom turysty ou dom wycieczkowy. Elles visent une clientèle de randonneurs et de globe-trotteurs à petit budget. Les chambres individuelles sont rares, la norme étant les chambres de trois ou quatre couchages où l’on réserve son propre lit (il n’est pas possible de réserver la chambre entière) pour environ 45 zł. La PTTK gère également un réseau de schroniska górskie (refuges de montagne). Le confort y est rudimentaire, mais les tarifs défient toute concurrence et il est en outre possible d’y prendre ses repas. Les refuges isolés en montagne acceptent d’ordinaire tout le monde, indépendamment de la place disponible. Les lits peuvent donc manquer en été. La plupart des refuges sont ouverts à l’année, mais mieux vaut vérifier auprès de la permanence la plus proche PTTK avant de partir.

Camping

La Pologne compte plus de 500 campings et aires de bivouac, enregistrés auprès de la fédération polonaise de Camping et Caravanning (Polska Federacja Campingu i Caravaningu), et disséminés dans tout le pays, en bordure des grandes villes comme en pleine campagne. 
Environ 40% des campings recensés assurent un service tout confort : éclairage, électricité, douches, cuisine et emplacements de caravaning notamment. Les autres sont des aires aux équipements plus succincts, avec sanitaires mais guère plus. La plupart sont ouverts de mai à septembre, et quelques-uns uniquement de juin à août.

  • De nombreux campings louent également des petits chalets ou des mobil-homes très simples.
  • La facturation se fait le plus souvent par tente, avec frais supplémentaires par personne et par voiture, plus rarement pour l’électricité.

Chez l’habitant

De nombreux propriétaires louent des chambres pour une ou plusieurs nuits, notamment en montagne ou dans les sites très fréquentés. Repérez les panneaux aux fenêtres indiquant “pokoje”, “noclegi” ou “Zimmer frei”. C’est une loterie, côté chambre et côté hôte. Mieux vaut donc vous engager pour une nuit ou deux et prolonger votre séjour si tout vous convient.

  • Certaines ont leur propre sdb, d’autres non.
  • Si le petit-déjeuner et les autres repas sont parfois proposés, ils ne sont pas inclus dans le prix. Renseignez-vous avant de prendre la chambre.
  • Il y a peu de chance que votre hôte parle le français, mais il sera habitué à recevoir des voyageurs.
  • Prévoyez autour de 45 zł pour une chambre simple et 100 zł pour une double, selon le confort proposé.

Hôtels

Les hôtels, récents ou anciens, basiques ou grand luxe, constituent l’essentiel des adresses d’hébergement en Pologne. Dans la catégorie supérieure figurent les grandes chaînes polonaises et internationales, avec des chambres de standing plutôt destinées aux voyageurs d’affaires. On trouve ensuite une offre pléthorique d’hôtels plus petits et indépendants. Ces établissements de catégorie, souvent agréables, affichent des tarifs très raisonnables. Pour éviter les mauvaises surprises, demandez à voir la chambre avant de vous décider.

Types de chambre 

Les hôtels proposent une gamme classique de chambres, simples, doubles, appartements ou suites – les pièces pouvant loger trois ou quatre personnes ne sont pas rares. Les gammes et tarifs sont affichés à la réception.

  • Le tarif pour une chambre double peut varier selon qu’elle est équipée de lits jumeaux ou d’un lit double (plus cher).
  • Certains établissements n’ont pas de chambre simple mais ils proposent parfois une double à tarif réduit – renseignez-vous.

Location d’appartement de courte durée

Pour les séjours de trois nuits ou plus, il peut être intéressant de recourir à une location courte durée dans les grandes villes comme Varsovie ou Cracovie. On trouve aussi bien des studios simples comme des appartements luxueux avec plusieurs chambres. Les appartements sont souvent dans le centre, entièrement équipés, avec serviettes de toilette et linge de lit. Certains ont également un lave-linge et de l’électroménager en cuisine. Le paiement se fait couramment en espèces et à l’avance ou par transfert d’argent en ligne. Il est préférable de demander à voir le bien avant de verser le premier centime. Des sites dédiés comme Airbnb sont utiles pour trouver une adresse dans les grandes villes.

Pensions

Les pensjonaty (pensions), des hébergements indépendants, sont dans leur très grande majorité bien tenues, confortables et très abordables ; le petitdéjeuner et, plus rarement, la demi-pension ou la pension complète sont compris. Les tarifs varient d’un lieu à l’autre et selon le niveau de confort proposé, mais ils sont en général plus bas que dans un hôtel de gamme équivalente. Sachez que les buffets de petit-déjeuner n’ont en revanche rien de magique (assiettes de jambon et de fromage la plupart du temps) et qu’on y sert le plus souvent du café instantané.

Mis à jour le : 28 février 2020
Paramètres des cookies