Pologne

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Pologne
  4. Sports et activités

Pologne : Sports et activités

Que faire en Pologne ?

Vélo

Chaque région de Pologne, ou presque, est sillonnée de routes cyclables bien balisées, allant du circuit court et facile à l’itinéraire épique, dépassant les frontières du pays – et les infrastructures s’améliorent chaque année. Vous pouvez vous cantonner aux régions les plus plates et visiter les contrées plus accidentées en train ; en revanche, si les pentes ne vous font pas peur, le pays tout entier s’offre à vous, en particulier les plus belles régions, les plus dépaysantes et les moins fréquentées. Les cartes avec des itinéraires cyclables sont parfois difficiles à trouver en dehors de la Pologne. Sur place, les offices du tourisme disposent en général de cartes de qualité.

Où faire du vélo ?

Carpates

Des aventures épiques vous attendent dans la chaîne des Bieszczady (Carpates orientales). Ces pistes vous feront passer par d’épaisses forêts et des prairies avant de s’ouvrir sur des paysages de carte postale. Une partie des 70 km de la route des Icônes, près de la ville de Sanok, est accessible aux cyclistes et leur permettra de voir des châteaux et des églises en bois. Sanok est au centre d’un vaste réseau de routes et de sentiers convenant aux cyclistes, qui couvre des centaines kilomètres et s’étend aux pays voisins, l’Ukraine et la Slovaquie. La région du Dunajec, un affluent de la Vistule, dans les Piénines, est propice aux itinéraires à vélo. Szczawnica est le point de départ de plusieurs belles randonnées – la bourgade compte des agences de location de vélos – et l’un des plus beaux parcours de la région suit le Dunajec sur 15 km, jusqu’à la localité slovaque de Červený Kláštor.

Forêt primaire de Białowieża

Au départ du bourg de Białowieża, ou de ses alentours, en Podlachie (Podlasie), des parcours enchanteurs traversent la partie nord de la forêt de Białowieża, reconnue réserve de biosphère, ainsi que les vastes étendues boisées qui bordent le parc national de Białowieża, au nord et à l’ouest, avec des détours passant par le parc même. Cette région protégée est l’habitat privilégié du bison d’Europe sauvage, roi de la faune polonaise. Prenez une carte au centre d’information du parc avant de partir. S’il vous faut un vélo, essayez Rent a Bike.

Mazurie

Faire du vélo en Mazurie est très plaisant et assez facile, car la région est plutôt plate. Le bourg de Węgorzewo, sur le lac Mamry, constitue un lieu de séjour idéal puisqu’il donne accès à 18 circuits balisés allant de 25 km à 109 km. La forêt d’Augustów et les environs de Suwałki sont aussi d’excellents endroits pour pédaler. De nombreux loueurs de vélos sont installés à Augustów. Sudètes Les Sudètes, en particulier les environs de la ville de Szklarska Poręba, sont le paradis des vététistes. S’étendant jusqu’à la frontière tchèque, le parc national des Karkonosze (ou “monts des Géants”) est connu pour ses nombreux sentiers de VTT balisés, et il est très apprécié des amateurs polonais de sports extrêmes. Certains parcours passent par la République tchèque. L’office du tourisme de Szklarska Poręba fournit des cartes et donne des conseils sur les locations.

Randonnée

Les régions montagneuses de Pologne attirent chaque année, en toute saison, des centaines de randonneurs. Les sentiers sont nombreux, la plupart sont bien balisés et correctement pourvus en refuges, en particulier dans les parcs nationaux. La nature montre en Pologne toute la diversité de sa géographie et de son relief : les randonnées peuvent aller du trek d’une semaine pour le montagnard aguerri à des balades d’une heure accessibles aux familles. Le site Internet de la PTTK, association polonaise pour le tourisme et la découverte du pays, fonctionne mal, mais il reste une bonne source d’informations pour randonner et marcher partout dans le pays. On y trouvera, en polonais et en anglais, la liste des refuges de montagne et des centres d’information de la PTTK, et bien d’autres renseignements utiles pour organiser un trek.

Où marcher ?

Si les chaînes de montagnes méridionales sont idéales pour les randonnées en altitude, toutes les régions du pays se prêtent à une découverte à pied.

Carpates

Les montagnes des Tatras, dans le Sud, sont la région la plus réputée pour le trekking. L’Ouest et les Hautes Tatras ont des paysages différents ; ces dernières sont plus difficiles, et plus spectaculaires. Une des ascensions les plus populaires des Tatras est celle du mont Giewont (1 895 m). La croix du sommet attire beaucoup de touristes, mais les pentes sont ardues.
Les vallées autour de Zakopane sont propices à des balades de diverses durées (certaines de moins d’une heure) pour les randonneurs de tous niveaux. De même, les sentiers dans les Piénines voisines et les Bieszczady, à l’est, offrent de superbes occasions de randonner, même pour ceux qui aiment les simples balades. Autre excellente possibilité : le massif des Beskides Sądecki, avec des sentiers ponctués d’hébergements en montagne. Muszyna et Krynica sont les localités les plus pratiques pour accéder à cette région. Moins élevé, le massif des Beskides Niski (ou Basses-Beskides) permet des marches moins ardues. Dans ces régions, l’office du tourisme local vous sera d’une grande aide.

Sudètes

Le parc national des Karkonosze donne un parfait échantillon des paysages des Sudètes. Le plateau et les formations rocheuses spectaculaires des Góry Stołowe (littéralement “monts Tabulaires”) figurent parmi les plus beaux massifs des Sudètes. La région est aisément accessible depuis Szklarska Poręba, au pied du mont Szrenica (1 362 m), et il y a plusieurs sentiers de randonnée depuis Karpacz jusqu’au mont Śnieżka (1 603 m). Plus au sud, Międzygórze est un bon tremplin pour un séjour dans les Sudètes. Les offices du tourisme de Karpacz et de Szklarska Poręba vous indiqueront les itinéraires et les hébergements qui vous conviennent.

Canoë, kayak et rafting

Les plaines de Mazurie, de Warmie (Warmia) et de Cachoubie (ou Kachoubie ; Kaszuby), dans le nord du pays, sont constellées de milliers de lacs et de rivières. Plus à l’est, le canal d’Augustów, et les lacs et les rivières qui y sont reliés, forme un vaste ensemble navigable. Juste au sud d’Augustów, une série de parcs nationaux peu visités sont autant d’autres possibilités de faire du kayak, dans un environnement préservé, de bras d’eau et de tourbières. Inutile d’apporter votre propre kayak : de nombreuses agences louent bateaux, pagaies et gilets de sauvetage à des tarifs très raisonnables, et des prestataires organisent des circuits avec guides. Les offices du tourisme polonais vous mettront en général dans la bonne direction.

Où pagayer ?

Les lacs de Mazurie

La ville d’Olsztyn est une base commode pour organiser ses aventures aquatiques, notamment en kayak. La PTTK de Mazurie propose des sorties, du matériel et des guides. D’Olsztyn, on peut faire du canoë sur la Łyna (Alle), à la frontière de l’enclave russe de Kaliningrad, ou passer quelques heures à se laisser flotter à proximité de la ville. L’itinéraire de kayak le plus prisé des lacs de Mazurie longe la rivière Krutynia, depuis Sorkwity, à 50 km à l’est d’Olsztyn, puis passe par le lac Bełdany jusqu’à Ruciane-Nida. Certains disent que la Krutynia est la rivière la plus pittoresque du Nord, et la plus pure de tout le pays. Elle serpente sur 100 km entre forêts, réserves d’oiseaux, prairies et marais. Pour y goûter (métaphoriquement, espérons-le), la PTTK de Mazurie, à Olsztyn, propose des circuits en kayak à intervalles réguliers de juin à août, le long de la Krutynia, au départ de la Stanica Wodna PTTK (petite base nautique), à Sorkwity. Vous pouvez également faire le parcours seul, en louant un kayak (30-40 zł/ jour) à la Stanica Wodna PTTK de Sorkwity, mais vérifiez les disponibilités au préalable.

Région d’Augustów-Suwałki

Moins visités que les fameux Grands Lacs de Mazurie, et peut-être plus intéressants, les lacs de la région d’Augustów-Suwałki, tous indépendants, séduisent également avec leurs eaux limpides. La rivière sur laquelle pagayer dans la région est la Czarna Hańcza, et le parcours commence en général à Augustów avant de suivre le canal éponyme jusqu’à l’extrémité nord du lac Serwy – un itinéraire de choix pour découvrir le canal d’Augustów, vieux de 180 ans, la région des lacs de Suwałki et la forêt d’Augustów. De nombreux touropérateurs inscrivent cette boucle à leur catalogue, mais on peut aussi la suivre – ou d’autres parcours – en indépendant. Près de la ville de Suwałki, le lac Wigry, dans le parc national du même nom, permet des balades sur l’eau dans un cadre préservé. Dans la région d’Augustów-Suwałki, consultez Szot à Augustów, qui organise un large choix de circuits courts et longs avec des guides sympathiques, souvent polyglottes. Au sud des lacs de Mazurie, la Biebrza arrose les splendides paysages de Podlachie (Podlasie) et le parc national de la Biebrza, avec toute sa diversité de bras d’eau, de tourbières et de forêts marécageuses. Le principal itinéraire de kayak part de la petite ville de Lipsk et descend la Biebrza jusqu’au bourg de Wizna, à quelque 140 km en aval (7-9 jours). Si les visiteurs ont rarement le temps de faire la totalité du parcours, on peut n’en suivre qu’une partie, et les campings sur la rive permettent de bivouaquer. Le parc national de la Narew, plus au sud, est tout aussi intéressant, mais moins tourné vers le tourisme. Il protège une section particulière de la rivière Narew, baptisée “Amazone polonais”, où elle se divise en des dizaines de bras. Pour une aventure en canoë ou en kayak dans cette partie de la Podlachie, essayez Kaylon.

Poméranie

La rivière la plus réputée pour le kayak est ici la Brda, qui traverse les zones boisées du parc national de la forêt de Tuchola (Park Narodowy Bory Tucholskie) et passe par 19 lacs. L’itinéraire de la Drawa, qui arrose le parc national (Drawieński Park Narodowy), est une aventure intéressante pour les kayakistes expérimentés. On dit que c’était l’un des parcours de kayak préférés de Karol Wojtyla, le futur pape Jean-Paul II, dans sa jeunesse.

Carpates

Le plus beau circuit organisé en rafting, de fait en radeau, est la jolie descente des gorges du Dunajec dans les Piénines. Le fleuve serpente du lac de Czorsztyn (Jezioro Czorsztyńskie) vers l’ouest entre des parois abruptes, parfois hautes de 300 m. La rivière est étroite, avec des goulots qui se resserrent et ne dépassent pas 12 m de large en un endroit, et les tronçons paisibles et majestueux, alternent avec des rapides de montagne peu profonds. Sachez cependant que c’est plus une expédition tranquille, plaisante, que du rafting en eaux vives. Contactez l’Association des flotteurs de bois des Piénines (Polskie Stowarzyszenie Flisaków Pienińskich) pour en savoir plus.

Ski et snowboard

Si vous n’avez encore jamais skié, la Pologne est idéale pour débuter, ne serait-ce que parce que c’est une activité moins chère ici que dans beaucoup d’autres endroits d’Europe. L’hébergement près des stations peut aller de 40 zł pour un lit en dortoir dans une auberge de jeunesse à plus de 300 zł pour une chambre dans les hôtels les plus luxueux. Les forfaits de remontées mécaniques coûtent environ 100 zł/jour.

Où skier ?

À l’évidence, les montagnes du sud de la Pologne sont les meilleurs endroits pour chausser skis et snowboards, mais on peut aussi faire du ski de randonnée dans des régions moins montagneuses, notamment autour des lacs de Mazurie – et sur l’eau gelée quand elle est recouverte de neige.

Tatras

Les Tatras sont la région la mieux équipée pour le ski, et la capitale des sports d’hiver est Zakopane, le “Chamonix polonais”. Les pentes de la région conviennent à tous les niveaux. Les installations et les équipements de Zakopane sont de qualité. Outre les montagnes difficiles – le mont Kasprowy Wierch, qui culmine à 1 985 m, et le mont Gubałówka, à 1 120 m –, la diversité de terrain autour de Zakopane convient à tous les niveaux, avec aussi des pistes moins pentues pour les débutants. Qui plus est, on a tout le temps d’apprendre, avec une généreuse saison de ski qui dure jusqu’en avril certaines années.

Sudètes

Autre centre d’activités de plein air, Szklarska Poręba, en Silésie, est au pied du mont Szrenica (1 362 m). La grosse bourgade compte près de 15 km de pistes de ski et de randonnée, et il y a de belles opportunités de ski de fond. La localité voisine de Karpacz, sur les pentes du mont Śnieżka (1 602 m), bénéficie de 100 jours de neige par an. Le site Internet de l’office du tourisme donne une liste des parcours de ski (alpin et de fond), de snowboard et de tubing. Le village de Międzygórze attire aussi les amateurs de ski, avec le domaine skiable de la “montagne Noire”, Czarna Góra.

Beskides silésiennes

La charmante station de ski de Szczyrk (prononcez “Stzirk”), au pied des Beskides silésiennes (Beskid Śląski), présente des pentes moins rudes (et des files d’attente bien plus courtes) qu’ailleurs en Pologne. Szczyrk, où se trouve le centre polonais d’entraînement aux Jeux olympiques d’hiver, a des montagnes assez douces pour les skieurs et les snowboardeurs débutants. Le site officiel de Szczyrk vous renseignera sur les parcours, les écoles de ski, la location de matériel et les services touristiques. Le domaine skiable est l’un des plus vastes du pays et la station semble en plein essor.

Autres activités

Équitation

Les Polonais ont tissé des liens durables et fidèles avec l’art équestre. Parcs nationaux, offices du tourisme et centres équestres privés ont développé avec sérieux des itinéraires bien balisés. Pratiquer ici l’équitation est intéressant. La PTTK peut vous aider à voyager à cheval en toute indépendance, grâce à sa division “alpinisme et équitation”. Il existe beaucoup d’écuries et de centres d’équitation, nationaux ou privés, dans tout le pays, allant de l’établissement agrotouristique aux haras de luxe. On peut aussi participer à des circuits organisés, de quelques heures à quelques jours, en passant par de nombreux prestataires. Leurs tarifs varient selon leur durée et leur degré de sophistication. Une simple randonnée d’une semaine avec un seul cheval peut coûter autour de 800 euros, un week-end dans une belle propriété avec accès aux nombreuses montures de ses écuries peut dépasser les 500 euros. Cherchez un peu jusqu’à trouver quelque chose convenant à vos goûts, votre niveau et votre budget.
La Fédération équestre polonaise est riche d’informations sur l’équitation dans le pays... si vous lisez le polonais.

Plaisance

La mer Baltique attire quelques plaisanciers, et le nombre de visiteurs, l’été, témoignent de l’attrait de la navigation sur les Grands Lacs de Mazurie. Ce vaste réseau de lacs reliés les uns aux autres permet aux plaisanciers de passer une semaine sur l’eau sans jamais naviguer sur le même lac. Vous pouvez louer des voiliers à Giżycko (plus grande ville et centre nautique), à Mikołajki et dans quelques autres bourgs plus petits. À Giżycko, l’office du tourisme dispose sur son site Internet d’une liste de bateaux et de yachts à louer, et on vous y donnera de bons conseils.
Les amateurs de plaisance adoreront les excursions sur le canal d’Elbląg-Ostróda, dans la région d’Olsztyn. Il s’agit du plus long canal navigable (82 km) encore utilisé du pays. C’est aussi le plus original. Avec 99,5 m de dénivelé, il comprend un système unique de plans inclinés, où les bateaux sont remorqués à sec grâce à des chariots sur rail. Le canal suit le cours d’une série de six lacs, en grande partie classés réserve naturelle. De juin à septembre, les bateaux de tourisme de la compagnie Żegluga OstródzkoElbląska l’empruntent presque en totalité, d’Ostróda à Elbląg. Des croisières de durées diverses sont proposées.
La navigation en mer Baltique a lieu dans la baie de Szczecin (Stettin), que se partagent la Pologne et l’Allemagne. Les marins pourront découvrir le parc national de Wolin et l’île du même nom en croisant dans cette baie de 870 km2 . Tout au nord de la Poméranie, la baie de Gdańsk donne aussi accès à des ports et à des villages de pêcheurs. Dans les Carpates, le lac de Solina est le plus important site de sports aquatiques – nautisme ou loisirs — des Bieszczady. Situé à 30 km au sud-ouest d’Ustrzyki Dolne, il est accessible en bus. L’office du tourisme, tout proche de la route 894 qui va vers Lesko, vous renseignera.

Planche à voile et kitesurf

Planche à voile et kitesurf se pratiquent là où on fait aussi de la navigation de plaisance, mais tout particulièrement à Hel, au bord du golfe de Gdańsk entre Władysławowo et Chałupy, sur la côte baltique. Le ballet changeant du vent et des courants remodèle constamment la forme de la péninsule de Hel. Les Grands Lacs de Mazurie également sont fréquentés pour ces activités.

Escalade et spéléologie

Les Tatras ont de quoi satisfaire les grimpeurs débutants ou chevronnés. Contactez l’Association polonaise des guides de haute montagne pour en savoir plus et obtenir la liste des guides qualifiés. Le pays compte plus de mille grottes, mais peu se prêtent à la spéléologie. La grotte de l’Ours, en Silésie, au sud-est de Kłodzko, en fait partie. Elle est accessible en voiture, et se situe sur les hauteurs du Śnieżnik Kłodzki, sur la rive droite de la Kleśnica. Notez que la visite guidée est à réserver. Deux grottes occupent le plateau de Cracovie-Częstochowa (Jura cracovien). La grotte Łokietek s’étend sur 270 m avec plusieurs passages, et peut être explorée lors d’un circuit guidé de 30 minutes. Non loin, la grotte de Wierzchowska Górna, plus longue, s’étend sur près de 1 km.

Deltaplane et parapente

Actuellement, le deltaplane et le parapente… décollent, en particulier dans les montagnes du Sud, au départ de Zakopane et plus à l’est. Le site (en anglais) donne une liste des points de départ, avec images et prévisions météo. Le sommet du Kasprowy Wierch, au sud de Zakopane, est un endroit prisé pour s’envoler – n’oubliez pas qu’à 1 967 m, on est en haute altitude et que le vent peut être fort. Pour plus de renseignements, contactez les offices du tourisme et les tour-opérateurs de Zakopane.

Mis à jour le : 28 février 2020

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Pologne

Paramètres des cookies